Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Les Majors face a la dematrialisation du support

De
46 pages

Les Majors face a la dematrialisation du support

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 491
Signaler un abus
  Renaud LAY Dilpmô erPfoseisnol nen Some2ènn A2 eé-7008002    es M   Ls faajorl  aecà étirédamioatisalup sdun   op           C po         Enseignyright -éM sreitnemeed tmmCoicundes a  l         n  taoi  92koffMala    tiord suoT - 042    . ésrvserés h : :pttww//me.w        teSieb wc.fr     
    
  
itcudort      noMAOM S In E IRETIREDAMTAOILASI     LA  I)? N  LOVEOITUU ,NR EN               ypoC    - t ghrineigseEn      .sévresér tsoidrs ou T -40e.cmw/wwpt/: :thweb ite    S    ummoacin ed C alét Mrsientmees dfo f9 22  M laka        tion    
   
   
     
   
p.02
p.04 p.06 p.08 p.11 p.13
     
 
   
     
p.14 p.17 p.19
   
p.29 p.31 p.33
p.35 p.37 p.38 p.41 p.43
 1
p.21 p.23 p.27
 rf.    
   
A) Les dérivés de la filière B)  Une réorganisatino de lindustrie   C) La licence globale  Conclusion Remerciements Glossaire Sources Annexes        
 
A) Le numérique, sa crise et les sources du conflit B) Évolutiondu piratage C) Procès,Copy-Controel t DRM D) Les enjeux de la dématériatliiosn     E)  En attendant, à qui profite la démria   n ?taoiétsil  II) LE SUPPORT PHYSIQUE HIER ET AUJOURDHUI  A) La crise de l’offre B)  Les échecs de standards      C) Caractéristiques et évolution de la demande  III) DES SOLUTIONS ?  A)  La revalroisation du support physiqu e  B) La ventenumérique C) De nouveaux modèles  IV) L’AVENIR
  INTRODUCTION   Quand on parle de la démaatléisriation de la musique, osns oacie ce phénomène très vit e au piratage e tà Internte. Mais, d etout temps, ilndustrie de la musique enregistrée a dû livrer batail suprématie.  eoprug raed ras   La première crise tvrearsée pa rce secteru a eu lieu au début des années 20, avec l’émergence de la radio. Une forte baisstammesp ohonrgneet sedv ed e alors esc à  eossaeéic média, au fait découetr gratuitement de l amusique. Après pluesiurs annéesd e crise, la soliuotn simpose delle-même, la rdaio devient un outil de promotion pour les maison sde disque.   Ainsi, une dimniution de la production couépel à la promotion via la radio de quelques titres permet alors aux entreprises de réalbiiseenr  . avtndtes  pqrloufsi parpauau  Aujourdhui, on ne puet que constater la avbiilité de ce système,  Usiniversal Music ve nd autant de disques, cest aussi grâce J,à ntsefuif dui qckorykS te oidaR nFuNR l  aêmemp raofsi nouveauté 18 fois par jour.   La seconde crise se situe asp-rgèuerre. Le marché  easltors prospère et voit deux unoveaux formats de diffusion sinstaller lse urm arché : le 33t et le 45t. SC vBersus RCA : deux riaods ayan t investi le escteur de la musieq uenregistreé. Chaqu efirme voluant imposer son standard. La baisse significative d  uisnonoufalc e à t du9 es 194 ne, icblpu491 te 7e seertns dentveed% 23 sachant vers quel standard se tourner, lenst evs ese sont alors écroulées. On constate une situation ismilaire de nos jours : la biallte aqui a eu lieu entre  leBlu-Ray et l eHD-DVD.   Pour le vinyle,  lsaolution consisat en la cohbaitation des deux fmorats, lun pour la musique classique, lautre pour mlau sique plus « populaire ».  Par la suite, le 33t sera le format de lal beut mle, 45t permettra la dififouns dextraits de lalbum, assurant iansi sa promotion : le « single » venait dpaparaître.    La fin des années 70 apporte à lindustriet ruoinsei ème crise. L evsentes de disques chutent alors de 11% aux SUA et de 20% en Anglertre le contexte économique,. Les raison:s l’appariveau noun deto uam,sd siri xolétgncsoncent laconcurre .m suqieu, pes de soé iuqxuejdiv La baisse de quitaél de loffre et la fin de vdiue « disco» expliquent partiellement cette crise. Cest aus sià cette époque quppaaraît la K7 audio ievrge dansl es foyers. Ce nouveau suoprtp permet aux particuliers de copier, effacer ept ireer cdoe nombrueses fois de la musique sur un seul et même support.   La Recording Industry AssociatiofnAmerica réagit à cette vague de piratage ne lançant une camapgne de publicité: « Home taping is killing music » litétralement « lacopie sur bandeà la maisonute la musique ».   Parallèlement à cette campagtn lea  emêmea nnée, une étude du pCyoright Royalyt Tribunal démontre que les plus gros copieurs sur tctaes soeageltné  lesments gr plutehca so .srue                       des Métiers de la Communication seignementCopyright - En  Malakoff 92240 - To us droits réservés.  Site web : http:// www.emc.fr2    
   En 1983, le CD rarive sur le marché.  Cneouveau support de distributionl anrcee prodigieusement les ventes. Opnr ésente ce format au pubclioc mme un changemernat dical : plus économique ,plus pratique, il apporte dans lesf oyers la révoluiton de la qualité numiéqrue.   Toutefois, au début des années 90, 25es%  pdhonogarmmes commercialisés dans le mo nde étaient d’origine frauduleuses. éIltaient alors constitués de  sur lesquels onC«Dpirates , » pouvait retrouver rp aexemple, des enregistmred  eoccnturosisé chutes ert, des aon ntsn dalbums sutdio, et autres titres non déitées par les misaons de disque.   En 2000, lse ventes ne se sont jamais aubsisein  portées. Depuis un siècle, la concentr ation de l’industeri du disque a amen4éentreprises nommées « Majors » à se partager plus de 70% d marché. Cse 4 firmes osnt Universal Msiuc, SonyBMG, EMI et Warner Music.  Alors que el prix du CD na toujours pas basisé, une quatrième crise pointe le bout de son nez: la familiarisation et ioatdun él thaécalnabsilagrment illéglasontmontrées du doigt pacres 4 Majors.  Le piratage nest pa sapparu ave cInternet, il sest juste généralisé.   Partant de ce classique constnaotu, s allons essayer de répondre à qquueles questions : quels sont les évritables enjeux dea l ueevsrp llsetne-tir  sorettede cétamédtasilairLe? n iojoma4 s crise ? Et surtout, au-delà  dcees questions purement mertcilaens : quel avenir pour la musique enregistrée ?                                         des Métiers de la CommunicationCopyright - En seignement             Malakoff  9224p:0/ /- wTowuws. edmroci.tfsr réservés. 3  Site web : htt    
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin