Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

L’industrie des biens de consommation : moteur de l’industrie en Ile-de-France

De
4 pages
L’Ile-de-France reste la première région industrielle française, en termes d’effectif salarié, malgré la mutation économique qu’a connue l’industrie au cours des vingt dernières années. Dans la région, les biens de consommation dynamisent l’ensemble de l’industrie. Trois quarts des entreprises industrielles sont créées dans ce secteur, premier employeur de l’industrie francilienne. Contrairement aux autres secteurs, les biens de consommation emploient majoritairement des femmes et leur offrent plus souvent des postes à responsabilité. Introduction La valeur ajoutée industrielle est en repli sauf dans l'industrie des biens de consommation Une industrie accordant une large place aux biens de consommation Dynamisme des créations d'entreprises dans les biens de consommation L'industrie des biens de consommation est un secteur majoritairement féminin
Voir plus Voir moins

ILE-DE-FRANCE à la page
N° 324 - Novembre 2009
L’industrie des biens de consommation :
moteur de l’industrie en Ile-de-France
L’Ile-de-France reste la première région industrielle française, en termes d’effectif salarié,
malgré la mutation économique qu’a connue l’industrie au cours des vingt dernières
années.
Dans la région, les biens de consommation dynamisent l’ensemble de l’industrie.
Trois quarts des entreprises industrielles sont créées dans ce secteur, premier employeur
de l’industrie francilienne. Contrairement aux autres secteurs, les biens
de consommation emploient majoritairement des femmes et leur offrent plus souvent
des postes à responsabilité.
Jean Bresner et Laure Omont, Insee Ile-de-France
Yves Burfin, CROCIS de la CCIP
er er
u1 janvier 2008, l’industrie au 1 janvier 2008. A la même date, La valeur ajoutée industrielle
en Ile-de-France, hors agroali- l’industrie ne représente plus que 8 % des
est en repli sauf dans l’industrieA mentaire et énergie, concentre emplois salariés et 5 % des établissements
des biens de consommation45 700 établissements et 461 000 em- contre respectivement 16 % et 10 % esti-
plois salariés (➩■ Sources). Avec un cin- més en 1990. En termes d’effectif salarié,
En 2007, la valeur ajoutée de l’industriequième des et un sixième l’industrie n’est que le troisième secteur
des emplois industriels de l’ensemble de d’activité après les services et le commerce. manufacturière en Ile-de-France atteint
la métropole, l’Ile-de-France est la pre-
Un salarié sur deux en moins dans les industries de biens intermédiairesmière région industrielle française.
entre 1990 et 2007Rhône-Alpes arrive en deuxième posi-
Indice base 100 en 1990
110tion avec 13 % des effectifs industriels
nationaux.
100
90Entre 1990 et 2007, face à l’arrivée sur le
marché des pays à bas coûts de
80
main-d’œuvre, l’industrie française a pour-
suivi sa mutation. L’emploi salarié indus- 70
triel a diminué partout en France, mais
60deux fois plus vite en Ile-de-France qu’en
province. La chute de l’emploi salarié a
50été particulièrement marquée dans les
biens intermédiaires✎❶. Dans le même
40
temps, l’emploi salarié dans les autres 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007
grands secteurs, s’est fortement accru en Industrie des biens de consommation Industrie automobile Industries des biens d'équipement
Ile-de-France, notamment dans les services Industries des biens intermédiaires Ensemble de l'industrie manufacturière
qui regroupent 85 % des effectifs salariés Source : Insee, Estimations annuelles d’emploi 1990-2007
EconomieSources en raison de la concurrence des pays
émergents.
Le champ inclut l’ensemble des établisse- cessation de paiement, elle est tenue alors
ments. Pour l’industrie, le champ est celui de de déposer son bilan au greffe du tribunal Les biens d’équipement, les biens inter-
l’industrie manufacturière (hors industrie compétent. Un jugement intervient pronon- médiaires et l’automobile représentent
agroalimentaire et énergie). çant l’ouverture du redressement judiciaire, une part plus faible des effectifs indus-
Cette étude mobilise les sources suivantes : publié par la suite au BODACC. Les données triels franciliens. L’Ile-de-France n’en
diffusées concernent les jugements publiés demeure pas moins la première région
- Connaissance Locale de l’Appareil Productif au BODACC en 2008. employeuse dans les biens d’équipe-(CLAP), année 2007
ment et l’automobile et la deuxièmeCLAP regroupe des données issues de plu- - Répertoire des Entreprises et des Etablis-
dans les biens intermédiaires, derrièresieurs sources administratives et fournit une sements (REE), année 2008
Rhône-Alpes.information homogène sur la localisation des Le REE est issu des données de Sirene.
établissements et l’emploi.
- Estimations Annuelles d’Emploi (EAE), En nombre d’établissements, l’industrie
- Déclaration Annuelle de Données Sociales années 1990-2007 est également nettement dépassée par
(DADS), année 2007 Les EAE comptabilisent les individus en les services. Ceux-ci regroupent 65 %
Les DADS contiennent, pour chaque salarié, situation d’emploi au 31 décembre. Elles sont des établissements de la région capitale,
des caractéristiques d’état civil, des données actualisées chaque année à partir de plu- en majorité des établissements de petite
sur l’emploi qu’il occupe et les rémunérations sieurs sources statistiques pour chaque
taille. Les industriels sont
qu’il perçoit. secteur dont l’Urssaf, la MSA, les DRTEFP.
d’une taille légèrement supérieure, avec
10 salariés en moyenne. L’industrie des- Bulletin Officiel des Annonces Civiles et - Les comptes régionaux, années 1990-2007
biens de consommation regroupe lesCommerciales (BODACC), année 2008 Ils constituent la version régionalisée des
deux tiers de ces établissements où tra-Lorsque l’entreprise se trouve en situation de comptes nationaux (valeur ajoutée).
vaillent 6 salariés en moyenne. A l’oppo-
sé, l’industrie automobile compte peu
d’établissements mais de taille beau-
coup plus grande avec 151 salariés enprès de 35 milliards d’euros. Depuis de consommation. La majorité des salariés
moyenne. D’ailleurs, les trois plus1990, elle a très légèrement diminué travaille dans l’industrie pharmaceutique.
grands établissements industriels de laalors que la valeur ajoutée des services a En raison de la compétition internationale,
région, avec plus de 5 000 salariés, sontplus que doublé. Celle-ci, avec 366 mil- elle s’est fortement concentrée par le jeu
Renault SAS à Guyancourt, et Peugeot-liards d’euros, concentre trois quarts de des fusions. En 2005, le pôle mondial
Citroën à Poissy et à Vélizy-Villacoublay.la valeur ajoutée francilienne. Avec 14 Medicen Paris Region a été créé. Il se
milliards d’euros, l’industrie des biens de consacre aux hautes technologies pour la
Dynamisme des créations
consommation représente 39 % de la va- santé, les nouveaux médicaments et les
d’entreprises dans les biensleur ajoutée industrielle régionale, soit nouvelles thérapies. Les autres salariés de
une progression de 4,6 points depuis l’industrie des biens de consommation se de consommation
1990. La valeur ajoutée des industries répartissent équitablement entre l’habil-
des biens intermédiaires a, au contraire, lement et les équipements du foyer. Le En 2008, avec 2 500 nouvelles entrepri-
reculé sur la même période. Les indus- premier secteur occupe une place parti- ses, l’industrie génère 3 % des créations
tries de biens d’équipement et de l’auto- culière dans l’industrie régionale. En ef- d’entreprises en Ile-de-France. C’est net-
mobile sont, quant à elles, restées stables fet, grâce à sa notoriété internationale, la tement moins que dans les services où
depuis 1990. haute-couture française reste largement naissent trois nouvelles entreprises sur
implantée au cœur de la capitale. Les cinq. Le commerce et la construction
équipements du foyer sont en fort repli, sont également des secteurs créateurs.
Une industrie
accordant une large place
aux biens de consommation
L'industrie automobile : peu de structures de production mais de grande taille
Avec un tiers des salariés de l’industrie Répartition
manufacturière, les biens de consomma- Ile-de-France sectorielle
des salariés (en %)tion sont le principal secteur employeur
Secteur d'activité
de la région✎❷. Au sein de ce secteur, Taille moyenneNombre Effectifs Ile-de-
des Provincel’édition, imprimerie occupe la première d'établissements salariés France
établissements
place avec 73 500 salariés (➩■ L’édi-
Industrie des biens de consommation 29 300 166 500 6 36,1 16,4tion, imprimerie, reproduction : un sec-
Industrie automobile 350 52 500 151 11,4 8,6teur des biens de consommation à la
Industries des biens d'équipement 6 850 132 500 19 28,8 26,3frontière entre industrie et services).
Industries des biens intermédiaires 9 200 109 500 12 23,7 48,7
Ensemble de l'industrie manufacturière 45 700 461 000 10 100,0 100,0
La pharmacie, parfumerie et entretien
constitue le second employeur des biens Source : Insee, CLAP 2007Edition, imprimerie, reproduction : un secteur des biens Trois créations d’entreprises industrielles
sur quatre se réalisent dans l’industriede consommation à la frontière entre industrie et services
des biens de consommation contreL’édition, imprimerie, reproduction est le pre- meurs de labeur à se diversifier vers les sup-
quatre sur dix en province✎❸. Le restemier secteur industriel francilien aussi bien ports multimédias. Ainsi, émergent des
des créations se répartit entre les indus-en termes d’emploi (73 500), que d’établisse- activités nécessitant de nouvelles technolo-
ment (15 000). Par son poids dans l’industrie gies ce qui contraint les entreprises à investir tries des biens d’équipement et les in-
dustries des biens intermédiaires. Peu derégionale, ce secteur est prépondérant pour massivement pour acquérir des outils de pro-
la région capitale. Il représente 15,9 % de duction modernes. Ces évolutions technologi- créations se font dans l’industrie auto-
l’emploi salarié de l’industrie (contre 4,6 % en ques ont permis à l’édition, imprimerie, mobile.
province) et 33,0 % des établissements in- reproduction de mieux résister au déclin que
dustriels (contre 12,6 % en province). connaît l’ensemble de l’industrie. En effet, en De tous les grands secteurs d’activité,
Le secteur se caractérise par des établisse- Ile-de-France comme en province, la baisse l’industrie a le plus faible taux de créa-
ments de petite taille, qui emploient en des effectifs est moins prononcée dans le sec- tion d’entreprises. En Ile-de-France, il
moyenne 4,8 salariés contre 10,0 pour l’in- teur de l’édition, imprimerie, reproduction que
s’établit à 6,6 %. Dans la construction, la
dustrie francilienne et par une concentration dans le reste de l’industrie.
création d’entreprise est très dynamique,
géographique puisque 53,5 % des effectifs Plus du tiers des créations d’établissements avec un taux de 16,8 %. Le taux de créa-
travaillent dans la capitale.
Avec 959 créations en 2008, il s’agit du sec- tion dans l’industrie des biens de
Des activités en mutation teur le plus créateur : 38,4 % des créations consommation est le plus élevé des
Des activités hétérogènes composent le sec- d’établissements industriels. quatre grands secteurs de l’industrie. Les
teur : l’édition, activité située à la frontière Le taux de création est légèrement supérieur autres secteurs industriels, plus concen-
entre l’industrie et les services, mais aussi (7,3 %) à celui de l’industrie dans son en- trés, créent aussi moins d’entreprises.
l’imprimerie, la reliure, la reproduction sur dif- semble (6,6 %), mais ces taux sont inférieurs C’est particulièrement le cas de l’in-
férents supports (sonores, vidéo et informati- à ceux constatés en province : 8,5 % pour dustrie automobile, dont le taux de créa-
ques)... l’édition, imprimerie, reproduction et 6,9 %
tion n’est que de 1,6 %.
Elles sont confrontées à des enjeux et des pour l’industrie.
difficultés différents. L’imprimerie de livres est L’édition, imprimerie, reproduction est le sec-
En 2008, les défaillances d’entreprises
potentiellement délocalisable, ce qui n’est pas teur où les défaillances sont les plus nom-
industrielles s’élèvent à 770 en
le cas de l’imprimerie de journaux qui doit se breuses en 2008 (234). Cependant, la
Ile-de-France, soit 7 % des défaillances
situer à proximité de ses points de ventes. proportion de défaillances dans ce secteur
de la région. Elles sont plus nombreusesPar ailleurs, les métiers évoluent : l’impression n’est pas plus élevée que dans l’ensemble de
dans les services, la construction et lenumérique se développe, incitant les impri- l’industrie.
commerce (9 sur 10). Deux tiers des
L’édition, imprimerie, reproduction : un secteur à la charnière de l’industrie et des services défaillances d’entreprises industrielles
Evolution de l'emploi salarié (indice base 100 en 1990) concernent les entreprises de biens de
110 consommation, contre un tiers en pro-
vince.100
90
80 L’industrie des biens
70 de consommation est
un secteur majoritairement féminin60
50
1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 er
Au 1 janvier 2008, l’industrie francilienne
Industrie des biens de consommation hors édition, imprimerie, reproduction compte seulement 35 % de femmes parmi
Edition, imprimerie, reproduction Industrie hors édition, imprimerie, reproduction ses salariés✎❹a. La construction est moins
Source : Insee, Estimations annuelles d’emploi 1990-2007 bien placée avec seulement une femme sur
dix dans ses effectifs. A l’inverse, les fem-
mes travaillent majoritairement dans lesUn taux de création supérieur dans les industries de biens de consommation
services où elles représentent la moitié des
Nombre Nombre effectifs. Au sein de l’industrie, la part desTaux de création*de créations de défaillances
Secteur d'activité en Ile-de-France femmes est très hétérogène selon les sec-d'entreprises d'entreprises
(en %)en Ile-de-France en Ile-de-France teurs. Dans l’industrie des biens de
consommation, plus d’un salarié sur deuxIndustrie des biens de consommation 1 874 7,5 516
Industrie automobile est une femme ✎❹b. Les trois autres4 1,6 1
Industries des biens d'équipement 262 4,7 92 grands secteurs de l’industrie restent très
Industries des biens intermédiaires 360 4,9 160 majoritairement masculins avec au mi-
Ensemble de l'industrie manufacturière 2 500 6,6 769 nimum 70 % de salariés hommes. C’est
er dans le secteur de l’industrie automobile*le taux de création est le rapport entre le nombre de créations d’entreprises en 2008 par le nombre d’entreprises au 1 janvier
2008. que la part des femmes est la plus faible
Source : Insee, REE 2008, BODACC 2008 (19 %).En Ile-de-France, les femmes occupent a Moins de femmes dans l'industrie que dans l'ensemble des secteurs
80 % des postes d’employés dans les Pyramide des âges des salariés de l'industrie et de l'
er
en Ile-de-France au 1 janvier 2008secteurs industriels, à l’exception de
l’automobile. Elles ne détiennent que Age en années
7031 % des postes de cadres et 40 % des
65emplois de professions intermédiaires.
60Ces parts restent toutefois supérieures à
celles de la province où elles ne sont res- 55
pectivement que de 19 % et 26 %. En re- 50
vanche, elles sont très inférieures à 45
celles observées dans les services. Dans
40
l’industrie des biens de consomma-
35
tion, les femmes occupent un peu plus
30
de la moitié des postes à responsabili-
25
té (cadres ou professions intermédiaires).
20
Le temps partiel dans l’industrie franci- 15
lienne concerne 11 % des salariés. Il est
25 20 15 10 5 0 5 10 15 20
deux fois plus élevé dans les services et Part faisant partie de la tranche d'âge, en ‰
le commerce. L’industrie des biens de
Hommes Industrie Femmes Industrie Hommes ensemble Femmes ensemble
consommation, du fait de sa forte fémi-
Source : Insee, DADS 2007
nisation, concentre le plus de salariés à
temps partiel (14 %). Dans les trois au- b Les femmes plus présentes dans l'industrie des biens de consommation
tres secteurs, la part des salariés à temps Pyramide des âges des salariés de l'
erpartiel est de 8 %. Dans l’industrie, ce et de l'ensemble de l'industrie en Ile-de-France au 1 janvier 2008
sont les cadres et les employés qui ont le
Age en années
plus recours au temps partiel. 70
65
60Pour en savoir plus
55
Le site de l’industrie francilienne :
50
www.industrie-iledefrance.org
45
Duclos E. : « Les PME des pôles de compéti- 40
tivité : un salarié sur deux travaille dans les 35
secteurs innovants », Insee Ile-de-France à
30
la page, n° 310, décembre 2008.
25
Bresner J. : « L’industrie de biens de 20
consommation limite les pertes de l’industrie 15
francilienne », Insee Ile-de-France à la page,
25 20 15 10 5 0 5 10 15 20
n° 284, septembre 2007.
Part faisant partie de la tranche d'âge, en ‰
Balaire C. : « Les groupes franciliens contrô-
Femmes Industrie des biens de consommation Hommes Industrie des biens de consommation
lent l’industrie francilienne », Insee
Femmes Industrie Hommes IndustrieIle-de-France à la page, n° 281, mai 2007.
Source : Insee, DADS 2007
Cette publication et le site internet de l’industrie en Ile-de-France ont été réalisés dans le cadre d’un partenariat entre la CRCI
Paris - Ile-de-France, le CROCIS de la CCIP et l’Insee Ile-de-France.
INSTITUT NATIONAL Directrice de la publication : Sylvie Marchand
Comité de rédaction : Patrick PétourDE LA STATISTIQUE
Chef de projet : Marielle Dhune
Publication téléchargeable à partir du site Internet : www.insee.fr/ile-de-franceET DES ETUDES ECONOMIQUES Rédactrice en chef : Christel Collin
Secrétaire de rédaction : Françoise Beaufils
Direction régionale d’Ile-de-France Conception graphique : PAO Insee Ile-de-France ISSN 0984-4724
7, rue Stephenson - Montigny-le-Bretonneux Maquette : Nathalie Droux - Nicolas Renaud Commission paritaire n° 2133 AD
e© Insee 2009 Impression :S.N.Rafal78188 Saint-Quentin-en-Yvelines cedex Dépôt légal : 2 semestre 2009 Code Sage I0932452
Insee Ile-de-Fr@nce Infos : la Lettre d’information électronique vous informe tous les mois de l'activité de l'Insee Ile-de-France
www.insee.fr/ile-de-france