Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

32 b) LE CLAVARDAGE PEUT-IL ÊTRE UN DANGER? L'ère du clavardage ...

De
10 pages

32 b) LE CLAVARDAGE PEUT-IL ÊTRE UN DANGER? L'ère du clavardage ...

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 117
Signaler un abus
b) LE CLAVARDAGE PEUT-IL ÊTRE UN DANGER?
L'ère du clavardage est arrivée. Les petites mains pianotent sur le clavier, piquent des jasettes intercontinentales aux quatre coins du monde. Ils doivent cependant utiliser un jargon qu'un non-initié reluquerait d'un air hagard... Ce code linguistique, particulier aux échanges électroniques en direct, peut-il avoir une incidence sur la qualité de l'écriture?
Consommation rapide des mots, espace réduit dans la petite case qui permet de répondre ou d'interpeller les interlocuteurs, l'étiquette du clavardage -- la traduction toute québécoise, et maintenant acceptée par les grands dictionnaires, de chat, ou «tchatt» -- est bien précise.
Même si plusieurs en doutent, le chat peut avoir plusieurs avantages si on n'exagère pas l'utilisation d'abréviations ou de mots écrits "au son". Si c'est en forgeant qu'on devient forgeron, alors c'est en écrivant de plus en plus que le français s'améliore.»
Dans notre site Web,www.trop-peace.com, vous retrouverez également un article parut dans l’Actualité par Isabelle Grégoire où il est question de langage « texto »...à lire!
Kestudi? Déjà populaire dans le monde anglo-saxon et en France, le texto, la langue abrégée des courriels et des cellulaires, envahit le Québec. Alors, Keskonfé? On s'inquiète ou pas?
http://www.lactualite.com/free_zone/article.jsp?content=20030612_113540_3604
L’écriture...le seul danger?
56 % des jeunes Canadiens âgés de 9 à 17 ans fréquentent des bavardoirs, à raison de 30 % chez les 9-10 ans, et plus de 70 % chez les 15-17 ans. Un bavardoir est un espace sur le Web où il est possible de dialoguer en temps réel avec plusieurs personnes simultanément. Voyez-le comme une sorte d'appel conférence, où l'on écrit au lieu de parler. Tout le monde voit ce que vous écrivez, mais vous pouvez quand même garder l'anonymat.
De ce nombre, 85 % le font de chez eux mais, sans surveillance.
32