La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Partagez cette publication

Commerce
extérieur
Reprise des échanges
En 2004, le volume des échanges de la Bretagne forte progression de ses ventes à
l’étranger en 2004. Elle con-avec l’étranger a nettement progressé. Dans le
tribue à présent à hauteur de
secteur de l’automobile, les achats et bien plus 2,3 % aux exportations nationa-
encore les ventes sont en hausse. Les échanges les. Ces bons résultats sont tou-
tefois à nuancer du fait desont aussi considérablement augmenté dans les
mauvais résultats de 2003.
biens d’équipement, un peu moins dans les biens
intermédiaires.
La Chine investit le marché breton, devenant Hausse des exports
le deuxième pays importateur. L’Espagne devient en Ille-et-Vilaine
le premier client étranger des industries bretonnes. et dans le Finistère
En 2004, l’Ille-et-Vilaine a été le
moteur de l’accroissement des
échanges de la Bretagne avecprès une année 2003 de Bretagne : la plus forteAnet repli, les exportations l’excellent résultat de l’automo-évolution des exportations
bile qui place ce secteur en têtede la Bretagne ont retrouvé leur
niveau de 2002. En 2004, l’ac- des exportations bretonnes.
e
La Bretagne se situe à la 15 L’ensemble des autres secteurscélération de la demande étran-
gère a largement profité à la place du classement des régions a également contribué à la
françaises pour les exporta- bonne santé du commerce exté-région, dont les exportations
ont progressé de 12,4 % contre tions, avançant d’une place par rieur hormis les biens d’équipe-
rapport à 2002. C’est de loin la ment du foyer qui ont enregistré4,2 % au niveau national. La re-
prise des ventes d’automobiles région qui a enregistré la plus un recul de plus de 40 %.
explique les deux tiers de cette
accélération ; la Bretagne a
conquis les marchés extérieurs
et représente cette année Échanges extérieurs de la Bretagne (en millions d’euros)
11,5 % des exportations contre
Exportations Importations
4,7 % en 2003 alors que le mar-
Évolution 2003-2004 Évolution 2003-2004
2004 2004ché intérieur est moins dyna- (en %) (en %)
mique. La région a d’ailleurs
Côtes-d'Armor 806 0,7 657 2,4acheté davantage d’automobi-
Finistère 2 005 5,9 1 569 - 2,5les étrangères en 2004 :
Ille-et-Vilaine 3 395 28,2 3 879 22,9+ 8,8 %. Les importations ont
Morbihan 1 484 -1,1 1 271 - 3,0d’ailleurs globalement progres-
Bretagne 7 690 12,4 7 376 9,8sé, à un rythme plus rapide
qu’au niveau national. Source : Direction Régionale des Douanes
Bilan économique 2004 Octant n° 101 - Avril 2005 23Commerce extérieur
Dans le Finistère, les exporta- ment de 20 et 33 % pour les année. En revanche, le secteur
tions progressent, grâce aux produits minéraux et la avicoleaencoresouffert:-5%
biens d’équipements dont les métallurgie. de ventes de viande de volaille
ventes augmentent de plus de et plumes. Le lait et les produits
20 %. Si globalement les expor- Le bilan est plus morose dans laitiers enregistrent également
tations de biens intermédiaires les deux autres départements. une forte baisse : - 16 %. Après
restent inchangées, la structure Les exportations sont globale- l’excellente année 2003, les
par produit varie, avec une ment stables dans les Cô- ventes de poissons et produits
baisse de 16,9 % des ventes tes-d’Armor mais les ventes de de la pêche reculent également
pour les composants électroni- denrées agricoles baissent tan- de 6,8 %.
ques et une hausse respective- dis que celles des produits des
IAA reprennent, notamment
La relancedans la filière porcine. En re-
vanche, les exportations de des biens d’équipements
biens d’équipements électri-
ques et électroniques s’effon-Les 4 premiers produits exportés en 2004 Après deux années de dégrada-drent (- 44 %).( en %)et leur poids dans les exportations bretonnes tion, les exportations de biens
d’équipements, favorisées parLe Morbihan peine à maintenir
Véhicules une demande mondiale dyna-ses échanges. Les exportationsautomobiles
mique augmentent de 15 %. Ade produits de la pharmacie-
l’exception des ventes de ma-parfumerie, très présente dans
Viandes de boucherie chines de bureaux qui enregis-
et produits d'abattage ce département, connaissent un
trent une baisse de plus derepli de près de 8 %. En contre-
20 %, l’ensemble des branchespartie, les industries de biens in-Appareils d'émission
a contribué à cette améliora-et de transmission termédiaires de la métallurgie,
du son et de l’image tion. Il faut noter cependant unede la chimie-caoutchouc-plasti-
2004 reprise plus lente des exporta-ques ont amélioré leurs ventes2003
Viandes de volailles tions d’appareils d’émission etet plumes 2002 tout comme les équipements
de transmission du son et demécaniques.
02 4 6 8 10 12 14 l’image (+ 7,5 %) alors que les
importations dans ce secteurLes 4 premiers produits importés en 2004
explosent (+ 57 %) ramenant le
( en %) La filière agri-et leur poids dans les importations bretonnes
flux d’échanges tout juste
alimentaire stagne
positif.
Produits pétroliers
raffinés
En volume, la filière agri-ali- Le marché extérieur des pro-
mentaire (agriculture et indus- duits du secteur des biens inter-
Appareils d'émission
et de transmission tries agro-alimentaires) reste médiaires a également progres-
du son et de l’image
toujours en tête des échanges. sé, mais moins que celui des
Pénalisée par le marasme des biensd’équipement:+7%.Les
Composants
électroniques produits de l’agriculture et de la bénéficiaires de cette améliora-
pêche, elle ne parvient pas à tion sont essentiellement la
2004
augmenter ses exportations. Les transformation des matièresPoissons et 2003
produits de la pêche
2002 viandes de boucherie et les pro- plastiques, les ouvrages enpréparés
duits d’abattage, en particulier caoutchouc, les composants
0 1 2 3 4 56 78
la viande de porc, se sont très électroniques et la métallurgie.
Source : Direction Régionale des Douanes
bien vendus à l’étranger cette
Déficit de la balance des
produits d’équipements
Échanges extérieurs de la Bretagne par grand secteur en 2004 audiovisuels
Exportations Importations
Valeur Évolution Valeur Évolution Seul le secteur des biens de
(millions % 2003-2004 (millions % 2003-2004 consommation, confronté à la
d’euros) en % d’euros) en % concurrence étrangère, connaît
Agroalimentaire 32,0 18,82 463 - 0,7 1 384 - 3,3 une deuxième année consécu-
dont IAA 2 176 28,3 0,7 1 045 14,2 0,9 tive de dégradation des ventes
Biens d’équipements 2 208 28,7 15,0 1 643 22,3 14,8 (- 9 % en 2004), ses importa-
dont é tions progressant de 10,5 %. Ce
15,0 12,3électriques et électroniques 1 154 5,1 904 32,8
sont les appareils de réception,
Biens intermédiaires 16,3 34,21 251 7,0 2 527 9,3
enregistrement ou reproduction
Biens de consommation 778 10,1 - 8,9 919 12,5 10,5
du son et de l’image qui fontIndustrie automobile
chuter ce secteur : non seule-(automobiles + équipements auto.) 12,6 4,6970 140,8 339 31,9
Autres (y compris énergie) 0,3 7,6 ment il a perdu près de 60 % de20 44,2 564 24,1
Total 100,0 100,0 ses ventes à l’étranger mais il a7 690 12,4 7 376 9,8
importé près de 70 % de plusSource : Direction Régionale des Douanes
24 Octant n° 101 - Avril 2005 Bilan économique 2004Commerce extérieur
cette année. Les produits pétro- plaçant ce pays au premier rang Les 4 premiers pays fournisseurs de la Bretagne
liers restent les les plus des clients de la Bretagne.
(en millions d'euros)en 2004
importés en Bretagne avec pour L’Espagne ravit sa position de
la deuxième année consécutive leader à l’Allemagne, vers la-
Allemagneune hausse de 25 %. quelle les ventes sont restées
stables. L’Europe représente
72 % du marché extérieur de la
ChineLa Chine fait un bond Bretagne, proportion compa-
rable à 2003.
e
De 6 en 2003, la Chine passe EspagneLes cinq premiers pays clientsen 2004 au deuxième rang des
de la Bretagne sont des pays de
pays fournisseurs de la Bre- 2004
l’Union européenne. Avec une 2003tagne. Avec prèsde40%de Japonhausse de 6,3 %, les ventes vers 2002
ventes supplémentaires, la
l’Asie ont progressé moins viteChine représente désormais 0 200 400 600 800 1 000que l’ensemble des exporta-
8,5 % du poids des importa-
tions. Elles représentent néan- Les 4 premiers pays clients de la Bretagnetions en Bretagne, contre 6,7 %
moins 12,2 % du total. En 2004, ( en millions d'euros)en 2004l’an passé.L’Allemagne de-
la Chine a acheté 10 % demeure le premier pays fournis-
moins qu’en 2003. Les ventes 2004
seur avec 11,8 % des importa- Espagne 2003vers l’Afrique continuent detions. Plus de 60 % des 2002
progresser. Mais c’est surtout
importations bretonnes pro-
vers l’Amérique que les ventesviennent d’Europe, 55 % de Allemagne
bretonnes ont connu un essor
l’Union européenne (à 25).
(+ 28 %).
Royaume-Uni
L’Espagne, premier client
de la Bretagne
Italie
0 500 1 000 1 500
Le niveau des exportations vers
Source : Direction Régionale des Douanes
Nadine Blot-Geoffroyl’Espagne a progressé de 14 %
Bilan économique 2004 Octant n° 101 - Avril 2005 25
n