Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Sortir du chômage

De
4 pages
C'est l'histoire de deux faux jumeaux statistiques inscrits à l'ANPE au 31 mars 1997 : de sexe masculin, employés qualifiés, français, inscrits en catégorie 1 après un contrat à durée déterminée, sans enfants et habitant Roubaix. Mais l'un a 37 ans, le baccalauréat en poche et l'autre, 28 ans et il est titulaire d'un BEP. Celui-ci avait de meilleures chances de retrouver un emploi avant l'été 1997. C'est ce que disent les statistiques. L'histoire ne dit pas si elles ont eu raison.
Voir plus Voir moins

NORD-P AS-DE-CALAIS
ROFILS
DÉCEMBRE 1997Prix : 15 francs N°16P
1997 alors que 78 000 demandeurs enC’est l’histoire de deux fauxSortir sortaient.jumeaux statistiques inscrits à
l’ANPE en mars 1997 : de sexe
Les jeunes sont très nombreux masculin, employés qualifiés,
à transiter par l’ANPEfrançais, inscrits en catégorie 1du chômage
La région Nord-Pas-de-Calais est jeuneaprès un contrat à durée déterminée,
(37% de moins de 25 ans dans sasans enfants et habitant Roubaix.
population totale contre 33% au planMais l’un a 37 ans, le baccalauréat
national) et elle l’est particulièrementen poche et l’autre, 28 ans et il est
pour ses demandeurs d’emploi inscrits àtitulaire d’un BEP. Celui-ci avait
el’ANPE : à la fin du 2 trimestre 1997,
de meilleures chances de retrouver 22,5% d’entre eux ont moins de 25 ans
Didier Castille un emploi avant l’été 1997. C’est ce alors que cette proportion ne s’élève
que disent les statistiques. L’histoire qu’à 18% sur l’ensemble du territoire.Division Synthèses économiques
ene dit pas si elles ont eu raison. Au cours du 2 trimestre, 24 000
demandeurs de moins de 25 ans se sont
inscrits dans l’une des agences locales
À la fin du mois de juin 1997, un peu pour l’emploi. Un petit tiers se sont
(1)plus de 278 300 demandeurs d’emploi présentés en première inscription et un
quart parce qu’ils venaient de voirétaient inscrits dans l’une des agences
s’achever leur contrat de travail à duréede l’ANPE de la région Nord-Pas-de-
déterminée.Calais. Photographie à un instant donné
Dans le même temps, 40% des jeunesdu chômage, ce nombre est perpétuel-
lement modifié sous l’effet de mouve- demandeurs d’emploi inscrits à l’ANPE
ments importants d’inscriptions et de au début du trimestre l’ont quittée. Cette
radiations. Près de 73 000 personnes y proportion est forte puisqu’elle n’atteint
esont ainsi entrées au cours du 2 trimestre que 27% des demandeurs de tous âges.
eIndicateurs de chômage au 2 trimestre 1997 selon l’âge
moins de 25 50 ans
Ensemble
de 25 ans à 49 ans ou plus
Part dans les demandes d’emploi en % 22,5 67,3 10,2 100,0
Part dans les entrées en % 32,5 61,5 6,0 100,0
Part dans les sorties en % 34,3 59,5 6,2 100,0
Part des chômeurs de niveau supérieur
32,3 21,0 10,8 22,5
ou égal au baccalauréat en %
Taux de reprise d’emploi en % 11,6 8,8 4,1 9,0
(1)Taux de rotation 37,9 23,9 16,0 26,4
Part des chômeurs inscrits
21,6 44,1 60,7 40,7
depuis plus d’un an en %
(1) Demi-somme du nombre total des entrées et des sorties observées au cours d’un trimestre rapportée au nombre total
des demandeurs au début de ce trimestre.
Source : Insee, Dares
(1) Le chômage est mesuré par le nombre des demandeurs d’emploi en fin de trimestre de catégorie 1 (ne travaillant
pas, à la recherche d’un emploi à temps plein et à durée indéterminée) et de catégorie 6 (à la recherche d’un emploi
à temps plein et travaillant moins de 78 heures par mois).
