La lecture en ligne est gratuite
Télécharger
COMMUNIQUÉ POUR DIFFUSION IMMÉDIATEINTERNET : MENACE OU POSSIBILITÉS ? Un colloque dela Société des auteurs de radio, télévision et cinéma (SARTEC) et l’Académie canadienne du cinéma et de la télévision – Québec L’Internet et les nouvelles technologies numériques favorisent un plus large accès aux contenus culturels et modifient notre façon de les consommer.Après la musique, l’audiovisuel craint fort d’être la prochaine victime du piratage via les réseaux P2P.Le cinéma et la télévision tirerontils avantage des nouveaux modes de consommation des contenus ou en ferontils les frais ? Pour l’heure, les désavantages semblent l’emporter.Comment créer, interpréter, produire des œuvres si les revenus d’exploitation sont menacés ?Alors que les distributeurs et propriétaires de salles déplorent les pertes de revenus occasionnées par le piratage, les sociétés de gestion cherchent encore à assurer adéquatement le respect de la propriété intellectuelle sur Internet. Mais, les choses évoluent et vite.Ainsi, le marché de la musique en ligne vit une nouvelle phase de développement et les platesformes légales de téléchargement se multiplient.Des boutiques virtuelles ont été lancées aux États Unis, en France et au Canada.L’audiovisuel peutil s’en inspirer et trouver des solutions novatrices pour assurer la viabilité et la vitalité du secteur ? Certaines expériences sont d’ailleurs en cours.Outre les jeunes créateurs qui utilisent l’Internet comme outil de diffusion, certains joueurs de l’industrie y voient aussi une nouvelle fenêtre à utiliser, un défi à relever.Le modèle économique, permettant d’exploiter de façon rentable les œuvres sur Internet, estil pour bientôt ? Ce colloque se penchera sur les questions que soulèvent l’Internet et les nouvelles technologies numériques dans l’industrie cinématographique et télévisuelle. Pour l’occasion, des représentants tant du milieu des nouvelles technologies, de la distribution, de la diffusion et de la production que de la création échangeront à la fois aux risques de piratage d’une œuvre cinématographique et télévisuelle sur Internet et les solutions possibles tant en matière de piratage que sur l’utilisation d’Internet comme outil éventuel de diffusion et d’exploitation légal des productions. Ce colloque s'adresse à tous les intervenants touchés par ces questions: du développeurconcepteur de contenus numériques, aux propriétaires de cinémas, distributeurs, diffuseurs, producteurs, fournisseurs d’accès Internet en passant par les auteurs, comédiens, réalisateurs et les artisans du cinéma, de la télévision et des nouveaux médias. Mercredi 20 avril 2005 8 h 30 à 17 h 30 Centre MontRoyal 2200 Mansfield, Montréal Admission générale : 138 $ TTI Pour les membres (ACCT / SARTEC) : 95 $ TTI Pour consulter le programme complet: http://sartec.qc.ca/collo_depliant.pdfInformation et réservations :academie@acct.caL’Académie :40(514) 8497448 poste Ce colloque est rendu possible grâce à la participation financière de Téléfilm Canada, la SODEC, le Fonds de radiodiffusion et des nouveaux médias de Bellet au soutien de l’Association des propriétaires de cinémas et cinéparcs du Québec etla Société RadioCanada. – 30 – Source :Manon Gagnontél. : 514 5269196 poste 33 /mgagnon@sartec.qc.capage 1/2
INTERNET : MENACE OU POSSIBILITÉS ? mercredi 20 avril 2005 – Centre MontRoyal, 2200 Mansfield, MontréalRéservations et inscription :514 8497448 poste 40/academie@acct.caLe programme complet et le formulaire d’inscription sont disponibles à l’adresse suivante :www.sartec. c.caHORAIRE DE LA JOURNÉEanimé parStéphane Garneau  8h 30 Inscriptionet petitdéjeuner  9h 00 Motde bienvenue et présentation de la thématiqueSylvie Lussier,Auteure 9h 15 – 10 h 00Ici et ailleurs, un état des lieux Alain Brunet,Journaliste cyberculture, La Presse Serge Corriveau,Division des enquêtes – Association canadienne des distributeurs de films 10h 00 – 10 h 45Les aspects juridiques et techniques Éric Franchi,Avocat, Franchi & Associés JeanFrançois Gagnon,Président, LVL Studio 11h 00 – 12 h 30L’Internet, les créateurs et l’industrieMarc Grégoire, Président, SARTEC Pierre Curzi, Président, UDA  MichelCoulombe,programmateur, Silence on court AndréLauzon,producteur, Zone3 Laurie Jones, Directrice Communications et Développement des réseaux, ONF  14h 00 – 15 h 15Conférence –In MemoriamDjamil Kemal,Directeur Marketing,Lexis Numérique 15h 45 – 17 h 30Modèles économiques  NicolaLemay,Cinéaste d’animation SolangeDrouin,Viceprésidente aux affaires publiques et directrice générale, ADISQ PatrickRoy,Viceprésident principal, Alliance Atlantis VivafilmAlain Brunet, Journaliste, La PresseLucie Lalumière, Directrice générale, Nouveaux médias, RadioCanada Ré Jean Séguin,Directeur général, Association des propriétaires de cinémas et cinéparcs du QuébecCe colloque est organisé par la SARTEC et l’ACADÉMIEpage 2/2
INTERNET :MENACEOUPOSSIBILITÉS ? Mercredi 20 avril 2005 Centre Mont-Royal – Salon International I & II
FORMULAIRE D’INSCRIPTION
Nom ____________________________________________
Société __________________________________________
Adresse __________________________________________
________________________________________________
Téléphone _______________ Télécopieur ________________
Courriel _________________________________________
Fonction _______________________________________
Association et # de membre ___________________________
Les places sont limitées. Réservez votre place dès aujourd’hui !
Veuillez faire parvenir votre inscription à l’Académie
¡par télécopieurau (514) 849-5069 ¡par un message courrielcontenant toutes les informations nécessaires : academie@acct.ca ¡par la poste: Académie canadienne du cinéma et de la télévision 225 rue Roy Est, bureau 106, Montréal (Québec)H2W 1M5
Admission générale 119,97 $ + 8,40 $ + 9,63 $ = 138 $ TTIX___ = __________
Pour les membres de l’Académie et de la SARTEC 82,59 $ + 5,78 $ + 6,63 $ = 95 $ TTIX___ = __________
TPS : R106681471 - TVQ : 1006472059 TOTAL: ________ MODE DE PAIEMENT ¡Par chèque à l’ordre de L’Académie canadienne du cinéma et de la télévision – Québec ¡Visa¡Master Card N° _________________________ Date d’expiration _______ Signature du détenteur de la carte X_______________________________________________ Pour tout autre information, contactez l’Académie au (514) 849-7448 poste 40
www.sartec.qc.ca www.acct.ca
Mercredi 20 avril 2005 Centre Mont-Royal Salon International I & II 2200 Mansfield, Montréal
Information et réservations academie@acct.ca L’Académie : (514) 849-7448 poste 40
Ce colloque est rendu possible grâce à la participation financière de :
ACADÉMIE CANADIENNE DU CINÉMA ET DE LA TÉLÉVISI 225, rue Roy, bureau 106 Montréal (Québec) H2W1M5 tél. : (514) 849-7448téléc. : (514) www.acct.ca /academie@acct.c
SOCIÉTÉ DES AUTEURS DE RADIO, TÉLÉVISION ET CINÉMA 1229, rue Panet, Montréal(Québec) H2L2Y6 tél. : (514) 526-9196téléc. : (514) 526-4124 www.sartec.qc.ca / information@sartec.qc.ca
La Société des auteurs de radio, télévision et cinéma (SARTEC) et l’Académie canadienne du cinéma et de la télévision – Québec
présentent
INTERNET : MENACEOU POSSIBILITÉS ?
Mercredi 20 avril 2005
INTERNET :MENACEOUPOSSIBILITÉS ?
L’Internet et les nouvelles technologies numériques favorisent un plus large accès aux contenus culturels et modifient notre façon de les consommer. Après la musique, l’audiovisuel craint fort d’être la prochaine victime du piratage via les réseaux P2P. L e cinéma et la télévision tireront-ils avantage des nouveaux modes de consommation des contenus ou en feront-ils les fr ais ?
Pour l’heure, les désavantages semblent l’emporter. Comment créer, interpréter, produire des œuvres si les revenus d’exploita-tion sont menacés ?Alors que les distributeurs et propriétaires de salles déplorent les pertes de revenus occasionnées par le piratage, les sociétés de gestion cherchent encore à assurer adéquatement le respect de la propriété intellectuelle sur Internet.
Mais, les choses évoluent et vite. Ainsi, le marché de la musique en ligne vit une nouvelle phase de développement et les plates-formes légales de téléchargement se multiplient. Des boutiques virtuelles ont été lancées aux États-Unis, en F rance et au Canada. L’audiovisuel peut-il s’en inspirer et trouver des solutions novatri -ces pour assurer la viabilité et la vitalité du secteur ?
Certaines expériences sont d’ailleurs en cours. Outre les jeunes créateurs qui utilisent l’Internet comme outil de diffusion, certains joueurs de l’industrie y voient aussi une nouvelle fenêtre à utiliser, un défi à relever . Le modèle économique, permettant d’exploiter de façon rentable les œuvres sur Internet, est-il pour bientôt ?
Ce colloque s'adresse à tous les intervenants touchés par ces questions, tant aux acteurs de l’industrie de l’audiovisuel que du multimédia, des propriétaires de cinémas aux distributeurs de films, diffuseurs, producteurs, fournisseurs d’accès Internet et investisseurs en passant par les auteurs, les comédiens, les réali-sateurs et les artisans du cinéma, de la télévision et des nouveaux médias.
COMITÉ ORGANISATEUR SARTEC Marc Grégoire,auteur et président Sylvie Lussier, auteure Yves Légaré, directeur général Manon Gagnon, responsable des communic ations ACADÉMIE CANADIENNE DU CINÉMA ET DE LA TÉLÉVISION – QUÉBEC Patrice Lachance, directrice Danielle Gauthier, administratrice et chargée de projets
PROGRAMME Mercredi 20 avril
Une journée animée parStéphane Garneau 8 h 30Inscription et petit-déjeuner 9 h 00Mot de bienvenue et présentation de la thématique Sylvie Lussier, auteure 9 h 15 – 10 h 00Ici et ailleurs, un état des lieux
Le déploiement de l’Internet et l’utilisation des médias numériques annoncent des bouleversements profonds dans les pratiques audio -visuelles et la production de contenus culturels. Que nous réserve l’avenir face à une clientèle en migr ation ? Alain Brunet, journaliste,La Presse Le téléchargement de films a doublé depuis 2 003. Qu’il s’agisse d’une copie domestique ou industrielle, le piratage constitue une menace. Quelle est l’ampleur des dégâts, quels en sont les effets sur l’exploita-tion des œuvres ? Peut-on tuer le cinéma ? Serge Corriveau, division des enquêtes – Association canadienne des distributeurs de films 10 h 00 – 10 h 45Les aspects juridiques et techniques L’Internet à haute vitesse et les réseaux Point à Point (P2P) ont mis le piratage à la portée de tous. De nature technique ou législative, de nombreuses solutions peuvent être envisagées et mises en œuvre pour lutter contre le phénomène. Comment assurer le respect de la propriété intellectuelle et gérer le droit d’auteur à l’ère du numérique et de l’Internet ? Éric Franchi, avocat, Franchi & Associés Le Web multiplie les plates-formes pour partager films et émissions de télévision. Le numérique augmente les capacités de diffusion àmoin -dre coût. L’Internet, peut-il servir d’outil de développement ? Comment peut-il être utilisé comme un moyen avantageux pour diffuser des œuvres sur notre marché national ? Jean-François Gagnon, président, LVL Studio 10 h 45Pause-santé
11 h 00 – 12 h 30L’Internet, les créateurs et l’industrie TABLE RONDE Créateurs, artistes, artisans, producteurs, diffuseurs, tous ont intérêt à ce que les œuvres circulent et soient vues par le plus grand nombre de spectateurs, mais où se situe Internet?Un outil de piratage ou un marché en devenir ? Et, à quelles conditions ? Marc Grégoire, président, SARTEC Pierre Curzi, président, UDA Michel Coulombe, programmateur, Silence on court André Lauzon, producteur, Zone3 Laurie Jones, directrice Communications et Développementdes réseaux, ON F 12 h 30Déjeuner– Foyer du Salon International 14 h 00 – 15 h 15CONFÉRENCE Éric Viennot,In memoriam Lexis-Numérique (France) Traduit en 7 langues, vendu à 1 00 000 exemplaires en Europe et aux États-Unis et récompensé par de nombreux prix,In memoriam, ce c yberthriller de facture cinématographique, est un exemple probant de convergence de l’Internet, du cinéma et du jeu. Éric Viennotest une référence dans l’univers du multimédia. Il pré -sente ici ses étapes de conception, de production et de diffusion. 15 h 15Pause-santé 15 h 45 – 17 h 30Modèles économiques TABLE RONDE La démocr atisation des médias numériques nous oblige à voir autrement, à réévaluer les modèles économiques, à réviser les critères du marché et du financement. Les acteurs de l’industrie sont appelés à se questionner, à se remettre en c ause, à innover. Le modèle économique actuel de l’audiovisuel est-il compatible avec le modèle Internet ? Comment trouver un modèle à la fois rentable pour l’industrie et juste pour les créateurs ? Nicola Lemay, cinéaste d’animation Solange Drouin, vice-présidente aux affaires publiques et directrice générale, ADISQ Patrick Roy, vice-président principal, Alliance Atlantis Vivafilm Alain Brunet, journaliste Lucie Lalumière, directrice générale, Nouveaux médias, Radio-Canada Ré Jean Séguin, directeur général, Association des propriétaires de cinémas et ciné-parcs du Québec 17 h 30Cocktail de clôture