Cet ouvrage et des milliers d'autres font partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour les lire en ligne
En savoir plus

Partagez cette publication

L’Artisanat dans les pays
En région Centre, 33 500 entreprises sont inscrites au répertoire des métiers fin 2005. L’artisanat de
la se caractérise par sa forte présence en milieu rural et par l’importance des activités du bâti-
ment qui occupent quatre sur dix. Les pays urbains, comme les agglomérations, dévelop-
pent des activités essentiellement tournées vers les services. Le secteur de l’alimentation s’y est
déployé grâce à d’autres entreprises que celles de l’artisanat. À l’opposé, dans les pays du sud, l’arti-
sanat constitue une force particulière en termes de densité et assure les derniers services de proxi-
mité, notamment l’approvisionnement en alimentation de base. Dans les pays situés au nord et au
centre de la région, le desserrement de la population des agglomérations a engendré une prépondé-
rance du bâtiment. Enfin, dans les pays situés plus à l’ouest, c’est le secteur de la production qui
sous-tend le tissu artisanal.
Tiffany Khaophone
Fin 2005, l‘artisanat en région Centre de 20 000 salariés, alors que l’on dénombre de l’ouest, mais est en retrait dans les
compte 33 534 entreprises inscrites au ré- 4 300 entreprises et 11 000 salariés pour l’a- pays situés sur une ligne passant par
pertoire des métiers et 88 201 salariés. En limentation. Tours, Blois, Orléans et Montargis, et
termes d’entreprises, ce secteur repré- dans l’extrême nord de la région.
En région Centre, la structure sectoriellesente plus de 41 % du tissu économique ré-
de l’artisanat diffère peu de celle de lagional. L’artisanat constitue donc une L'artisanat en zone
France ; seul le poids des salariés du bâti-force particulière dans la région puisqu’au urbaine, tourné vers les
ment y est légèrement plus élevé.niveau national, il ne regroupe que 35 % services
des entreprises.
Les agglomérations d’Orléans, Blois,
Répartition des entreprises artisanales par activité économique
Tours et Montargis, ainsi que les pays de
au 31.12.2005 Bourges, du bassin de vie castelroussin et
chartrain constituent un premier groupePoids du secteur
Nombre Poids du secteur en termes
Effectif salarié en termes d'effectifs ayant en commun une faible densité arti-
d'entreprises d'entreprises en région
salariés en région sanale, une très forte densité de popula-
tion, un tissu très urbain et une populationAlimentation 4 276 12,8 11 092 12,6
plus jeune que la moyenne régionale.
Production 5 647 16,8 19 724 22,4
Construction 13 660 40,7 35 142 39,8 L’artisanat y est fortement orienté vers
Services 9 951 29,7 22 243 25,2 les services qui représentent jusqu’à
37 % des entreprises dans l’aggloméra-
Tous secteurs 33 534 100,0 88 201 100,0
tion de Tours. Les activités de transport
Sources : Insee, Clap - CRMC, base Osira au 31.12.2005
et de réparation automobile sont large-
ment majoritaires dans ce secteur. Le
En région Centre, avec plus de 13 600 en- Dans les zones urbaines, le nombre d’en- poids des services, notamment des servi-
treprises et 35 000 salariés, soit 40 % des treprises artisanales est important mais
ces à la personne, est à mettre en rela-
entreprises et des effectifs, le bâtiment est rapporté à la population totale, ou encore
tion avec l’importance des bassins
le secteur le plus important de l’artisanat. au stock d’entreprises de la zone, il appa-
d’habitat concernés : un habitant de la ré-
Le des services est aussi très dé- raît que la répartition des artisans sur le ter-
gion sur cinq réside dans la communauté
veloppé : il regroupe près de 10 000 entre- ritoire varie de manière inverse au degré
d’agglomération d’Orléans ou dans celle
prises et plus de 22 000 salariés. Les d’urbanisation des zones. L’artisanat est
de Tours.
secteurs de la production et de l’alimenta- ainsi souvent majoritaire dans les espaces
tion sont moins représentés : la production ruraux notamment dans le sud de la ré- Dans ces agglomérations et pays possé-
compte environ 5 600 entreprises et près gion. Il reste bien développé dans les pays dant un pôle urbain important, l’artisanat
INSEE Centre - Service Études et DiffusionDirecteur de la publication : Paul Ahmed Michaux
Le portrait de votre région : www.insee.fr/centreISSN : 0986-976X
Informations statistiques : 0 825 889 452 (0,15€/mn) - www.insee.frTrois approches possibles de l’artisanat
profite de l’étalement de l’agglomération
de Tours : le manque d’emplois locaux in-L’artisanat représente une réalité économique qui peut être approchée de diverses façons en
fonction de critères juridiques (inscription au répertoire des métiers), d’activité économique ou cite les jeunes à quitter ces territoires pour
s’installer en ville.de taille des entreprises.
Dans son rapport du « groupe technique sur les statistiques régionales et locales de l’artisa- L’habitat existant a alors suffi à abriter
nat » du 30 juin 2004, le Conseil national de l’information statistique (Cnis) recommande de se la population, ce qui explique que le bâ-
référer à trois définitions : timent soit peu développé dans ces
pays, notamment dans ceux du sud
- la première consiste à retenir l’ensemble des entreprises inscrites au répertoire des métiers ; (moins d’une entreprise sur trois dans
le pays d’Issoudun et de la Cham-- la seconde limite le champ de l’artisanat aux entreprises inscrites au répertoire des métiers au
pagne Berrichonne).titre de l’activité principale exercée ;
La population résidente est aujourd'hui- la troisième prend en compte les entreprises de moins de 20 salariés et dont l’activité princi-
plutôt âgée : les personnes âgées depale relève des secteurs de l’artisanat (les secteurs de l’artisanat sont définis par l’annexe du dé-
60 ans et plus représentent 29 % de lacret du 2 avril 1998). Cette dernière définition ne s’appuie pas sur un critère juridique.
population dans le pays d’Issoudun et de
la Champagne Berrichonne, contre 23 %L'artisanat en région Centre au 31 décembre 2005
en région. L’absence de pôle urbain im-selon les trois définitions préconisées par le Cnis
portant a contribué au maintien des acti-
Comparaison aux salariés vités d’alimentation et des services.Nombre Nombre Comparaison à l'ensemble
de l'ensemble des
d'entreprises de salariés des entreprises inscrites (%)
entreprises inscrites (%)
Les métiers de l’alimen-
Ensemble des inscrits
33 534 88 201 100,0 100,0 tation dans le sud :au répertoire des métiers
entre produits de base
Insrits à titre principal
28 298 74 062 84,4 84,0 et traditionau répertoire des métiers
Très petites entreprises
26 927 70 223 80,3 79,6des secteurs de l'artisanat Les pays Dunois, de Grande-Sologne,
de Sancerre-Sologne, Chinonais, deSources : Insee, Clap - CRMC, base Osira au 31.12.2005
Touraine-Côté Sud, du Bois-
chaut-Nord, de Loire-Val d’Aubois, de
Le rapport du « groupe technique sur les statistiques régionales et locales de l’artisanat » du
Brenne, du Val de Creuse/Val30 juin 2004 se trouve sur le site internet du Cnis : www.cnis.fr/ind_doc.htm
d’Anglin, de la Châtre-en-Berry et du
Berry/Saint-Amandois, sont des
n’a pas une vocation de proximité. En mesure, Giennois et
Perche), le travail deseffet, la dimension des bassins d’habitat a
Une densité artisanale plus élevéemétaux est très pré-permis le développement d’une économie
dans les pays du Sud de la régionsent : les activités arti-résidentielle autre qu’artisanale : c’est le
sanales sont donccas par exemple des commerces alimen-
typiques du carac-taires qui ont été peu à peu remplacés par
tère industriel deles grandes surfaces de distribution du
l’ensemble de l’ap-
type supermarchés. Drouaispareil productif de
ces zones. L’indus-
Des pays industriels au Chartraintrialisation est essen-
Perche
nord-ouest : production tiellement liée à la
Beaucereconversion des an-et réparation
ciens emplois agrico- Beauce/Gâtinais
en PithiveraisDunoisles plutôt qu’au
Les pays du Perche, du Vendômois, de Montargisdesserrement du Forêt d'Orléans-
Loire- OrléansLoire-Touraine, du Giennois, de Vierzon et Val de Loiretissu industriel franci- Beauce GâtinaisVendômois
d’Issoudun et de la Champagne-Berri- lien et n’a pas engen- Beauce-
Sologne-Val SudVal de Loirechonne, plutôt urbains, sont caractérisés dré d’arrivées de
Giennois
par un artisanat tourné vers la production. Bloispopulation. Châteaux
Le poids de ce secteur varie de 18 % des Dans les pays du Loire Nature
Loire- Grande Sologne
Touraineartisans dans le pays de Vierzon à 21 % sud, le travail des Sancerre-Sologne
Tours Vallée du Cher etdans le pays d’Issoudun et de la Cham- métaux reste un sec- du Romorantinais
Indre etpagne Berrichonne. Ces activités se sont teur-clef de la produc- Cher
Chinonais
Vierzontion, mais on noteimplantées après la guerre dans un
BourgesBoischautTouraineaussi la présencecontexte de reconstruction et de moderni- Nordcôté sud Issoudun et la
Champagned’activités tradition-sation qui a conduit à l’industrialisation des Loire-ValBerrichonne
d'Auboisnelles, notamment le Bassin de vieterritoires ruraux et au déclin de la popula- Castelroussin-
textile, l’habillement Val d'Indretion agricole. Berry/Saint-
Amandoiset le cuir. BrenneCe secteur est souvent couplé avec les ac-
La Châtre-Val de Creuse-tivités de réparation et de maintenance, en-BerryVal d'AnglinDepuis le début des
ainsi qu’avec les activités de transport tra- années 80, la popu-
ditionnellement induites par la production lation recule dans
Densité artisanale Limites des territoiresindustrielle. (en nombre d'artisans pour 1 000 habitants)ces pays, exception
Supérieure à 18 Région
Entre16et18faitedupaysde
Entre15et16 Pays de la région CentreDans les pays au nord de la Loire (Vendô-
Entre13et15Loire-Touraine qui Inférieure à 13 Départements extérieurs à la région Centremois, Loire-Touraine et dans une moindre
Sources : Insee, Clap - CRMC, base Osira au 31.12.2005 et Recensement de la population 1999
INSEE CENTRE INFO2
© IGN - Insee 2007pays plutôt ruraux, tous situés, à l’excep- d’Île-de- France. La Quatre grands types de pays
tion du pays Dunois, au sud de la région. croissan- ce de la
Dans ce groupe de pays, la part des per- population tend à
sonnes âgées de 60 ans et plus est très s’essouffler depuis
élevée (37 % de la population dans le les années 90, mais
Drouais
pays du Boischaut-Nord contre 23 % en de nouveaux mi-
région) et la densité moyenne de popula- grants continuent de
Chartraintion particulièrement faible (27 habi- s’installer dans ces
tants/km² contre 62 habitants/km² pour pays, en raison de la
Perche
Beaucel’ensemble de la région Centre). proximitédelaré-
Beauce/Gâtinaisgion parisienne et Dunois en PithiveraisLes artisans de l’alimentation sont tou- des prix plus attrac-
Montargisjours, en proportion, plus nombreux que la Loire-tifs de l’immobilier. Forêt d'Orléans-Beauce Orléans
Val de Loire Gâtinaismoyenne : dans les pays de Loire-Val Vendômois
Beauce-d’Aubois et de Sancerre-Sologne, ils re- Les activités de cons- Val de Loire
Sologne-Val Sud
présentent un artisan sur cinq. truction neuve sont Giennois
Blois
Châteauxdonc implantées de
Le secteur alimentaire pourvoit aux be- Loire Naturelongue date et restent Grande SologneLoire-Tourainesoins indispensables de la population rési- Sancerre-SologneToursaujourd’hui encore Vallée du Cher etdente grâce aux établissements de du Romorantinaisprépondérantes : ma- Indre
et Cherproximité comme les boulangeries-pâtis- çonnerie, couvertu- Chinonais Vierzonseries et les boucheries-charcuteries.
Boischautre, menuiserie et ins- BourgesTouraine Nord
côté sud Issoudun ettallation d’électricité Loire-ValLe sud régional forme donc un espace la Champagne
d'AuboisBerrichonneconcentrent trois en- Bassin de vieassez homogène dans lequel l’artisanat as-
Castelroussin-treprises sur quatre Val d'Indre Berry/Saint-Amandoissure le maintien d’activités de proximité et
du bâtiment. Les acti- Brennejoue un rôle essentiel dans la vie locale.
vités de production Val de Creuse- La Châtre-
en-BerryVal d'AnglinLe pays Dunois, au nord de la région, par- sont également très
tage avec les autres pays de ce territoire présentes dans ces
un tissu industriel qui a longtemps été por- pays. Typologie des pays Autre zonage
teur d’emploi et de développement : la pro- Pays urbains avec un poids élevé des services Départements extérieurs à la région Centre
Pays plutôt urbains avec un poids élevé de la productionEn revanche, l’ac-duction industrielle occupe un artisan sur Communes n'appartenant à aucunPays ruraux avec un poids élevé de l'alimentation
Pays ruraux avec un poids élevé du bâtiment pays ni aucune communauté d'agglomérationsix et se rapporte surtout au travail des mé- croissement de la
Agglomérations
Source : Insee, Clap - CRMC, base Osira au 31.12.2005population ne s’esttaux. Les transports jouent aussi un rôle
non négligeable dans les services. pas accompagné Dans les pays de Sologne-Val Sud et de la
d’un développement des activités de proxi- Vallée du Cher et du Romorantinais, les arri-
mité comme les commerces alimentaires vées de nouveaux habitants sont plus récen-Le bâtiment se développe
ou encore les soins à la personne : l’ali- tes : elles remontent au début des annéesgrâce à l’étalement de la
mentation représente moins d’un artisan 80 pour le premier et aux années 90 pour lepopulation dans les pays
sur dix et les services, un sur quatre. second. En effet, la saturation des espacespériurbains
périphériques des zones urbaines, a entraî-
Les pays proches d’une agglomération
né l’extension des bassins d’habitat vers
(pays de la Forêt d’Orléans-Val de Loire,Dans les pays périurbains, (Drouais, des zones plus éloignées.
de Loire-Nature, Indre-et-Cher, des Châ-Beauce, Beauce-Gâtinais en Pithiverais, Gâ-
teaux, de Beauce-Val de Loire ettinais, Loire-Beauce, Forêt d’Orléans-Val de Le bâtiment est donc orienté vers la cons-
Loire-Beauce) ont profité du desserre-Loire, Beauce-Val de Loire, Sologne-Val truction neuve : le pays de la Vallée du
ment des agglomérations à partir des an-Sud, Châteaux, Loire-Nature, Vallée du Cher et du Romorantinais est celui qui
Cher et du Romorantinais et Indre-et-Cher), nées 80. compte, en proportion le plus de maçons
l’artisanat est très marqué par le poids du bâ- (31 % des artisans du bâtiment, soit
Les activités de gros œuvre et de construc-timent qui représente plus de la moitié des 7 points de plus que la moyenne régio-
tion neuve y restent très présentes, maisentreprises. nale), alors que dans le pays Sologne-Val
le bâti étant déjà dense, la demande porteDans ces pays, l’étalement de la popula- Sud, les entreprises de terrassement sont
moins sur la construction que sur l’entre-tion et la périurbanisation des territoires très bien représentées.
tien ou l’aménagement des logements :ont créé de nouveaux besoins, notam-
un artisan sur quatre dans le bâtiment réa- Comme dans les pays du sud de la région,ment en matière de logement, qui sou-
l’économie résidentielle est dense et diver-lise des travaux d’aménagement et de fini-tiennent l’activité du bâtiment.
tion contre seulement un sur cinq en sifiée : l’alimentation représente plus de
Les pays de ce groupe, situés au nord de la 12 % des artisans et les services sont plusrégion.
région, ont été les premiers à voir leur popu- particulièrement tournés vers les services
Quant à l’économie résidentielle, elle s’estlation croître à un rythme soutenu, dès les à la personne.
années 60 dans le pays Drouais, et à partir peu développée sur le territoire en raison de
la proximité des agglomérations qui propo-des années 70 dans les autres, du fait des
délocalisations industrielles en provenance sent commerces alimentaires et services.
INSEE CENTRE INFO 3
© IGN - Insee 2007Répartition des entreprises artisanales
par activité économique détaillée au 31.12.2005Les métiers de l’artisanat
Alimentation (en % d'entreprises)
Autre que viandes et poissons 51,3L’artisanat est organisé autour de quatre spécialités : l’alimen-
tation, la production, le bâtiment et les services. Viandes et poissons 48,7
Ensemble alimentation 100,0
L’alimentation repose pour l’essentiel sur deux filières : la fa-
rine et les viandes. Ces professionnels de l’alimentation sont Production (en % d'entreprises)
présents dans les commerces de proximité : boulangeries-pâ- Travail des métaux 33,4
tisseries, boucheries-charcuteries, poissonneries. Mais on
Textile, habillement et cuir 6,8
trouve aussi dans l’alimentation des métiers de bouche plus
Bois et ameublement 21,4spécialisés : traiteurs, chocolatiers, confiseurs, confituriers…
Autres fabrications 38,4
Les activités de production sont des activités spécialisées
Ensemble production 100,0
dans la fabrication de produits non alimentaires. Il s’agit d’acti-
Bâtiment (en % d'entreprises)vités plutôt industrielles.
Maçonnerie 23,6
Le bâtiment est un secteur assez large, découpé en corps de
Couverture, plomberie 18,6
métiers bien identifiés, qui recouvre toutes les activités inter-
Menuiserie, charpente et serrurerie 16,5
venant sur un chantier, qu’il s’agisse de travaux neufs, de ré-
Installation d'électricité 11,5novation, de réparation ou encore de maintenance.
Aménagement et finition (plâtriers, plaquistes et peintres) 21,2
Les services sont essentiellement des services rendus à la
Terrassement 8,7personne, mais pas seulement : le premier secteur des servi-
Ensemble bâtiment 100,0ces est la réparation qui peut concerner les particuliers (retou-
ches de couture, horlogerie) comme les entreprises Services (en % d'entreprises)
(réparation automobile, de matériel informatique, de matériel Transport 10,8
de bureau).
Réparation 36,6
Blanchisserie, teinturerie, soins à la personne 31,6
Autres services (fleuristes, photographes, toiletteurs pour animaux) 21,0
Ensemble services 100,0
Sources : Insee, Clap - CRMC, base Osira au 31.12.2005
Pour en savoir plus
La présente publication et les travaux statistiques sur lesquels elle s’appuie ont été réalisés dans le cadre d’un partenariat
entre la Chambre régionale de Métiers et de l’Artisanat du Centre et l’Insee Centre.
« Les chiffres clés de l’artisanat en région Centre » Jean-Pierre Durousseau, Flash Insee Centre n°13 ; Novembre 2007.
« Les créations d’entreprises artisanales en hausse pour la quatrième année consécutive » Laurent Cirade, Juin 2007.
« L’artisanat en région Centre » Dossier statistique de Chambre régionale de Métiers et de l’Artisanat du Centre, Édition 2004.
Source
La base de données OSIRA (Outil statistique infrarégional pour l’artisanat) permet d’établir une photographie de l’artisanat en région
Centre au 31 décembre de chaque année selon chacun des trois champs préconisés par le Cnis. Elle prend en compte toutes les en-
treprises qui exercent une activité artisanale en région Centre quelle que soit la région de localisation du siège social. Depuis le traite-
ment de la base au 31 décembre 2004, OSIRA a bénéficié des améliorations récentes sur la connaissance du tissu productif local. Ce
traitement utilise notamment une nouvelle source mise au point par l’Insee (Clap), qui estime avec précision l’emploi salarié localisé
par commune et le parc des entreprises et des établissements.
Si les bases OSIRA 2004 et 2005 sont comparables, les changements apportés par ces améliorations rendent délicates les comparai-
sons directes avec les données brutes diffusées antérieurement.
Le poids de l’artisanat au 31 décembre 2005 a été calculé en comparant le nombre d’entreprises et l’effectif salarié de ce secteur au
stock des entreprises et à l’effectif salarié de l’ensemble des secteurs marchands non agricoles. Cet ensemble exclut l’agriculture, les
trois fonctions publiques (État, collectivités territoriales, hôpitaux) et les emplois domestiques.
INSEE CENTRE INFO4

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin