Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Tableaux Économiques Régionaux de Guadeloupe 2007 : Revenus

De
6 pages
Près de 53 000 foyers fiscaux guadeloupéens ont été imposés au titre de l’impôt sur le revenu 2004, soit une progression de 4,7 % par rapport à l’année précédente. Ils représentent près du quart de l’ensemble des foyers fiscaux qui a augmenté moins vite (3 %). Parallèlement, le nombre de foyers fiscaux non imposés a crû de 2,5 %. L’écart de revenus entre les foyers imposables et non imposables demeure important : le revenu moyen déclaré chez ceux qui acquittent cet impôt est plus de cinq fois supérieur à celui des contribuables non imposés. L’impôt net moyen a baissé de 2,8 % en 2004 alors que le revenu moyen net imposable est resté stable. Sur l’année, un foyer déclare en moyenne un revenu de 27 587 euros et paye un impôt de 1 919 euros. En 2003, le revenu disponible brut par habitant s’élevait à 11 077 euros. Par rapport à l’année 2000, il a connu, avec +17,3 %, une progression plus rapide en Guadeloupe qu’en métropole (+10,6 %). Les salaires représentent près de 57 % du revenu disponible brut des ménages. Les prélèvements publics obligatoires représentent 7,4 % de ce revenu : c’est 5,7 points de moins qu’en France métropolitaine.
Voir plus Voir moins

10. Revenus
Présentation Définitions
Près de 53 000 foyers fiscaux Foyer fiscal : ensemble de personnes identifiées comme
contribuables et susceptibles de relever de l’impôt surguadeloupéens ont été imposés au titre de
le revenu pour leurs revenus propres, ceux de leurl’impôt sur le revenu 2004, soit une
conjoint et des personnes à charge. Un foyer fiscal est
progression de 4,7 % par rapport à réputé imposable si son revenu net annuel imposable
l’année précédente. Ils représentent près est supérieur au seuil minimal fixé en fonction de la
du quart de l’ensemble des foyers fiscaux situation de famille, par la Loi de Finances.
Revenu moyen net annuel imposable : revenu netqui a augmenté moins vite (3 %).
imposable divisé par le nombre de foyers fiscaux.Parallèlement, le nombre de foyers fiscaux
Le revenu net annuel imposable est égal au
non imposés a crû de 2,5 %. L’écart de montant du revenu brut global au sens fiscal du
revenus entre les foyers imposables et non terme diminué des charges déductibles et des
imposables demeure important : le revenu abattements spéciaux pour enfants à charge ou
personnes âgées ou invalides.moyen déclaré chez ceux qui acquittent
Montant de l’impôt net moyen : montant decet impôt est plus de cinq fois supérieur à
l’impôt dû rapporté au nombre de foyers fiscaux.
celui des contribuables non imposés. Revenu total du ménage : il s’agit ici d’un revenu
L’impôt net moyen a baissé de 2,8 % en monétaire. Il inclut les impôts directs et les prestations
2004 alors que le revenu moyen net sociales. Il exclut les prélèvements obligatoires à la
source, telles que les cotisations sociales et la CSG, lesimposable est resté stable. Sur l’année, un
pensions alimentaires, les aides de la famille, les ventesfoyer déclare en moyenne un revenu de
de biens durables, les ressources exceptionnelles et les
27 587 euros et paye un impôt de 1 919 remboursements d’assurance maladie.
euros. Revenu du patrimoine : il inclut l’Excédent Brut
En 2003, le revenu disponible brut par d’Exploitation (EBE) et le solde (reçus-versés) du
revenu de la propriété.habitant s’élevait à 11 077 euros. Par
Revenu de la propriété : revenu que reçoit lerapport à l’année 2000, il a connu, avec
propriétaire d’un actif financier ou d’un actif
+17,3 %, une progression plus rapide en corporel non produit en échange de sa mise à la
Guadeloupe qu’en métropole (+10,6 %). disposition d’une autre unité institutionnelle. Il
Les salaires représentent près de 57 % du comprend principalement les dividendes versés par
les sociétés, les intérêts et les loyers des terrains (lesrevenu disponible brut des ménages. Les
loyers des logements, actifs corporels produits, sontprélèvements publics obligatoires
considérés comme le paiement d’un service) .
représentent 7,4 % de ce revenu : c’est
5,7 points de moins qu’en France
métropolitaine.
Voir aussi
- Revenus disponible des ménages : d’abord des salaires, Antiane-Éco, n° 60, Insee, juillet 2004.
- Evolution des niveaux de vie de 1996 à 2001, Insee première, n°947, février 2004.
- Les comptes économiques des départements d’outre-mer - années 1993 à 2002, CD-Rom, Insee, avril 2006.
- Revenus et patrimoine des ménages, Synthèses n°65, Insee, décembre 2002.
96 Tableaux Économiques Régionaux GuadeloupeRevenus 10.1
Revenus fiscaux
Unités : nombre, %, Euro
2001 2002 2003 2004
Foyers fiscaux imposés
Nombre de foyers fiscaux imposés 44 859 47 307 50 475 52 827
Pourcentage de foy 22,8% 23,1% 23,6% 24,0%
Revenu moyen net annuel imposable 26 046 ¤ 26 779 ¤ 27 505 ¤ 27 587 ¤
Montant de l'impôt net moyen 1 856 ¤ 2 092 ¤ 1 976 ¤ 1 919 ¤
Foyers fiscaux non imposés
Nombre de foyers fiscaux non imposés 151 711 157 320 163 478 167 481
Pourcentage de foy 77,2% 76,9% 76,4% 76,0%
Revenu moyen net annuel imposable 4 686 ¤ 4 874 ¤ 5 013 ¤ 5 108 ¤
Ensemble des foyers fiscaux
Nombre de foyers fiscaux 196 570 204 627 213 953 220 308
Revenu moy 9 560 ¤ 9 938 ¤ 10 319 ¤ 10 498 ¤
Montant de l'impôt net moyen 424 ¤ 484 ¤ 466 ¤ 460 ¤
Source : Direction générale des Impôts
Revenu disponible brut des ménages
Unités : euros, millions d’euros, %
Guadeloupe
*Revenu disponible Revenu disponible Excédent brut Salaires et Cotisations sociales Impôts Prestations Autres
brut par habitant brut total revenu mixte traitements des salariés en espèces
bruts et non salariés
euros millions d’euros % % % % % %
2000 9 437 4 050 29,4 59,0 -3,3 -8,9 22,5 1,3
2001 10 188 4 425 28,8 58,0 -1,7 -8,3 21,9 1,3
2002 10 658 4 685 28,8 56,2 -1,4 -7,4 22,5 1,3
2003 11 077 4 929 29,3 56,8 -1,7 -7,8 22,7 0,7
France métropolitaine
2000 15 193 922 994 22,7 59,9 -9,5 -14,4 29,6 11,7
2001 15 861 970 372 23,1 59,7 -9,6 -14,1 29,2 11,7
2002 16 481 1 015 499 22,6 59,5 -9,6 -13,4 29,5 11,4
2003 16 806 1 042 666 22,5 59,5 -9,8 -13,5 29,9 11,4
* Autres = revenu de la propriété (intérêts, revenus des sociétés, revenus attribués aux assurés,
revenus des terrains et gisements) + autres transferts courants
Source : Insee - Comptes régionaux des ménages (Base 95) - Comptes Nationaux (Base 2000)
Tableaux Économiques Régionaux Guadeloupe 9710. Revenus
Présentation Définitions
En 2004, les salariés guadeloupéens du Salaire annuel moyen : salaire moyen perçu par un
salarié à temps complet, net de prélèvements à lasecteur privé ont perçu en moyenne un
source (cotisations sociales, contribution socialepeu plus de 19 000 euros par an. Les
généralisée et cotisation pour le remboursement de
hommes ont gagné près de 10 % de la dette sociale). Il comprend les primes, avantages
plus que les femmes. en nature et indemnités versées en complément de
rémunération. Le salaire perçu prend en compte
toutes les périodes successives de travail dansGlobalement, les salaires versés en
l’année ainsi que les activités complémentaires dumétropole ont été plus élevés que ceux
salarié relevant de plusieurs employeurs. Il
de la Guadeloupe, environ de 15 %. représente le pouvoir d’achat moyen réel du salarié
Ces écarts restent très dépendants de la à temps complet. Ce salaire moyen est mesuré au
catégorie socioprofessionnelle : ainsi, lieu de résidence du salarié, que l’employeur soit
localisé en Guadeloupe ou non.l’écart est maximum pour les ouvriers
(17 %) et les cadres (8 %) tandis qu’il
Déclaration annuelle de données sociales (DADS) :
n’est que de 3% pour les employés et formulaire commun aux services fiscaux et à certains
même à l’avantage des guadeloupéens organismes sociaux, rempli par tout les employeurs.
pour les professions intermédiaires Il contient, pour chaque salarié de l’entreprise, des
caractéristiques sur l’état civil, la profession, la(-1 %).
catégorie socioprofessionnelle (PCS), les périodes
d’emploi et les rémunérations perçues.
Un ouvrier perçoit un salaire 2,9 fois
inférieur à celui d’un cadre. Les Champ des DADS : ensemble des salariés du
ouvrières touchent les salaires annuels secteur privé et semi-public, à l’exception des
salariés dans les services domestiques et lesles plus faibles (12 631 euros).
activités extra-territoriales.
Voir aussi
- Un salarié sur deux gagne plus de 1240 euros
par mois, Antiane- Éco, n° 62, Insee, mars 2005.
- Les salaires des agents de l’État en 2005, Insee-
Première, n° 977, Insee, juillet 2007.
- Les salaires dans les entreprises en 2005, Insee- 980, Insee, juillet 2007.
- L’évolution des salaires jusqu’en 2000,
Synthèses, n° 68, Insee, février 2003.
98 Tableaux Économiques Régionaux Guadeloupe
Salaires 10.2
Revenu salarial annuel moyen net de prélèvement par salarié en 2004
Unité : euro
Guadeloupe France
Ensemble 19 363 22 193
Cadres 40 252 43 653
Professions intermédiaires 22 788 22 504
Employés 15 140 15 576
Ouvriers 13 964 16 337
Hommes 20 260 23 778
Cadres 43 492 46 514
Professions intermédiaires 23 178 23 693
Employés 15 814 16 259
Ouvriers 14 112 16 730
Femmes 18 308 19 182
Cadres 33 420 35 647
Professions intermédiaires 22 435 20 712
Employés 14 833 15 254
Ouvriers 12 631 13 982
Sources : Déclarations annuelles des données sociales (DADS)
Tableaux Économiques Régionaux Guadeloupe 9910. Revenus
Présentation Définitions
Versées à plus de 62 870 familles en Allocations familiales : versées aux familles d’au
moins deux enfants, elles peuvent être majorées sous2005, les allocations familiales viennent
certaines conditions selon le nombre d’enfants, leuren tête des prestations sociales perçues
âge et les ressources de la famille.
en Guadeloupe. Elles devancent Allocation de garde d’enfant à domicile : elle
l’allocation de rentrée scolaire touchée prend en charge 75 % des cotisations sociales des
par 40 457 familles. Les aides au employés de maison, lorsque l’enfant a moins de
trois ans et que les revenus mensuels de la famille nelogement poursuivent leur essor : 24 000
dépassent pas un certain plafond.familles perçoivent l’allocation de
Allocation de parent isolé ou de soutien familial :
logement à caractère familial, soit près versée sous certaines conditions à toute personne
de 4 % de plus en un an. Le nombre de placée en situation d’assurer seule la charge d’au moins
bénéficiaires de l’allocation de logement un enfant.
Revenu minimum d’insertion (RMI) : garantit unsocial progresse davantage (6 %) durant
revenu minimum à toute personne âgée de plus dela même période. Les familles
25 ans (ou moins si elle a un enfant à sa charge). Il lui
monoparentales sont de plus en plus permet en outre d’accéder aux droits sociaux et
nombreuses à percevoir l’allocation de organise son insertion sociale et professionnelle.
soutien familial. Le nombre de RMIstes a Allocation pour les adultes handicapés : assure un
revenu minimum aux personnes de 20 à 60 ansaugmenté de 3 % en un an : ils sont près
présentant un taux d’incapacité supérieur à 80 % oude 34 700 en 2005.
reconnues inaptes à se procurer un emploi. L’aide
Plus de 7 400 adultes handicapés forfaitaire favorise la vie autonome à domicile des
bénéficient d’une allocation : ils sont de personnes concernées.
plus en plus nombreux à vivre dans un Aide au logement : versée sous condition de ressources
à certains locataires ou accédants à la propriété (aidelogement indépendant et recevoir de ce
personnalisée), à certaines familles même sans enfantfait un complément d’allocation.
(allocation familiale) et aux personnes disposant de
En 2005, environ 43 800 personnes faibles revenus (allocation sociale).
perçoivent une pension du régime Retraite : la retraite correspond au fait d’avoir atteint un
général de la Sécurité Sociale. certain âge minimum à partir duquel on peut cesser
l’activité professionnelle principale. Le versement de laAvec le vieillissement de la population, le
pension à taux plein suppose, en 2003, 40 années denombre d’affiliés s’accroît : il a ainsi
cotisations pour le secteur privé (tous régimes) et 37,5
progressé de 8 % depuis 2002. années pour le secteur public.
Bénéficiaires de prestations sociales : bénéficiaires des
Voir aussi prestations versées par les CAF et la Mutualité sociale
agricole (MSA), sauf allocation supplémentaire du
- Légère acélération du nombre d’allocataires, minimum vieillesse.
Antiane- Éco, n°66, Insee, septembre 2006. Couverture maladie universelle (CMU) : entrée en
er- 2 % d’allocatiares en plus, mais… toujours le vigueur le 1 janvier 2000, elle garantit à toute
même profil, Antiane- Éco, n°64, Insee, octobre personne résidant en France l’affiliation automatique
2005. au régime général de l’assurance maladie, en
- Familles de Guadeloupe, CAF- Insee, septembre l’absence de droits ouverts à un autre titre
2002. (professionnel, allocataires ou ayant droit).
100 Tableaux Économiques Régionaux Guadeloupe
Prestations sociales - Retraites 10.3
Nombre de bénéficiaires de prestations sociales
Unités : nombre, %, euro
2002 2003 2004 2005
Monoparentalité
Allocation de parent isolé 3 897 4 484 4 803 5 399
Allocation de soutien familial 22 806 23 514 23 855 24 285
Pauvreté-précarité
Revenu minimum d'insertion 29 764 32 227 33 604 34 693
CMU 62 471 67 704 69 406 nd
Invalidité-handicap
Allocation d'éducation spéciale 883 996 1 102 1 249
Allocation adulte handicapé 6 670 6 894 7 131 7 487
Complément d'AAH 380 408 456 512
Aide au logement
Allocation logement familial 20 831 21 994 23 109 23 990
Allocation logement social 10 297 11 396 11 960 12 720
Prestations familiales
Allocation pour jeune enfant 15 668 15 228 8 653 4 100
Allocation parentale d'éducation 1 192 1 229 898 402
Aide à la famille pour l'emploi d'une assistante maternelle agrée 473 511 455 252
Allocation de garde d'enfant à domicile 25 15 12 5
Allocations familiales 59 167 60 567 62 260 62 872
Complément familial 7 864 8 274 8 400 8 157
Allocation de rentrée scolaire 38 705 39 550 40 155 40 457
Retraites du régime général 40 300 41 475 42 867 43 775
Sources : caisse nationale d'Allocations familiales, mutualité sociale agricole,
direction de la Recherche, des Etudes, de l'Evaluation et des Statistiques du ministère de la Santé
Dépenses nettes d'aides sociale versées par le Conseil Général
Unité : millier d'euros
2002 2003 2004 2005
Aide sociale à l'enfance 34 371 39 488 44 839 42 218
Aide sociale aux personnes âgées 48 352 62 771 107 272 91 822
Aides sociales aux personnes handicapés 12 367 16 521 14 505 15 428
Dépenses liées au RMI 18 088 16 119 172 211 179 315
Divers* 1 319 1 479 11 006 11 380
Ensemble 114 497 136 378 349 833 340 163
* Services départementaux d'actions sociales, frais communs
Source : caisse nationale d'Allocations familiales
Tableaux Économiques Régionaux Guadeloupe 101

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin