Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Bilan conjoncturel d'octobre 2005 - Vers l'amélioration?

De
2 pages

En Ile-de-France, le nombre de céations d'entreprises augmente de 2,6 % au deuxième trimestre 2005, tandis que celui des défaillances diminue de 0,2 %. L'emploi francilien progresse de 0,2 %. Dans le même temps, le taux de chômage marque un léger recul

Publié par :
Ajouté le : 30 décembre 2012
Lecture(s) : 22
Signaler un abus

N° 107– novembre 2005

Bilan conjoncturel d’octobre 2005

Vers l’amélioration ?
G. ANO







En France

Selon les dernières estimations, le PIB national a augmenté de 0,1 % au deuxième trimestre
2005, après 0,4 % au premier trimestre. Cependant, grâce à un rattrapage au second
semestre, la croissance serait en France de 1,5 % au terme de l’année 2005, restant ainsi en
phase avec celle de la zone euro. Les industriels interrogés en octobre 2005 traduisent un
climat plus favorable qu’au cours des mois passés. La production et les carnets de commande
sont en progression. Dans le commerce, les perspectives pour la fin de l’année sont stables.
La conjoncture dans les services est relativement bien orientée.



En Ile-de-France

Après quatre trimestres consécutifs de repli, on assiste à une progression des
créations d’entreprises de 2,6 % au second trimestre 2005 due au regain des « créations
pures ». Avec un total de 17 900 nouvelles entreprises (*) au deuxième trimestre, le niveau des
créations reste particulièrement élevé. La plupart des secteurs d’activité contribuent à cette
augmentation. Le Bulletin Officiel Des Annonces Civiles et Commerciales publie par ailleurs
2 800 défaillances d’entreprises pour la région Ile-de-France, soit 0,2 % de moins qu’au
deuxième trimestre 2004. La situation de l'Ile-de France se démarque ainsi de celle observée
en province, où les créations continuent de diminuer et les défaillances d’augmenter.

L’activité touristique a été particulièrement dynamique en 2005. Au cours des six premiers
mois, le nombre de séjours effectués dans l’hôtellerie francilienne a progressé de 8,3 % par
rapport à l’année dernière, le volume des nuitées de 4 %. La période estivale confirme ces
bons résultats.

(*) unités en données corrigées des variations saisonnières


Des signes d’embellie se manifestent sur le marché du travail. Après + 0,2 % de hausse au
premier trimestre, l’emploi francilien progresse à nouveau de 0,4 % au deuxième trimestre.
28 000 emplois ont ainsi été créés au premier semestre dans le secteur concurrentiel qui
compte 3 930 000 emplois fin juin 2005. Le tertiaire génère 34 000 emplois, le secteur de la

construction 2 800 emplois. Les pertes dans l’industrie ralentissent au second trimestre.



Le taux de chômage marque un léger recul à la fin du deuxième trimestre 2005, après plus

d’un an de quasi-stagnation. Fin juin, Il s’établit à 9,8 % de la population active. Tous les
départements franciliens bénéficient de cette amélioration. Les baisses les plus importantes
sont à Paris (- 0,4 point) et dans les Hauts-de-Seine (- 0,3 point ).











Accéder aux données conjoncturelles









Rédaction achevée le 4 novembre 2005
INSTIT UT NAT IONAL
Directeur de publication : Alain CHARRAUD
DE LA ST AT IST IQUE
Rédaction et conception de la maquette : Service statistique de la direction régionale
ET DES ET UDES ECONOMIQUES ISSN 1635-9984 - Code SAGE AFCH0552 - Dépôt légal : second semestre 2005 © INSEE
Direction régionale d’Ile-de-F rance 2005
7, rue S tephenson - Montigny-le-B retonneux Pour tout renseignement complémentaire, contacter le 01 30 96 90 51
78188 S aint-Quentin-en-Yvelines cedex
Insee Ile-de-Fr@ nce Infos : la Lettre d’information électronique vous informe tous les 2 mois de l'activité de l'Insee Ile-de-France
www.insee.fr/ ile-de-france