//img.uscri.be/pth/3a45371caa2749411e1b25b1f714184d8d80e96d
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Télévision Numérique Terrestre (T.N.T.) le basculement vers le ...

De
5 pages

Télévision Numérique Terrestre (T.N.T.) le basculement vers le ...

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 46
Signaler un abus
1
ARC /ZONE ADHERENTS /
WWW.UNARC.ASSO.FR
23.09.09
Télévision Numérique Terrestre (T.N.T.) le
basculement vers le tout numérique (2010-2011) :
comment éviter les abus ?
Pour ne pas être victime de professionnels qui vont profiter du basculement au tout
numérique pour vous imposer des travaux en urgence, chers et parfois tout à fait
inutiles, voici quelques conseils de bon sens.
Nos quatre conseils
1.
Premier conseil
: en premier lieu demandez à votre syndic s’il pense
qu’il faut une intervention ou s’il prévoit des adaptations.
Votre syndic est, en effet, peut-être du genre à attendre le dernier moment
pour vous dire : «
Ce sera 1 000 euros (ou 2 000 euros ou beaucoup plus)
de travaux, à défaut de quoi vous n’aurez plus la télévision dans quinze
jours
».
Pour éviter cela, nous vous conseillons de demander immédiatement (le
mieux serait par écrit) à votre syndic :
a)
s’il faudra (selon lui) une intervention ;
b)
si oui,
pour quelle raison précise
;
c)
si oui, à quel prix.
[Et s’il vous dit : «
Parce qu’il y aura changement de fréquences
», méfiez-
vous et lisez la suite de ce dossier].
En procédant ainsi vous allez
anticiper
et obliger votre syndic à vous donner
des
réponses claires
(sans attendre la dernière minute) et surtout à vous
donner des
explications
que vous pourrez vérifier.
2.
Deuxième conseil
: en deuxième lieu renseignez-vous de votre côté
pour savoir s’il faut effectivement (ou non) envisager une intervention ou
des travaux ?
Que votre syndic vous ait répondu ou non, il faudra vous-même faire votre
enquête.
Pour savoir ce qu’il en est, nous vous conseillons de lire attentivement la
deuxième partie de ce dossier («
Comme mieux s’y reconnaître
»)
spécialement rédigé par un professionnel référencé par l’ARC puis de vous
renseigner pour savoir le type d’installations de votre copropriété (y compris
en faisant ressortir les factures).
Ce professionnel répondra par ailleurs à vos questions au cours du
Salon
«
Indépendant
» de l’ARC
et fera des permanences à l’ARC.