Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

L'Année Économique et Sociale en 2008

56 pages
L'année économique et sociale est un bilan régional, réalisé chaque année par l'INSEE de Franche-Comté en collaboration avec les services statistiques des ministères en région, la Trésorerie générale du Doubs, la Direction régionale du commerce extérieur et la Banque de France. Cette publication constitue désormais un rendez-vous traditionnel du mois de juin. Elle offre aux décideurs privés et publics, mais aussi à tous les observateurs de l'économie de la région, les chiffres et analyses de référence sous la forme d'un état des lieux complet et actualisé de la situation économique et sociale régionale. En 2008 la crise économique mondiale a frappé l'économie franc-comtoise. Quelles en ont été les répercussions sur la situation de l'emploi dans la région ? Quels sont les secteurs de l'économie franc-comtoise qui ont été les plus touchés ? Comment se situe la Franche-Comté par rapport aux autres régions ?
Voir plus Voir moins
www.insee.fr/fc insee-contact@insee.fr 0 825 889 452 (0,15/mn)
nº 21
Sommaire
SOMMAIRE
Synthèse régionale
Environnement économique Conjoncture nationale Commerce extérieur
Approches sectorielles Agriculture Industrie Construction Tertiaire marchand Tourisme
Appareil productif Démographie des entreprises
Marché du travail Emploi
Intérim Chômage Politiques demploi
Conditions de vie Formation
Surendettement Action sociale
Finances publiques Gestion publique
3
6 9
13 16 20 22 25
28
30 33 36 39
43 47 50
54
2
Synthèse régionale
SYNTHÈSE RÉGIONALE La crise économique frappe léconomie franc-comtoise
La crise économique devient mondiale en 2008
Après la crise de la « bulle internet » des années 2001-2002, la crise des « subprimes », amorcée pendant lété 2007 aux États-Unis, se révèle être en 2008 une crise systémique. La crise financière de 2007 accompagnée dune forte hausse du prix des matières premières (pétrole et produits agricoles) ont été les éléments déclencheurs de lentrée en récession en cascade de la quasi-totalité des pays. La crise financière, aggravée à lautomne 2008 par la faillite de la banque dinvestissement LEHMAN BROTHERS, a provoqué une perte de confiance supplémentaire, qui na fait quaggraver létat de léconomie mondiale.
Léconomie française entre progressivement en récession durant lannée
À la fin de lannée 2008, tous les principaux indicateurs socio-économiques de la France sont au rouge : le déficit extérieur saccentue tandis que la demande sur le marché intérieur saffaiblit. Le PIB baisse de 1,2% au cours du 4etrimestre 2008. Suite à cet important recul de lactivité, de nombreux emplois sont supprimés. Au total, 90 000 emplois sont détruits durant lannée en France. Le taux de chômage repart ainsi à la hausse, atteignant 7,8% fin 2008. Léconomie franc-comtoise, très industrielle, avec une forte proportion demplois intérimaires, est rapidement affectée par cette crise économique.
Une balance commerciale régionale toujours excédentaire
Malgré de bons résultats sur les trois premiers trimestres, les exportations de la Franche-Comté ont stagné par rap-
port à 2007, tandis que ses importations augmentaient. Le maintien des exportations régionales na été assuré que par les bonnes performances du secteur des équipe-ments mécaniques et de celui des moteurs, génératrices et transformateurs électriques. La hausse de ces exportations a ainsi pu atténuer la crise sévère qui touche la principale industrie de la région, lindustrie automobile, ainsi que les principaux clients de la Franche-Comté, les pays de lUnion européenne.
Lagriculture franc-comtoise sous tension
Lagriculture franc-comtoise subit également les conséquences de la mauvaise conjoncture mondiale. À léchelle internatio-nale, les fonds spéculatifs quittent les marchés financiers pour sinviter sur les marchés des matières premières agricoles. Au niveau national, la consommation des ménages ralentit, les consommations de produits lactés et de viande fraîche baissent. Cette nouvelle donne crée une grande instabilité sur les prix des marchés agricoles nationaux et locaux, en particulier sur ceux du lait et de la viande.
Lactivité industrielle franc-comtoise se dégrade sauf dans les biens déquipements
À linstar de la France, lindustrie franc-comtoise ralentit lors du 1ersemestre et se replie nettement à partir de lété. Les secteurs les plus touchés par la dégradation de la de-mande nationale et étrangère sont les biens intermédiaires et lindustrie automobile. Face à leffondrement du marché automobile au 4etrimestre et à laugmentation des stocks, les entreprises du secteur automobile, constructeurs et équi-pementiers, multiplient les mesures de chômage partiel. En 2008, seule lindustrie des biens déquipements confirme les bons résultats enregistrés lannée précédente.
3
Lactivité dans le secteur de la construction seffrite
Le secteur de la construction neuve en Franche-Comté souffre également de la crise et du resserrement des crédits qui lac-compagne. Suivant la même tendance quau niveau national, les mises en chantiers dans la région ont été beaucoup moins nombreuses quen 2007, touchant autant lhabitat individuel que lhabitat collectif. Les ventes de logements neufs ont diminué de moitié. Toutefois, le prix du mètre carré, lun des plus bas de France, reste stable.
Les autorisations de construire en baisse en 2008 ne présu-ment pas dun regain dactivité en 2009.
Des indicateurs à la baisse dans les services marchands
Les premiers indicateurs du secteur tertiaire marchand sont conformes au ralentissement général de léconomie régionale. Si, sur lensemble de lannée 2008, les immatriculations de véhicules neufs se maintiennent par rapport à 2007, elles se replient nettement lors du dernier trimestre ( 13,9%). Le secteur des transports a dû faire face à la flambée des cours du pétrole au 1ersemestre et au repli de lactivité dans lindustrie et le BTP en fin dannée qui a fait chuter les volumes transportés. Seuls les services aux entreprises restent bien orientés en 2008, même si leur activité se dégrade en fin dannée. Lactivité touristique a moins subi les effets de la crise éco-nomique dans la mesure où la légère baisse de lactivité de plein air sexplique essentiellement par les mauvaises condi-tions météorologiques. La bonne santé de lactivité hôtelière franc-comtoise, grâce à une clientèle daffaires toujours plus importante, montre une certaine étanchéité du secteur à la conjoncture actuelle.
Un moindre renouvellement du tissu productif franc-comtois
Le contexte économique difficile (resserrement du crédit, baisse des débouchés) influe sur le renouvellement du tissu productif franc-comtois. Ainsi, pour la première fois depuis 2001, les créations dentreprises dans la région ont été moins nombreuses que lannée précédente. La Franche-Comté en-registre même la plus forte baisse des régions métropolitaines ( 4,7%). En revanche, laugmentation des défaillances a été trois fois moins forte quen France (+3,9% contre +12,7%). Les entreprises du secteur de la construction ont été les plus touchées par laugmentation de ces procédures qui doublent par rapport à 2007).
Synthèse régionale
Tous les secteurs perdent des emplois
Le monde du travail pâtit aussi directement de la crise éco-nomique. Comme attendu, lemploi salarié franc-comtois baisse en 2008 ( 2,6%). Aucun secteur nest épargné ; les services sont les plus touchés. Les recours au chômage partiel se sont multipliés, surtout en fin dannée. Sur les 8 000 postes supprimés en un an, 80% sont des emplois intérimaires.
Lintérim est la première variable dajustement suite à la dégradation de lactivité
En effet, lemploi intérimaire recule de 31,0% en un an pour atteindre un effectif de 10 400 postes (en équivalent temps plein). Le repli se concentre sur le dernier trimestre ( 25,0%). La baisse annuelle la plus spectaculaire intervient dans le secteur de lindustrie ( 37,7%) qui regroupe six intérimaires sur dix.
La Franche-Comté occupe la 2eplace des régions classées selon la hausse du taux de chômage
Le nombre de demandeurs demploi en Franche-Comté, toutes catégories confondues, progresse de 8,3% en un an, soit 3 points de plus quen France métropolitaine. La hausse se concentre essentiellement sur le dernier trimestre (+6,7%). Le taux de chômage localisé en Fran-che-Comté sélève à 7,6% au quatrième trimestre 2008, soit 0,7 point de plus quen 2007 à la même époque. Il sagit de la 2eplus forte augmentation parmi les régions métropolitaines.
27 000 entrées en mesure daide à lemploi en 2008
Avant larrivée de la crise économique et de la montée du chômage, un large éventail de mesures existait déjà pour améliorer linsertion professionnelle des publics en difficulté. En 2008, le nombre des entrées en mesure daide à lem-ploi sélève à 27 000 dans la région. Cest moins quen 2007, mais il faut sattendre à une nette augmentation en 2009 dans la mesure où les effets de la crise sont surtout intervenus en fin dannée. Ces aides à lemploi sappliquent essentiellement au sein du secteur marchand via des contrats en alternance.
Lannée économique et sociale 2008 en Franche-Comté
4
Les parcours scolaires des jeunes Francs-Comtois de plus en plus orientés vers le monde du travail
Les jeunes Francs-Comtois sorientent de plus en plus vers ce type de formation, en étroite relation avec le monde du travail. Au terme de ces formations courtes, linsertion professionnelle est souvent au rendez-vous. Elle reste néan-moins fragile dans la mesure où les emplois décrochés sont souvent précaires. Le sexe, le niveau de diplôme et la nature de la formation déterminent linsertion professionnelle et la précarité des emplois.
Des dossiers de surendettement moins nombreux en Franche-Comté
La crise économique na pas encore eu dimpact sur lévolu-tion du nombre de dossiers de surendettement en Franche-Comté. Pour la deuxième année consécutive les dossiers déposés ont été moins nombreux que lannée précédente. Par contre, le nombre de dossiers déposés augmente de 3% au cours du dernier trimestre en France, sans doute du fait de la dégradation de la conjoncture économique.
Synthèse régionale
LÉtat consacre 56 millions deuros à laide et à laction sociale en Franche-Comté
Même si lÉtat transfère de plus en plus ses compétences aux collectivités territoriales dans le cadre de la décentralisation, il nen reste pas moins présent en région. Ainsi, dans le domaine de laction sociale et plus précisément de la partie gérée par les services des affaires sanitaires et sociales, lÉtat a dépensé 56 millions deuros en Franche-Comté pour aider les plus vulnérables, soutenir les enfants et les familles en difficulté et accompagner les populations immigrées.
Seules les dépenses dintervention de lÉtat au profit des acteurs économiques ont augmenté significativement en 2008
Du côté des comptes publics, même si la crise économique nest pas encore perceptible à travers les recettes collectées (+5,6% par rapport à 2007), lÉtat a augmenté significati-vement ses dépenses dintervention en direction des acteurs économiques que sont les collectivités territoriales, les entre-prises et les ménages (+14,3%).„
Gilles ZEMIS (INSEE)
Lannée économique et sociale 2008 en Franche-Comté
5
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin