Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Chômage : 6 300 demandeurs d'emploi supplémentaires (Octant n° 89)

2 pages

Après avoir diminué de 18,6 % au cours de l'année 2000, le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie 1, en données brutes, a augmenté de 7 % en 2001 en Bretagne, passant à 96 212 fin décembre 2001.

Publié par :
Ajouté le : 30 décembre 2012
Lecture(s) : 18
Signaler un abus

Chômage
6 300 demandeurs
d’emploi supplémentaires
’augmentation du chô- Fin décembre 2001, ils ment dans la baisse au coursLmage s’est amorcée à la étaient 20 520 demandeurs des derniers mois.
fin du premier trimestre 2001 d’emploi de moins de 25
faisant suite à trois années de ans à être inscrits à l’ANPE, La part du chômage de
baisse. Rappelons qu’en dé- soit 3 500 de plus qu’un an longue durée est plus élevée
cembre 1997, il y avait plus plus tôt. La hausse du chô- dans le Finistère (30,8 %)
de 130 000 demandeurs mage des jeunes touche qu’en Ille-et-Vilaine (22,7 %).
d’emploi en Bretagne. principalement les hommes L’écart entre ces deux dépar-
(+ 35,2 % contre 8,8 % tements s’est accru, il était de
Au cours de la dernière chez les jeunes femmes) et 5 points un an auparavant.
année écoulée, le rythme de se localise essentiellement
la hausse a été plus accentué en Ille-et-Vilaine. La hausse
Une part importanteen Bretagne qu’au niveau plus rapide du chômage des
d’employés qualifiésnational : + 7 % contre jeunes hommes par rapport
+2,5 %. aux jeunes femmes se re-
trouve également au niveau Au cours de l’année 2001,
Après avoir diminué de France entière. le nombre de demandeurs
Le chômage augmente d’emploi s’est accru de18,6 % au cours de
Quelque soit l’âge, le chô- 16,6 % chez les cadres et departiculièrementl’année 2000, le mage féminin augmente 12,4 % chez les technicienschez les jeunes
nombre de demandeurs moins vite que le chômage et agents de maîtrise. Le
masculin (respectivement nombre d’ouvriers qualifiésd’emploi de catégorie 1,
L’augmentation du nombre +2% et +12,6% au cours au chômage est stable, mais
en données brutes, a de demandeurs d’emploi de l’année 2001). leur part demeure la plus
augmenté de 7 % en concerne en premier lieu les importante : fin décembre
publics sensibles aux chan- Le nombre de chômeurs de 2001, ils représentaient2001 en Bretagne,
gements de conjoncture : longue durée continue de re- 40,2 % des demandeurs
passant à 96 212 jeunes et fins de missions culer : - 8,3 % sur un an. On d’emploi.
fin décembre 2001. d’intérim. note toutefois un fléchisse-
Les demandeurs d’emploi de catégorie 1 dans les quatre départements bretons au 31 décembre 2001
Nombre Part
Variation
de demandeurs Part des jeunes Part des femmes des chômeurssur un an
d'emploi (en %) (en %) de longue durée
(en %)
(données brutes) (en %)
Côtes-d'Armor 16 840 4,3 20,3 51,5 27,6
Finistère 28 787 1,7 20,9 48,8 30,8
Ille-et-Vilaine 27 280 16,2 22,5 50,9 22,7
Morbihan 23 305 6,0 21,3 52,1 27,9
Bretagne 96 212 7,0 21,3 50,7 27,2
France 2 264 067 2,5 19,3 49,1 29,2
Source : DRTEFP Bretagne
28 Octant n° 89 - Avril 2002 Bilan économique 2001Chômage
Principaux indicateurs sur les demandes d’emploi
Les inscriptions à l’ANPE repartent à la hausseen fin de mois (DEFM) - données brutes
déc. déc. Variation
193 000 demandeurs d’emploi de catégorie 1 se sont inscrits à2000 2001 en %
l’ANPE au cours de l’année 2001. Ce nombre est en augmenta-
DEFM de catégorie 1 89 921 96 212 7,0 tion de 5,5 % par rapport à l’année précédente. A contrario, le
dont : jeunes 17 017 20 520 20,6 nombre de sorties est en baisse de 7 ,6 %.
femmes 47 789 48 754 2,0
Lors de leur inscription à l’ANPE, 31,6 % des demandeurs d’em-50 ans et plus 12 539 12 700 1,3
ploi ont indiqué s’inscrire suite à une fin de contrat à durée dé-
Chômeurs de longue durée* 28 587 26 202 - 8,3
terminée. Cette part est sensiblement identique à celle observée
dont : jeunes 2 178 2 156 - 1,0 en 2000. En revanche, le nombre d’inscriptions faisant suite à
femmes 15 465 13 775 - 10,9 une fin de mission d’intérim s’est considérablement accru
50 ans et plus 6 761 6 197 - 8,3 (+ 80 %).
depuis plus de 2 ans 13 210 11 826 - 10,5
DEFM de catégorie 6 28 846 25 786 - 10,6 Les motifs d'inscriptions
dont : jeunes 8 109 7 179 - 11,5 70 000
2000femmes 17 824 15 958 - 10,5
200160 000
50 ans et plus 2 042 1 940 - 5,0
50 000chômeurs longue durée* 11 776 9 246 - 21,5
Source : DRTEFP Bretagne 40 000
* depuis plus d’un an.
30 000
20 000tion du nombre de chômeursUn peu plus vite
est supérieure à +15 %. Aque la moyenne 10 000
l’inverse, la demande d’em-
française ploi est restée quasiment 0
stable dans les zones de
Saint-Brieuc, Brest, Morlaix
La hausse globale du
et Quimper.
nombre de demandeurs
d’emploi est particulière- Source : DRTEFPPatrick GRISELLE
ment vive en Ille-et-Vilaine
Direction Régionale
(+ 16,2 % en un an). Dans
du Travail, de l’Emploi
les Côtes-d’Armor et le Mor-
et de la Formation
bihan, l’augmentation est
Professionnelle
également sensible (respecti-
vement + 4,3 % et + 6 %).
Seul, le département du Fi- Évolution du taux de chômage (au sens du BIT-CVS)Le taux de chômage
nistère (+ 1,7 % en un an) 13
reste inférieur en Bretagne
enregistre une évolution plus
12favorable que celle cons-
Fin décembre 2001 le taux de chômagetatée au niveau France en-
régional s’établit à 8,6 % soit une hausse 11tière (+ 2,5 %).
de 0,2 point en un an. Les taux de chô-
10mage les plus élevés se situent toujoursLa hausse du chômage se
dans le Morbihan (9,4 %) et le Finistèreconcentre sur les zones au-
9(9 %). Dans les Côtes-d’Armor, ce taux estparavant les plus actives en
Francede 8,2 %. Malgré une hausse de 0,5 pointtermes de création d’em-
Bretagne
8en un an, le taux le plus faible reste enplois : Vitré, Lannion, Ren-
Ille-et-Vilaine (7,7 %).nes, Fougères et Ploërmel.
7Dans ces zones, l’augmenta-
1983 1985 1987 1989 1991 1993 1995 1997 1999 2001
Le taux de chômage national est supérieur 14
Dans ce bilan, conformé- de 0,4 point à celui de la région. La Bre-
13ment à l’arrêté du 7 mai tagne, avec la Basse Normandie, se place
e1995, les statistiques du au 11 rang des régions françaises. Les 12
marché du travail reposent taux de chômage régionaux s’échelon-
11sur l’analyse des deman- nent entre 5,6 % en Alsace et 12,8 % dans
deurs d’emploi de caté- le Nord-Pas-de-Calais. 10
gorie 1. En prenant en
9compte le cumul des caté-
Morbihangories 1 et 6 la hausse est
8 Finistère
de 2,7 % en un an. Cet in- Côtes-d’Armor
7 Ille-et-Vilainedicateur permet de compa-
rer les évolutions du chô- 6
1983 1985 1987 1989 1991 1993 1995 1997 1999 2001mage sur une plus longue
Source : INSEE
période.
Bilan économique 2001 Octant n° 89 - Avril 2002 29
n
Fin de convention
de conversion
Reprise d'activité
Licenciement
économique
ére
1entrée
Démission
Autre licenciement
Fin de mission
d'interim
Fin de contrat
Autres cas

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin