Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Forte progression de l'emploi depuis 1997

De
4 pages
En août 2000, la population active mahoraise s’élevait à 48 800 personnes soit une augmentation de 14 % depuis le recensement de 1997. Le nombre d’actifs ayant un emploi était de 31 500, alors que le nombre de chômeurs est resté stable à environ 17 000 personnes, soit un taux de chômage de 35,5 % contre 41,2 % en 1997. Les principaux secteurs créateurs d’emplois sont l’administration avec le développement du secteur éducatif et le commerce. Un tiers des personnes ayant un emploi déclarent exercer une activité secondaire.
Voir plus Voir moins

INSEE INFOS
En août 2000, la population active mahoraise s’élevait à 48 800 per
sonnes soit une augmentation de 14 % depuis le recensement de 1997. Le
nombre d’actifs ayant un emploi était de 31 500, alors que le nombre de
chômeurs est resté stable à environ 17 000 personnes, soit un taux de chô FORTE
mage de 35,5 % contre 41,2 % en 1997. Les principaux secteurs créateurs
d’emplois sont l’administration avec le développement du secteur éducatif
et le commerce. Un tiers des personnes ayant un emploi déclarent excercerPROGRESSION
une activité secondaire.
DE L’EMPLOI
La population active a cru annuellement Entre 1997 et 2000 le nombre an
DEPUIS 1997
de plus de 4 % entre 1997 et 2000. A nuel de création d’emplois s’est élevé
cela deux explications, l’arrivée sur le en moyenne à 2 000, soit un taux annuel
marché du travail de classes d’âge im de croissance de 7,9 % (contre 7 % entre
portantes en nombre, et l’élévation du 1991 et 1997) . Cela couplé à un allonge
taux d’activité chez les femmes. La po ment de la durée des études a permis de
pulation active féminine a augmenté de faire baisser le taux de chômage à
30 %, soit une augmentation moyenne 35,5 %. Ces créations ont bénéficié pres
annuelle de près de 9 %, elle atteint ainsiqu’à part égale aux hommes et aux fem
41 % de l’ensemble de la population ac mes (respectivement + 3 500 et + 3 000),
tive. Cette forte augmentation devrait se mais comme parallèlement la population
poursuivre dans les années à venir. active féminine a augmenté plus rapide
Institut National de la Statistique
Evolution de la population activeet des Etudes Economiques
Antenne de Mayotte EsnsembleHsomme Femme
46 rue Saharangue
B.P 1362 97600 MAMOUDZOU 109972700 1099 2700 1099 200
Tel : 02.69.61.36.35
T6otal population active 402 89418 80207 32258 705 57 20 10Directeur de la publication : René JEAN
Rédacteur en chef : Christian TOULET
Impression : INSEE MAYOTTEP3opulation active ayant un emploi205 09301 50108 20231 656089 9 85
ISSN : 1291 2786 C0hômeurs 107 66127 30809878058067 10 25
Dépot légal : décembre 1998aux d'activité (%) 568, 536, 713, 647, 423, 46,
© INSEE 2001
T2aux de chômage (%) 451, 395, 362, 274, 505, 51,ment que celles des hommes, le taux de chômage reste ces dernières années de moyennes et grandes surfaces. Le
nettement plus élevé pour celles ci. secteur agricole est le seul secteur qui voit ses effectifs
diminuer.
Le secteur privé crée le plus d’emplois Solde des créations et disparitions d’emplois selon le secteur
d’activité
Sur les 6 400 emplois en plus depuis 1997, 58 % le sont
S ervices d o mestiq uesdans le secteur privé et parmi ceux ci plus de 80 % sont
S ervices co llectifs, so ciau x et perso nnels
des emplois de salariés. Les nouveaux emplois de salariés
S anté et actio n so ciale
sont principalement occupés par des hommes, alors que Educatio n
A dm inistration publiques
Im m obilier, lo cations et services aux entr.
T ransp o rts et téléco m mu nicatio nSolde des créations et disparitions d’emplois entre 1997 et
Hô tels, restaurant2000 selon le statut
Commerce
C onstruction
Femmes Industrie
Indépendants
H ommes
A griculture, pêche
-1 500 -1 000 -5 00 0 50 0 1 0 00 1 5 00 2 0 00
secteur p rivé
Si le principal secteur d’activité employeur reste la fonc
tion publique, le développement économique de Mayotte
S ecteur pu blic
touche tous les secteurs d’activité. On assiste en particu
lier à l’émergence d’activités liées aux services rendus soit
0 500 1 000 1 500 2 000
aux entreprises soit aux particuliers. Le secteur industriel
quasiment inexistant il y a 20 ans emploie maintenant plus
les femmes sont majoritairement embauchées dans la fonc
de 2 000 personnes. L’essor du tourisme commence à se
tion publique d’Etat ou territoriale.
faire sentir dans le développement des emplois dans le
En 10 ans l’emploi salarié dans le secteur privé a rattrapé
secteur de l’hôtellerie et de la restauration. Les deux sec
celui du secteur public, il est maintenant le principal vec
teurs qui connaissent une forte croissance, si l’on compta
teur de créations d’emplois.
bilise à la fois les emplois du public et du privé, sont ceux
Nombre d’emplois suivant le statut liés à l’éducation et au social. L’accroissement de la po
pulation jeune laisse penser que ces deux secteurs vont
12 0 00
continuer à se développer.
S ecteu r public
9 00 0
secteur p rivé
Indépendants Nombre d’emplois suivant le secteur d’activité
6 00 0
H ô tels, restaurant
2000
Services co llectifs, so ciaux et perso nnels
1 9973 00 0
Services do mestiques
Santé et actio n so ciale
0 Immo bilier, locatio ns et services aux entr.
H ommes Femmes Total
T ransports et télécommunicatio n
Industrie
EducationLe commerce principal secteur de création
Agriculture, pêched’emplois
Commerce
A l’exception de l’agriculture tous les secteurs d’activités
C onstructio n
sont créateurs d’emploi. Ceux qui embauchent le plus sont Administratio ns publiques
le secteur public avec principalement l’augmentation des
0 2000 4000 6000
effectifs d’enseignants, et le commerce avec l’ouvertureEvolution de la stucture par niveau d’étude des actifsLe niveau scolaire des actifs progresse
ayant un emploi
En 1997, 8 % des actifs avaient effectué des études su
périeures. Parmi les emplois créés entre 1997 et 2000, 100%
20 % ont été pourvus par des personnes de niveau d’étu
des supérieures. 80%
étud es su p érieu res
seco nd aire 2 èm e cycle
Solde des créations et disparitions d’emplois selon le
seco nd aire 1 er cycle60%
niveau d’étude
primaire
néant
néant 40%
primaire
20%
secondaire 1er cycle
0%
1997 2000
secondaire 2èm e cycle
études supérieures Un nombre de chômeurs inchangé, un taux de
chômage en diminution
0 1 000 2 000 3 000
Pendant ces trois dernières années le nombre de person
nes à la recherche d’un emploi est resté stable autour de
Les emplois destinés à des personnes ayant effectué des17 000 personnes. L’augmentation de la population ac
études supérieures ont été en majorité créés dans le sec tive pendant ces mêmes années a donc conduit à une
teur public et pourvus par des hommes. Les emplois non baisse du taux de chômage de 41,2 % en 1997 à 35,5 %
qualifiés d’ouvriers sont essentiellement dans le secteur en 2000.
privé. Les femmes avec un taux de chômage de 51,0 %, ont un
Chez les indépendants, essentiellement des artisans et destaux deux fois supérieur à celui des hommes qui s’élève
commerçants, les femmes de niveau d’études supérieu à 24,6 %. Plus les mahorais sont jeunes et plus le taux de
res ont créé plus d’entreprises que les hommes. chômage est élevé, atteignant même plus de 75 % pour
les moins de 20 ans. Mais le critère le plus discrimant est
Solde des créations et disparitions d’emplois selon le
le niveau d’étude puisque les chômeurs qui ont un ni
niveau d’étude et le statut de l’actif
veau inférieur ou égal au CM2 représentent un peu plus
de 80 % de l’ensemble des chômeurs.
EsnsembleHsomme Femme
HsommesFsemmeommeFsemmeHsomme Femme
P0rimaire 900 500 400 505 035 5 Répartition du nombre de chômeurs selon le sexe et le
niveau d’étude
S0econdaire 1er cycle 205 200 015 500 400 10
10 000econdaire 2ème cycle 400 105 400 205 200 10
E0tudes supérieures 305 205 600 2~0 ~0 10
8 000
Hommes
Total 10900101010251050 205 35 Femm es
6 000
4 000
Même si le niveau des actifs nouvellement recrutés a ten
2 000dance à augmenter, près de 60 % de l’ensemble des ac
tifs déclarent posséder un niveau scolaire inférieur ou égal
0au CM2 (ce pourcentage était de 90 % il y a 20 ans).
primaire seco ndaire 1er cycle seco ndaire 2èm e cycle études supérieu resUn fort taux de double activité Source
Une enquête emploi revenus a été effectuée en août 2000
Un tiers de la population active ayant un emploi déclare auprès d’un échantillon de 2 000 ménages répartis sur toute
avoir une deuxième activité. Ce taux est de 36 % pour les l’île. Cet échantillon a été tiré à partir des résultats du re
censement de la population, et à partir des logements neufshommes et de 26 % pour les femmes.
construits depuis 1997.
Les salariés du public ont essentiellement une activité se
condaire qui tourne autour de l’agriculture, ce sont surtout
des lopins de terre cultivés pour l’autoconsommation de la
Définitions
famille. Chez les salariés du secteur privé, si l’activité agri
La population active comprend :
cole est aussi l’activité secondaire qui vient en premier, les actifs ayant un emploi
beaucoup ont un deuxième revenu par le biais de petits les chômeurs
les militaires du contingentboulots. C’est chez les non salariés que l’activité secon
daire est la plus diversifiée, puisqu’aux deux premières ci
Le taux d’activité est le rapport entre le nombre d’actifs
tées plus haut, une activité de non salarié en tant qu’acti et la population totale.
vité secondaire est présente un peu plus fréquemment.
Est considéré comme chômeur toute personne ayant dé Enfin si l’on ne peut parler d’activité secondaire au sens
claré être à la recherche d’un emploi, ou toute personne de
propre pour les chômeurs puisque ceux ci n’ont à priori
moins de 55 ans ayant excercé une activité en 1999.
pas d’activité principale, ils déclarent avoir une activité
agricole (surtout chez les femmes), qui là aussi n’est pas Le taux de chômage est le rapport entre le nombre de
chômeurs et la population activedestinée à la commercialisation des produits. Les petits bou
lots sont eux aussi présents, et permettent aux personnes
de subsister en attendant de trouver un emploi stable, ces
travaux pouvant être rémunérés en nature.
BibliographieRépartition du nombre de doubles actifs suivant le sexe le
INSEE INFOS n° 4 : «20 ans d’emploi à Mayotte» mai statut et le type de double activité
1999
«Les femmes à Mayotte» INSEE 1999Hsommes Femme
«Tableau Economique de Mayotte 2000/2001» INSEE
Actifs ayant Actifs ayant
Chômeurs Chômeurs 2000un emploi un emploi
A0ctivité agricole 4050 1075 1045 4 30ctivité agricole et petits jobs 800 300 200 5
P0etits jobs 2015 2030 900 1 10ctivité secondaire autre 405 500
T0otal 7090 4030 2060 5 45