//img.uscri.be/pth/a709237f5968ea8d95d29ac94b34e01b7ae86115
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Récupération psychologique

De
3 pages

Récupération psychologique

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 141
Signaler un abus
Récupération psychologique
Meriem SALMI Psychologue Clinicienne  INSEP
Pour préparer cet exposé, nous avons consulté la littérature existant sur le sujet et nous avons été surprise de faire le constat qu’il y avait très peu d’éléments surl'aspect clinique.
Nous poserons deux hypothèses, le peu d'intérêt à cette question (pourla psychologie dans le milieu sportif de manière plus générale) mais aussila complexité de l’évaluation.Nous y ajouterons deux réflexions. La première, concerne le clivage systématique entre l'aspect psychologique et l'aspect somatique,où l’approche consiste, entre autre, à se focaliser sur un seul facteur étiologique et dont les résultats sur les prises en charge sont décevants, voire sont des échecs. La seconde porte sur l'émotion, qui me paraît un aspect extrêmement important dans le sport, bien que souvent négligé. De nombreux travaux en cours ou réalisés dans le champ des Neurosciences et sur l'intelligence émotionnelle commencent à nous apporter des réponses sur ce sujet. Lorsque l’on parle de récupération psychologique, on traite aussi de l’émotion liée au stress, à l’anxiété, aux compétitions ou des périodes de stage, aux doutes…
Nous tenterons de définir la récupérationde la manière suivante :
La récupérationest une période durant laquelle le sportif va se mettre en situation de :
1.Mettre en œuvre ses capacités physiques et psychologiques
2.Mobiliser ses compétences et ses ressources personnelles
3.Métaboliser et intégrer cette expérience
Et ceci de manière particulière en fonction du contexte et de l’environnement dans l’objectif de retrouver un état d’équilibre physique et psychique. La récupération nécessite donc aussi un travail psychique.
Il est important, de souligner, que nous ne sommes pas tous équipés de la même manière sur le plan psychologique et émotionnel. Revenons sur ces différentes étapes : 1.Mise en œuvre des capacités physiques et psychologiques Le sportif doit savoir identifier les signes qui créent ses perturbations pour pouvoir comprendre (fatigue, stress, anxiété…). Et ceci, de manière, à pouvoir gérer ces situations et ainsi agir notamment sur sa fatigue, ses peurs, ses sentiments contradictoires, joie, tristesse… Il doit enfin réguler ses émotions et se mettre en situation d’adaptation.