Cet ouvrage et des milliers d'autres font partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour les lire en ligne
En savoir plus

Partagez cette publication

07 SANTE
er Dé fi ni tion su 1 jan vier 2004, la Corse est la ré gion fran çaiseAla moins bien pourvue en hé ber ge ment pour
Crè ches : ac cueil lent les en fants de moins de trois
per son nes âgées. L’offre rap portée à la po pu la tion de ans. Les crè ches col lec ti ves as su rent la garde
75 ans ou plus est trois fois plus faible qu ’au plan na -
des en fants dans des lo caux dé diés à cet usage.
tio nal. Elle se com pose essen tiel le ment de lits en
Les crè ches fa mi lia les ac cueil lent les en fants dans
maisons de re traite et de lo ge men ts foyers, l’hé ber -
un cadre fa mi lial, au do mi cile des as sis tan tes ma ter -
ge ment tem po raire étant en core mar gi nal.
nel les agréées. Les crè ches pa ren ta les sont des
Alter na tive à l’hé ber ge ment, les ser vi ces de soins à
crè ches col lec ti ves gé rées par une as so c ia tion de
do mi cile se sont dé ve lop pés. Le nombre de pla ces est pa rents par ti ci pant eux-mê mes à la garde des
pas sé de 143 en 2000 à 312 en 2004. La ré par ti tion géo - en fants avec le sou tien d’un per son nel qua li fié.
gra phique de ce mode de prise en charge s’est équi -
Halte-gar derie : éta blis se ment pou vant ac -librée : alors qu ’en 2000, seule la Haute-Corse était
cueil lir des en fants de moins de 6 ans, de fa -cou verte, trois ser vi ces de ce type sont dé sor mais im -
çon oc ca sion nelle ou à temps par tiel.plan tés en Corse-du-Sud. Les ser vi ces de soins à do mi -
cile per met ten t d’é vi ter une hos pi ta li sa tion et Mai son de re traite : lieu d’hé ber ge ment col -
l’ac crois se m ent du nombre de pla ces com pen sent par - lec tif of frant une prise en charge glo bale de la
tiel le ment le sous-équi pe ment de la Corse en hé ber ge - per sonne âgée.
ment col lec tif.
Lo ge ment foyer pour per son nes âgées :La prise en charge des adul tes han di ca pés s’ar ti cule
groupe de lo ge ments au to no mes équi pés etau tour de deux ty pes de struc tu res : les éta blis se ments
pro po sant des ser vi ces col lec tifs fa cul ta tifsd’hé ber ge ment et de tra vail pro té gé. Ces der niers en
tels que blan chis sage et res tau ra tion.Corse sont uni que ment des cen tres d’aide par le tra vail.
Ils don nent la pos si bi li té aux per son nes han di ca pées Ser vice de soins à do mi cile : sou lage la dé -
d’exer cer des ac ti vi tés di ver ses à ca rac tère pro fes sion - pen dance des per son nes âgées afin de re tar -
nel et de bé né fi cier d’un sou tien mé di co-so cial et édu - der ou de pré ve nir leur hos pi ta li sa tion.
ca tif. La ré gion fait partie des plus fai ble ment
Eta blis se ments de tra vail pro té gé : re grou -
équi pées même si le nombre de pla ces aug mente. Le
pent les Cen tres d’aide par le tra vail (CAT) et
taux d’é qui pe m ent en struc ture d’hé ber ge ment ac -
les ate liers pro té gés. cuse éga le ment un re tard par rap port au conti nent.
Les struc tu res de garde des en fants d’âge prés co laire Enquête EHPA : en quête bi san nuelle au -
près des éta blis se ments d’hé ber ge menten Corse re grou pent 1 100 pla ces, ma jo ri tai r e ment en
crè ches. En ce qui concerne les crè ches col le c ti ve s et pour per son nes âgées. Elle étudie la struc -
ture, l’ac ti vi té, le per son nel et la clien tèle des pa ren ta les, la Corse fait partie des ré gions fran çai ses
éta blis se ments.les mieux équi pées, der rière l’Île-de-France et Pro -
vence-Alpes-Côte d’Azur. Le taux d’é qui pe ment est de Enquête ES : en quête sur les éta blis se ments
134 pla ces pour 1 000 en fants nés au cours de ces trois mé di co-so ciaux ac cueil lant des per son nes han -
der niè res an nées, contre 101 en moyenne na tio nale. di ca pées ou en dif fi cul té. Elle four nit un in ven -
Ce pen dant, le taux d’é qui pe ment est plus éle vé en taire des éta blis se ments et ser vi ces , ain si que
Corse-du-Sud qu ’en Haute-Corse : 175 pour mille des in for ma tions sur l’ac ti vi té et le per son nel.
contre 97 pour mille.
Sessad : Ser vice d’édu ca tion spé ciale et de
soin à domi cile.
Taux d’é qui pe me nt : nombre de pla ces rap por té
au nombre de per son nes sus c ep ti bles d’y re cou rir.
Voir aus si Sour ces
« Les équi pe ments pour per son nes âgées dé pen dan tes [1] Ré per toire Finess - Enquê tes SAE, ES,
en Corse » - Infos San té So cial n° 1 - DSS de Corse et de EHPA - DSS de Corse et de Corse-du-Sud
Mi nis tère de la Jus ticeCorse-du-Sud - Avril 2005 - http://corse.sante.gouv.fr
Con seils gé né raux
« L’im plan t a tion dé par te men t ale des éta blis se ment s pour
adul tes han di ca pés » - Etu des et Ré sul tats, n° 419 - Mi nis tère de
l’Emploi et de la so li da ri té, Drees - Août 2005 - www.sante.gouv.fr
« L’ac cueil col lec tif et en crè ches fa mi lia les des en -
fants de moins de 6 ans en 2003 » - Série Sta tis ti ques,
n° 79 - Mi nis tère de l’Emploi et de la so li da ri té, Drees -
Mars 2005 - www.sante.gouv.fr
TEC 200582


Equi pe ments so ciaux 07.4
erCAPACITE D'ACCUEIL DES EQUIPEMENTS SOCIAUX AU 1 JANVIER 2004 [1]
(lits ou pla ces)
Corse-du-Sud Haute-Corse Corse
Accueil des person nes agées
Mai sons de re traite 259 484 743
dont : sec tion de cure mé di cale 16 75 91
Lo ge ments-foyers pour person nes âgées (nb de lo ge ments) 93 215 308
dont : sec tion de cure mé di cale 11 125 136
Hé ber ge ment tem po rai re - 3 3
Ser vi ces de soins à do mi cile 117 195 312
Soins de longue durée (long sé jour) 224 142 366
Accueil des adul tes han di ca pés
Eta bli s se ments d'hé ber ge ment 67 121 188
Eta blide tra vai l pro té gé 192 173 365
Eta bli s se ments pour adul tes et fa mi l les en dif f i cul t é
Centre hé ber ge ment réa dap ta t ion so ciale (CHRS) 43 42 85
Ser vice d'ac cueil de nuit 38 12 50
Accueil en fance et jeu nesse han di ca pées
Dé fi ci ents men taux 103 112 215
Po ly han di ca pés 12 - 12
Han di ca pés mo teurs 23 - 23
Dé fi ci ents sen so riels - 36 36
Sessad 87 - 87
Eta bli s se ments aide so ciale à l'en fance
Pou pon nière à ca rac tèr e so cial - 18 18
Mai son d'en fants à ca rac tèr e so cial 12 76 88
Eta bli s se ment d'ac cueil mère-en f ant - 18 18
erCRECHES ET HALTES GARDERIES AU 1 JANVIER 2004 [1]
(pla ces)
Corse- Haute-
du-Sud Corse Corse
Crè ches col lec ti ves 591 82 673
Crè ches pa ren ta l es 15 20 35
Hal tes- gar de ri es 35 18 53
Hal tes- gar de ri es pa ren ta l es 16 - 16
Accueil po ly va lent 16 298 314
Crè ches fa mi l ia les (en fant s ins crit s) 7 35 42
TEC 2005 83

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin