Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Maternité de substitution et transfert de parenté en Angleterre - article ; n°4 ; vol.48, pg 855-864

De
11 pages
Revue internationale de droit comparé - Année 1996 - Volume 48 - Numéro 4 - Pages 855-864
Le « Human Fertilisation and Embryology Act » de 1990 a plus ou moins assimilé la maternité de substitution à un procédé artificiel de reproduction visant à permettre à toute femme d'être mère. Son article 30 légalise le processus tout en lui imposant des conditions qui vont le transformer en une institution fort proche de l'adoption. Institution originale — et peut-être contestable — qui va superposer des liens biologiques et sociologiques puisque l'enfant doit être issu génétiquement de l'un des requérants. Après contrôle et décision judiciaires, le titre de parent d'un enfant né grâce à la science sera transféré à un couple marié, naturellement stérile.
The H.F.E. Act 1990 has seen in surrogacy another way round to achieve motherhood for every woman, using technical and medical processes. Therefore the parental order of section 30 gives rise to a new legal parental status which is a mixture of blood and sociological ties, all those being scrutinised and approved by the judiciary in a way similar to the one observed for an adoption. The parental order granted will operate the transfer of the legal parenthood front the woman who has carried the child born out of assisted reproduction to a married couple of which the child is at least from one member a genetic outspring.
10 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Voir plus Voir moins
Mme Jacqueline Flauss-Diem
Maternité de substitution et transfert de parenté en Angleterre
In: Revue internationale de droit comparé. Vol. 48 N°4, Octobre-décembre 1996. pp. 855-864.
Abstract
The "H.F.E. Act" 1990 has seen in surrogacy another way round to achieve motherhood for every woman, using technical and
medical processes. Therefore the "parental order" of section 30 gives rise to a new legal parental status which is a mixture of
blood and sociological ties, all those being scrutinised and approved by the judiciary in a way similar to the one observed for an
adoption. The parental order granted will operate the transfer of the legal parenthood front the woman who has carried the child
born out of assisted reproduction to a married couple of which the child is at least from one member a genetic outspring.
Résumé
Le « Human Fertilisation and Embryology Act » de 1990 a plus ou moins assimilé la maternité de substitution à un procédé
artificiel de reproduction visant à permettre à toute femme d'être mère. Son article 30 légalise le processus tout en lui imposant
des conditions qui vont le transformer en une institution fort proche de l'adoption. Institution originale — et peut-être contestable
— qui va superposer des liens biologiques et sociologiques puisque l'enfant doit être issu génétiquement de l'un des requérants.
Après contrôle et décision judiciaires, le titre de parent d'un enfant né grâce à la science sera transféré à un couple marié,
naturellement stérile.
Citer ce document / Cite this document :
Flauss-Diem Jacqueline. Maternité de substitution et transfert de parenté en Angleterre. In: Revue internationale de droit
comparé. Vol. 48 N°4, Octobre-décembre 1996. pp. 855-864.
doi : 10.3406/ridc.1996.5314
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/ridc_0035-3337_1996_num_48_4_5314
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin