Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Début d'année économique au ralenti en Provence-Alpes-Côte d'Azur

De
4 pages
En ce début d'année 2007, les performances de l'économie régionale se situent en deçà de la tendance nationale, pourtant elle-même en croissance modérée. Dans le bâtiment, l'activité s'essouffle après des résultats exceptionnels en 2006, tandis que l'industrie enregistre un net repli. Les échanges extérieurs sont en baisse. Seuls le commerce de détail et la fréquentation hôtelière sont bien orientés. Reflet du ralentissement général, la création d'emploi a été timide au premier trimestre après une bonne fin d'année 2006. Le taux de chômage a toutefois continué de reculer, à un rythme conforme à la tendance nationale. Les créations d'entreprise progressent.
Voir plus Voir moins

SUD INSEE
conjonctureN° 18 - juillet 2007
Début d’année économique au ralenti
en Provence-Alpes-Côte d’Azur
En ce début d’année 2007, les performances de l’économie régionale se situent en deçà
delatendancenationale,pourtantelle-mêmeencroissancemodérée.Danslebâtiment,
l’activités’essouffleaprèsdesrésultatsexceptionnelsen2006,tandisquel’industrieen-
registreunnetrepli.Leséchangesextérieurssontenbaisse.Seulslecommercededétail
etlafréquentationhôtelièresontbienorientés.Refletduralentissementgénéral,lacréa-
tion d’emploi a été timide au premier trimestre après une bonne fin d’année 2006. Le
tauxdechômageatoutefoiscontinuédereculer,àunrythmeconformeàlatendancena-
tionale. Les créations d’entreprise progressent.
Repères nationaux Contexte international
Variations annuelles (%) Moyennes annuelles
2006 2007 (***) 2006 2007 (*)
PIB (*) + 2,2 + 2,1 Taux de change euro-dollar 1,26 1,34
Dépenses de consommation des ménages (*) + 2,3 + 2,3 Cours du baril de pétrole 65,1 $ 63,9 $
Prix à la consommation (**) + 1,6 + 1,2 (*) hypothèses retenues par la note de conjoncture nationale de l'Insee
(*) aux prix de l'année précédente chaînés (**) glissements annuels (***) prévision Lecture : en moyenne sur 2006, 1 euro vaut 1,26 dollar.
Source : Insee Source : Insee
La croissance française est restée modérée zoneeurodevraitbénéficierd’uneaccélérationdelaconsom-
au premier trimestre de 2007 (+ 0,5 %), mation,sousl’effetdescréationsd’emploietdurenforcement
dans la continuité de la fin d’année 2006. des hausses de salaires, en particulier en Allemagne.
Elle devrait toutefois s’accélérer au cours du
restant de l’année. Le PIB progresserait de Dans ce contexte, la croissance nationale au second semestre
2,1 % sur l’ensemble de 2007, après une devrait aussi s’appuyer sur le dynamisme de l’investissement
hausse analogue en 2006 (+ 2,2 %). et la reprise de la consommation. Celle-ci serait alors portée
par plusieurs facteurs : la persistance des créations d’emploi,L’économie nationale a subi les effets de la
le dynamisme des salaires, la baisse des prélèvements et ladouceurexceptionnelledel’hiver,quiaagià
modération de l’inflation. Mais le commerce extérieur pèse-la baisse sur les dépenses en énergie. La
rait de nouveau négativement sur l’économie, en raison deconsommationdesménagess’enesttrouvée
l’appréciation de l’euro notamment.ralentie.Dansuncontexteinternationaltou-
jours porteur, la croissance s’est maintenue
grâceàlameilleuresantédesexportationset
aubonniveauconfirmédel’investissement
des entreprises.
Dans l’ensemble de l’Union européenne, la
vigueur de l’investissement a été le pilier de
la croissance au premier trimestre. Mais le
recul de la consommation des ménages, en
lien avec la hausse de la TVA en Allemagne,
enaatténuéleseffets.Autotal,lacroissance
européenne a été douce (+ 0,6 %).
La conjoncture économique mondiale de-
vrait évoluer favorablement dans la seconde
partie de l’année. Après un premier se-
mestrederalentissement,l’économieaméri-
caine connaîtrait une embellie. Outre le
maintien des besoins en investissement, la
© Insee 2007SUD INSEE
N° 18 - juillet 2007conjoncture
Selon les entrepreneurs, l’activité industrielle en Provence-Coup d’arrêt pour les échanges extérieurs au
Alpes-Côte d’Azur a été moins bien orientée qu’au niveau na-premier trimestre
tionalaupremiertrimestre :ilsestimentqu’elleaconnuunnet
recul. En outre, la demande et les carnets de commande se
Le cours du baril de brent a continué de se replier au cours du
sont également infléchis à la baisse. Les chefs d’entreprise res-
premier trimestre, pour s’établir à 57,7 dollars, soit son niveau
tent toutefois plutôt optimistes quant à leurs perspectives dele plus bas depuis le deuxième trimestre 2005. Cet effet-prix a
production.
jouéàlabaissesur lacroissancedesimportationsfrançaisesen
valeur, qui a été quasiment nulle au premier trimestre. Dans le
même temps, le montant des exportations a connu une pro-
gression, en lien avec la bonne tenue des échanges internatio-
naux. Au final, le déficit du solde extérieur a été inférieur au
premier trimestre à celui du dernier trimestre de 2006.
En décalage avec la tendance nationale, sur un an, Provence-
Alpes-Côte d’Azur a connu un net tassement de ses échanges
extérieurs. Après presque deux années de hausse ininter-
rompue, les importations comme les exportations ont enregis-
tré un recul en glissement annuel (respectivement - 12,2 %
et - 6,7 % contre + 2,3 % et + 2,7 % au niveau national).
Ralentissement dans le bâtiment
Après un net recul en janvier, l’indice de production dans la
construction française s’est réorienté à la hausse jusqu’en mai.
Les entrepreneurs interrogés estiment que cela ne durera pas :
ilsanticipentunreplidel’activitépourlesmoisàvenir,enparti-
culierdanslegrosœuvre,quiconfirmeraitleralentissementdu
secteur après deux années de progression continue.
Danslarégion,selonleschefsd’entreprise,l’activitédanslebâ-
timent s’est repliée au premier trimestre après une bonne
année 2006. Les carnets de commande sont également jugés
moins garnis, mais restent à un niveau correct (7,5 mois). UneLe ralentissement des échanges extérieurs régionaux se re-
nouvelle baisse de l’activité est prévue pour la fin du premier
trouvedanslesrésultatsduPortAutonomedeMarseille.Letra-
semestre.
fic du port, orienté à la baisse depuis le début de l’année, s’est
établià7 924millionsdetonnesenmai,soitunreplide2,4 %
parrapportàmai2006.Encumulsurlescinqpremiersmoisde
l’année, la diminution est du même ordre (- 2,5 % par rapport
auxcinqmêmesmoisde2006).Lerepliobservéaétéamplifié
parlesperturbationssocialesdumoisdemars,quiontparalysé
les terminaux pétroliers : malgré un phénomène de rattrapage
partielenavril,letraficdeshydrocarburesafficheunebaissede
1,1 %surcinqmoisglissants.C’estcependantpourlesvracsso-
lides (- 16,1 %), et en particulier pour la sidérurgie (- 20,3 %),
quelereculestleplusmarqué.
Net repli de l’activité dans l’industrie
Le tissu économique régional se caractérise par le faible poids
del’industrieetlaforteprésencedesservices,enparticulierles
Aprèstroisannéesdehausseininterrompue,lenombredesmi-hôtels et restaurants, l’éducation, la santé, l’action sociale et
sesenchantierdelogementsenFrances’estinfléchiàlabaissel’administration.
enoctobre2006. Encumul sur douzemois, entremai2006 etEn France, après un premier trimestre orienté à la hausse, l’in-
avril 2007, le recul s’établit à 3,3 % par rapport aux 12 mois
dice de production industrielle s’est replié en avril. L’opinion
précédents.
des chefs d’entreprise interrogés en mai est en phase avec ce
constat :ilsindiquentquel’embelliedudébutd’annéenes’est En Provence-Alpes-Côte d’Azur, la construction de logements
paspoursuivie,etestimentqueleursperspectivespersonnelles estrestéedynamiquejusqu’àlafindel’année2006,avantdesu-
de production se dégradent. Ils signalent également un effrite- bir elle aussi un ralentissement au cours des cinq premiers mois
ment des carnets de commande. de2007. Sur douzemois, l’augmentationdesmisesenchantier
© Insee 2007SUD INSEE
N° 18 - juillet 2007
conjoncture
demeure néanmoins sensible (+ 9,0 % entre mai 2006 et avril EnFrance,lenombredesimmatriculationsdevoituresparticu-
2007).Cetteévolutionpositiveestimputableàlavigueurpersis- lières neuves enregistrées entre juin 2006 et mai 2007 est en
tante des logements collectifs (+ 17,6 %), tandis que les loge- reculde3,4 %parrapportaux12moisprécédents.Danslaré-
ments individuels se sont orientés à la baisse (- 1,2 %). gion, la baisse est plus marquée (- 4,7 %).
Dans la région, comme au niveau national, la croissance des
prix des logements anciens a continué de ralentir au premier Fréquentation hôtelière en hausse au cours de
trimestre de 2007. Pour les appartements, la hausse s’établit à l’hiver
+ 8,5 %englissementannuel.Elleétaitde+ 15,2 %unanau-
paravant. Le prix des maisons progresse de 7,5 %, après avoir Au cours de l’hiver (de décembre 2006 à mars 2007), la fré-
affiché + 13,2 % au premier trimestre de 2006.
quentation hôtelière a augmenté dans le pays. Le nombre des
nuitées est en effet en progression de 3,5 % par rapport à l’hi-
ver précédent. Dans le même temps, la fermeture de certains
établissementsaentraînéunelégèrediminutiondunombrede
chambres. Cette réduction de l’offre d’hébergement s’est ac-
compagnée d’une hausse des taux d’occupation.
En Provence-Alpes-Côte d’Azur, la situation est similaire. Le
nombre de nuitées passées dans les hôtels homologués affiche
unehausse,inférieureàlatendancenationale(+ 1,6 %),etles
tauxd’occupationontprogressé(+ 1,0point).Lesdonnéesde
fréquentation hôtelière relatives au mois d’avril indiquent un
prolongement de la tendance hivernale.
Activité dynamique dans le commerce de détail
en mars-avril
Les entrepreneurs français interrogés en mai estiment que la
conjonctures’eststabiliséeàunbonniveaudanslesservices.Ils
prévoient cependant un fléchissement de l’activité globale du
secteur dans les prochains mois.
Dans le commerce de détail, selon les chefs d’entreprise fran-
çais interrogés en mai, les ventes ont enregistré une nette
hausse. C’est le troisième mois consécutif de progression. Les
intentions de commandes pour les trois prochains mois sont
également bien orientées, de même que les perspectives Bonne orientation de la création d’entreprise
générales d’activité. depuis la fin d’année 2006
Aprèsquatremoisderecul,lesventesdanslarégionsesontre-
dressées en mars-avril, selon les entrepreneurs du commerce
Après une fin d’année 2006 en forte hausse, le nombre des
dedétail.Ilsjugentqu’ellessesontétabliesàunbonniveau,et créations d’entreprise françaises a continué de progresser au
que les intentions de commandes comme les perspectives gé-
premier trimestre (+ 3,9 %). L’augmentation est sensible dans
nérales sont en forte hausse.
l’industrie(+ 7,2 %)etlecommerce(+ 6,7 %).Danslesservi-
ces, l’évolution est également favorable (+ 2,5 %), en particu-
lierdansl’immobilier(+ 14,9 %)etlesservicesauxparticuliers
(+ 6,8 %).
© Insee 2007SUD INSEE N°18 - juillet 2007
conjoncture
Dans la région, l’évolution est comparable à celle observée à l’é- gorie1)adiminuéde1,2%enavriletenmai,portantletaux
chelon national : après une hausse de 10,8 % au quatrième tri- de chômage à 8,1 %.
mestre de 2006, le nombre des entreprises créées a poursuivi sa
progression au premier trimestre de 2007 (+2,0 %). Il a atteint
8 940unités,soit180deplusqu’autrimestreprécédent.Lesser-
vicesaffichentunehaussede1,7 %,portéeparledynamismeob-
servé dans l’immobilier (+15,7 %) et les services aux particuliers
(+10,3 %). Contrairement à la tendance nationale, l’industrie
enregistre un vif repli (- 24,6 %).
Emploi salarié atone au premier trimestre
En France, après une année 2006 de progression modérée,
l’emploi salarié des secteurs concurrentiels (hors agriculture) a
connu un rebond au premier trimestre de 2007 : la hausse
atteint + 0,7 %, soit 112 400 emplois de plus qu’à fin 2006
(1)(champUnedic ).Letertiairedemeureunmoteurdelacréation
d’emplois (+ 1,0 % soit 115 200 emplois de plus), de même
que la construction (+ 0,8 % soit 11 900 emplois de plus). Le
Provence-Alpes-Côted’Azuraconnuuneévolutionquasimentsecteur industriel continue de perdre des (- 0,4 % soit
identique : le taux de chômage a reculé de 0,3 point au cours14 400 emplois de moins).
du premier trimestre, ce qui porte la baisse à 1,1 point surLa région n’a pas contribué au dynamisme de l’emploi salarié
douzemois. Finmars2007, 10,1 %delapopulationactiveré-national au premier trimestre : affichant une hausse modeste
gionale était au chômage. Depuis juin 1982, jamais le taux de(+ 0,2 %), elle se classe parmi les régions les moins créatrices
chômagen’avaitétéaussipeuélevédanslarégion.L’écartavecd’emploiencedébutd’année.Ils’agitd’uncoupd’arrêtaprès
le taux national reste stable (1,8 point). Les données relativesune fin d’année 2006 bien orientée (+1,3 % au second se-
aux demandeurs d’emploi inscrits à l’ANPE indiquent que lamestre). Dans le tertiaire, la création d’emploi s’est ralentie
baisse s’est poursuivie au cours des mois d’avril et mai(+0,3 %,soit3 200emploisdeplusqu'àfin2006).Elles’estqua-
(respectivement - 0,8 % et - 1,6 %).siment interrompue dans la construction (+0,1 %), secteur qui
avaitconnuunfortdynamismeen2006.Aprèsdeuxtrimestresde Demande d'emploi et taux de chômage au sens du BIT
créations nettes, l’industrie est de nouveau en perte d’emplois DEFM de catégorie 1 (*) Taux de chômage
provisoire
(- 0,6 % soit un solde négatif de 870 emplois).
Mai 2007 Mai 2007/ T1 2007 Écarts
en niveau mai 2006 en % T1 2007 -
en % T1 2006
en points
4 577 - 2,2 9,1 - 0,9Alpes-de-Haute-Provence
3 746 + 1,4 6,9 - 0,6Hautes-Alpes
31 097 - 11,8 8,3 - 1,1Alpes-Maritimes
80 252 - 8,3 11,4 - 1,1Bouches-du-Rhône
32 134 - 8,9 10,3 - 1,2Var
16 895 - 3,2 10,2 - 0,8Vaucluse
PACA 168 701 - 8,2 10,1 - 1,1
France 1 880 651 - 10,4 8,3 - 1,1
(*) Demandeurs d'emploi en fin de mois inscrits à l'ANPE, à la recherche d'un emploi à durée
indéterminée et à temps plein, n'ayant pas exercé une activité de plus de 78 heures au cours
du mois écoulé.
Sources : Insee, ANPE-DRTEFP
Aucoursdesprochainsmois,l’accélérationprévuedel’activité
devrait consolider la dynamique des créations d’emploi en
France. Celle-ci serait particulièrement vigoureuse dans le ter-
tiaire marchand tandis que dans l’industrie, les destructionsNouveau repli du chômage en début d’année
d’emplois devraient ralentir.
En Provence-Alpes-Côte d’Azur, la faiblesse des créationsAprès une pause au dernier trimestre de 2006, le taux de chô-
d’emploi observée en début d’année, qui reflète un ralentisse-magenationalareprissafortebaissedébut2007selonlesdon-
mentéconomiqueglobal,faitpeseruneincertitudesurl’orien-nées provisoires. Il s’établit à 8,3 % à fin mars, soit un repli de
tationdumarchédutravaildanslesmoisàvenir.Lerebondde0,3 point au cours du trimestre (- 1,1 point sur un an). D’après
la consommation prévu au niveau national à partir du prin-les données de l’ANPE, le recul du chômage s’est prolongé au
temps devrait cependant profiter à l’économie régionale, àcours des deux mois suivants : le nombre d’inscrits (en caté-
forte composante résidentielle.
(1) Champ Unedic : ensemble des secteurs concurrentiels, y compris la plupart des
entreprises publiques à caractère industriel et commercial, hormis la quasi-totalité Sylvain Adaoust
du secteur agricole et para-agricole.
InstitutNationaldelaStatistiqueetdesEtudesEconomiques© Insee 2007
Provence-Alpes-Côted'AzurDépôtlégal:juillet2007
17,rueMenpenti
N° CPPAP : 0411B05459 Directeur de la publication : François Clanché 13387MarseilleCedex10
N° ISSN : 1287-2946 Directeur adjoint : Pascal Oger Téléphone:0491175757
Code Sage : COJ071832 Rédacteur en chef : Annie Mulard Fax:0491175960
SUD INSEE conjoncture figure dès sa parution sur le site Internet de l'Insee : www.insee/fr/paca (rubrique "Publications")
Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d'information électronique : www.insee/fr/paca (rubrique "Lettre d'information électronique")

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin