Cet ouvrage et des milliers d'autres font partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour les lire en ligne
En savoir plus

Partagez cette publication

R.I.D.C. 1-2006
IN MEMORIAM
Arthur Taylor von MEHREN (1922-2006)
Arthur von Mehren est décédé paisiblement après une courte maladie le
17 janvier dernier dans sa 84
ème
année. Avec lui disparaît une figure
mondiale du droit international privé et du droit comparé, dont le
rayonnement international est attesté par les Mélanges qui, sous le titre
évocateur
Law and Justice in a Multistate World
, lui avient offerts pour son
80
ème
anniversaire et auxquels avaient collaboré 54 auteurs du monde entier.
Ce fut d’abord un grand universitaire, l’homme d’une seule Université,
Harvard, où il fit ses études et où il enseigna à des générations d’étudiants
depuis 1946 jusqu’à la fin de sa vie.
Comme auteur, il se spécialisa très tôt en droit international privé et en
droit comparé. Il a imprimé sa marque sur les deux aspects du droit
international privé : les conflits de lois avec le
Case-book
intitulé
Conflict of
Laws : American, Comparative, International
qu’il a établi avec Symeon C.
Symeonides et Wendy C. Perdue (2
ème
éd., 1998) et les conflits de
juridictions où il s’est illustré par son cours de 1980 à l’Académie
internationale de La Haye sur la reconnaissance et l’exécution des jugements
étrangers. Ce sont aussi les conflits de juridictions qui ont retenu son
attention pour le Cours général donné à cette même Académie en 1996, mais
cette fois davantage sous l’angle de la compétence judiciaire internationale.
Il s’était aussi intéressé à l’arbitrage commercial international comme le
prouve son ouvrage rédigé en 1999 (avec T. Varady et J. Barcelo).
Il fut, sans aucun doute, la personnalité centrale de la délégation
américaine lors des longues années de négociations en vue de l’élaboration
d’une convention sur la compétence et la reconnaissance des jugements
étrangers dans le cadre de la Conférence de La Haye de droit international
privé. Il y défendait avec énergie, mais aussi avec une grande courtoisie, les
positions américaines.
Il était également un comparatiste de renom. Et cela avait commencé de
bonne heure puisqu’il avait passé un an à Zurich et un an à Paris à la fin des
années quarante. Déjà, il traitait du droit international et comparatiste. Il
s’intéressait particulièrement aux droits européens, spécialement les droits
allemands et français, mais il s’était tourné aussi vers le droit japonais sur
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin