Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Deuxième trimestre 2007 : l'économie bretonne demeure dynamique (Flash d'Octant n° 132)

De
4 pages
Au deuxième trimestre 2007, dans un environnement international encore porteur, la croissance de l'économie française est modérée, pénalisée par un commerce extérieur déficitaire. L'économie bretonne reste dynamique au 2e trimestre. Un renforcement de l'activité est à l'oeuvre dans le bâtiment. Les industriels jugent que leur activité continue également de se redresser. Dans les services l'activité est toujours soutenue, et l'amélioration se poursuit dans le commerce de détail. Seuls les grossistes demeurent pessimistes sur le niveau de leurs ventes. Dans la région, le nombre de demandeurs d'emploi diminue à nouveau au 2e trimestre, comme au niveau national. Au 1er trimestre 2007, l'emploi salarié privé breton progresse de 0,5 % et de + 2,1 % sur un an.
Voir plus Voir moins
Synthèse conjoncturelle
ctant
Numéro 132  Octobre 2007
Deuxième trimestre 2007 : l'économie bretonne demeure dynamique
Au deuxième trimestre 2007, dans un environnement international encore porteur, la croissance de l'économie française est modérée, pénalisée par un commerce extérieur déficitaire. e L'économie bretonne reste dynamique au 2trimestre. Un renforcement de l'activité est à l'œuvre dans le bâtiment. Les industriels jugent que leur activité continue également de se redresser. Dans les services l'activité est toujours soutenue, et l'amélioration se poursuit dans le commerce de détail. Seuls les grossistes demeurent pessimistes sur le niveau de leurs ventes. Dans la région, le nombre de demandeurs d'emploi diminue à nouveau au e 2 trimestre, comme au niveau national. er Au 1trimestre 2007, l'emploi salarié privé breton progresse de 0,5 % et de + 2,1 % sur un an.
Contexte national : croissance modérée
France entière, le PIB (Produit Intérieur Brut) progresse de 0,3 % au deuxième trimestre 2007 après + 0,6% au premier. La demande intérieure hors stocks participe pour 0,5 point à l'accroissement du PIB. Les variations de stocks y contribuent pour 0,1 point, alors que le solde du commerce extérieur se dégrade et pèse néga tivement sur l'évolution du PIB, pour 0,3 point. En effet, les importations accélèrent sensiblement (+ 1,9 %après +0,6 %)tandis que les exportations ralentissent (+ 0,9 %après +1,4 %). L'investissement des entreprises non financières décélère (+ 0,4 % après + 1,4 %) alors que celui des ménages progresse autant que le trimestre précédent
(+ 0,3 %).Leurs dépenses de consommation s'ac croissent légèrement. La production industrielle se réduit de 0,3%. Elle diminue dans l'industrie automobile et l'énergie, stagne dans les biens de consommation et les biens intermédiaires et augmente dans les autres secteurs. L'emploi salarié est quasi stationnaire ce trimestre, avec 3 700 emplois supplémentaires. La construction et le tertiaire créent toujours des emplois (respec tivement + 0,5 % et + 0,1 %). Les effectifs se replient encore dans l'industrie (0,4 %). Fin juin, 1 830 000 demandeurs d'emploi sont inscrits à l'ANPE (Agence Nationale Pour l'Emploi), soit 10,6 %de moins qu'un an plus tôt.
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin