Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Créateurs d'entreprises : entre qualification accrue et besoin d'accompagnement

De
4 pages
Sous l'effet de la crise économique et du nouveau statut d'auto-entrepreneur, le profil du créateur d'entreprise classique évolue en Limousin. Plus diplômé et plus qualifié qu'auparavant, il mobilise des moyens financiers plus importants, et se tourne davantage vers le tertiaire. Dans ce contexte, le dispositif Objectif Création accompagne un profil particulier de créateurs : des demandeurs d'emploi, qui suivent une formation spécifique et qui créent une unité artisanale. Un créateur sur quatre choisit le commerce Le créateur : un homme, plutôt jeune Des créateurs plus diplômés Des projets plus importants Un créateur sur trois change d'activité Créer pour innover ? Objectif accompagnement Créer son propre emploi avant tout Une envie de pérenniser leur activité Encadrés Objectif Création SINE
Voir plus Voir moins

Créateurs d’entreprises :
entre qualifcation
accrue et besoin
d’accompagnement
Sous l’effet de la crise La création d’entreprise est l’un l’année précédente. Cette baisse touche
des leviers du développement l’ensemble des régions. économique et du nou-
économique. En Limousin, ai- Qui sont les créateurs d’entreprises veau statut d’auto-entrepre-
der les créateurs constitue un limousins ? Leurs projets ont-ils évolué neur, le profl du créateur
enjeu d’autant plus fort que le depuis la crise économique de 2009 ? d’entreprise classique
taux de création demeure struc- Dans quelles conditions se lancent-ils évolue en Limousin.
turellement faible, comme en dans l’entrepreneuriat ? Pour répondre à
Auvergne et en Bretagne. Avec ces questions, une enquête exhaustive a
15 % de nouvelles entreprises, il été menée auprès du millier de créateurs
se situe 3 points en dessous du limousins qui ont démarré leur activité au
Plus diplômé et taux national. premier semestre 2010.
plus qualifé qu’au - Depuis la mise en œuvre
Crise et auto-entrepriseparavant, il mobilise des en 2003 de la loi Dutreil
impactent la créationmoyens fnanciers plus sur l’initiative économique,
Mise en place du statutla création d’entreprise importants, et se tourne
Loi Dutreil d'auto-entrepreneur
n’a cessé de progresser. 3 000davantage vers le tertiaire.
Mais en 2009, sous l’effet
2 500
du nouveau statut d’auto-
entrepreneur et de la crise 2 000
économique, la création
Dans ce contexte, le 1 500d’entreprise « classique »
dispositif Objectif (hors auto-entreprise) a 1 000
Création accompagne un connu un repli marqué.
500profl particulier de créa - En 2011, parmi les 4 300
teurs : des demandeurs entreprises créées en Li- 0
d’emploi, qui suivent une 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011mousin, 1 900 sont des
Nombre annuel de créations d'entreprises classiques (horsformation spécifque et qui entreprises classiques :
auto-entrepreneurs), en Limousin
créent une unité artisanale. c’est 13 % de moins que Source : Insee, SirèneEn Limousin comme éprouvent plus de difficultés Davantage de créations classiques dans le
en province, elles pour réunir les conditions per-
commerce, la construction et la restauration
représentent trois mettant de franchir le cap de la
Commerce, réparation créateurs sur dix en création.
automobile et moto 2010, contre un quart Les salariés qui se lancent dans
Construction
quatre ans aupara- la démarche entrepreneuriale
Hébergement, restauration
vant. Cette féminisa- sont presque aussi nombreux Activités spécialisées,
scientifiques et techniques tion de l’entrepreuna- que les chômeurs. Mais ce sont
Autres activités de services riat est sans doute liée de moins en moins des em-
Santé humaine et
action sociale au poids croissant des ployés ou ouvriers, et de plus en
Industrie manufacturière activités tertiaires. plus des cadres. En 2010, la moi-
Activités de services
et de soutien tié d’entre eux étaient employé Créateurs
Production et distribution
Auto-entrepreneurs ou ouvrier, contre 60 % en 2006. d'électricité et de gaz
Des créateurs Autres Les cadres représentent désor-
plus diplômés mais 27 % des salariés créateurs 0 5 10 15 20 25
Part des entreprises créées en Limousin selon le statut et le secteur d'activité d’entreprises : c’est cinq points
(en %)
Source : Insee - SINE 2010 Les créateurs limou- de plus qu’en 2006 et près de
sins ont le même ni- deux fois plus qu’en 2002.
Un créateur sur quatre veau d’études que leurs ho- Assurer son propre emploi
choisit le commerce mologues de province. Près de constitue la première motiva-
40 % sont diplômés du supé- tion pour les deux tiers des
Avec près d’une création sur quatre en rieur, contre seulement 30 % créateurs, en Limousin comme
2010, le secteur du commerce et de la en 2006. en France.
réparation est celui qui attire le plus La composante technique ou Dans la région, l’ancrage du mé-
les nouveaux entrepreneurs limousins. professionnelle constitue une tier et du savoir-faire ainsi que
En 2006, c’était la construction. Très autre spécifcité de leur forma - la structure de l’économie locale
dynamique au début des années 2000, tion initiale. Elle est présente impactent la forme juridique
ce secteur ne représente plus que 19 % plus d’une fois sur deux. En et la nature économique des
des nouvelles entreprises de la région et effet, plus d’un quart des nou- créations : ce sont plus souvent
passe au deuxième rang. La construction veaux créateurs sont titulaires qu’ailleurs des entreprises indi-
occupe aussi le deuxième rang parmi les d’un CAP ou d’un BEP, 14 % viduelles (54 %), ou des unités
créations d’auto-entreprises : ce nouveau d’un bac technologique ou pro- artisanales (45 %).
statut n’explique donc pas le recul des fessionnel, et 13 % d’un BTS ou En 2010, les créateurs limousins
créations d’entreprises classiques dans d’un DUT. ont investi des moyens fnan -
ce secteur. La crise économique, qui l’a ciers plus élevés qu’en 2006, et
durement touché, semble avoir pesé désormais comparables à ceux
Des projets davantage. L’hébergement et la restaura- observés en province.
tion, ainsi que les activités scientifques plus importants La moitié des créations ont
et techniques, avec chacun 10 % des nécessité un investissement
créations, occupent le troisième rang des Plus qu’en 2006, la constitution de plus de 12 000 euros, alors
secteurs les plus prisés. En Limousin, les d’un projet plus abouti et l’expé- que ce montant médian ne dé-
créateurs s’orientent ainsi vers les mêmes rience de gestionnaire apparais- passait pas 8 000 euros quatre
secteurs d’activité qu’en province, avec sent comme des éléments déci- ans auparavant. De même,
cependant une légère préférence pour sifs pour créer son entreprise. près d’un projet sur sept a
l’hébergement-restauration et l’industrie. Ainsi, en 2010, un créateur sur mobilisé plus de 80 000 euros
quatre était auparavant chef contre seulement un sur douze
d’entreprise ou indépendant. en 2006. Cette évolution s’ex-
Le créateur : En Limousin comme en pro- plique en partie par le succès
un homme, plutôt jeune vince, un nouvel entrepreneur de l’auto-entrepreneuriat, plus
sur trois était chômeur
Un tiers d'anciens chômeursUn nouvel entrepreneur sur deux a moins avant de créer son entre-
de 39 ans et près d’un créateur sur cinq a prise. C’est moins qu’en Chômeur
moins de 30 ans. Cependant, la création 2006, alors que le chô- Salarié
n’est pas l’apanage des jeunes : 22 % des mage a pourtant progres- Indépendant,
chef d'entreprise En 2010créateurs ont plus de 50 ans en Limousin, sé sur la période. Ce para- Étudiant, inactif,
En 2006retraitésoit trois points de plus qu’en province. doxe n’est qu‘apparent :
0 10 20 30 40
Si les hommes demeurent largement dans un contexte écono- Créateurs d'entreprises limousins selon leur situation
immédiatement avant la création (en %)majoritaires, les femmes sont désormais mique moins favorable,
Source : Insee, SINE 2006 et SINE 2010plus nombreuses à créer une entreprise. les demandeurs d’emploi
INSEE Limousin - mars 2012Créer pour L'innovation porte avant tout sur le produit
innover ? Objectif Création
Produit Innovation
technologique Procédé Comme en pro- La Région Limousin et ses partenaires
Marketing vince, plus de Innovation non (réseaux consulaires et associatifs) technologique Organisation quatre nouvelles affrment à travers la poursuite du
0 10 20 30 40 entreprises sur
dispositif « Objectif Création », leur Part des entreprises créées déclarant innover selon le type d'innova- dix déclarent
tion (en %) volonté d’accompagner les porteurs
Source : Insee, SINE 2010 avoir introduit
de projet dans la réalisation de leur une innovation
création ou reprise d’entreprise. De souvent choisi par les créateurs sur le marché. En Limousin,
l’idée à la formalisation du projet, disposant de moyens limités. il s’agit surtout d’innovations
jusqu’aux premiers pas de l’entreprise, de produit, les innovations de
ils bénéfcient de conseils, de forma -process étant plus rares.
Un créateur sur trois tions et d’aides financières (Pass’ Les nouvelles entreprises in-
Conseil, Pass’ Création, Pass’ Reprise, change d’activité novantes doivent quatre fois
prêts d’honneur …).sur dix coopérer pour leurs
Un créateur sur trois crée son activités d’innovation : elles se Et pour les moins de 30 ans, un encou-
entreprise dans un domaine tournent alors vers une autre ragement supplémentaire à travers les
autre que celui dans lequel il entreprise, un fournisseur ou aides bonifées de « 110 projets pour
exerçait auparavant : il s’agit un client. Seule une entreprise
les jeunes » (Aide coup de pouce,
surtout de retraités, de chefs innovante sur dix sollicite des
Pass’ Jeune).
d’entreprises et de personnes organismes de recherche et
Depuis sa mise en place en 2007, sans activité professionnelle. développement.
Les changements d’orientation L’usage de l’Internet progresse Objectif Création a accompagné la
professionnelle sont ainsi plus rapidement : un créateur sur création et la reprise de plus de 3 100
fréquents au sein des généra- trois a ouvert un site pour pré- entreprises.
tions plus âgées, qui peuvent senter son entreprise, contre
En savoir plus : 0 800 03 07 09
s’appuyer sur leur expérience. un sur cinq en 2006. De même,
Et c’est vers le commerce, la la vente via un site Internet a
restauration ou les transports doublé, mais ne concerne que riales ou les chambres consulaires, ont
que les passerelles sont les plus 8 % des nouvelles entreprises. mis en place des structures et des dis-
nombreuses. positifs pour faciliter la démarche des
Par ailleurs, une centaine de créateurs potentiels. Plus d’un créateur
Objectif créateurs d’entreprises au pre- limousin sur deux déclare avoir bénéf -
mier semestre 2010, soit un sur accompagnement cié d’une aide (versement fnancier ou
dix, est venu d’une autre région exonération).
s’installer en Limousin. Ils sont Malgré l’abondance des infor- Dans le cadre de ses compétences en
un peu moins nombreux à faire mations disponibles, créer son matière d’action économique, le Conseil
le chemin inverse et à quitter la entreprise demeure complexe. régional contribue au soutien de la
région pour créer une entreprise Les pouvoirs publics tels que création d’entreprise. Le réseau Objectif
ailleurs. l’État, les collectivités territo- Création propose ainsi d’accompagner les
porteurs de projet en leur apportant un
accès au conseil, qui recouvre les aspects Objectif Création : un profil spécifique
Créateur ayant... fnanciers, juridiques ou administratifs,
pour objectif principal puis des aides fnancières.
d'assurer son emploi
créé dans l'activité
où il exerçait déjà
créé une unité Créer son propre emploi
artisanale
eu recours à des avant tout
emprunts bancaires
suivi une formation
particulière En croisant les informations disponibles
été chômeur sur ce dispositif avec les résultats de l’en-
investi de 8 000 quête sur les nouveaux entrepreneurs, le à 40 000
profl des créateurs soutenus par Objectif 0 10 20 30 40 50 60 70 80
Créateurs accompagnés par Objectif Création Création apparaît spécifque.
Créateurs non accompagnés par Objectif Création Plus de la moitié de ceux qui ont bénéfcié
Part des créateurs ayant cette caractéristique (en %) du dispositif étaient ainsi au chômage
Source : Insee, SINE 2010
INSEE Limousin - mars 2012Des difficultés nombreuses SINE
Régler les formalités
administratives
Fixer le prix Le Système d’information sur les nouvelles entreprises
des produits et services
(SINE) permet de suivre une génération de nouvelles Etablir des contacts
avec la clientèle entreprises, grâce à trois enquêtes directes menées, au
Obtenir un financement niveau national, par l’Insee : à la création, puis trois et
Être seul
cinq ans après. Cette étude porte sur les unités créées au comme entrepreneur
Trouver un local premier semestre 2010 (hors auto-entreprises). Grâce à
commercial approprié
Embaucher un fnancement complémentaire pris en charge par la
du personnel qualifié
Région, l’enquête est exhaustive sur le Limousin : toutes Obtenir l’autorisation
d’un découvert bancaire les entreprises créées sur la période sont interrogées.
Ouvrir un compte bancaire
200 10 30 40 50
teur. Plus souvent que Face aux diffcultés, l’accompa -
Créateurs accompagnés par Objectif Création
les autres, les créateurs gnement permet aux futurs créa-Créateurs non accompagnés par Objectif Création
soutenus par Objectif teurs d’appréhender leur projet Part des créateurs limousins déclarant avoir rencontré chaque type de
difficultés (en %) Création sont, en effet, dans sa globalité et de s’orienter Source : Insee, SINE 2010
titulaires d’un diplôme vers les aides les mieux adap-
contre seulement 27 % des autres créa- professionnel tel que CAP ou tées à leur situation. Ainsi, une
teurs. Pour eux, plus encore que pour BEP ou encore d’un bac techno- bonne partie des entreprises
les autres créateurs, la démarche entre- logique. Ils sont aussi deux fois aidées par Objectif Création
preneuriale permet avant tout d’assurer plus nombreux à avoir bénéfcié bénéfcient aussi d’autres types
son propre emploi. Les salariés ne sont d’une formation spécifque pour d’aides, ce qui met en évidence
pas plus nombreux à avoir recours au lancer leur projet : six créateurs l’importance du travail collectif
dispositif : accompagné ou non par Ob- accompagnés sur dix ont suivi des acteurs locaux qui accom-
jectif Création, un créateur sur trois est une formation complémentaire. pagnent les porteurs de projets.
un ancien salarié. Les projets soutenus dans le
L’entreprise créée est une unité artisanale cadre d’Objectif Création né-
Une envie sept fois sur dix et relève le plus souvent cessitent des moyens finan-
de pérenniser de la construction ou de l’industrie, en ciers importants : la moitié des
lien avec la formation initiale du créa- créateurs accompagnés ont leur activité
investi entre 8 000 et 40 000 eu-
ros, contre un tiers des autres Qu’ils soient ou non accompa-
créateurs. Les porteurs de pro- gnés, les créateurs envisagent
jets plus modestes, de moins l’avenir de leur entreprise avec
29 rue Beyrand de 2 000 euros, sont moins la même confiance. Ainsi, à
87031 Limoges cedex
nombreux à se tourner vers ce court terme, malgré la conjonc-
dispositif. ture incertaine, huit nouveaux
Les créateurs accompagnés entrepreneurs sur dix envisa-
par Objectif Création, souvent gent de maintenir ou de déve-
Informations statistiques 09 72 72 40 00
des chômeurs qui se forment lopper leur activité dans les six
et créent une unité artisanale, prochains mois. Cette perspec-
ressentent davantage les diff - tive ne s’accompagne pas pour
cultés liées aux formalités ad- autant d’un projet d’embauche.
www.insee.fr ministratives, à l’évaluation des À plus long terme, la plupart des
Directrice de la publication Fabienne Le Hellaye prix des produits et services, créateurs se projettent dans
Rédactrice en chef Nathalie Garrigues ou à la recherche de clients. En l’avenir. Neuf sur dix s’inscri-
Mise en forme Martine Herny
revanche, ils n’éprouvent pas vent dans la pérennisation de Impression Sotiplan - Limoges
Maquette iti communication plus de diffcultés que d’autres leur démarche et prévoient de
à obtenir un fnancement, ce qui rester chef d’entreprise au-delà Publication exclusivement diffusée à titre gracieux
reste délicat pour un créateur de cinq ans.
Dépôt légal : mars 2012 sur cinq.
Code SAGE : FOC128224
ISSN : 1765-4475
Copyright - INSEE 2012 Bruno Granet,
Claude Mallemanche (INSEE)
« La rediffusion, sous quelque forme que ce soit, des fonds de cartes issus
du fchier GéoFLA® de l’IGN est soumise à l’autorisation préalable de l’IGN
et au paiement auprès de cet organisme des redevances correspondantes ».

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin