//img.uscri.be/pth/a6f9ea14fc1ea702a0baa7b3870f0a7b0726f761
La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

Information,plan de relance et secrétaire Grandeur et décadence d ...

De
1 page

Information,plan de relance et secrétaire Grandeur et décadence d ...

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 122
Signaler un abus
LA LIBERTÉ MARDI 16 JUIN 2009
INTERVIEW EXPRESS : Fàrti oUupte ps olretse  sooucvieérttées
OLIVIER ALLAMAN > En 2008, Fri Up, association de soutien aux entreprises existantes et en création dans le canton, a été lun des premiers projets sou-tenus par la Nouvelle politique régionale (NPR). Selon son rapport annuel, la crise a provoqué davan-tage de sollicitations: 82 PME ont frappé à la porte, ainsi que 74 por-teurs de projets. Cette année, la visibilité en Singine, Veveyse, Lac et Broye et la communication seront améliorées. Trois questions au directeur Olivier Allaman. Près du tiers des 74 demandes de soutien de créateurs de start-up viennent de femmes. En êtes-vous surpris? Nous avons commencé cette statistique à la demande de Genilem. On sattendait tout au plus à un pourcen-tage de 15% de femmes. On doit donc prendre en compte ce fait que la création dentreprises nest plus vraiment quune affaire dhommes. Les domaines où les femmes sinvestissent, en général dans les arts et métiers, sont le conseil, la communication, le marke-ting, la finance et le commerce. Mais on les trouve très peu dans le technique. Et ce nest pas très surprenant si lon sait quil ny a quune dizaine détudiantes dans le domaine à lEcole dingénieurs. On va continuer de suivre de près cette évolution. Quel est le profil du nouveau chargé de la création d'entreprises et quand sera-t-il engagé ? Nous sommes en phase de sélection finale. Le candidat choisi aura lu tous les livres traitant de la création den-treprise. Il devra non seulement savoir écouter et accompagner, avoir un bon background en gestion et finances, mais surtout il devra disposer dune très grande capacité de reformulation et de communication des idées des créateurs de sociétés. Cest ce qui manque souvent chez ces inexpérimentés en gestion. Ils ont besoin de beaucoup de présence et de conseils. 80% des start-up ne passe pas le cap des trois ans. Fri Up s'enorgueillit d'un taux de réussite de 95%. La sélection serait-elle terrifiante au départ? Ce taux de 95% est valable pour les start-up technolo-giques que nous avons suivies pendant trois ans. Sur les 74 demandes reçues lan passé, toutes ont eu droit à un entretien. La moitié ont créé leur société, pas néces-sairement avec notre appui car chacun est libre. Mais pour ceux qui acceptent notre accompagnement, le taux de réussite est de 80%. En règle générale, on a un taux de transformation de 50%, ce qui signifie que la moitié des sociétés créées sont toujours actives après trois ans. Mais Fri Up veut garder sa porte ouverte à toutes, pas seulement aux start-up technologiques, car le canton a besoin dun large spectre de sociétés. Lin-novation daffaires sadresse à toute entreprise. Elle nest pas seulement liée à une évolution technologique mais aussi sociale et fonctionnelle. PROPOS RECUEILLIS PAR GÉRARD TINGUELY
CANTON - GRAND FRIBOURG
15
Grandeur et décadence dune mini-maffia turque à Fribourg JUSTICE Demain s’ouvre le énième procès intenté à Fikret Sporel, maffieux turc notoire, et à son bras droit O. M. L’audience durera 3 mois.
ANTOINE RÜFLE DELANO MIS pNaortuivee aceu ttper ofcoièss,,  peon ufro rlem leé gdee nfidna idreeAUX ENCHRES maffieux turc  aujourd’hui apatrideHasard du calen- Fikret Sporel, connu pour s’êtredrier, lOffice des fait prendre la main dans le sac lorspoursuites de la deen  laA lrléceptginoen,  dseu i2t0e  kài luons ed ehnéqrouïênteeSarine a annoncé menéema l juge d’instructionhier dans La André e Pipllaerr , qeuil avait essayé deLiberté la mise en vente du bâtiment faire assassiner depuis sa cellulequi devait être le allemande.navire amiral Purgeant actuellement, par in-(après le naufrage stearntméi ttlee nlcuei  epte rqmueat,n du nseo np eéitnaet  ddeedu Zaehringen) de lescadre Sporel, ttrraofiisq aunasn dt e dporiits orné ppoonudr rvei olc, eltaten cfioeinlancien restaurant sdu Pont de la Glâne, bdleasgsruersesis,o ntes nàt altai vbe atdtee  cdoe ntbraasie-tbe aellt,devenu le Delano ivinesitlilgeatihoanb iàt luédsei:o nds acnosr ploerse llaesnn. nUéneseIronie du calendrier: le bâtiment du Delano, qui devait être le restaurant amirallgéuo ssde.abande lide  de larmada des restaurateurs turcs, sera vendu aux enchères en plein milieu du procès.ALAIN WICHT-A nonante, il avait déjà envoyé sesSelonles docu-lhe opmrommeos tdeeu r mimaimn orobsilsieerr  eKté dkéévCalliesrecr,ments disponibles  ou d’Argovie pour exécuter lesd’audience, qui s’étaleront jus-sur le site internet làcu hli.ae  rLd feersi mbmaonualdrfgre eaetosni st éretea n iadeuéntrlti ectsao tdemsusbneé  sba vsoeuucr- compléteront la distri-qu’au 10 septembre, au milieu des agressions,âb temitpmitnasontffice,cede lO strictes mesures de sécurité qu’im- bution de ce mauvais polar qui aappartient person-pose le caractère dangereux des fait régner la peur durant trois ans un os. Un os de 140 kilos, avec undeux hommes et leurs attaches dans le milieu fribourgeois de lanellement à Sébas-crâne de Gruérien... restauration.maffieuses. Le président du tribu-tien Angéloz, ce faisaLiet  «aHpopceal»e (rl e acuh eft)e, mcopsm mdee  il sseanal, Jean-Marc Sallin, expliquetai f auiruodéuq rutauesrne restajeu cette longue durée par la difficultéGestion pour les nuls fglaiorier e,s oseu fffalietr  vliae uvxe. dMetatlea ddeu,  ipl rvoac sèesun passage météo-de coordonner l’agenda du tribu- Revenu en Suisse après sa libé-nal avec ceux des nombreux ration, Fikret Sporel avait rebondirique de Bulle à par O. M., son ancien bras droit. avocats de la défense et celui de la dans la restauration, créant plu-é srlbatessi-isueptulrvna,euoyernPa procureure Anne Colliard. sieurs sociétés avec O. M. Zaehrin-lUounp Cceehnang’raegségetucqrou emd amjunesspt ilrceee m: pliieee j-rdà negneueilta,-inà M rog, Felleiu Fribour atsntvae  ds-dinemapartîer Le licenciement simplifiéDelano à Villars-sur-Glâne, elles  ’ Cet ancien chauffeur des TPF, ont toutes coulé après quelquessubitement du pay-steenntai nt ppaoru lses veir eulxe lso upc a(gnriins)e ss étaaiutnaturalisé suisse et âgé de 31 ans,mois ou quelques années de ges-sage hôtelier. Sporel devra répondre de trois agressions tion façon «pour les nuls». ceon nat apcrti s doe msborna gceh eetf .a  vFiokurleut  le rem-dont les victimes ont été sérieuse-Les deux associés ayant ten-Sa valeur,estimée placer. O. M., devenu l’associé ment blessées. Deux d’entre elles dance à reproduire entre eux les3 ,4 1àtisexper,aoi nimllene apur avant de prendre le statut d’indési- auraient été commanditées par le méthodes de gestion par intimida-rable, l’a mal pris. Depuis, résume «Hoca», dont une pour rendre servi- tion et violence, la justice s’est rapi-été ramenée à 1,1 pudiquement un enquêteur, «les ce à un propriétaire de boîte de nuit dement intéressée à leurs affairesmilliCaahbmernop ral r-es dou p deux hommes n’étaient plus vrai- désireux de licencier sa barmaid personnelles et commerciales,suites du tribunal ment amis». sans trop se compliquer la vie. tentant entre autres de découvrir la Au point même que O. M., dans O. M. devra aussi répondre provenance des capitaux que lescantonal, ce qui est des rafales d’aveux destinés à d’une quantité considérable de deux hommes injectaient dansassez loin de cou-saboter son ancien chef, s’est tiré menaces, contraintes, tentatives leurs sociétés.à,158gearchs ler riv tnetnom esiuq,s un chargeur plein de cartouches d’escroquerie, chantage contre un Cette opacité et l’endettement dans le pied, se chargeant lui- peu tous ceux qui croisaient sa croissant des sociétés ont d’ailleursmillion.AR même pour le plus grand plaisir route, policiers compris, d’usure, amené l’autorité cantonale à sus-des responsables de l’enquête. d’abus de confiance. Entre autres. pendre les patentes des restaurants O. M. prendra domicile au Tri- Cinq «secondes battes», des concernés, ce qui a fini de précipiter bunal de la Sarine pour douze jours hommes de main venus de Soleure leur chute.I
GRAND CONSEIL Information, plan de relance et secrétaire CLAUDE-ALAIN GAILLETmai). Le Conseil d’Etat a provi-Cuisine interne cet après-midi, ils transmet- rains). Par ailleurs, ils deman- Engheben, démissionnaire.jeudi matin La Loi sur l’information et l’ac- sionné 50 mio à cet effet. Après avec l’élection d’un ou d’une Vendredi, les députés se pro- deront au Conseil d’Etat de dé- tront une autre initiative canto-cès aux documents (LInf ), le ce débat, le parlement s’en ira nouvelle secrétaire générale. Le nonceront sur le crédit de 9 poser une initiative cantonale nale qui demande à la Confé-plan de relance économique, visiter l’abbaye de la Fille-Dieu, Grand Conseil choisira entre mio pour le contournement de auprès de l’Assemblée fédérale dération de prolonger d’au un crédit pour étudier le con- à Romont, dans le cadre de sa deux candidates et un candidat Guin (3,7 mio pour les études, afin d’interdire les jeux vidéo moins trois ans le moratoire sur tournement de Guin, le rem- sortie printanière. qui briguent la place de Monica 5,3 mio pour l’achat de ter- violents (motion Collomb). Et, les OGM. placement de l’actuelle secré- Au chapitre des élections taire générale: ce sont là les principaux objets que va traiter le Grand Conseil fribourgeoisUDC RÉCLAME UN EFFORT EN FAVEUR DES JEUNESeretae Hi,nnic vp udefores-sP rule remplacement er , àisng-ael re drOrlaicidiju snadi-éspre-dès cet après-midi et jusqu’à dent démissionnaire du Conseil vendredi.UDC fribourgeoisesalue le plan dePour atteindre cette aide à une année et à 40%ses objectifs, lUDC va porterde la magistrature.I Le gros morceau de la se- salaire. Une aide qui devrait être du trois mesures supplémen- proposerelance mitonné par le Conseil dEtatProgramme détaillé sous: maine, c’est la LInf, dont la pre- dans le cadre du plan de financée lors du débat demain au Grand tairescf. La Liberté du 26 mai) et indique/fr/pub/fr.ch/gces-sda//.nimh:ptt mière lecture occupera le par-  Conseilouloir le soutenir dans ses grandes et non par les communes.sur le plan de relance. A linstar relancesions lement aujourd’hui et jeudi canton de Vaud, elle aimeraitignes. Le parti souhaite toutefois que du matin. Le projet de cette nou-laspect intérêt de la jeunesse et des une prime dembauche pour octroyerComme dernière mesure, lUDCBUPICILÉT velle loi qui consacre le principe chaque nouvelle place dapprentissage entend graver dans le marbre que toutentreprises soit valorisé, annonce-t-il de transparence, a été un peu qui serait allouée par la contributionans un communiqué. créée par une entreprise et verser une assoupli par la commissionallocation de 500 francs par place dap- en prévision des cours Confédération parlementaire (notre éditionIl faut davantagecibler laide sur les prentissage soit bien attribuée aux existante. interentreprises d’hier).erussa ruop eriasscenét esoùà ir,avenr lertnevtsril enss,enit la jeuprises eAutre mesurenE.sesirp ne,nif-eptrenpae lr C:UDen rorpésopd  eeralcn,earallèle au planÇa sent Demain matin,les députés se pencheront sur le plan de re-reidernan es llamér céôpstdmies sna selp al nedr ion ins-crites danel.Cceuieli-credneuq sel siabonCcnutià e madelDUdinerpsés  aqieuxplcations dinsertfroec rel slaolElt. nlevoe  eitG eteblietrnome neravcnehp sales lance pour contrer les effets de la crise. Décliné en 24 mesures, mntiesol einsCo dnarG el rapsnadsel otalité on en tppilacitsisee anovérp,ti ruomorppueenedjsv re,sedir louvoloi emp-nep noe unr seticaloal-ou ndepls leeld eédil reérc e à lsaget,Etad acasetnsipperun très bon il ecscanav ce plan met l’accent sur l’inno- délais, histoire de favoriser le meilleurs six mois à lentreprise qui crée un dantraignant quil ne sagisse là dun vation, l’emploi des jeunes et dachat. pouvoir poste, le 20% du salaire étant nouveauoyen détourné pour gonfler les effec-les énergies («La Liberté» du 26ifs de ladministration. pris en charge par lEtat. LUDC aimeraitPHILIPPE CASTELLA