Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Ralentissement de lactivité économique en Provence-Alpes-Côte dAzur en 2005

De
4 pages
L’économie de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, à l’image de la France, a connu une année 2005 plutôt morose. L’activité dans de nombreux secteurs de l’économie est restée stable voire en retrait, comme dans l’agriculture, le commerce de détail ou les transports routiers. Les aspects positifs concernent principalement la fréquentation touristique qui redémarre après trois années orientées à la baisse et le secteur de la construction toujours dynamique. Le nombre de demandeurs d’emploi a diminué de près de 11 000 au cours de l’année 2005. Le taux de chômage baisse d’un demi-point sur l’année et s’établit fin 2005 à 11,5 % contre 9,6 % au niveau national.
Voir plus Voir moins
N° 9  juin 2006
SUD INSEE conjoncture
Ralentissement de l’activité économique en ProvenceAlpes Côte d’Azur en 2005
L’économie de la région ProvenceAlpesCôte d’Azur, à l’image de la France, a connu une année 2005 plutôt morose. L’activité dans de nombreux secteurs de l’é conomie est restée stable voire en retrait, comme dans l’agriculture, le commerce de détail ou les transports routiers. Les aspects positifs concernent principalement la fréquentation touristique qui redémarre après trois années orientées à la baisse et le secteur de la construction toujours dynamique. Le nombre de demandeurs d’emploi a diminué de près de 11 000 au cours de l’année 2005. Le taux de chô mage baisse d’un demipoint sur l’année et s’établit fin 2005 à 11,5 % contre 9,6 % au niveau national.
L'économie nationale en 2005 Le ralentissement observé en 2005 dans la croisLe déficit public se réduit, sous l’effet de la hausse des prélè sance du PIB (+ 1,2 % sur l'année contre + 2,3 %vements obligatoires et d’un ralentissement des dépenses en 2004) se retrouve dans de nombreux secteurs.publiques. La croissance a été plus forte au deuxième se En dépit d’une progression, plutôt timide, de l’emploi sala mestre qu’au premier. rié dans le secteur marchand, le nombre de chômeurs, en er L’environnement international marqué par lehausse au 1trimestre 2005, recule ensuite sur le reste de doublement du prix du pétrole entre avril 2003 etl’année. Le taux de chômage s’établit ainsi à 9,6 % de la po octobre 2004 et une persistance d’un euro fortpulation active en fin d’année. par rapport au dollar a pénalisé l’activité écono mique. Le solde négatif du commerce extérieur Evolution du PIB de la France et de ses contributions pèse encore davantage en 2005 qu’en 2003 et 2004 sur la croissance. Toujours soutenue, la consommation des ména ges est le principal moteur de la croissance écono mique. Ce dynamisme de la consommation des ménages est imputable à une baisse du taux d’é pargne de près d'un point (14,9 % en 2005 contre 15,8 % en 2004), le pouvoir d’achat du revenu disponible ralentissant pour sa part. Ce ralentisse ment de l’épargne n’empêche pas les ménages d’investir dans le logement. Le taux de marge des sociétés non financières se replie mais l’investissement continue de progresSource : Insee  Comptes nationaux ser, ce qui se traduit par la baisse de l’autofinan cement. La plupart des indicateurs régionaux relatifs à l’activité économique et l’emploi sont en phase avec les indicateurs nationaux. © Insee2006 Retrouvez tous les thèmes du bilan annuel, plus détaillés, sur www.insee.fr/paca  produits et services  publications
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin