La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

THE ECONOMICS OF NET NEUTRALITY REVISITED_French

23 pages

THE ECONOMICS OF NET NEUTRALITY REVISITED_French

Publié par :
Ajouté le : 11 juillet 2011
Lecture(s) : 106
Signaler un abus
A RTICLESIÉNA DE RECHERCHES ENÉ CONOMIE
n°2008– 080
LESASPECTSÉCONOMIQUESDELA NEUTRALITÉDU NET,REVISITÉS
P
pa
www.jenecon.de ISSN1864-7057 LesARTICLESIÉNADERECHERCHESENÉCONOMIEsontunepublicationconjointe del'UniversitéFriedrichSchilleretdel'InstitutMaxPlanckd'économie,Iéna,Allemagne. Pourtoutecorrespondanceéditoriale,veuillezcommuniqueravec markus.pasche@uni-jena.d . e Impressum : UniversitéFriedrichSchillerIéna Carl-Zeiss-Str.3 D-07743Iéna www.uni-jena.de ©parl'auteur.
InstitutMaxPlanckd'économie KahlaischeStr.10 D-07745Iéna www.econ.mpg.de
L ESASPECTSÉCONOMIQUESDELA N EUTRALITÉDU N ET, REVISITÉS *
PAR G ERNOT P EHNELT
DirecteurdeGlobEcon,Associéderechercheàl'ECIPEet PartenaireenrechercheàlaChairedepolit iqueéconomique,UniversitéFriedrich-SchillerIéna Carl-Zeiss-Str.3,07743Iéna,Allemagne email :gp@globecon.org Le27octobre200
R
Danscetarticle,nousanalyso nsd'unpoint devueéconomiquelesproblèmesliésàla congestionetàlapertedequalitédesdonnéessurInternet.Nousdémontronsqu'ausein d'unsystèmestrictement« neutre »,étantdonnéleproblèmedelacongest ion,les servicessensiblesàlaqualitédetransmissio nsontsusceptiblesd'êtreéliminésparsuite del'encombrementpardesapplicat ionsàvo lumeélevémaismo inssensiblesàlaqualité detransmission.Cette éliminationparencombrementréduitladisponibilitédesservices ainsi queledéveloppementetladistribut iondeservicesnovateursetàvaleurélevée. Autrefacteur,etnondesmo indres :lacongestionengendreunedégradationdubien général.Commenouslesoutenonsdanscetarticle,ladifférenciat iondesensemblesde données,selonleursensibilitéàlaqualitédetransmissio n,pourraitrésoudreleproblème delacongest ion.Desmodèlescommerciauxadaptésetquiintègrentdesconceptsbasés surlaqualitédeservicepourraientcombattredemanièretrèsefficacel'éliminat ionpar encombrementdesservicesàvaleurélevéeetsensiblesàlaqualitédequalit é,sanspour autantavoiruneffetsurd'autresapplicat ions ;ceseraitégalementtrèspratiquepourles usagersd'Internet.Nousdémontronsquetouteréglementation exante allantdanslesens delastricteneutralitéduNetpourraitsérieusementnuireaudéveloppementdemodèles commerciauxnovateursetdécouragerl'inno vationetl'investissement.
Motsclés :neutralitéduNet,Internet,bandepassante,sensibilitéàlaqualitéde transmission,éliminationparencombrement ClassificationJEL:O31,O32,O33,O38,L51
Γ JemanifestemareconnaissanceàAndreasFreytagetàGeorgeOupourleursjudicieux commentaires. =
1
Itrocto
Cesdernièresannées,lemondeaconnuunetrèsfortecroissancedescontenusetdes applicationslivréesviaInternet.GoogleetsafilialeYouTube,sûrementdeuxdesplus grandesréussitesdanscedomaine,n'ensont quedeuxexemples.Moteursderecherche plusefficaces,techno logiesdecommunicationsophist iquées,applicationsdiverses :tous cesfacteursontconsidérablementaidédesmillio nsd'usagersd'Internetàtraversle mondeetontjouéunrôlenonnégligeab le,améliorantlaproductivitédansdeno mbreux secteurs,ainsiquelacroissanceécono mique. Lesfournisseursd'accèshautdébitcherchentcont inuellementàoffrirdesréseauxplus performantsetplusrapides.Maisletraficcroissantprovenantdesservi cesdevidéopar InternettelsqueYouTubeetiPlayer,desjeuxenligne,desapplicationsdepartagede fichiersP2Petdesréseauxsociauxcont inuentd'exercerunefortepression,mêmesurces réseauxaméliorés.Lestreamingdevidéosendirect,ainsiqu ed'autresoffresdecontenus multimédias,tellesquecellesdeYouTube,engendrentunehaussemassivedela consommationdebandepassante.Selonco mScore,enmai2008,presque26 millions d'usagersallemandsd'Internetontvisio nnéplusde3 milliardsde vidéosenligne,et 25millionsd'usagersfrançais(soit81del'auditoireInternettotalenFranceont visionné2,3 milliardsdevidéosenligne ;lessitesGoogle,s'appuyantsurlapopularitéde YouTube 1 ,constituentlasourcelapluspopulairedans cesdeuxpays.YouTube représenteàluiseulplusde10 dutraficglobaltotalenligne. Malgréuneutilisat ionplusefficacedesbandespassantesactuellesetlesénormes investissementseninfrastructuresderéseauxeffectuésparlesfournisseursd'a ccèsetpar d'autresentreprises,lacro issanceduvo lumededonnéesprovoquedéjàbeaucoupde congestionetmenacelaqualitédetransmissio ndesdonnéesetdoncledéveloppementet ladistributiondenouveauxservicessensiblesàlaqualitédetransmissi on. Lefaitquelemondeaitbeso ind'invest issementssupplémentairesconsidérablesen infrastructuresderéseauxnefaitabso lumentaucundoute.Deplus,ilfautdesmodèles commerciauxadaptésafindefinancercesinvestissementsetcombattrel'éliminat ionpar encombrementdesapplicat ionsàvaleurélevéeetsensiblesàlaqualitédetransmissio n. tantdonnélesdiversbeso insetlespréférencesdesprestatairesdecontenusetdes consommateursencequiconcernelaqualitédeservice,iln'existeaucun eso lution« une seulequalitéconvenantàtous ».
  1 Lesusagersfrançaisontvisionné629 millionsdevidéossurYouTubeetplusd'un milliardont étévisionnéessurYouTubeparlesusagersallemandsenmai2008(f.comScore2008aet c cmoinmuStecsoràe2008b).L'impactsurleréseauestconsidérable.TuéilcékcThiamrgeerreuqnevidéodedeux définitionstandard(balayageprogressif480)pour uiertenviron 50mégaoctets.Lesversionsàplushautedéfinitionrequirentenviron80mégaoctets(720p)et 130mégaoctets(1080p).Unevidéodedeuxheuresnécessitedoncjusqu'à8gigaoctetsde données,enfonctiondelarésolution.Lesréseauxbtisàl'échelleducourrierélectroniqueet e d lanavigationebnepourrontpasaccueillirunet ellechargedetrafic.
2
Leprésentarticleanalysecommentunedifférenciationsignificativepourraitrésoudrele problèmedelacongest ionetaugmenterdemanièreglobalel'o ffre,lademandeetlebie n général.
NetrteteercCommedanstoutautremarchéémergentetencroissance,l'inno vationauseindela communautéInternetdépenddedifférends,tanttechniquesqu'écono miques.Les consommateursontdiversespréférences;leursmoyensfinancierssontde splusdiverset parconséquentaussileurinclinat ionàdébourser.uantauxfournisseurs,ilsoffrentdes avantagescomparat ifsdifférents ;et,commenousleverronsci -dessous,l esserviceset lesensemblesdedonnéespossèdentdescaractérist iquesvar iées.Lemodèlestatiqueà sommenulleenmat ièredeneutraliténepermetpasdereproduirelesdynamiques vivantesd'Internet(Crocroft2007.Ladifférenciationpermetderendrecomptedes diversespréférences,disposit ionsàpayer,avantagesco mparatifs,concentrations commercialesetainsidesuite.Ladifférenciationcorrespondmieuxauxdiverses préférencesdesconsommateurset,facteurnonnégligeable,permetd'améliorerle rendementéconomique.D'ailleurs,ilyatoujourseudespratiquesdifférent ielles,des restrictionset,effect ivement,desniveauxdequalitéetdeprixdifférentsdanspresque chaquesecteur,etpourdebonnesraisons.Cesdifférencesreprésententl'undesprincipes fondamentauxdetouteéconomiedemarché.C'estégalementleca sd'Internet,quin'a jamaisétéstrictementneutre.Parexemple,enréservantplusdebandepassantepourles téléchargementsenavalqu'enamo nt,onfaitensortequelesconnexio nsenavalsoient normalementprioritairesparrapportàcellesenamo nt.Ils 'ensuitquetoututilisateurfait  l'expérienced'untempsdetéléchargementpluslongenamontqu'enavalpouruncontenu identique.Ceprocédén'estpasdutoutneutreetfavoriselesconnexio nsenaval. Personneneseplaint,pourautant,decettepra tiqueprétendument« discriminatoire ».Il estdoncévidentquec'estlogiquededonnerlaprioritéauxtéléchargementsenavaltant  quelesutilisateurspréfèrenttéléchargerenavalqu'enamont.Sanscettepratique dépourvuedeneutralité,laconnexio nInternetdel'utilisateurnormalseraitbienpluslente etmoinspratique. Peut-êtreya -t-ild 'autresraisonspourjust ifiercertainesrestrict ionsquipermettraient d'améliorerlaqualitéetlasécuritédesserviceseb.Lavastemajoritédesutilisateur sne bénéficierait-ellepasdemesuresprécisesvisantàcontrarierlepassageduspam,la proliférationdesvirus,leslogicielsdephishingetlesversinformat iquesCeserait  compréhensiblesilesfournisseursd'accèshautdébit(FADessayaientder estreindrela transmissiondecontenuscriminelsetimmoraux,oubiendecontrôleretdecombattreles activitésdepiratage.Toutescesmesuresamélioreraientcertainementl'ut ilitéd'Internet pourtouslesusagersdanslemo nde,endépitdeleurincompat ibilitéaveclaneutralitéau sensstrictduterm e.Etqu'enest -ildu« partageexterne »del'accèsInternethautdébit parlebiaisd'énormesconnexio nsi -Fiouvertesàunpo int d'accès D 'unepart,cela fournitàdeno mbreuxusagersunaccèspeuonéreux sinongratuit àInternetetcréede
3
nombreuxeffetsderéseauxposit ifs. 2 Maisd'autrepart,commenousl'avonsvu,labande passanteneconstituepas,ausenséconomiqueproprementdit,unbiengénéralpuisqu'ily aconso mmationcompét itive.Le« partage »despointsd'accèsaveclesnonabonnés pourraiententranerunesurut ilisationdelabandepassanteexistanteetralentirla connexionpourtous.Deplus,detellesstratégiesontuneffetsurlesrevenusdesFAD etdoncsurleurpotentieldecroissanceetdesinvestissementsfuturs.
Unemanièrederésoudrecedilemmeseraitunsystèmenovateurdeprixquicoûterait pluspourceuxquiouvrentd'énormesréseauxi-Fi,utilisantainsiplusdebande passantequel'usagerordinaire.Lesrevenusres pectifspourraientêtreutilisésparles FADafind'améliorerencorel'infrastructureetd'augmenterlabandepassanteexistante. Ainsil'accessibilité et laviabilitééconomiqueiraientlamaindanslamain.Neserait -ce paséquitablededemanderàunfo urnisseursemi-professionneldeconnexio nsi -Fi de payerplusqu'unut ilisateurordinaire Touteréglementationfondéesurlaneutralitédu Netrisqued'empêcherlacréat iondemodèlesco mmerciauxnovateursetdestructuresde prixpermettantd'associerviabilitééconomiqueetaccèso mniprésentaui -Fi.
Cesconsidérationsindiquentqu'àl'ged'Internet,ladifférenciat ionatoujoursexistédans unecertainemesureetquelespratiquesprétendument« discriminatoires »sont  entièrementlogiquesetcapablesdecontribueraubiendetous.Celadit,lesargumentsles plusimportantspourcalmerunecrainteexagéréedeladiscriminat iondesfournisseurs enversl'usagerordinairesontlessuivants:1lefaitquelesFADn'onttoutsimplement aucuneraison defairedeladiscriminat ion ;2lefaitquelesmo yensquisontàleur dispositionsontlimités ;et3l'existencedelo isconçuespourempêcherl'abusdepouvo ir surlemarchéetleurmiseenuvre.
Premièrement,lesprestatairesdecontenuetlesus agersenboutdelignesontclientsdes FAD.Croit -onréellementquelesFADchasseraientleurspropresclientsenimposant desdiscriminationsdisproportionnéesoud'autresmesuresnuisiblesauxconso mmateurs  Toutepratiquecommercialequinerépondp asauxpréférencesdesconsommateursou qui mépriselesusagersnepeutréussir.LesFADnepeuventtoutsimplementpasse permettred'avoir unemauvaiseréputationoudeperdredespartsdemarchéparsuited'un comportementinapproprié.Lesnouveauxmod èlescommerciauxdo iventêtreconçusde manièreàoffrirauxdiversgroupesd'usagersetdeprestatairesdecontenudesgammes personnaliséesdeservicesquiengendrentunsurplusdeconsommat ion.
Deuxièmement,lesusagersontbeaucoupplusd'expert isequ enelecroientlesagences censéeslesprotéger.SiunFADneproposepasunensembledeservicesetdeprix correspondantauxpréférencesspécifiquesd'unusager,celui -citrouveratoutsimplement   2 eteffetpositifestsouventappelél'effet« bandagon »oubouledeneige.Ilprovientd'uneexternalité C positivedesréseauxolademanded'unconsommateurpourunbienouunserviceaugmenteavecle nombredeconsommateursl'ayantdéjàacheté.Untéléphone,parexemple,nesertpasàgrand-choses'iln'y enaqu'unseuldanstoutlepays.Plusilyad'usagersdutéléphone,plusl'utilitéestfortepourtousceuxqui enontunet,enconséquence,pluslademandeindividuelle ettotaleaugmente.Toutefois,l'exemplecité équivautàunclientquirevendraitlanourritured'unrestaurant-buffetàvolonté,cequiauraitfinalement commeeffetunprixnulpourtoutrepasadditionnel.uiditprixnulditrevenunul,etunrevenunu lmène àlafaillite.
4