INSEE NORD-PAS-DE-CALAIS 130, avenue du Président J.F. Kennedy - 59034 Lille Cedex - Tél. : 03 20 62 86 29 - Télécopie : 03 20 62 86 00Mais quitter l’ANPE ne signifie pas résidence, sont susceptibles d’influencer
La procéduretoujours s’insérer sur le marché du travail. la reprise d’emploi. Afin d’identifier les
Ainsi, parmi les jeunes qui sont sortis de facteurs les plus discriminants, une analyse
La procédure logistique (modèle économéel’ANPE au cours du 2 trimestre 1997, logistique a été réalisée. Elle permet de
et de mesurer les effets d’un certain nomb
seuls 29% ont retrouvé un travail et 16% mesurer l’effet de chaque caractéris- caractéristique étudiée. Il s’agit ici du fait de
sont entrés en CES ou en formation. Plus tique indépendamment des autres. 1997 lorsqu’un individu est au chômage le
de la moitié ont été exclus des fichiers Elle révèle notamment que le sexe du Le principe de la procédure logistique est d
pour des raisons aussi diverses que, par demandeur, sa nationalité ou l’impor- explicatifs indépendamment des autres. Le
corrélation parfaite entre eux) retenus ici sexemple, l’accomplissement du service tance de la famille dont il a la charge
demandeur d’emploi, âge, motif d’inscripmilitaire, un déménagement, un refus ont une influence sur la probabilité de
d’enfants à charge, qualification, niveau de d’emploi ou de stage, une suspension quitter l’ANPE pour occuper un emploi.
Les effets, étudiés par rapport à un individprovisoire. Ce phénomène peut être imputable à
choses égales par ailleurs”.
des stratégies de recrutement plus ou
L’individu de référence représente une situaLa jeunesse est un atout majeur moins sélectives de la part des entre- et qui tente de se rapprocher d’une situatio
pour retrouver un emploi prises ainsi qu’au comportement plus ou introduites dans le modèle sont ainsi neutra
moins actif et à la motivation de ceux L’individu de référence est, dans l’analyse, un
Il faut toutefois souligner que ce sont les qui cherchent un emploi. 25 à 34 ans, de nationalité française, qui
jeunes qui sont les premiers à trouver ou L’expérience d’un contrat de travail à l’arrivée à terme d’un contrat de travail à
charge, dont le niveau de formation est équretrouver un emploi. Sur dix chômeurs durée déterminée ou d’une mission
réside dans la zone de Roubaix-Tourcoing.de tous âges qui ont obtenu un contrat d’intérim s’avère bénéfique puisque,
L’effet de la variable “zone de résidence”de travail sur la période, trois ont moins d’une façon générale, les demandeurs
tableau mais a été cartographié.de 25 ans et quatre entre 25 et 35 ans. qui se sont inscrits à l’ANPE à leur terme
D’autres procédures logistiques ont été mises
Du fait de l’importance de ces flux, la ont de meilleures chances de retrouver le niveau de formation ou l’âge et la qual
population des jeunes demandeurs un emploi que tous les autres. En parti- spécifique du diplôme ou de la qualificatio
d’emploi à l’ANPE s’est renouvelée aux culier, (et cela affecte sensiblement la
edeux cinquièmes au cours du 2 trimestre, probabilité d’accès à l’emploi des
quand la population entière ne se jeunes) après un emploi à durée limitée,
renouvelait qu’au quart.Les jeunes la probabilité de reprise d’emploi est
s’enlisent ainsi moins que les autres supérieure de 40% à celle d’une première
Les résultats de l’adans le chômage. Fin juin 1997, 78% inscription, toutes choses égales par
d’entre eux sont inscrits à l’ANPE depuis ailleurs.
Catégorie Demandeurs de catégorie 1 Réf
moins d’un an contre 59% en moyenne.
Demandeurs de catégorie 6 =
Pour eux, le chômage est donc généra- Quoi qu’il en soit, le facteur le plus discri-
lement une étape transitoire dans le minant s’avère être l’âge du demandeur
processus d’intégration dans l’emploi. et ce, quel que soit son sexe, son niveau Âge moins de 25 ans ++
Le recours massif à des contrats courts, de 25 à 34 ans Réfde diplôme, son motif d’entrée à l’ANPE
de 35 à 49 ans - -surtout en début de carrière, est à l’origine ou la zone d’emploi dans laquelle il
50 ans ou plus - - -de cette alternance entre périodes réside.
travaillées et périodes chômées.
Les demandeurs de moins de 25 ans ont
Motif Licenciement économique -
(2) Le niveau de formation influenceun taux de reprise d’emploi plus
d’inscription Autre licenciement - -notablement l’accès à l’emploiimportant que ceux des autres classes à l’ANPE Démission -des jeunesd’âge : il s’élève à 11,6% pour les Fin de contrat Réf
jeunes et à 9% pour l’ensemble tous Fin de mission d’intérim =
âges confondus. En réalité, les chances Le niveau de diplôme est un autre Première inscription - -
d’accès à l’emploi diminuent progressive- facteur majeur dans la perspective de Reprise d’activité - - -
Autre cas - -trouver ou de retrouver un travail.ment avec l’âge, la baisse s’accentuant
Fin de convention N’avoir aucun niveau d’études amoindriten fin de carrière. Le taux de reprise
de conversion -
les chances de sortie alors qu’und’emploi est, pour un jeune en particulier,
trois fois plus élevé que celui d’une BEPC les fortifie et un baccalauréat plus
personne de plus de cinquante ans. encore. Ceux qui ont suivi des études Sexe Hommes Réf
Cependant, de nombreux autres facteurs, après le baccalauréat voient leurs Femmes - -
tels le sexe, le motif de mise au chômage, chances d’accès à l’emploi s’améliorer
Les résultats de cette procédure sont représentés à l’aide
le niveau de formation, la qualification, de 50% sans que toutefois le nombre
en écart à la situation de référence (Réf.). Le nombre d
des années d’études ait une incidence Par exemple, le (+ +) correspondant à la case “Âge : moinsla nationalité, le nombre d’enfants à
les jeunes chômeurs ont une propension à retrouver un empmarquée.charge ou la zone géographique de
qui ont entre 25 et 34 ans.
(2) Taux de reprise d’emploi : il s’agit du nombre des chômeurs qui ont trouvé ou retrouvé un emploi (hors CES) au
e ercours du 2 trimestre 1997 parmi ceux inscrits à l’ANPE à la fin du 1 trimestre 1997.
130, avenue du Président J.F. Kennedy - 59034 Lille Cedex - Tél. : 03 20 62 86 29 - Télécopie : 03 20 62 86 00 INSEE NORD-PAS-DE-CALAISPour sortir du chômage, les jeunes sont En fin de carrière, le chômage
e logistique donc encore avantagés car ils sont plus se prolonge
diplômés que leurs aînés : 32% d’entre
étrique de type “Logit”) permet d’identifier Il y a relativement moins de chômeurseux ont un niveau supérieur ou égal au
bre de variables qui semblent jouer sur la âgés de 50 ans ou plus dans le Nord-
baccalauréat alors que cette part est deee retrouver un emploi au cours du 2 trimestre Pas-de-Calais qu’au plan national. À la fin
22% tous âges confondus. Ceux quie trimestre précédent. edu 2 trimestre 1997, ils étaient 28 300
n’ont pas de diplôme représentent 11%d’isoler l’effet propre de chacun des critères
dans la région, soit un chômeur sur dix,des jeunes chômeurs alors que, globa-s critères (qui ne doivent pas présenter de
alors que cette proportion est d’un chômeuront les suivants : catégorie d’inscription du lement, cette proportion s’élève à 28%
sur huit pour l’ensemble du territoireption à l’ANPE, sexe, nationalité, nombre en moyenne. L’efficacité du nombre
(pour des proportions en termes deformation et zone d’emploi de la résidence. d’années d’études après le bac est
population totale de respectivementdu de référence, sont alors estimés “toutes mesurable chez eux, puisqu’une ou
27% et 30%).
deux années doublent les chances
ation conventionnelle utilisée pour les calculs Un peu plus de 4 000 personnes âgées
d’accès à l’emploi et trois ou quatreon moyenne. Les effets des autres variables de 50 ans ou plus se sont inscrites à
années multiplient la probabilité par 2,5.alisés. el’ANPE au cours du 2 trimestre 1997,Chez les jeunes, le taux de reprisen employé qualifié de sexe masculin, âgé de
représentant 6% des inscriptions. Lesed’emploi au cours du 2 trimestre 1997est inscrit dans la catégorie 1 à la suite de
licenciements arrivent en tête des motifs
durée déterminée, qui n’a pas d’enfants à est ainsi de 15,4% quand ils ont un
d’inscription avec une part de 36% dontuivalent à un BEPC, un CAP ou un BEP et qui niveau de formation égal ou supérieur
près de la moitié est représentée parau baccalauréat et de 11,1% quand ils
des licenciements économiques. Ils sont”, très significative, ne figure pas dans le ont un niveau BEPC ou BEP-CAP. Ces
suivis par les fins de contrat à durée
taux sont supérieurs, respectivement de
en œuvre en croisant, par exemple, l’âge et déterminée qui concernent un chômeur
4 et de 2 points, à ceux de leurs aînés.ification : elles permettent d’identifier l’effet de plus de 50 ans sur quatre.
n à l’intérieur de chaque classe d’âge. Ainsi, les demandeurs de plus de 50 ansDans la concurrence entre demandeurs,
sont peu nombreux à s’inscrire, et, globa-c’est bien l’âge qui prédomine sur le
lement, chaque trimestre, le nombre deniveau de diplôme. Ainsi, un chômeur
sorties est supérieur au nombre d’entrées.de moins de 25 ans sans diplôme a
Ce constat, qui paraît favorable de primeautant de chances de retrouver un
abord, ne doit toutefois pas laisser penseranalyse logistique emploi qu’un demandeur de niveau
que les chômeurs âgés retrouvent plusBEPC ou BEP-CAP âgé de 25 à 35 ans.
Nationalité Français Réf facilement du travail que les autres, bienSa probabilité de sortie est plus forte
Européen = au contraire. Ils représentent une popu-encore que celle des demandeurs de
Algérien, Marocain, Tunisien - - lation fragile car, une fois au chômage,plus de 35 ans, quel que soit leurAutre nationalité - -
ils éprouvent de grandes difficultés à seniveau d’études.
Nombre Aucun Réf réinsérer sur le marché du travail. Leur
d’enfants 1 ou 2 enfants = Si l’on raisonne cette fois en termes de taux de sortie est assez faible puisqu’il
3 enfants ou plus + niveau de qualification et non plus de n’atteint que 17%, soit, rappelons le,
10 points de moins que le taux global.diplôme, la logique est la même : lesQualification Manœuvres - -
Ouvriers spécialisés - demandeurs qualifiés ont la plus forte De plus, parmi les divers motifs de sortie
Ouvriers qualifiés + + probabilité de trouver un travail. Toutes de l’ANPE, les reprises d’emploi hors CES
Employés non qualifiés - choses égales par ailleurs, les chances ne représentent que 22% des sorties des
Employés qualifiés Réf d’accès à l’emploi d’un ouvrier qualifié demandeurs de plus de 50 ans alors que
Techniciens = sont comparables à celles d’un agent cette proportion s’élève à 33% tous âges
Agents de maîtrise + + de maîtrise tandis qu’un employé non confondus. Les autres motifs principaux
Cadres supérieurs +
qualifié connaîtra, lui, un handicap. sont les “dispenses de recherche” (22%)
Niveau Baccalauréat + 3 ou 4 + + + et les “absences au contrôle” (18%) quiChez les demandeurs de moins de 25 ans,
de Baccalauréat + 1 ou 2 + + + les qualifications supérieures se détachent illustrent parfaitement la situation figée
formation Baccalauréat, cependant nettement. Trois groupes de dans laquelle les chômeurs âgés se
brevets de technicien
qualifications peuvent être distingués. trouvent et le manque de motivationou professionnel +
Les manoeuvres, ouvriers non qualifiés qu’elle engendre.
BEPC, CAP, BEP Réf
et employés non qualifiés, avec un taux Parmi les demandeurs qui ont retrouvé unSans diplôme -
ede reprise d’emploi égal à 9%, sont emploi au cours du 2 trimestre 1997,
d’un ensemble de signes (+) et (-). Le tableau se lit alors pénalisés pour retrouver un emploi. Le seulement un sur vingt avait plus de 50 ans.
e signes donne une indication sur l’intensité de l’impact. La population des demandeurs de plustaux de reprise d’emploi des ouvrierss de 25 ans” indique que, toutes choses égales par ailleurs,
ploi nettement supérieure à celles des chômeurs de référence qualifiés, des employés qualifiés et des de 50 ans n’a ainsi été renouvelée qu’au
techniciens est honorable (15%). La sixième. À un âge professionnel avancé,
réinsertion des agents de maîtrise et des le chômage est un état qui se prolonge.
cadres est nettement plus facile (27%). Dans la région, 61% des demandeurs
INSEE NORD-PAS-DE-CALAIS 130, avenue du Président J.F. Kennedy - 59034 Lille Cedex - Tél. : 03 20 62 86 29 - Télécopie : 03 20 62 86 00d’emploi de plus de 50 ans sont inscrits rencontrées sont probablement multiples,
à l’ANPE depuis plus d’un an et 26% mais un des obstacles à la réinsertion
sont en situation d’attente depuis plus professionnelle d’un demandeur de cet
de trois ans. âge se situe dans le niveau de rémuné-
ration auquel il peut prétendre, compte
Des handicaps après 50 ans tenu de son expérience et de sa quali-
fication. Les cadres âgés sont souvent
plus coûteux pour l’entreprise que deEn fait, toutes choses égales par ailleurs,
jeunes diplômés qu’elle pourra formerles demandeurs de plus de cinquante ans
elle-même et dont les aspirations sala-ont deux fois moins de chances de
riales sont relativement plus modestes.retrouver un emploi que les demandeurs
Par ailleurs, les chances de reclassementâgés de 25 à 35 ans. Ce que traduit
aussi leur taux de reprise d’emploi de des demandeurs de plus de 50 ans sont
sensiblement les mêmes, quel que soit4%, soit la moitié de celui de l’ensemble
leur niveau de qualification. Seuls lesdes demandeurs, tous âges confondus.
ouvriers qualifiés disposant d’une Cette probabilité faible varie peu selon
certaine expérience professionnellele niveau de formation des demandeurs.
semblent légèrement avantagés sur leParadoxalement, à un âge avancé et
marché du travail : leur taux de reprisetoutes choses égales par ailleurs, il est
d’emploi s’élève à 7%.tout aussi difficile de se réinsérer sur le
marché du travail pour un demandeur Après 50 ans, la réinsertion dans
l’emploi est donc très difficile, et ce dont le diplôme est élevé que pour un
quel que soit le profil des individus. Leurdemandeur sans diplôme.
inscription à l’ANPE a souvent étéLe taux de reprise d’emploi d’un chômeur,
consécutive à un licenciement, ce qui lesquel que soit son âge, est de 13,4%
pénalise : le taux de reprise d’emploiquand il a un niveau équivalent à bac
des licenciés de plus de 50 ans est +3 ou bac +4 et chute à 4,6% dès
de 3%.qu’il a plus de 50 ans. Les difficultés
Des possibilités d’accès à l’emploi différenciées selon les zones
Taux de reprise d'emploi en %
de 7,7 à 8,1
Dunkerque
de 8,6 à 9,4
Roubaix-TourcoingCalaisis
de 10 à 11,5
de 14,8 à 17,1
Flandre-Lys
Boulonnais Moyenne régionale : 9
Saint-Omer
Valenciennois
Béthune-Bruay Lille
Lens-HéninBerck-Montreuil Douaisis
Artois-Ternois
Sambre-Avesnois
Cambrésis
80 Écart de probabilité d’accès à l’emploi
40 entre un demandeur de moins de 25 ans et
l’individu de référence, toutes choses0
égales par ailleurs, en %.
Guide de lecture : Flandre-Lys est l’une des zones où les chômeurs bénéficient d’un des plus forts taux de reprise
d’emploi du Nord-Pas-de-Calais (14,8%). Par rapport à l’individu de référence de la procédure logistique (il s’est
inscrit à l’ANPE dans la zone de Roubaix-Tourcoing et a entre 25 et 34 ans, notamment), les jeunes chômeurs de
Flandre-Lys retrouvent plus facilement un travail que ceux de la plupart des autres zones.
Pour en savoir plus
• L’économétrie et l’étude des comportements - Insee - Documents de travail,
série Méthodologie statistique n°9606, 1996.
Directeur de la publication : Jean-Claude HAUTCŒUR - Service Administration des Ressources : Daniel HUART - Service Études Diffusion : François HOUSSIN
Service Statistique : Robert MORIZUR - Rédactrice en chef : Élisabeth VILAIN - Secrétaire de fabrication : Jean-Claude DELEHAYE
Vente : Bureau de vente, 130 avenue J.F. Kennedy - BP 769 - 59034 LILLE CEDEX - Tél : 03 20 62 86 66 - Télécopie : 03 20 62 86 00
CPPAD en cours - ISSN 1269-0260 - Dépôt légal janvier 1998 - © Insee 1998 - Code Sage PR0971620 - UNIVERS LILLE Tél : 03 20 63 10 07
130, avenue du Président J.F. Kennedy - 59034 Lille Cedex - Tél. : 03 20 62 86 29 - Télécopie : 03 20 62 86 00 INSEE NORD-PAS-DE-CALAIS

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin