Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

s Pêche à la pibale : Le Comité Local lutte contre le braconnage

8 pages

s Pêche à la pibale : Le Comité Local lutte contre le braconnage

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 475
Signaler un abus

Vous aimerez aussi

…ditorial Je tiens tout dÕabord ‡ souhaite venue dans notre quartier ‡ M. qui a pris ses fonctions dÕAdmin en chef le 1er janvier 2003. Je transmets mes vÏux de santÈ, rÈussite ‡ tous ceux qui travaille la filiËre pÍche. En ce dÈbut dÕannÈe 2003, la sit de la pÍche professionnelle dans quartier est contrastÈe. Des men existent : le compromis obt dÈcembre au conseil pÍche com des mesures alarmantes, les con ces du naufrage du Prestige sont Pourtant, des ÈlÈments positifs p existent : la criÈe de Saint-Jean-d Ciboure a connu une nouvelle a record en 2002 (la troisiËme con ve) avec prËs de 7.800 tonnes de sons (+4,3%) pour un chiffre dÕ de 17,5 millions dÕeuros (+7%). et ‡ court terme, deux navires d sion de plus de 20 mËtres vont r la flottille locale et deux navires vont venir en remplacement de unitÈs anciennes. Bon courage ‡ tous ! Henri Piver t PrÈsident du CLPM EM de Bayonne Sommaire LapÍche ‡ la pibale. La pollution du ´ Prestige ª. RÈcupÈration des dÈchets marins. La station SNSM. Les missions des Services vÈtÈrinaires. SÈcuritÈ des marins pÍcheurs et des aquaculteurs. Exercice de sÈcuritÈ en baie de Chingudy. Travaux sur le port. Formation continue 2003 au LycÈe Maritime. Les pages des chiffres.
PÍche aux algues devant Saint-Jean-de-Luz.
PÍche ‡ la pibale : Le ComitÈ Local lutt e n contre le braconnage
Une pÍche seulement tolÈrÈe n La pÍche des alevins est en principe interdite par les dispositions communautaires. Toutefois, dans la mesure o˘ elle ne concerne quÕun stock cÙtier local, elle demeure pour lÕinstant soumise ‡ une lÈgislation nationale. La pÍche de la civelle est rÈglementÈe par le dÈcret n∞ 94-1 57 du 16 fÈvrier 1994 complÈtÈe par un arrÍtÈ du PrÈfet de RÈgion. La position actuelle de la Commission EuropÈenne est dÕamÈliorer les donnÈes scientifiques afin de dÈterminer un objectif de conservation. La sensibilisation ‡ la lutte contre le braconnage des autoritÈs nationales date de lÕadoption le 15 dÈcembre 1998 dÕune circulaire interministÈrielle relative ‡ la protection de lÕanguille. Ce texte prÈconise de soutenir avec une trËs grande dÈtermination les efforts entrepris pour la protection de cette espËce et fixe comme premier objectif la lutte contre le braconnage en la qualifiant ´ dÕimpÈrieuse nÈcessitÈ ª. Ces considÈrations sont basÈes sur un bilan Ècologique critique.
Une espËce en voie de rarÈfaction n Tous les rapports scientifiques sur lÕanguille et la civelle font apparaÓtre depuis une dÈcennie une diminution significative de la ressource imputable principalement ‡ la dÈgradation de lÕenvironnement ; la pÍche excessive, notamment ‡ travers le braconnage constituant un facteur aggravant de lÕappauvrissement du stock. Le braconnage touche surtout des espËces ‡ haute valeur commerciale et relativement faciles ‡ pÍcher. CÕest donc principalement le cas de la civelle dont le prix de vente au kilogramme nÕa cessÈ dÕaugmenter, surtout depuis lÕexportation de la civelle vers lÕEspagne pour le marchÈ de lÕalimentation et vers les pays asiatiques pour celui de lÕÈlevage. Ce braconnage porte essentiellement prÈjudice aux 70 marins-pÍcheurs professionnels qui disposent dÕune licence pour pÍcher notamment la pibale. En effet, environ 70 % de leur chiffre dÕaffaires annuel provient de la pÍche ‡ la pibale qui dure 5 mois, du 1er novembre au 31 mars.suite * LÕ…cho des Quais n∞12
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin