La lecture en ligne est gratuite
Télécharger

Publications similaires

M.-C. Hurtig
Attitudes des enfants d'école maternelle envers leur propre sexe
et le sexe opposé en fonction de la perspective de la mixité à
l'école primaire.
In: Enfance. Tome 29 n°1-2, 1976. pp. 155-170.
Citer ce document / Cite this document :
Hurtig M.-C. Attitudes des enfants d'école maternelle envers leur propre sexe et le sexe opposé en fonction de la perspective de
la mixité à l'école primaire. In: Enfance. Tome 29 n°1-2, 1976. pp. 155-170.
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/enfan_0013-7545_1976_num_29_1_2611
Résumé
Deux échantillons d'enfants de Grande Section d'école maternelle sont comparés : les uns doivent
l'année suivante fréquenter une école primaire mixte, les autres une école primaire ségrégée. Vingt
garçons et vingt filles ont été interrogés sur leurs activités à la récréation, leurs partenaires de jeu, leurs
opinions sur la mixité, le sexe opposé et leur propre sexe.
C
o
n
f
i
r
m
a
n
t
l
e
s
h
y
p
o
t
h
è
s
e
s
,
l
e
s
r
é
s
u
l
t
a
t
s
m
o
n
t
r
e
n
t
q
u
e
l
e
s
a
t
t
i
t
u
d
e
s
l
i
é
e
s
a
u
s
e
x
e
v
a
r
i
e
n
t
à
l
'
é
c
o
l
e
maternelle en fonction du type d'école primaire (mixte ou ségrégée) qui lui succède. Chez les filles, qui
en général attachent davantage d'importance aux activités mixtes que les garçons, l'hostilité à la mixité
et au sexe opposé est très forte lorsqu'elles sont dans la perspective « école ségrégée » . Dans cette
même perspective les garçons, eux, sont plutôt favorables aux filles et à la mixité et émettent des
réserves sur leur propre sexe, alors que les garçons qui doivent fréquenter une école mixte tendent à
rejeter les filles.
L'interprétation de ces résultats fait référence au climat de l'école maternelle plutôt qu'à l'expectative qui
serait propre à chaque enfant.
Abstract
Two samples of children the last grade of nursery school are compared. One is due to go the next year
to a coeducational primary school, the other to a segregated primary school. 20 boys and 20 girls have
b
e
e
n
i
n
t
e
r
r
o
g
a
t
e
d
a
b
o
u
t
t
h
e
i
r
a
c
t
i
v
i
t
i
e
s
d
u
r
i
n
g
b
r
e
a
k
s
,
t
h
e
i
r
p
a
r
t
n
e
r
s
i
n
p
l
a
y
,
t
h
e
i
r
o
p
i
n
i
o
n
s
o
n
c
o
e
d
u
c
a
t
i
o
n
,
t
h
e
o
p
p
o
s
i
t
e
s
e
x
a
n
d
t
h
e
i
r
o
w
n
s
e
x
.
Results corroborate assumptions, insofar that they show that, in nursery school, attitudes related to sex
v
a
r
y
a
c
c
o
r
d
i
n
g
t
o
t
h
e
t
y
p
e
o
f
p
r
i
m
a
r
y
s
c
h
o
o
l
(
c
o
e
d
u
c
a
t
i
o
n
a
l
o
r
s
e
g
r
e
g
a
t
e
d
)
w
h
i
c
h
s
u
c
c
e
e
d
s
.
G
i
r
l
s
g
e
n
e
r
a
l
l
y
a
t
t
a
c
h
m
o
r
e
i
n
p
o
r
t
a
n
c
e
t
h
a
n
d
o
b
o
y
s
t
o
c
o
e
d
u
c
a
t
i
o
n
a
l
a
c
t
i
v
i
t
i
e
s
,
t
h
e
i
r
h
o
s
t
i
l
i
t
y
t
o
w
a
r
d
s
coeducation ant the opposite sex is very strong when they are in the « segregated school » perspective.
In this same perspective boys, on the other hand, are rather favourable towards girls and coeducation
and make reserves as to their own sex, while boys due to go a coeducational school tend to reject girls.
The interpretation of these results is referred to the climate in nursery school rather than to expectation
which seems to pertain to every particular child.