La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

Commerce extérieur : Faible reprise en Haute-Normandie

De
1 page
En 2003, les craintes suscitées par les tensions géopolitiques et la remontée des prix de certaines matières premières, notamment les cours du pétrole brut, ont incité les décideurs à reporter leurs projets d'investissement. Les échanges commerciaux avec l'étranger sont ainsi en recul au niveau national mais progressent légèrement en Haute-Normandie. La région accroît son excédent commercial et se positionne au cinquième rang des régions françaises tant à l'export qu'à l'import.
Voir plus Voir moins

COMMERCE EXTÉRIEUR
Faible reprise en Haute-Normandie
Francis COUVOUT
IMPORTATIONS DE LA HAUTE-NORMANDIE atteint 6% pour les exportations et 5,6%En 2003, les craintes suscitées
20 pour les importations. La région se posi-par les tensions géopolitiques et
tionne en cinquième place parmi les ré-
la remontée des prix de
gions françaises tant à l’export qu’à16
certaines matières premières, l’import. Les produits énergétiques
Total des importations
comptent pour 22% des importationsnotamment les cours du pétrole
12
françaises et plus encore pour les expor-
brut, ont incité les décideurs à
tations (31%). Pharmacie, chimie, auto-
reporter leurs projets 8 mobile et produits agricoles pèsent de 8
Autres importations à 10% à l’exportation. Par contre, à l’im-d’investissement. Les échanges
portation, mis à part les produits énergé-
4commerciaux avec l’étranger
tiques, seuls émergent la chimie (9%) et,
Produits énergétiquessont ainsi en recul au niveau dans une moindre part, la pharmacie et
0national mais progressent les produits agricoles, la région ne totali-1993 1995 1997 1999 2001 2003
sant que 4% des importations nationaleslégèrement en Source : Direction interrégionale des Douanes Unité : milliard d’euros
d’automobiles.
Haute-Normandie. La région
La France réalise la majeure partieautour de quelques secteurs industriels
accroît son excédent de son commerce extérieur avec l’Union(énergie, pharmacie, chimie et automo-
Européenne. Ceci est moins vrai pour lacommercial et se positionne au bile), la structure de ses échanges exté-
Haute-Normandie à cause des importa-rieurs en est le fidèle reflet avec descinquième rang des régions
tions de pétrole brut dont les trois princi-parts comprises entre 11% et 20% à l’ex-
françaises tant à l’export qu’à paux fournisseurs -Arabie Saoudite,portation et près de 40% pour l’énergie à
l’import. Royaume-Uni et Norvège- se partagentl’importation. Les biens intermédiaires
à parts à peu près égales les quantités li-totalisent 30% à l’exportation et à peu
vrées. Mais l’Angleterre y ajoute une partprès autant à l’importation. En outre, les
appréciable de produits industriels etn 2003, les échanges commer- secteurs prépondérants sont souvent
agricoles, ce qui lui assure la premièreEciaux entre la Haute-Normandie aussi les plus dynamiques à l’exporta-
place parmi les fournisseurs de lation. C’est ainsi que la pharmacie enre-et l’étranger repartent légèrement à la
Haute-Normandie avec 15% des en-gistre la plus forte augmentation (+13%)hausse après deux années de recul alors
trées. L’Arabie Saoudite, la Norvège etdevant l’automobile (+7%) mais la chimiequ’ils régressent en France, faute d’un
l’Allemagne font à peu près jeu égal avecenvironnement international suffisam- recule de -2%. L’agroalimentaire ne dé-
8 à 10% des entrées. Dix pays ont fourniment porteur. Ainsi, les exportations ré- mérite pas avec une hausse de +6% et
68% des importations de la région enune part de marché à 12%. A l’importa-gionales augmentent de +2,5% contre
2002 et 2003. C’est un peu moins qu’aution, c’est la chimie qui est de loin la plus-2,8% au niveau national et atteignent
niveau national (69%). Du côté des ex-dynamique avec un bond de +17% etles 19 milliards d’euros, un seuil qui
portations régionales, le Royaume-Unin’avait pas été franchi depuis 2000. Les 18% de part de marché. La pharmacie et
arrive encore en tête avec 13% des sor-importations se contentent d’une pro- l’automobile reculent de -6%, les pro-
ties devant l’Allemagne et l’Espagne. Cesduits énergétiques restant à peu prèsgression de +1,3% contre -2,1% au
trois pays sont aussi les premiers clientsstables. Un cinquième des produits éner-niveau national. La balance commerciale
de la France. Par contre, les dix premiersgétiques importés est constitué de pro-régionale accroît son excédent à plus de
clients n’achètent que 63% des exporta-1 milliard d’euros et le taux de couverture duits pétroliers raffinés, notamment des
tions régionales contre 69% au niveauremonte à 1,06 contre 0,99 au niveau na- essences de pétrole.
national, chiffres stables par rapport àLe poids de la Haute-Normandietional. La Haute-Normandie est une
2002dans la France progresse légèrement etrégion économiquement concentrée
CAHIER D’AVAL n° 67 - Juillet 2004 19
ACTIVITÉS
ÉCONOMIQUES

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin