Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

La finance islamique est en marche finances et développement

4 pages
Publié par :

Ajouté le : 25 juin 2011
Lecture(s) : 570
Signaler un abus

Vous aimerez aussi

Lafinanceislamique estenmarche Elle gagne du terrain, mais se heurte à des problèmes de réglementation particuliers Mohammed El Qorchi A FINANCE islamique se développeservices financiers conformes à la charia. La deuxième est l’aug-étonnamment vite. Depuis ses débutsmentation de la manne pétrolière, qui fait exploser la demande il ya une trentaine d’années, le nombred’investissements acceptables dans la région du Golfe. La troi-L d’institutions financières islamiquesde beaucoup de ces pro-sième tient au caractère compétitif dansduits, qui attirent les investisseurs, musulmans ou non. Pour-le monde est passé d’une seule en 1975 à plus de 300 aujourd’hui danstant, malgré sa croissance rapide, la banque islamique reste une plus de 75 pays. Elles sont concentréesactivité limitée dans la plupart des pays et n’occupe qu’une dans le Moyen-Orient et l’Asie du Sud-Est (Bahreïn et laplace minuscule dans le système financier mondial. Pour qu’elle Malaisie étant les principaux centres),mais apparaissentdécolle et joue un rôle plus important,surtout au Moyen-aussi en Europe et aux États-Unis. On estime que le total deOrient, il faut que les responsables politiques franchissent des leurs avoirs dans le monde dépasse 250 milliards de dollarsobstacles énormes — surtout dans le domaine réglementaire. et qu’il augmente de15 % par an (mais les données interna-La banque islamique a jusqu’à présent échappé aux crises finan-tionales restent fragmentaires).à l’exception de quelques cas peu importantscières graves, Les produits financiers islamiques(comme ceux de la Dubai Islamic sont destinés aux investisseurs dési-Bank en 1998 et de la Ihlas Finans reux d’obéir aux lois (lachariaNéanmoins,en Turquie en 2001).) qui régissent la vie quotidienne des mu-pour que la finance islamique se sulmans. Ces lois interdisent de ver-développe, il faut instaurer la con-ser ou de percevoir un intérêt (fairefiance dans cette activité nouvelle. un bénéfice en échangeant de l’ar-En quoi consiste la finance gent contre de l’argent est considéré islamique? immoral), exigentque toutes les transactions financières se fondentLe fait que les lois islamiques inter-sur une activité économique réelledisent de verser ou de toucher un et prohibent l’investissement dansintérêt n’implique pas qu’elles dé-des secteurs comme le tabac,l’al- fendentde gagner de l’argent ou cool, le jeu et l’armement. Les insti-encouragent le retour à une écono-tutions islamiques proposent unemie fondée uniquement sur les gamme de plus en plus large deespèces ou le troc.Elles incitent services financiers comme la mobi-toutes les parties à une transaction lisation de fonds,l’allocation desà partager le risque et le bénéfice ou actifs, le règlement des paiements etla perte. On peut comparer les dé-des opérations de change,enfin, laposants des banques islamiques à transformation et l’atténuation desdes investisseurs ou actionnaires, risques. Toutefois, ces intermédiairesqui reçoivent des dividendes quand utilisent pour leurs transactions desla banque fait un bénéfice ou instruments conformes aux prin-perdent une partie de leurs écono-cipes de la charia.mies quand elle subit une perte. Le Quelles sont les raisons du récentprincipe consiste à lier le rende-essor de la finance islamique? Lament du contrat islamique à la pro-première est la forte demande duductivité et à la qualité du projet, grand nombre de musulmans, émi-pour assurer une répartition plus grés ou non,qui recherchent desLa première banque islamique, établie en 1975.équitable de la richesse.
46 Finances& DéveloppementDécembre 2005
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin