Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Conjoncture : de sombres perspectives pour la fin 2008

De
4 pages
Les capacités de résistance de l’économie ont montré leurs limites, la crise a rattrapé l’Europe et la France. La croissance en France est en recul au second trimestre 2008 (- 0,3 % du PIB). La situation ne devrait pas s’améliorer dans les prochains mois. L’heure est au pessimisme en cette fin d’été 2008. Peu de bonnes nouvelles, il est vrai. Nombre d’indicateurs de l’économie se dégradent depuis un an, en France mais aussi en Europe. Au niveau aquitain, le nombre de chômeurs inscrits à l’ANPE en catégorie 1 augmente fin juin 2008. Le bâtiment résidentiel semble à la peine : moins de permis de construire, en particulier dans le secteur collectif, et moins de mises en chantier. Le pouvoir d’achat des vacanciers et la météo parfois maussade sur la façade atlantique laissent augurer une saison d’été décevante.
Voir plus Voir moins

LE QUATRE PAGES
INSEE AQUITAINE
CONJONCTURE : DE SOMBRES
PERSPECTIVES POUR LA FIN 2008
Les capacités de résistance de l’économie
ont montré leurs limites,
Selon les chefs d'entreprise français interrogés en
la crise a rattrapé l’Europe et la France.
juillet, la conjoncture industrielle s’est à nouveau
La croissance en France est en recul dégradée : l’indicateur synthétique du climat des
au second trimestre 2008 (- 0,3 % du PIB). affaires se situe désormais en dessous de sa moyenne
de longue période.La situation ne devrait pas s’améliorer
edans les prochains mois. Panne de croissance au 2 trimestre
L’heure est au pessimisme
Au premier trimestre 2008, l’économie française
en cette fin d’été 2008. tient bon et la croissance atteint 0,4 %. Mais au
Peu de bonnes nouvelles, il est vrai. second trimestre, elle ne résiste plus et le produit
intérieur brut décroît de 0,3 %. L’acquis, soit la crois-Nombre d’indicateurs de l’économie
sance théorique si l’activité se maintient atone lese dégradent depuis un an,
reste de l’année, est réduit à 0,9 %. Les résultats
en France mais aussi en Europe.
attendus pour les trimestres suivants ne sont guère
Au niveau aquitain, le nombre de chômeurs prometteurs.
inscrits à l’ANPE en catégorie 1
eaugmente fin juin 2008. Recul de 0,3 % du PIB au 2 trimestre 2008
% %
1,5 6Le bâtiment résidentiel semble à la peine :
moins de permis de construire,
1,0 4glissement
annuelen particulier dans le secteur collectif,
0,5 2
et moins de mises en chantier.
Le pouvoir d’achat des vacanciers 0,0 0
et la météo parfois maussade
-0,5 - 2
variation trimestriellesur la façade atlantique laissent augurer
-1,0 - 4une saison d’été décevante. T2-03 T4-03 T2-04 T4-04 T2-05 T4-05 T2-06 T4-06 T2-07 T4-07 T2-08
Source : Insee - Comptes nationaux trimestriels, cjo-cvs, aux prix
de l'année précédente chaînés
En 2007, la croissance française s’est avérée meil- Beaucoup d’indicateurs ne sont pas bons pour l’é-
leure que prévu, elle a atteint 2,1 %. Dans un contexte conomie française en cet été 2008 : le nombre de
de crise mondiale depuis l’été 2007, l’année 2008 créations d’emplois salariés est en baisse au
s’annonce sous des auspices moins favorables. La second trimestre, l’inflation est là, les chefs d’en-
hausse des prix de l’énergie se répercute sur l’éco- treprises sont inquiets dans l’industrie et dans les
nomie. L’inflation est à son plus haut niveau depuis services, la demande adressée à l’industrie fran-
1991. La consommation risque de rester en berne, la çaise est en recul, le secteur de la construction
perte de pouvoir d’achat des salariés étant sensible. La affiche aussi un peu d’inquiétude, le marché
France ne peut compter sur ses partenaires économi- immobilier se retourne. La consommation des
ques européens eux aussi dans la tourmente. ménages est atone sur le premier semestre.
INSEE
AQUITAINE
INSTITUT NATIONAL
DE LA STATISTIQUE
ET DES ÉTUDES
ÉCONOMIQUES
o
N 178
AOÛT 2008Hausse des DEFM 1 en AquitaineDes entreprises aquitaines Dans les Landes et les Pyrénées-Atlanti-
fin juin 2008réservées sur l’avenir ques, le taux de chômage se situe enIndice (base 100 en décembre 1998)
110 dessous des 7 %.
L'Aquitaine n’échappe pas à ces 100
90secousses. Les traumatismes nationaux L’emploi régional était encore assezFrance
80
touchent aussi les entreprises et les bien orienté en 2007, il n’est pas sûr
70
Aquitaine 3ménages aquitains.
60 qu’il le reste en 2008 . Le tassement
50 général des recrutements est un fait
1999 2000 20012002 2003 2004 2005 2006 2007 2008La demande globale adressée à l’in-
2marquant du premier semestre .Demandes d'emploi de catégorie 1dustrie aquitaine est marquée par un
en fin de mois (CVS)
Source : Insee - DRTEFPnouveau recul de l’exportation. Les car- Baisse des créations d’entreprises
nets de commandes se dégarnissent,
Des entreprises se créent toujours enAu niveau national, le nombre de chô-dans l’ensemble des branches indus-
meurs inscrits à l’ANPE en catégorie 1 a Aquitaine. Le rythme de création restetrielles et notamment celles des biens
1 enregistré une nouvelle hausse men- soutenu, mais néanmoins il faiblit auintermédiaires .
suelle en juin (+ 0,2 %), après d’autres premier semestre 2008. Le nombre de
Les chefs d’entreprise estiment que la progressions observées en mai, mars et créations (en données CVS) baisse entre
situation s’est stabilisée au premier le premier trimestre et le deuxième tri-janvier. Le nombre de chômeurs inscrits
semestre 2008 et font preuve d’une cer- en catégorie 1, 2 et 3 hors activité mestre 2008, et il avait déjà baissé entre
2taine réserve pour le trimestre à venir . réduite, prêts à accepter un temps par-
tiel, un CDD ou un intérim, a également Ralentissement
De plus, les restrictions de crédits ne dans la création d'entrepriseaugmenté par rapport à mai (+ 0,1 %).
Nombrevont pas faciliter les investissements des
4 800
entreprises et des ménages. Le taux de chômage localisé en Aqui- 4 300
3 800taine au premier trimestre 2008 s’établit
Même la météorologie n’a pas favorisé
3 300à 7,0 %, contre 8,3 % un an aupara-
le tourisme. Plus localement, est venu 2 800
vant. Au niveau France métropolitaine,
2 300s’ajouter un nouveau coup dur pour les
le taux de chômage au sens du BIT s’é-
1 800conchyliculteurs du bassin d’Arca-
1996 1998 2000 2002 2004 2006 2008lève à 7,2 % en mars 2008 contre 8,4 %
Créations trimestrielles d'entreprises enchon : une interdiction de vente de
Aquitaine (données CVS) - toutes activités ICSun an auparavant. La situation s’est
moules et d’huîtres. Source : Insee - Sirene
améliorée dans tous les départements.
La diminution du chômage
Un taux de chômage en baisse dans toutes les zones d'emploirégional ralentit
Nord-EstEn Aquitaine, le marché du travail se
de la Dordogne
dégrade comme le laisse présager le
supplément de demandeurs d’emploi Périgueux
Bordeaux-
Cubzacais Terrasson
Bordeaux-recensés en juin 2008 (en données
Médoc Libourne-Montpon-
Ste-Foy-la-Grande
Bordeaux-CVS). À la fin du premier semestre Sarlat-
Zone-centrale la-CanédaBergerac
Bordeaux-2008, 85 000 demandeurs d’emploi
Entre-
Deux-MersBordeaux-(données brutes) sont inscrits en caté- Arcachonnais
Marmande- Villeneuve-
Casteljaloux sur-Lot-Langon-Bazas-gorie 1 (immédiatement disponibles à
FumelLa Réole
Aquitaine : 7,0 %la recherche d’un CDI à temps plein et
Mont-de-Marsan-
Haute-Lande Agen France métropolitaine : 7,2 %n’ayant pas travaillé plus de 78 heures
le mois précédent), soit 0,6 % de
Dax
Mont-de-Marsan-moins qu’en juin 2007. En glissement Est-des-Landes Taux (%)
Sud-des- er
au 1 trimestre 2008annuel, la diminution du chômage Landes
ralentit. Les demandes de longue
Lacq-
Bayonne- 8,0
OrthezPyrénéesdurée (de plus d’un an) et celles éma-
Pau 7,0
nant des femmes baissent moitié 6,4
Oloron-
Mauléonmoins vite qu’en fin 2007. Les deman-
© INSEE-IGN 2008 Taux de chômage localisé par zone d'emploideurs jeunes sont plus nombreux
Source : Insee
qu'un an auparavant (+ 2,5 %).
1 Cf. Tendances régionales de la Banque de France d'août 2008.
2
Cf. Note de conjoncture des CCI d’Aquitaine de juillet 2008.
3 Les données Insee sur l’emploi salarié régional au premier trimestre 2008 ne sont pas disponibles, en raison d’un changement méthodologique.
oN 178LE QUA TRE P AGES
AOÛT 2008INSEE AQUITAINEle dernier de 2007 et le premier de La commercialisation des logements valeur) augmentent (+ 8 %) et les
2008. Sur un an, l’évolution reste posi- neufs est plus difficile et les stocks importations progressent encore plus
tive grâce au chiffre du troisième tri- grossissent. (+ 11 %). L’excédent commercial se
mestre 2007 exceptionnellement fort situe autour de 2 650 millions d’euros.
En dessous des 30 000 logements(+ 10 %). Les exportations aquitaines représen-
commencés par an
Nombre tent 3,5 % des exportations nationales,
10 500Chute de la construction
tandis que les importations constituent9 500de logements
8 500 2,5 % des achats nationaux à l’étranger.
Aquitaine7 500
L’activité dans la construction fléchit
6 500
Exportations régionales
sensiblement, même si elle reste Tendance5 500 en hausse au premier semestre
4 500encore à un niveau élevé. Le nombre
Indice CVS (base 100 moyenne 1994)3 500
280
de permis de construire des logements 2 500
1996 1998 2000 2002 2004 2006 2008 240
Aquitainedans la région chute de 12,5 % en glis- Logements commencés par trimestre 200
(données brutes)sement annuel entre juillet 2007 et 160Source : MEEDDAT
France120juin 2008, contre - 11,5 % au niveau
80national. Entre ces deux dates, 38 040 Sur la période juillet 2007 - juin 2008, 1994 1996 1998 2000 2002 2004 2006 2008
autorisations ont été accordées au les surfaces de locaux non résidentiels Évolution des exportations en valeur
(FAB, hors matériel militaire)
niveau régional, soit 7,6 % du total autorisés s’élèvent à 2,5 millions de Source : Direction interrégionale des Douanes
de BordeauxFrance entière. Le repli est plus sen- mètres carrés, en baisse de 8,2 % par
sible au niveau régional pour les loge- rapport à l’année précédente (- 10,8 %
Les exportations sont toujours domi-
ments collectifs (- 21 % en Aquitaine au niveau national). Par contre, celles
nées par les ventes de produits de la
contre - 13 % au niveau national). des locaux mis en chantier progressent
construction aéronautique (16,3%), de
Deux autorisations sur cinq concer- de 10,4 % alors que la tendance est
boissons (13,0%) et de produits phar-
nent ce type de logement en inverse en France (- 4,6 %).
maceutiques (10,0 %). Les produits de
Aquitaine.
l’industrie automobile sont en très netPoussée des importations
repli à l’export comme à l’import.énergétiquesLe seuil des 40 000 logements (collec-
tifs ou individuels) autorisés sur l’année
De juillet 2007 à juin 2008, par rapport Évidemment, la valeur des importations
observé depuis juillet 2005 n’est plus
à la période équivalente un an aupara- de produits énergétiques explose :
d’actualité en 2008.
vant, les exportations régionales (en +37%.
Forte baisse des autorisations L’Union européenne draine la majorité
Un haut niveau d’inflation en France :
de construire en Aquitaine des échanges de l’Aquitaine. Ses princi-3,6 %Nombre
11 500 L’inflation est à son plus haut niveau depuis juil- paux partenaires, en particulier l’Alle-
10 500
let 1991, avec une progression de 3,6 % sur unAquitaine
9 500 magne, l’Espagne et l’Italie, sont aussi
an. En juillet 2008, les prix à la consommation
8 500
(ensemble des ménages) diminuent de 0,2 %, en proie à des difficultés économiques.
7 500 Tendance
comme en juillet 2007, après des augmentations6 500
de 0,4 % en juin et de 0,5 % en mai. Le repli de5 500 Le port autonome de Bordeaux a
4 500 l’indice des prix à la consommation en juillet
engrangé de bons résultats au cours des3 500 provient, en raison des soldes d’été, de la baisse
1996 1998 2000 2002 2004 2006 2008
des prix de l’habillement - chaussures et des au- six premiers mois de l’année, avec un
Autorisations trimestrielles de construction
tres produits manufacturés et, dans une moindre
de logements (données brutes) tonnage de 4,4 millions, en progression
mesure, du recul des prix des produits frais.Source : MEEDDAT
Cette baisse est limitée par la hausse saisonnière
des prix des autres services, des transports et Port de Bordeaux :
Sur le terrain, le nombre de mises en communications et par la reprise du renchérisse- trafic de marchandises en hausse
ment de l’alimentation hors produits frais. Les Milliers de tonneschantier totales chute de 5,9 % en glis-
1 000prix de l’énergie et des services de santé aug-
Port de Bordeauxsement annuel entre juillet 2007 et juin mentent légèrement.
900
Tendance
2008, contre - 6,5 % au niveau natio- La hausse des prix de l’énergie est une des rai-
800
sons des forts taux d’inflation observés ennal. Entre ces deux dates, 29 660 mises
France, mais aussi en Europe. L’indice des prix à 700
en chantier ont débuté dans la région, la consommation harmonisé (IPCH) permet la
600comparaison entre les pays de l‘Union euro-soit 7,5 % du total national. Le seuil des
péenne. En France, il est en hausse de 4,0 % sur 50030 000 mises en chantier sur l’année un an, soit le niveau d’inflation annuel en juillet
2008 de la zone euro, tandis qu’il est de 4,4 %observé depuis juillet 2005 n’est plus Source : Direction des transports maritimes,
dans l’UE 27. des ports et du littoral
atteint.
oN 178 LE QUA TRE P AGES
AOÛT 2008 INSEE AQUITAINE
1995
1996
1997
1998
1999
2000
2001
2002
2003
2004
2005
2006
2007
2008oN 178LE QUA TRE P AGES
AOÛT 2008INSEE AQUITAINE
La viticulture poursuit son redresse- maîtrise de l’inflation est espérée pour
Fragilité de la situation économique
ment. De très fortes gelées début avril la fin de l’année.européenne début 2008
Le PIB de la zone euro (ZE15) est en baisse de 2008 ont endommagé les vergers et les
0,2 % et celui de l’UE27 en baisse de 0,1 % au Les réformes engagées pour moderniser
vignes en Dordogne, Gironde etdeuxième semestre 2008, après un taux de crois-
l’économie (cf. loi de modernisation4sance de 0,7 % au premier trimestre dans ces Lot-et-Garonne .
économique) ne vont sans doute pasdeux zones. C’est la plus mauvaise performance
de la zone euro depuis sa création en 1999. Même la météorologie n’a pas aidé le produire des effets à court terme.
Le PIB est en baisse au deuxième trimestre en
tourisme. Sur les six premiers mois de
particulier en Allemagne, en France et en Italie. Aussi faut-il attendre au moins 2009
l’année, la fréquentation des hôtels
Deux pays sont entrés en récession, leur PIB
pour espérer que les moteurs de la
ayant reculé deux trimestres d’affilée : le Dane- aquitains s’est révélée plus faible que
mark et l’Estonie. croissance se remettent à tourner à
l’année passée. Les premières tendan-
plein régime.
ces pour la saison d’été 2008 dans l’hô-
de 14 %. La forte hausse des exporta-
tellerie et le camping ne sont pas très
tions, en particulier les expéditions de
prometteuses. Élisabeth NADEAUpétrole brut, explique une forte partie
de cette progression. Les importations
Rédaction achevée le 26 août 2008
ont aussi augmenté. Une avant-saison décevante
pour l’hôtellerie en 2008
Le projet de loi sur la relance des ports Milliers de nuitées
1 500
autonomes a été définitivement adopté 2006 2007 2008
1 300
le 24 juin 2008. POUR EN SAVOIR PLUS ...
1 100
Les résultats sur le port de Bayonne sont Site internet : www.insee.fr -> rubrique900
conjonctureplus contrastés et sont en baisse au 700
Site internet DRTEFP Aquitaine :deuxième trimestre. 500
www.aquitaine.travail.gouv.fr
300
jan fév mar avr mai juin juil août sep oct nov déc “Note de conjoncture”Avant-saison touristique timide
Insee-juin 2008-9eurosNuitées dans l'hôtellerie classée de 0 à 4 étoiles
Source : Insee - Secrétariat d'État au Tourisme “Note de conjoncture régionale 2007”L’embellie des revenus agricoles pro-
Insee Aquitaine e-dossier n° 1-juillet 2008
vient en quasi-totalité de l’envolée du
Espoir d’inflation maîtrisée “Année économique et sociale 2007 en
prix des céréales, des oléagineux et Aquitaine” Dossier Insee Aquitaine n° 66 -en fin d’année
juin 2008 - 10,50 eurosprotéagineux qui profite aux exploita-
“Agreste Aquitaine conjoncture”tions plus spécialisées en grandes cul- Des éléments plus apaisants apparais-
n° 4-avril 2008 - 2,50 euros
tures. Les productions animales restent sent en juillet : la baisse récente du prix
“Tendances régionales Banque de
confrontées à la crise de fièvre cathar- du pétrole (115 dollars le baril mi-août), France”
“Note de conjoncture des CCI d’Aqui-rale et aux fortes augmentations des celle du prix des matières premières ali-
taine”
prix des aliments pour le bétail. mentaires et la parité euro-dollar. La
4 Cf. Agreste Aquitaine Conjoncture (DRAF).
Directeur de la publication : François Elissalt
Rédacteur en chef : Élisabeth Nadeau - Secrétaire de rédaction : Mireille Dalla-Longa
INSEE Aquitaine - 33, rue de Saget - 33076 Bordeaux cedex
Tél. 05 57 95 05 00 - Fax : 05 57 95 03 58 - Minitel : 3617 INSEE - Internet : www.insee.fr
e
© INSEE 2008 - n° ISSN 1283-6036 - Dépôt légal 3 trimestre 2008
Composition : Insee AquitaineINSEE
AQUITAINE

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin