Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Enquête emploi Mai 2005.

De
2 pages

Le chômage s'oriente à la baisse. Après deux années de hausse consécutives, le taux de chômage baisse d'un point et demi entre mai 2004 et mai 2005.

Publié par :
Ajouté le : 30 décembre 2012
Lecture(s) : 0
Signaler un abus

INFORMATIONS RAPIDESINFORMATIONS RAPIDES
REUNION RÉUNION
N° 33 - NOVEMBRE 2005
ENQUÊTE EMPLOI MAI 2005
%%%
% % Le chômage s’oriente à nouveau à la baisse
%%%
%%% Après deux années de hausse consécutives, le taux de chômage baisse d’un point et demi entre mai 2004
% % et mai 2005. Le nombre de chômeurs s’établit à nouveau au-dessous du seuil de 100 000 et diminue de%
% 4% en un an. Une activité économique favorable a généré la création de nouveaux emplois, essentielle-%
% ment dans le secteur privé marchand, mais aussi des recrutements dans le secteur non marchand. Au%%
total, le nombre d’emplois augmente fortement malgré la baisse du nombre des emplois aidés non mar-%
%
chands. Ce retournement récent a permis une stabilisation du taux d’activité et une légère augmenta-
%%%
tion du taux d’emploi.
%%%
%%% La reprise de l’emploi se confirme Moins de 100 000 chômeurs
Dans le même temps, le nombre de chômeurs
À la suite de la reprise amorcée en 2004, le nombre
diminue pour repasser au-dessous du seuil de
d’emplois augmente de 3,6 % entre mai 2004 et mai
100 000, portant le taux de chômage enregistré par2005. Cette hausse témoigne du dynamisme de
l’enquête à 31,9 %. Ce résultat traduit l’évolution
l’emploi privé marchand. Ce résultat confirme la
favorable de l’activité économique, notamment dans
tendance favorable observée à partir de l’indicateur
le secteur du bâtiment et des travaux publics surtrimestriel publié par l’Insee (source EPURE/Urssaf)
l’ensemble de la période, dans les secteurs du com-
et des chiffres produits par l’Assedic.
merce et des services au deuxième semestre 2004.
e e e e e2 trim. 2001 2 trim. 2002 2 trim. 2003 2 trim. 2004 2 trim. 2005
Effectifs des chômeurs BIT
Ensemble 98 434 92 761 99 504 102 478 98 406
Hommes 51 287 47 547 53 427 55 327 50 361
Femmes 47 147 45 214 46 077 47 151 48 045
%
%% Taux de chômage BIT selon le sexe et l’âge
%
%%
% Ensemble 33,3 31,0 32,9 33,5 31,9%
% moins de 30 ans 45,5 43,9 45,6 49,5 45,5
%
30 ans ou + 28,5 26,2 28,2 27,3 26,6%
%%
% Hommes 30,9 28,5 31,4 31,8 28,8%
% moins de 30 ans 43,1 41,8 45,3 48,4 43,3%
% 30 ans ou + 26,1 23,6 26,2 25,3 23,3%
%% Femmes 36,4 34,2 34,8 35,8 35,8%
% moins de 30 ans 48,4 46,5 46,0 50,9 48,3%% % 30 ans ou + 31,6 29,5 30,7 30,0 31,0%
%
%%
DIRECTION RÉGIONALE DE LA RÉUNION
Parc Technologique de Saint-Denis - 10, rue Demarne - B.P. 13 - 97408 St DENIS CEDEX 9
Tél:0262488900-Fax:0262488990
www.insee.fr/reunionL’embellie profite essentiellement que le découragement face aux difficultés pour trouver
aux jeunes hommes un emploi à ces âges.
Près de la moitié des emplois créés bénéficie aux moins
Taux d’emploi à la haussede 30 ans, alors qu’un peu moins d’un réunionnais sur
trois appartient à cette tranche d’âge. Parmi ces nou- Le taux d’emploi qui représente la part des personnes
veaux emplois, un tiers seulement est féminin. Ce phé- ayant un emploi dans la population âgée de 15 à 64 ans,
nomène est encore plus marqué chez les 30 ans et plus augmente d’un point pour atteindre 40,5% en mai
(53% des nouveaux emplois) : 95 % de ces créations se 2005, après deux années de baisse. Il est encore loin du
