Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Ralentissement de l'activité en Midi-Pyrénées

De
6 pages
Après la forte croissance de l'année 2000, l'activité ralentit en Midi-Pyrénées comme dans l'ensemble du pays. Point positif pour la région, la construction aéronautique et spatiale et les activités qui lui sont proches sont épargnées. Dans le contexte de croissance exceptionnelle de l'emploi au cours de l'année 2000, le chômage connaissait toujours une amélioration sensible dans notre région en avril dernier.
Voir plus Voir moins

Numéro 49 : juillet 2001
Ralentissement de l'activité
en Midi-Pyrénées
En Midi-Pyrénées, ralentissement de l'activité dans l'industrie et surtout dans le bâtiment
Opinions sur l'activité récente : solde des réponses entre "amélioration" et "détérioration" (en %)
%
60
Ensemble de l'industrie
40 Industrie hors construction aéronautique
20
0
Construction
-20
-40
Janvier Janvier Janvier Janvier Janvier Janvier Avril
1996 1997 1998 1999 2000 2001 2001
Source : Insee Midi-Pyrénées, enquêtes trimestrielles de conjoncture dans l'industrie et le bâtiment
INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUEAprès la forte croissance de l’année 2000,
ET DES ÉTUDES ÉCONOMIQUES
DIRECTION REGIONALE
l’activité ralentit en Midi-Pyrénées comme dans DE MIDI-PYRENEES
Téléphone : 05 61 36 61 36
l’ensemble du pays. Point positif pour la région, Télécopie : 05 61 36 62 00
Adresse : 36, rue des Trente-Six-Ponts
31054 TOULOUSE CEDEX 4la construction aéronautique et spatiale et
Directeur de la publication :
Benjamin Camus
les activités qui lui sont proches sont épargnées. Rédacteur en chef :
Bruno Mura
Maquettiste :Dans un contexte de croissance exceptionnelle
Monique Galou
Imprimeur : Reprographie Moderne,de l’emploi au cours de l’année 2000, le chômage
31770 Colomiers
Dépôt légal : juillet 2001
ISSN : 1262-442Xconnaissait toujours une amélioration sensible
CPPAP : 183AD
SAGE : SIPAG4976
dans notre région en avril dernier. Prix : 2,29 - 15 FRalentissement de l'activité
en Midi-Pyrénées
epuis le début du printemps,
Brusque tassement de la demande en début 2001
le dynamisme de l’économie
dans l'industrie régionaleDrégionale est moins grand. (hors construction aéronautique)
L’activité reste toutefois soutenue dans Opinions sur l'activité récente : solde des réponses entre "amélioration" et "détérioration" (en %)
%l’industrie où la construction aéronau- 60
tique et spatiale est pour l’instant
épargnée par le ralentissement écono- Production passée
40mique. Les hésitations sont plus
grandes dans la construction où se
conjuguent raréfaction des grands
20
programmes d’habitat collectif et
Demande étrangère
tassement de la demande publique.
0Cette situation succède à une période
Demande globaled’activité très intense pour Midi-
Pyrénées qui a conduit, en 2000, à la
-20
Janvier Janvier Janvier Janvier Janvier Janviercréation de près de 30 000 emplois et
1996 1997 1998 1999 2000 2001à un net recul du chômage.
Source : Insee Midi-Pyrénées, enquêtes trimestrielles de conjoncture dans l'industrie
Une inflexion limitée
La forte croissance de l'année 2000
à certaines industries s'accompagnait d'une nette progression des exportations
Variation sur un an (en %)
Au premier trimestre 2001, le Exportations Midi-
France(milliards de francs)ralentissement de la demande étran- Pyrénées
gère se concrétise en Midi-Pyrénées par Total des exportations 123,9 9 14
une nette inflexion de la croissance de Exportations sans la construction aéronautique 37,6 13 14
dont :l’industrie hors construction aéronau-
tique. L’activité industrielle régionale, 5,5- Equipements électriques et électroniques 19 27
4,4- Produits agricoles, sylvicoles et piscicoles 5tout en restant bien orientée, redevient 2
4,1- Composants électriques et électroniques 2 20voisine de celle observée il y a un peu 3,7- Equipements mécaniques 32 7
3,3plus d’un an, avant la forte accéléra- - Industries agricoles et alimentaires -3 4
2,8- Produits de l'industrie textile 10 8tion du printemps 2000.
2,7- Produits chimiques, caoutchouc, plastiques 14 13
2,6- Métaux et produits métalliques 34 19
2,1- Produits pharmaceutiques, parfumerie et entretien 26 13Les hésitations actuelles de la
1,6- Eau, gaz, électricité 18 6demande mondiale sont particulière- 1,2- Produits en bois, papier ou carton 11 15
1,0ment visibles dans le domaine des - Industries des équipements du foyer 41 13
composants électriques et électroniques
86,3 Aéronautique 7 24
touché, dès l'automne dernier, par le
Source : Direction Nationale des Statistiques du Commerce Extérieur
tassement des fabrications liées
aux nouvelles technologies. Elles ont
provoqué, dans un secteur où les stocks favorable dans l’agroalimentaire. Les la crise bovine et à l’épidémie de fièvre
s’étaient considérablement alourdis en industriels régionaux ont encore derniè- aphteuse. Des domaines généralement
fin d’année dernière et ce printemps rement fait face à un léger recul des très sensibles au climat économique,
encore, des mises en chômage techni- commandes. Selon eux, l’activité devrait comme l’édition-imprimerie-reproduc-
que et des annonces de licenciements. devenir un peu plus normale prochaine- tion ou le secteur du bois et du papier
Par ailleurs, la situation n’est guère ment avec la levée des restrictions liées à ont aussi fait état, récemment, d’une
2détérioration sensible de leurs carnets moment aussi, aucune trace de ralentis- En 2000, moins de
de commandes. Pour l’instant, cette sement de l’activité n’affecte l’habillement, grands programmes
situation ne pèse pas trop sur leur la chimie, la pharmacie ou les produits d'habitat collectif
activité. Néanmoins les conditions de minéraux. L’effritement de l’euro par dans la construction neuve
production pourraient bientôt rapport au dollar favorise la compétitivité Nombre Evolution
annuelle s’aggraver, notamment dans le des industries régionales traditionnelles. Dans
(en %)secteur du bois et du papier où la le textile, malgré une légère détérioration
20 225 0Logements demande étrangère connaît un recul des carnets de commandes souvent
Mises en chantier
marqué. habituelle à cette époque de l’année,
dont :
l’activité est jugée normale sur la plupart des 13 718 15 - logements individuels
6 507 -22La construction segments de la filière lainière. - logements collectifs
Surface Evolution aéronautique
(en milliers annuelle Ralentissementet spatiale épargnée
de m ) (en %)
plus net
Locaux non résidentiels 2 240 9
Point positif pour Midi-Pyrénées, dans la construction Mises en chantier
la construction aéronautique et spatiale dont :
- locaux agricolesest pour l’instant peu concernée par le 1 047 9La décélération de la croissance de
- locaux industriels 415 35ralentissement de l’activité économique la construction est bien plus visible. Déjà,
- locaux commerciaux 191 18mondiale. Près de 331 appareils devraient en fin d’année 2000, les premiers signes
- bureaux 136 -13
sortir cette année des usines européennes de ralentissement de l’activité étaient
Source : Direction régionale de l'Equipement de EADS Airbus contre 311 l’an dernier. perceptibles dans le bâtiment midi-
Midi-Pyrénées (SITADEL)
A la fin du mois de mai 2001, la société pyrénéen. Les grands programmes
en avait déjà construit 134, soit 17 d’habitat collectif étaient plus rares et la électorale du printemps dernier a
de plus que l’an dernier à pareille demande publique moins active au fur et entraîné un net recul de la commande
époque. Les carnets de commandes du publique et freiné l’activité. La repriseà mesure que les élections municipales
constructeur européen continuent de se qui devrait intervenir prochainementapprochaient. Le nombre de logements
garnir. Ainsi 320 commandes (y compris sera limitée. Les carnets de commandesneufs commencés au cours de
les premiers A380) ont été passées au l’année 2000, plus de 20 000, est se maintiennent grâce à l’accélération
cours de ce premier semestre. Pour cependant resté proche de celui de 1999, des travaux d’entretien-amélioration et,
l’année 2001, le constructeur européen dans une moindre mesure, à laannée exceptionnelle de ce point de vue.
estime entre 350 et 400 le nombre construction non résidentielle. L’atten-La construction de maisons individuelles
d’appareils susceptibles d’être comman- tisme inhérent au contexte électorala en effet continué de se développer dans
dés. Bien qu’inférieur à celui de l’année la région à un rythme rapide (+ 15 % par semble devoir se prolonger un peu plus
2000 (520 commandes), cet ordre de an environ). La commercialisation des longtemps dans les travaux publics.
grandeur reste satisfaisant dans un Dans ce domaine, la croissance déjàprogrammes existants, après quelques
contexte commercial de moins en moins ralentie en début d’année pourraithésitations en début d’année, était elle
favorable (hausse des produits pétroliers, connaître prochainement un nouveauaussi restée bien orientée. Pour sa part, la
détérioration des résultats de certaines construction non résidentielle se fléchissement.
compagnies aériennes américaines, etc.). développait à un rythme soutenu,
Le domaine de l’espace de son côté n’est Hésitations aussinotamment dans l’industrie et le
pas en reste avec, notamment, trois dans le tertiairecommerce.
commandes de satellites de télécommu-
nications chez Alcatel Space au premier En ce début d’année 2001, le Les premiers éléments disponibles
trimestre. ralentissement de la croissance devient montrent des disparités de situation
accrues dans le tertiaire. L’activité duplus net pour la construction régionale.
Cette intense activité de la commerce de gros, tout en restant dansCertes, dans le gros œuvre, l’activité est
construction aéronautique et spatiale en l’ensemble bien orientée, connaîtencore soutenue en dépit du tassement
Midi-Pyrénées rejaillit sur d’autres indus- des grands programmes de logements certaines inflexions dans des secteurs
tries régionales. Ainsi, la croissance est neufs. Mais, avec le fléchissement étroitement liés à la demande de
toujours très soutenue dans la métallurgie l’industrie, de la construction ou deattendu de la construction non
et la transformation des métaux et dans l’agriculture. Après un début d’annéerésidentielle, elle devrait se réduire. Le
les industries régionales d’équipements 2001 correct, les ventes du commercesecond œuvre, pour sa part, est déjà dans
électriques et électroniques. Pour le une situation plus difficile. La période de détail ont aussi ralenti, perturbées,
3
²dans l’habillement et la chaussure en
Infléchissement particulier, par un printemps pluvieux. Une dégradationde la croissance française...
De leur côté, les immatriculations de économique néeEvolutions trimestrielles (en %)
voitures neuves sont restées élevées au aux Etats-Unis
PRODUIT INTERIEUR BRUT
cours des premiers mois de l’année. 2
PrévisionsDe fait, malgré un tassement lié 1
1,1 0,5 0,4 0,4 0,51,0 Avec près de 5 % de croissance,0,9 0,8 0,80,70,8 0,60au renchérissement des prix, la
l’année 2000 s’est révélée exception--1consommation des ménages devrait
nelle pour l’économie mondiale. L’an
demeurer soutenue en France dans les CONSOMMATION DES MÉNAGES dernier, pays émergents ou industria-
prochains mois. 2 lisés connaissent à peu près tous une
Prévisions
1 1,31,20,4 0,4 0,1 forte augmentation de leur Produit0,9 0,80,7 0,7 0,7 0,7 0,70,0,00Pour leur part, les tonnages Intérieur Brut (PIB). La croissance,
-1transportés par la SNCF évoluent assez de 5 % aux Etats-Unis, s’établit par
vivement en début d’année grâce à la EXPORTATIONS exemple à 3,4 % dans la zone euro.
reprise des ventes de céréales. Le trafic
5 Pourtant, ces moyennes annuelles
passager continue d’augmenter sur
Prévisions4 traduisent mal le changement inter-
4,54,1l’aéroport de Toulouse-Blagnac, mais à
3 venu au cours de l’été 2000 aux
un rythme un peu moins rapide que
2 Etats-Unis. Le resserrement des3,9
par le passé. L’activité est toujours 3,12,21 2,4 conditions monétaires a asséché1,3
élevée dans les services, notamment les 0,6 0,6 0,70 l’offre de crédit consentie par le
-0,6 -0,8bureaux d’études et les sociétés de -1 système bancaire ou les marchés
services travaillant pour la construction financiers. Il a pesé, à partir de l’été,IMPORTATIONS
5aéronautique et spatiale. Celle des sur les dépenses d’investissement et de
4agences de travail temporaire montre des consommation. La croissance fléchit4,7
3 Prévisionssignes d’essoufflement à partir de mars. brusquement. Elle ne devrait pas
2 4,1 4,13,2Dans le tourisme, le faible enneigement dépasser 1,6 % en 2001. Canada,
2,41 3,0
1,5 Mexique, Japon et pays émergentsde l’hiver dernier a conduit à un net 0,10 0,7 1,00,5
d’Asie sont touchés par le ralentisse-recul de fréquentation dans les stations -1 -1,7
ment américain.pyrénéennes. Mais sur l’ensemble de la -2
région, la stabilité prévaut en ce début Dans la zone euro, la croissance a
FORMATION BRUTE DE CAPITAL FIXE TOTALEd’année. décéléré également au second semestre
3
2000 mais moins brutalement en
Prévisions2
2,3 restant proche de 2,5 % l’an. LeSituation perturbée 1,92,01 1,8 0,51,5 0,51,5 1,6 0,1 ralentissement s’accentue en 2001,0,9pour l’agriculture 0,70
abaissant le rythme de croissance à
-1
1 % à l’été. L’Allemagne et l’Italie1999 2000 2001L’amélioration intervenue en 2000
Source : Insee, Comptes trimestriels en particulier supportent mal ledans le domaine agricole (croissance du
ralentissement de la demande
revenu net par actif, cours et productions en
... après trois années mondiale. En France, après avoir
hausse pour les céréales et la plupart des de forte progression augmenté de 3,1 % en moyenne au
productions animales) s’est trouvée, à
Taux annuels moyens de croissance du PIB cours de l’année 2000, le PIB
l’automne, occultée par la brusque résurgence (en volume) progresserait de 2,3 % en 2001.%4de la crise bovine. Recul de la consomma- Contrairement à la plupart de nos
tion de bœuf et effondrement des exporta- voisins européens, la consommation
3
tions ont eu des conséquences toujours des ménages, en restant encore soute-
visibles sur l’élevage régional. Les abattages, nue au second semestre, permettrait
2
notamment de veaux, ont néanmoins repris d’assurer ce rythme de croissance. Par
progressivement, tout en restant très ailleurs, l’augmentation attendue de
1
inférieurs à ceux du début de l’année 2000. l’emploi salarié dans le secteur2,6 1,0 1,5 2,1 1,7 1,1 1,9 3,4 2,9 3,1
marchand, bien que nettement
0
ralentie (250 000 emplois supplé-En février dernier, l’épidémie de - 0,9
mentaires prévus en 2001), seraitfièvre aphteuse a encore plus perturbé le -1
1990 1992 1994 1996 1998 2000 suffisante pour maintenir une légèremarché. Dès lors tous les segments de la 1991 1993 1995 1997 1999
baisse du taux de chômage.Source : Insee, Comptes nationauxfilière régionale (ovins, porcins) ont été
4nombreuses productions de saisonprogressivement touchés. Les restrictions Par la suite, le retour à un fonctionne-
entraîne une hausse particulièrementgrandissantes à la circulation du bétail ment plus habituel s’accompagne,
rapide des prix des fruits et desont entraîné en mars, pendant une brève en raison de l’embargo mis sur les
légumes.période, l’effondrement des transactions. importations en provenance de certains
pays européens, d’une réorientation des
Près de 30 000 emploisproductions vers le marché national et, dans
Evolution créés en 2000un contexte d’insuffisance des approvi- du résultat agricole
sionnements, d’une élévation des cours.par actif
(en termes réels) Une première estimation de
%20 l'évolution de l’emploi dans la régionDans le domaine végétal, un
17,9 18,3 Midi-Pyrénées15 au début de l’année 2001 n'est pashiver particulièrement doux puis un
encore disponible. Mais certainesprintemps froid et pluvieux ont retardé10
données qualitatives laissent supposercertaines mises en culture. Les surfaces
5 que les embauches ont encore étéensemencées en céréales restent dans5,6
1,4 5,3 0,5 0,7 nombreuses au premier trimestre dans0 la région sans grand changement par
-2,7
l’industrie et la construction. Dans ce-5,7 rapport à l’an passé. Dans le
-5
dernier secteur cependant, la politique-9,9 domaine des oléagineux, les cultures
-10 d’embauche est dernièrement devenuedu colza et à un moindre degré de
un peu moins active. Dans le tertiaire,-15 tournesol continuent de reculer.
1991 1993 1995 1997 1999 le travail intérimaire progresse moins1992 1994 1996 1998 2000 Celles de soja en revanche regagnent
Source : SCEES, Comptes de l'agriculture 2000 rapidement en ce début d’annéedu terrain. Le retard végétatif de
(+15 % environ au premier trimestre,
en rythme annualisé, contre un peu plus
Forte croissance de l'emploi salarié au cours de l'année 2000 de 20 % fin 2000).
(hors agriculture, administration, éducation, santé et action sociale)
Quoi qu’il en soit, l’évolution
eIndice base 100 au 4 trimestre 1992
actuelle de l’emploi fait suite à une130
Tertiaire Midi-Pyrénées croissance exceptionnelle au cours de
120 l’année 2000. En Midi-Pyrénées, leTotal Midi-Pyrénées
nombre d’emplois créés en un an dans
Total France
110 le secteur privé et semi-publicConstruction Midi-Pyrénées
approcherait les 30 000 contre 17 000
Industrie Midi-Pyrénées100
en 1999 et 15 000 en 1998. C’est la
plus forte hausse jamais observée dans
90
er er er er er er er er er 1 tr. 1 tr. 1 tr. 1 tr. 1 tr. 1 tr. 1 tr. 1 tr. 4 tr. la région depuis au moins vingt-cinq
1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2000
ans. Dans l’industrie en particulier, le
Source : Insee Midi-Pyrénées, Estimations trimestrielles d'emploi salarié corrigées des variations nombre de postes de travail créés en un
saisonnières an avoisine les 5 000 alors qu’il n’avait
été que de 1 300 en 1999. Dans un
contexte persistant de tensions pour le
Dans la région, forte progression du travail intérimaire recrutement de personnel qualifié,
dans le tertiaire et l'industrie en 2000 la construction crée pour sa part 2 800
(en équivalents-emplois à temps plein) emplois contre 2 000 en 1999. L’essen-
Midi-Pyrénées France% % tiel des embauches est néanmoins
Tertiaire à mettre au crédit du tertiaire : plus de26 hors éducation, santé, 22
action sociale,
administration 20 000 emplois salariés supplémentaires
25 18Industrie dans ce secteur en Midi-Pyrénées
au cours de l’année 2000 dont 14 80016 Construction 11
dans les services et 4 500 dans le
22 Ensemble 17 commerce. Certains bureaux d’études
30 25 20 15 10 5 0 0 5 10 15 20 25 30 et sociétés de services informatiques
ont fortement recruté dès l’annonce
Sources: UNEDIC, Ministère de l'Emploi et de la Solidarité (Dares)
de la construction de l’A380. L’activité
5Un net recul du chômage Indicateurs sur le chômage
Midi-Pyrénées FranceTaux de chômage corrigé des variations
saisonnières
Fin mars 2001 Fin mars 2001
(%)13 9,6 Taux de chômage (%) 8,7
- 1,2 Evolution sur un an -1,3 France
Fin avril 2001 Demandeurs d'emploi de catégorie 1 * Fin avril 200112
93 725 Total 2 018 943
-12,0 Evolution sur un an (%) : -13,9
11
-11,5 - Hommes -13,4
Midi-Pyrénées
-12,4 - Femmes -14,4
10 13 837 Jeunes de moins de 25 ans : 294 206
-8,1 - Evolution sur un an (% ) -13,3
14,8 - Part dans l'ensemble des demandeurs d'emploi (%) 14,69
32 881 Nombre des chômeurs inscrits depuis plus d'un an : 656 509
-20,1 -24,3
8
35,1 32,5Mars Mars Mars Mars Mars Mars Mars Mars Mars Mars Mars
1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 Fin avril 2001 Demandeurs d'emploi de catégorie 1 + 6 ** Fin avril 2001
Source : Insee, Estimations trimestrielles 117 547 Total 2 473 867
-10,3 Evolution sur un an (%) : -12,6
-10,6 - Hommes -12,7
-10,1 - Femmes -12,5
Les services,
* Catégorie 1 : demandeurs d'emploi immédiatement disponibles à la recherche d'un emploi à durée indéterminée, à
élément moteur temps plein (séries brutes)
** Catégorie 6 : demandeurs d'emploi non immédiatement disponibles (ayant déclaré avoir travaillé plus de 78 heures de la création d'emploi
dans le mois), à la recherche d'un emploi à durée indéterminée à temps plein (séries brutes)
Variation de l'emploi salarié en 2000
Sources : Insee, ANPE, Ministère de l'Emploi et de la Solidarité(hors agriculture, administration,
éducation, santé et action sociale )
Services était ainsi en diminution de 10 % parUn chômage en net repli
rapport au mêmen mois de l'annéeIndustrie
2000. La baisse du chômage de longueEn mars dernier, le taux deCommerce
durée reste néanmoins toujourschômage en Midi-Pyrénées passe en
Construction rapide (- 20 % en un an). Fait impor-dessous des 10 % de la population
tant, le nombre de demandeurs de plusTransports active pour s’établir à 9,6 %. Ce taux
de trois ans diminue toujours dans des0 4 000 8 000 12 000 16 000 est le plus faible jamais observé dans la
Source : Insee Midi-Pyrénées, Estimations proportions à peu près similairesrégion depuis juin 1991. Il restetrimestrielles d'emploi salarié - solde des effectifs
(-19 % en un an), portant ainsi à unnéanmoins toujours supérieur à la
peu moins de 9 000 le nombre dedes agences d’intérim, un peu hésitante moyenne française (8,7 %) et la forte
personnes concernées.au début de l’année, s’accélère à amélioration intervenue depuis un an
l’automne et surtout en fin d’année et demi est moins rapide qu’en France.
Monique VINCENAUdernière. Depuis septembre 1999, le taux de
chômage a reculé en effet de 2,4 points
Cette situation est acquise dans un dans l’ensemble du pays et de 2,1 en Pour en savoir plus
contexte de stabilité des principales Midi-Pyrénées. Jamais toutefois depuis
« Note de conjoncture ». Insee,mesures d’aides à l’emploi du secteur 1981, une diminution de cette ampleur
juin 2001.privé et semi-public. Par rapport à 1999, et de cette durée n’avait été observée
« Bulletin de la Banque de France,le recul des embauches avec exonération dans la région.
n° 90 ». Banque de France, juin 2001.de charges, notamment pour temps
partiel, est compensé par le développe- En janvier et février 2001, la « La conjoncture dans le bâtiment
avril 2001 ». Insee Midi-Pyrénées,ment des contrats en alternance, baisse du chômage se poursuit à un
Infos Rapides, mai 2001. notamment d’adaptation et de qualifi- rythme aussi soutenu qu’en décembre
cation. L’impact de la réduction dernier. Le nombre des demandeurs « Emploi et Marché du travail
edu temps de travail est plus difficile d'emploi inscrits à l'ANPE de catégorie 4 trimestre 2000 ». Insee Midi-
Pyrénées, Infos Rapides, juin 2001.à cerner. Près de 900 contrats 1 et 6 était en recul de 12 %. Depuis,
(hors accords de branches) ont été une certaine décélération est intervenue, « La conjoncture en Midi-Pyrénées -
signés dans la région l’an dernier dans notamment chez les jeunes. En avril, le octobre 2000 ». Insee, Midi-Pyrénées,
ce domaine. nombre des inscrits de catégorie 1 à 6 Dossier n° 101, novembre 2000.
6