La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

Carnet suivi maladie 2008 pour site

De
8 pages
NOTES PERSONNELLES Références Site Internet de l’AFSSAPS, informations destinées aux professionnels de santé et aux patients pour les AVK : http://agmed.sante.gouv.fr/htm/10/avk/sommaire.htm Réseau GRANTED Site du réseau GRANTED (rubrique « Espace Public ») : Maison des Réseaux Sud Isère - Parc Héliopolis http://granted.ujf-grenoble.fr/ 16 rue du Tour de l’Eau - 38400 Saint Martin d’Hères Tél. 04 76 24 90 34 - Fax 04 76 70 02 94 - Courriel : granted@orange.fr http://granted.ujf-grenoble.fr/ Rédigé par J.L. Bosson, S. Léger, O. Pichot 2002 Modifié par G. Pernod, P.H. Carpentier Validé par Réseau GRANTED 2008 © 2008 GRANTED - tous droits réservés 16 CARNET DE SUIVI thrombose veineuse profonde. Le traitement anticoagulant est prescrit en général pendant une durée de 3 à 6 mois mais il peut être donné pour une période minimale de 3 semaines jusqu’à plusieurs années dans certains cas. CE CARNET APPARTIENT A QUE DEVIENT LE CAILLOT DE SANG AVEC LE TEMPS ? NOM :........................................................................................... Sous traitement anticoagulant, le caillot se stabilise et donc le risque Prénom :...................................................................................... d’embolie pulmonaire diminue progressivement avec le temps. Adresse : ......................................................................... ...
Voir plus Voir moins
NOTESPERSONNELLESRéférences Site Internet de l’AFSSAPS, informations destinées aux professionnels de santé et aux patients pour les AVK : http://agmed.sante.gouv.fr/htm/10/avk/sommaire.htm Site du réseauGRANTED(rubrique « Espace Public ») : http://granted.ujf-grenoble.fr/
16
© 2008 GRANTED - tous droits réservés
Rédigé par J.L. Bosson, S. Léger, O. Pichot 2002 Modifié par G. Pernod, P.H. Carpentier Validé par Réseau GRANTED 2008
Réseau GRANTED Maison des Réseaux Sud Isère - Parc Héliopolis 16 rue du Tour de l’Eau - 38400 Saint Martin d’Hères Tél. 04 76 24 90 34 - Fax 04 76 70 02 94 - Courriel :granted@orange.fr http://granted.ujf-grenoble.fr/
CE CARNET APPARTIENT A NOM:........................................................................................... Prénom: ......................................................................................
Adresse : ......................................................................................
.....................................................................................................
Tél. domicile : ................................................................................
Tél. professionnel : ........................................................................
Ce carnet est strictement adapté à mon épisode thrombo-embolique actuel. Il est très précieux pour moi. Si vous le trouvez, pouvez-vous s’il vous plaît, me contacter ou le faire parvenir à l’adresse ci-dessus ? IDENTIFICATION DE MES MEDECINS:
Médecingénéraliste: ..................................................................
Tél. : ............................................................................................ Médecinvasculaire: ....................................................................
Tél. : ............................................................................................
ADAPTATION DES INR: Après chaque dosage d’INR, je dois prendre connaissance de mes résultats auprès du laboratoire et les communiquer le jour même : au Docteur :...............................................................................ou en cas d’absence, au Docteur :.......................................................
2
thrombose veineuse profonde. Le traitement anticoagulant est prescrit en général pendant une durée de 3 à 6 mois mais il peut être donné pour une période minimale de 3 semaines jusqu’à plusieurs années dans certains cas. QUEDEVIENTLECAILLOTDESANGAVECLETEMPS? Sous traitement anticoagulant, le caillot se stabilise et donc le risque d’embolie pulmonaire diminue progressivement avec le temps. Parallèlement, l’organisme produit des facteurs sanguins qui favorisent la dissolution du caillot. Le plus souvent, le caillot finit par se résorber totalement mais cette évolution demande habituellement plusieurs mois. QUELLESSONT,ÀLONGTERME,LESCONSÉQUENCESDUNETHROMBOSEVEINEUSEPROFONDE? Si la thrombose veineuse profonde a abîmé les valvules qui existent dans les veines, la circulation veineuse peut rester perturbée, et les patients sont alors exposés au risque de développer une insuffisance veineuse chronique qui se manifeste par un gonflement, une douleur, et des altérations de la peau au niveau de la jambe malade. Ces troubles peuvent être prévenus par le port de bas de contention élastique. Les activités physiques telles que la marche, la natation, ou le vélo, sont aussi très efficaces pour améliorer le retour veineux. EST-CEQUEJAIUNRISQUEDEPRÉSENTERDANSLAVENIRUNERÉCIDIVEDEMALADIETHROMBO-EMBOLIQUE? Oui. Mais, bien sûr, ce risque n’est pas inéluctable. Néanmoins, consultez sans tarder votre médecin si vous présentiez une douleur persistante du mollet, un gonflement de la jambe, un essoufflement, une douleur dans la poitrine ou tout autre signe vous rappelant votre épisode de maladie thrombo-embolique. Dans toutes les situations à haut risque (opération chirurgicale, immobilisation,…), les thromboses veineuses profondes et les embolies pulmonaires peuvent être prévenues par différents moyens comme le port d’une contention élastique et les médicaments anticoagulants à doses modérées. Ces mesures seront d’autant plus nécessaires dans votre cas. N’oubliez pas d’indiquer à votre médecin que vous avez déjà présenté une thrombose veineuse profonde ou une embolie pulmonaire.
15
nformations sur la maladie I thrombo-embolique
Ces informations générales ne décrivent pas exactement votre cas personnel. Demandez si besoin de plus amples informations. QUEST-CEQUUNETHROMBOSEVEINEUSEPROFONDEETUNEEMBOLIEPULMONAIRE? Une veine est un vaisseau sanguin qui ramène le sang des différents organes jusqu’au cœur. Une thrombose veineuse profonde correspond à la présence d’un caillot de sang, appelé thrombus, dans une veine du système veineux profond. Une embolie pulmonaire survient lorsqu’une partie de ce caillot de sang se détache, migre à travers le cœur jusque dans l’artère pulmonaire où elle vient bloquer la circulation sanguine et empêcher le bon fonctionnement des poumons. L’embolie pulmonaire se traduit par un essouflement, une douleur thoracique… QUELSSONTLESMÉCANISMESDUNETHROMBOSEVEINEUSEPROFONDE? Plusieurs facteurs peuvent entrainer une thrombose veineuse profonde. Une lésion de la paroi de la veine. Un ralentissement de la circulation sanguine (qui peut être la consé-quence d’une immobilisation).L’existence d’un état d’hypercoagulabilité (tendance du sang à coaguler dans certaines conditions). Certaines de ces conditions sont acquises au cours de la vie et d’autres existent dès la naissance. COMMENTSONTTRAITÉESLESTHROMBOSESVEINEUSESPROFONDESETLESEMBOLIESPULMONAIRES? La prise en charge thérapeutique est multiple : prise d’anticoagulants, port d’une contention élastique et rééducation par la marche. COMBIENDETEMPSLESPATIENTSSONT-ILSTRAITÉSENCASDETHROMBOSEVEINEUSEPROFONDE? Cela dépend des conditions qui ont favorisé le développement de la
14
ous présentez une maladie V thrombo-embolique La maladie thrombo-embolique comprend deux types de pathologies :la thrombose veineuse profondequi correspond à la formation de sang coagulé (caillot) dans une veine etl’embolie pulmonaire qui est due à la migration d’un caillot à partir du système veineux dans une artère des poumons. Pour éviter la formation de nouveaux caillots, vous êtes traité(e) par des anticoagulants. Initialement, vous serez traité(e) par un anticoagulant injectable,l’héparineet ensuite par un traitement anticoagulant par voie orale, sous forme de comprimés, les antivitamines K (AVK)que vous prendrez en association à l’héparine, pendant 3 à 5 jours. L’héparine est interrompue dès que les AVK sont efficaces. Ce carneta pour but de vous informer, mais aussi de vous aider, ainsi que votre médecin, à mieux prendre en charge votre maladie et votre traitement anticoagulant. Vous y trouverez : pages 4 à 7 - Des tableaux de résultats d’analyses biologiques nécessaires à la surveillance de votre traitement.
pages 8 à 13Des informations et des conseils sur le traitement - antivitamines K. pages 14 à 15 - Des informations sur la maladie thrombo-embolique.
3
Surveillance du traitement anticoagulant par AVK EXEMPLE La dose du médicament est indiquée en « comprimé » pour le Préviscan, et en « comprimé » ou en « milligrammes » pour la Coudamine.
Date INR
Dose de l’AVK avant INR (comprimé ou milligrammes)
INR 2,51 1.8 23 4 >6
Dose de l’AVK après INR (comprimé ou milligrammes)
Date du prochain INR
Le 20 mai vous avez un comprimé de Préviscan. Votre INR est à 2,7. Votre médecin vous conseille de continuer à la même dose et de refaire un INR le 19 juin.
20 mai
1
2,7
1
19 juin
Le 10 septembre, vous avez un comprimé + un quart de comprimé de Préviscan (1 + 1/4), votre INR est à 3,8 et votre médecin vous demande de diminuer à 1 comprimé par jour et de refaire un INR le 13 septembre
10 sept
4
1+1/4
3,8
1
13 sept
Traitement surdosé, contactez en urgence un médecin. Arrêt des prises, envisager une prescription de vitamine K. Contrôle quotidien de l’INR.
Traitement surdosé, contactez rapidement un médecin. Arrêt des prises. Contrôle quotidien de l’INR, reprendre l’AVK à plus faible dose lorsque l’INR revient dans la zone thérapeutique.
Traitement légèrement surdosé, contactez un médecin. Adaptation des doses à discuter après contrôle de l’INR à 24 heures.
Traitement équilibré. Contrôle au minimum 1 fois par mois.
Traitement légèrement sous dosé, contactez un médecin. Adaptation des doses si ce sous dosage est confirmé par un contrôle de l’INR à 24 heu-res.
Traitement sous dosé, contactez rapidement votre médecin. Adaptation des doses indispensable.
FEMMEETANTIVITAMINESKVous avez ou souhaitez une méthode contraceptive Les pilules contraceptives sont contre-indiquées du fait de l’épisode de thrombose. Les antivitamines K peuvent augmenter le risque hémorragique lié au stérilet. Néanmoins, une méthode efficace de contraception est indispensable car les antivitamines K peuvent provoquer des malformations du foetus. Demandez conseil à votre médecin traitant ou à votre gynécologue.
Vous désirez un enfant En raison du risque de malformation du foetus sous antivitamines K, la grossesse doit être programmée car il faut remplacer les anticoagulants oraux par des anticoagulants injectables.
Vous voulez allaiter Certains antivitamines K peuvent passer dans le lait maternel ce qui peut présenter un risque pour l’enfant. L’allaitement doit donc être discuté avec votre médecin. QUELSLOISIRSPEUT-ONPRATIQUERSOUSAVK ?
Le traitement anticoagulant entraîne des risques de saignements. Evitez tout sport de contact tel que le judo ou la boxe. Restez très prudent vis-à-vis des sports au cours desquels le risque de se blesser est important (exemple : VTT, ski…) et ne restez jamais seul au cas où il faille prévenir les secours. Certaines activités physiques comme la marche et la natation sont particulièrement conseillées car elles contribuent à la rééducation de votre thrombose veineuse profonde. Certains loisirs nécessitent également des précautions particulières : bricolage, jardinage, chasse, etc.
En cas dedépart en vacances, certaines règles sont à respecter : Consultez votre médecin et faites contrôler votre INR avant de partir. Emportez ce carnet précisant que vous êtes sous AVK, votre ordonnance et le numéro de téléphone du médecin qui vous suit. Prévoyez une quantité suffisante de médicaments pour la durée du séjour. S’il y a un décalage horaire,calquez les prises médicamenteuses sur l’horaire local.Si vous changez vos habitudes alimentaires, 13 pensez à effectuer un contrôle de votre INR
Vous avez des saignements d’origine génitale Cela peut correspondre à des règles plus abondantes, des saignements entre les règles ou des saignements chez la femme ménopausée. Consultez votre médecin. Vous pouvez présenter des signes traduisant une hémorragie non extériorisée Fatigue, essoufflement anormal, mal de tête ne cédant pas sous paracétamol (Doliprane, Efferalgan…).Consultez votre médecin. QUELLESATTITUDESADOPTERENCASDESOINS? Vous devez bénéficier d’un traitement injectable Les injections intra-veineuses et sous-cutanées sont possibles. Les injections intra-musculaires sont interdites car elles risquent de provoquer des hématomes.Prévenez l’infirmière. Vous allez chez le dentiste Plusieurs jours avant la consultation,prévenez votre dentisteque vous êtes sous AVK, car il est parfois nécessaire de prévoir leur remplacement par un anticoagulant injectable. Vous devez subir une intervention chirurgicale Le chirurgien et l’anesthésiste doivent être informés plusieurs jours avant de votre prise d’antivitamines K.Votre médecin traitant devra modifier votre traitement anticoagulant. Vous allez effectuer un examen invasif : endoscopie, infiltration, coloscopie, ponction, biopsie... Informez plusieurs jours avant le médecin que vous êtes sous antivitamines K.
Date INR
Date du Prochain INR
12
Après chaque prélèvement sanguin, interprétez votre résultat à partir des couleurs et appelez vo
ose de l’AVK après INR comprimé ou milligrammes)
INR 2,51 1,8 2 3 4 >6
Dose de l’AVK avant INR (comprimé ou milligrammes)
5
Nom du médicament : INR cible : Date de début du traitement :
Dose de l’AVK avant INR (comprimé ou milligrammes)
QUEFAIREENCASDESAIGNEMENT? Voici quelques situations auxquelles vous risquez d’être confronté(e), et des petits conseils pratiques en attendant de consulter votre médecin : Vous avez des bleus Ils correspondent à des saignements sous-cutanés et sont fréquents chez des patients sous antivitamines K.Consultez votre médecin. Vous avez une plaie Comprimez à l'aide d'une compresse ; si cette compression n'est pas suffisante consultez votre médecin. Si la plaie saigne abondam-ment : Allo SAMU (15). Vous saignez des gencives Ces saignements surviennent souvent après brossage des dents. L’hémorragie est rarement importante et s’arrête la plupart du temps spontanément.Si lesaignement ne s’arrête pas spontanément, comprimez la zone qui saigne à l’aide d’une compresse. Vous saignez du nez Mouchez-vouspour éliminer les caillots etpenchezla tête en avant en pinçant le nezpendant 5 à 10 minutes.Consultez votre médecin. Vous présentez du sang dans les urines ou dans les selles (coloration rouge ou noire) Consultez votre médecin. Vous avez des crachats sanglants Consultez rapidement votre médecin. Vous avez des vomissements sanglants Allo SAMU (15)
INR 2,51 1,8 2 3 4 >6
Dose de après I (compri milligram
11
Date INR
6
Dose de l’AVK avant INR (comprimé ou milligrammes)
Dose de après I (compri milligram
INR 2,51 1,8 2 3 4 >6
Date INR
FAUT-ILMODIFIERSONRÉGIMEALIMENTAIRESOUSANTIVITAMINESK ? Non, il n’est pas nécessaire de modifier ses habitudes alimentaires lorsqu’on est sous antivitamines K. Toutefois certains aliments riches en vitamines K peuvent diminuer l’action du médicament. Ils ne doivent pas être éliminés formellement de l’alimentation maisconsommés avec modération. Si vous êtes amené(e) à modifier vos habitudes alimentaires, par exemple lors d’un régime, pensez à effectuer rapidement un contrôle de l’INR. Aliments riches en vitamines K : Choux, épinards, laitue, soja, persil…. QUELSMÉDICAMENTSPEUVENTINTERAGIRAVECLESANTIVITAMINESK ? Certains médicaments, y compris de phytothérapie, peuvent interagir avec les antivitamines K : Soit en augmentant leur effet et conduisant àun risque hémorragique. Soit en diminuant leur effet et entraînantune récidive de thrombose. L’ajout d’un nouveau médicament ou une modification dans votre traitement habituel peut nécessiter une adaptation de la dose des antivitamines K ; c’est pourquoi,il ne faut amais prendre de nouveau médicament ou changer otre traitement en cours sans l’accord de votre médecin. Exemples de médicaments contre indiqués ou déconseillés :
7
Certains traitements locaux contre les mycoses (Miconazole, Daktarin) Aspirine et dérivés Anti inflammatoires par voie orale Millepertuis
Pensez à signalertous les médicaments que vous prenez à votre médecin.
10
nformations et conseils sur le I traitement AVK POURQUOIEFFECTUERUNESURVEILLANCEBIOLOGIQUE? La même dose d’antivitamines K ne provoque pas le même ralentissement de la coagulation chez tout le monde. Il est donc nécessaire de rechercher la dose appropriée pour chaque personne. Une fois la dose appropriée déterminée, une surveillance régulière est indispensable car de nombreux paramètres peuvent diminuer ou augmenter l’effet du médicament : alimentation, médicaments, autres… Une surveillance biologique régulière, au minimum mensuelle, est indispensable COMMENTRÉALISERCETTESURVEILLANCEBIOLOGIQUE? Cette surveillance s’effectue par des prises de sang régulières. Celles-ci sont réalisées le matin, pas forcément à jeun, suivant la prescription médicale. Votre résultat biologique s’exprime en INR Chez le sujet non traité, l’INR est égal à 1, lors d’un traitement anticoagulant par antivitamines K, l’INR augmente. Après chaque contrôle biologique, vous devez vous assurer que votre résultat est dans la zone préconisée. INR cible dans la thrombose veineuse et l’embolie pulmonaire : INR entre 2 et 3
8
QUELLESSONTLESCONTREINDICATIONSMÉDICALES?Dans ces situations la prise d’AVK peut poser des problèmes Pensez à le signaler à votre médecin. Grossesse : risque de malformations Hypertension artérielle sévère non contrôlée Ulcère gastro-duodénal Insuffisance hépatique grave Insuffisance rénale grave COMMENTPRENDRELESANTIVITAMINESK ? Il est préférable que la prise se fasse le soir, toujours dans les mêmes condi-tions par exemple pendant le repas. Dans tous les cas, l'heure de la prise médicamenteuse doit êtrefixe, il ne fautjamais oublier de prendre son médicament. QUEFAIRELORSDELOUBLIDUNEPRISE? En cas d’oubli, continuez votre traitement à la même dose et aux mêmes horaires, consultez votre médecin.Ne doublez jamais la doselors de la prise suivante.
9