concentrent sur l’emploi masculin. niveau national (63 %) mais proche du maximum
observé en mai 2002.Au total, le chômage des hommes de moins de 30 ans
diminue de 5 points alors que celui de l’ensemble des Les années 2003 et 2004 n’auront-elles constitué que
femmes demeure stable à 35,8 %. des accidents dans le processus de baisse du taux de
chômage amorcé depuis 1999 ? Il conviendra d’attendre
Les taux d’activité les résultats de l’enquête de 2006 avant de se pronon-
se maintiennent cer. Il est de toutes les façons acquis qu’une réduction
massive du chômage ne peut intervenir que sur le longEntre mai 2004 et mai 2005, la croissance de la popula-
terme, La Réunion ayant encore à faire face à une pro-tion réunionnaise des 15 ans ou +, soit environ 10 000
gression rapide de sa population en âge de travaillerpersonnes de plus, se répartit toujours suivant l’équation
dans les 15 à 20 années à venir.un tiers d’actifs, deux tiers d’inactifs. Cependant, la
baisse du taux d’activité féminin enregistrée sur la
Taux d’emploi au sein de la population
tranche d’âge 25-49 ans au cours des deux dernières
âgée de 15 à 64 ans (%)
années s’interrompt enfin. Ainsi l’augmenta-
44
tion de la population inactive est directement
42imputable aux deux causes classiques : une fin
de scolarité de plus en plus tardive pour les 40
moins de 25 ans, et pour les 50 ans ou plus, des
38
départs à la retraite plus précoces et plus nom-
36breux. Ces départs sont imputables à plusieurs
facteurs : l’arrivée des générations d’après 34
guerre, la mise en place des mesures incitatives
32
1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005de pré-retraite dans le cadre de la Loom ainsi
Avec l’enquête Emploi réalisée tous les ans, au deuxième trimestre, l’Insee mesure le chômage au sens du Bureau International du tra-
vail (voir Source).
Par ailleurs, est publié mensuellement par le Ministère de l’emploi, de la cohésion sociale et du logement le dénombrement administratif
des demandeurs d’emploi en fin de mois (DEFM) inscrits à l’Anpe. La catégorie la plus proche du concept de chômage au sens du BIT
est le regroupement des catégories 1, 2 et 3 auxquelles on retranche les personnes ayant eu une activité réduite de moins de 78 heures.
Les variations de cette mesure sont sensibles aux évolutions des règles d’indemnisation du chômage et de gestion des inscriptions et
radiations par l’ANPE, qui affectent les comportements d’inscription auprès de l’Agence des chômeurs eux-mêmes.
Entre mai 2004 et mai 2005, ces deux indicateurs évoluent de manière parallèle. Le nombre de au sens du BIT et le nombre de
DEFM des catégories 1, 2 et 3 hors activité réduite (moyenne avril/mai/juin), diminuent respectivement de 4,0 % et 3,1% sur un an.
Les effectifs des chômeurs BIT inscrits à l’ANPE dénombrés à l’enquête et les demandeurs d’emploi de catégories 1, 2, 3 hors activité
réduite inscrits à l’ANPE sont proches : 84 000 pour les premiers, 88 870 pour les seconds en mai 2005 (respectivement 88 700 et 91 550
en mai 2004).
Des résultats détaillés seront diffusés dans les prochains numéros de la revue trimestrielle de l’Insee “économie de La Réunion”.
Source :
L’enquête Emploi
Définitions :
Un chômeur (au sens du BIT)
La population active (au sens du BIT)
Le taux d’activité
Directeur de la publication : Jean GAILLARD
ISSN : 1766-5590 Code SAGE : INFRA0584 Prix : 1,50€

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin