Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Perspectives de l'économie mondiale, septembre 2006

29 pages
Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 0
Signaler un abus

Vous aimerez aussi

 
 
 
 1
Résumé analytique
 Le contexte économique mondial   Lexpansion mondiale est restée vive au premier semestre de 2006 et, dans la plupart des régions, lactivité a répondu aux attentes ou les a dépassées (chapitre 1). La croissance a été particulièrement vigoureuse aux États-Unis au cours du premier trimestre de 2006, mais a ralenti par la suite. Lexpansion a pris de lessor dans la zone euro et sest poursuivie au Japon. Les pays émergents, notamment la Chine, ont connu une croissance rapide et les pays à faible revenu affichent aussi de bons chiffres de croissance, grâce à la vigueur des cours des produits de base. Dans le même temps, il y a des signes dun lent accroissement des tensions inflationnistes dans quelques pays, car la persistance de taux de croissance élevés a absorbé la marge de capacité non utilisée. Dans un certain nombre de pays avancés, linflation globale se situe depuis quelque temps au-dessus de la zone que la banque centrale juge raisonnable, en raison de la hausse des cours du pétrole, mais il y a maintenant des signes daugmentation de linflation de base et des anticipations inflationnistes, notamment aux États-Unis. Au Japon, il apparaît de plus en plus nettement que la déflation est enfin arrivée à son terme. Les cours du pétrole et des métaux ont atteint de nouveaux sommets. Ce mouvement sexplique par le peu de capacité excédentaire sur les marchés mondiaux, sur fond de croissance dynamique du PIB et, dans le cas du pétrole, par laugmentation des tensions géopolitiques au Moyen-Orient et des risques pesant sur la production de quelques autres gros producteurs (notamment le Nigeria). Les marchés à terme donnent à penser que les cours pétroliers resteront élevés dans lavenir prévisible. Les grandes banques centrales ont réagi en durcissant leur politique monétaire. La Réserve fédérale américaine a continué à relever ses taux directeurs jusquau mois de juin, mais a fait une pause en août; la Banque centrale européenne a encore relevé ses taux directeurs ces derniers mois et la Banque du Japon a mis fin à sa politique de taux zéro en juillet. Le dollar EU a fléchi vis-à-vis de leuro et, dans une moindre mesure, du yen, tandis que les taux dintérêt à long terme se sont raffermis. La montée des préoccupations concernant linflation et la situation monétaire tendue ont induit un certain fléchissement des marchés boursiers des pays avancés et une série de mouvements plus marqués des prix des actifs dans quelques pays émergents en maijuin, mais les marchés ont été plus stables depuis juillet. Ces mouvements semblent représenter pour une large part des corrections après de grosses flambées des cours, et non une réévaluation fondamentale des risques économiques, et ne devraient pas, semble-t-il, avoir une incidence majeure sur la croissance, encore que la croissance de quelques pays puisse sen trouver atténuée, leur banque centrale
 
 
 
 
 2
ayant relevé les taux dintérêt pour calmer la situation sur les marchés financiers et éviter les tensions inflationnistes.  Les déséquilibres mondiaux demeurent prononcés. Malgré laccélération de la progression des exportations, le déficit des transactions courantes des États-Unis devrait atteindre près de 7 % du PIB en 2007. Les excédents des pays exportateurs de pétrole et dun certain nombre de pays devraient rester élevés, celui de la Chine se maintenant au-dessus de 7 % du PIB. Perspectives et risques   mondiale ont été revues à la hausse, et sétablissent àLes prévisions de la croissance 5,1 % pour 2006 et à 4,9 % pour 2007, soit ¼ point de plus dans chaque cas que dans lédition davril 2006 desPerspectives.  de la croissance aux États-Unis, de 3,4 % enOn sattend à un léger ralentissement 2006 à 2,9 % en 2007, sur fond de tiédissement du marché immobilier. La croissance satténuera aussi au Japon à mesure que le cycle savance. Dans la zone euro, la reprise continuera sur sa lancée cette année, encore quen Allemagne, la croissance sera réduite en 2007 par les hausses dimpôts prévues. La croissance des pays émergents et des pays en développement restera très vigoureuse, et léconomie chinoise conservera le rythme dexpansion rapide quelle a connu récemment. Daprès les estimations des services du FMI, il y a une chance sur six pour que la croissance tombe à 3¼ % ou moins en 2007. Les risques les plus notables seraient que les tensions inflationnistes sintensifient, ce qui obligerait à durcir la politique monétaire plus que prévu actuellement; que les cours du pétrole continuent leur ascension, sur fond de capacités excédentaires limitées et dincertitudes géopolitiques, et que le marché immobilier des États-Unis tiédisse plus rapidement que prévu, entraînant un ralentissement plus brutal de léconomie américaine. La possibilité dune correction désordonnée des déséquilibres mondiaux reste préoccupante. Lissue la plus probable est un dénouement sans heurt de ces déséquilibres sous leffet des marchés, mais il faudrait pour cela que les investisseurs continuent pendant de nombreuses années à accroître la part des actifs américains dans leurs portefeuilles. La profondeur et le degré de perfectionnement des marchés financiers des États-Unis ont facilité le financement des gros déficits observés depuis quelque temps. Il subsiste cependant des risques que lajustement soit désordonné, ce qui pourrait imposer un lourd tribut à léconomie mondiale. Enjeux  Pays avancés
 
 
 
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin