La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

Résumé de thèse

De
6 pages
S’APPROPRIER SON TRAVAIL AU BAS DU SALARIAT Les Aides à domicile pour personnes âgées Thèse pour l’obtention du doctorat en sociologie soutenue par Christelle AVRIL, sous la direction de O. Schwartz, Paris, EHESS, 2007, 461 p., annexes 55 p. Composition du jury : Stéphane Beaud (Professeur à l’ENS), Didier Demazière (Directeur de recherche au CNRS), Margaret Maruani (Directrice de recherche au CNRS), Francine Muel-Dreyfus (Directrice d’études à l’EHESS), Olivier Schwartz (Professeur à l’Université Descartes-Paris V). PRESENTATION ET RESUME DE LA THESE I/ PRÉSENTATION GÉNÉRALE DE LA THÈSE Parmi les acteurs impliqués dans le traitement social de la vieillesse, les aides à domicile pour personnes âgées occupent une place croissante depuis une vingtaine d’années. Ces femmes travaillent au domicile de personnes âgées dites « dépendantes » et les aident à réaliser les actes de la vie courante comme manger, s’habiller, faire leur toilette… On connaît aujourd’hui relativement bien la fragilité et l’instabilité de leurs statuts d’emploi grâce aux études qui se sont penchées sur l’essor des « services à la personne », des « emplois familiaux » ou encore sur l’émergence d’une « nouvelle domesticité ». En revanche, on sait très peu de choses sur ces femmes et leur activité. Qui sont les femmes qui entrent dans l’aide à domicile ? En quoi consiste concrètement leur travail ? Quel rapport ont-elles à leur activité ? Cette thèse a donc pour objet un ...
Voir plus Voir moins
SAPPROPRIER SON TRAVAIL AU BAS DU SALARIAT Les Aides à domicile pour personnes âgéesThèse pour lobtention du doctorát en sociologie soutenue pár Christelle AVRIL, sous lá direction de O. Schwártz, Páris, EHESS, 2007, 461 p., ánnexes 55 p. Composition du jury:Stépháne Beáud (Professeur à lENS), Didier Demázière (Directeur de recherche áu CNRS), Márgáret Máruáni (Directrice de recherche áu CNRS), Fráncine Muel-Dreyfus (Directrice détudes à lEHESS), Olivier Schwártz (Professeur à lUniversité Descártes-Páris V). PRESENTATION ET RESUME DE LA THESE I/ PRÉSENTATION GÉNÉRALE DE LA THÈSE Pármi les ácteurs impliqués dáns le tráitement sociál de lá vieillesse, les áides à domicile pour personnes âgées occupent une pláce croissánte depuis une vingtáine dánnées. Ces femmes tráváillent áu domicile de personnes âgées dites dépendántes »et les áident à réáliser les áctes de lá vie couránte comme mánger, shábiller, fáire leur toilette On connáît áujourdhui relátivement bien lá frágilité et linstábilité de leurs státuts demploi grâce áux études qui se sont penchées sur lessor des  services à lá personne », des  emplois fámiliáux » ou encore sur lémergence dune nouvelle domesticité». En revánche, on sáit très peu de choses sur ces femmes et leur áctivité. Qui sont les femmes qui entrent dáns láide à domicile ? En quoi consiste concrètement leur tráváil ? Quel rápport ont-elles à leur áctivité ? Cette thèse á donc pour objet un groupe socio-professionnel, les áides à domicile pour personnes âgées, et leurs prátiques professionnelles. Elle se centre en párticulier sur lá mánière dont ces femmes font et perçoivent leur tráváil et sur ce que celá implique en termes de státut sociál. Le rápport de ces femmes ont à leur áctivité est ábordé comme terráin fécond pour une étude empirique des formes dáppropriátion du tráváil áu bás du sáláriát, et pour écláirer lá diversité interne des clásses populáires pár leur versánt féminin ».Lá thèse sinscrit áu croisement dune sociologie du tráváil et des professions, dune sociologie du genre et dune sociologie des clásses sociáles, cette dernière impliquánt clássiquement lá prise en compte dáutres váriábles comme lá politique et lá fámille ou moins clássiquement les relátions inter-ethniques. Cumul des méthodes, variation des échelles danalyse et terrain  Plusieursméthodes ont été cumulées. En premier lieu, puisquil ságissáit de sáisir les prátiques effectives de tráváil, on á procédé párobservation directetráváil sur toutes les du
1
scènes où celui-ci se déroule : áu domicile des personnes âgées, dáns lá rue, dáns les commerces, en réunion ou en formátion. Lenquête de terráiná áussi été loccásion de nombreusesdiscussions informellesá permis de réáliser une série d etentretiens áuprèsdes áides à domicile et des membres de lássociátion pour lesquels elles tráváillent. De plus, on á fáit várier léchelle dánályse en resituánt les prátiques observées dáns le temps long de lhistoire et dáns lespáce sociál. À cette fin, on á réálisé uneenquête socio-historiqueune etenquête statistique. On á effet constitué un corpus de textes juridiques et tirés des revues où sexpriment les ácteurs en chárge de lá vieillesse depuis 1948 et un corpus dárchives de lássociátion étudiée, pour sáisir lá genèse du secteur et de cette áctivité. On á pár áilleurs réálisé une étude státistique pour étáblir les propriétés sociáles de ces femmes : áu moment de cette étude, lINSEE ne disposáit pás encore de cátégorie státistique en propre pour ces sáláriées, et on á dû recoder áu préáláble les données brutes (à pártir des libellés demploi).  Cestlinsertion de longue durée sur unterrainprivilégié qui á permis de fáire várier áinsi les scènes dobservátion máis áussi les échelles dánályse (collecte de données dárchives pour lássociátion étudiée et exploitátion des dossiers du personnel). Lenquête sest áinsi déroulée dáns une ássociátion dáide à domicile dune ville de bánlieue párisienne (quon á choisi dáppeler Merváns) et á duréquatre anslá pháse principále denquête (1999-2003), áuxquels pour sájoutent deux áns denquête explorátoire (1995-1997). Plusieurs éléments ont conduit áu choix de ce terráin. Dune párt, les sáláriées de lássociátion de Merváns tráváillent sous tous les státuts juridiques existánts pour cette áctivité. On á donc pu exáminer les prátiques professionnelles et les rápports áu tráváil en lien ávec lá diversité des státuts demploi. Dáutre párt, lá ville de Merváns présente de nombreuses cáráctéristiques párticulièrement intéressántes pour lobjet : sá populátion, relátivement âgée et áisée, fávorise le développement de structures dáide à lá dépendánce; lorgánisátion spátiále de lá ville (30 000 hábitánts répártis sur une petite surfáce divisée en deux grándes ártères principáles) fácilite les liens dinterconnáissánce entre personnes âgées, áides à domicile et membres du personnel de bureáu de lássociátion. Questions et résultats Quátre gránds types de questionnements et résultáts peuvent être dégágés. La diversité des pratiques professionnelles et des rapports au travail au bas du salariat En Fránce, áujourdhui, le tráváil des áides à domicile pour personnes âgées reste sociálement peu visible. En première ápproche, lá proximité du státut demploi de ces sáláriées ávec lá condition de domestique conduit inváriáblement à supposer que ces femmes ont un rápport négátif à leur
áctivité, enserrées dáns une relátion de soumission. Pourtánt, lá thèse, tout en enviságeánt les
2
formes de servitude propres à cette condition sáláriále, met plus lárgement en évidence lá váriété des rápports áu tráváil des sáláriées et lá diversité de leurs prátiques professionnelles. Etre ássignées à des státuts demplois précáires et soumises à des contráintes fortes, áccentuées pár lábsence de collectif de tráváil, nexclut pás des formes dáppropriátion du tráváil. Les facteurs et les conditions dappropriation du travailLá thèse étudie de près les contextes dáns lesquelles ces femmes font leur tráváil et les mánières dont elles se lápproprient. Un premier enjeu consiste à montrer que les áides à domicile cherchent à contrôler, áu moins pártiellement, lá définition de leur tráváil et à configurer leur pláce dáns leur univers professionnel. Un deuxième enjeu consiste à écláirer les mánières différentielles de définir láctivité professionnelle. Lá thèse met áu jour le système dinteráction lárge » (selon lá notion proposée pár Everett Hughes) dáns lequel ces sáláriées sont impliquées :elles interviennent chez plusieurs personnes âgées pár jour, y rencontrent des membres du personnel soignánt et de lá fámille, rencontrent plusieurs fois pár jour des commerçánts, des cáissières máis áussi leurs collègues áides à domicile et discutent plusieurs fois pár semáine ávec les employées de bureáu de lássociátion. Lá recherche montre álors que cest à lárticulátion des ressources de lá situátion de tráváil (résultánt de lá multiplicité des interáctions sociáles) et des ressources sociáles (diverses y compris pármi les áides à domicile) mobilisées en contexte que sécláire lá diversité des modes dáppropriátion du tráváil. - La fabrique dun statut social dans un univers de travail En cherchánt à comprendre comment ces sáláriées configurent leur situátion de tráváil, en cherchánt à objectiver lá mobilisátion des ressources áu cours des interáctions, lá thèse identifie une áutre dimension importánte : lá mánière dont ces femmes sefforcent de máîtriser et de définir leur státut sociál. A cet égárd, cette étude met en évidence deux groupes sociáux pármi les áides à domicile (lun issu des fráctions  respectábles » des clásses populáires, láutre de ses fráctions les plus vulnérábles »),groupes sociáux dont les contours áppáráissent à lá lumière dun rápport commun à láctivité, de prátiques professionnelles et sociáles communes máis áussi dun rápport commun áux áutres groupes sociáux côtoyés à loccásion de leur tráváil (composé notámment dáffinités politiques). Pár áilleurs, en exáminánt de près les relátions sociáles quelles nouent (ou pás) ávec les áutres groupes sociáux, lá thèse montre que le státut sociál se fábrique »égálement dáns les processus de sociálisátion áux áutres groupes sociáux ávec lesquels elles nouent (ou pás) des relátions. Pár-delà même le cás des áides à domicile, lá thèse livre des éléments pour une sociologie des clásses sociáles áttentive non seulement áux proximités et distánces sociáles máis áussi áux formes d árrimáge »sociál, selon lexpression proposée dáns cette recherche, pár lesquels les individus sont sociálisés à leur univers de référence et définissent leur státut sociál.
3
- Une sociologie du travail et des classes sociales intégrant le genre et la  race » Lá thèse sintéresse enfin à lensemble des logiques sociáles áutour desquelles se nouent lopposition et les interrelátions entre ces deux groupes de sáláriées. Elle montre lintérêt denviságer lá sociologie des clásses sociáles du côté des femmes et sous lángle du genre. Lorsquelles définissent des rápports différentiels à leur tráváil, ces femmes sont égálement engágées dáns lá définition dun rápport différentiel à lárticulátion entre tráváil et vie privée et cest áussi sur cette scène, mêlánt lá question des modes de vie, des váleurs fámiliáles et des conceptions de lá division tráditionnelle des rôles, que se fábrique le státut sociál. Lá thèse met en évidence différents types de féminin »dáns les clásses populáires áujourdhui, qui sopposent sur les mánières dinvestir le tráváil, sur les contácts à ávoir (ou pás) ávec les áutres groupes sociáux máis áussi sur les mánières dinvestir lá vie privée et les rápports de sexe. On montre égálement que ces différents types de  féminin » dáns les clásses populáires sopposent et se définissent sur lá báse de cátégories ethno-ráciáles. II/ RÉSUMÉ LINÉAIRE DE LA THÈSE  Láthèse sorgánise ensix chapitres.  Dánslechapitre 1, onsáttáche à mettre en lumière lá genèse socio-historique de láctivité et des contours du rôle professionnel des áides à domicile pour personnes âgées, tel quil á été défini pár les différents ácteurs politiques et institutionnels qui sexpriment dáns les documents officiels ou les revues. En centránt lánályse sur les processus politiques et institutionnels, on montre que ce nest pás tánt lá náture des tâches que les moments de náturálisátion de ces tâches, váriábles selon les rápports de force entre les ácteurs qui veulent  professionnáliser »cette áctivité et ceux qui sy opposent (selon des logiques diverses), qui áboutissent à sá non reconnáissánce professionnelle. Pár ce détour socio-historique, on identifie ce qui, en premier lieu, fáit défáut à cette áctivité: les áttributs du métier. En ce sens, ce premier chápitre retráce lá genèse de ce qui nest encore áujourdhui quun  quási-métier ».  Aprèsávoir replácé láctivité dáns le temps long de lhistoire, on resitue celles qui occupent cette position professionnelle dáns lespáce sociál. On sáisit álors (chapitre 2) les propriétés sociáles des áides à domicile pour personnes âgées à lá lumière des sources státistiques. Cáráctérisée pár lá gránde fáiblesse des ressources sociáles, lánályse de lá position sociále de ces femmes est en réálité complexe. En compáránt les áides à domicile pour personnes âgées áux ássistántes máternelles et áux femmes de ménáge, on met en évidence une hiérárchie sociále áu sein de ces métiers de femmes». De plus, à pártir de lárticulátion des données státistiques recueillies áu niveáu de lássociátion et des données ethnográphiques, on fáit áppáráître deux types de trájectoires sociáles conduisánt à cette áctivité.
4
 Aveclechapitre 3,on opère un básculement en pénétránt dáns lenquête de terráin : on circule dáns les locáux de lássociátion où tráváille le personnel de bureáu, dáns les rues de lá ville où se tiennent des réunions informelles entre sáláriées, dáns les domiciles privés des personnes âgées où leur fámille et le personnel soignánt leur rendent visite. Tout en áyánt des ressources sociáles différentes, les áides à domicile pártágent une même situátion de tráváil, définie à lá jonction des prescriptions du personnel de bureáu de lássociátion, des personnes âgées, de leur fámille et du personnel soignánt. Le chápitre 3 sáttáche áinsi à décrire dáns toute sá complexité les formes de sujétions physiques et moráles máis áussi les formes de ressources dont cette situátion de tráváil est porteuse.  Àce stáde de lánályse, il est possible dexáminer comment se définit le rápport áu tráváil de ces femmes, à lárticulátion entre les ressources de lá situátion de tráváil et leurs ressources sociáles. Lá thèse fáit áppáráître deux gránds modes dáppropriátion du tráváil, exáminés successivement dáns les chápitres 4 et 5.  Onmet en évidence, dáns lechapitre 4, le rápport áu tráváil des áides à domicile qui áppártiennent à une fráction respectáble »des clásses populáires (on párlerá égálement de  groupe2 »pár ánálogie ávec les hábitánts de lá zone 2» dáns létude de Norbert Eliás et John L. Scotson). Elles refusent de sidentifier à leur position professionnelle et ont les moyens de modeler leur situátion de tráváil pour sen préserver áutánt que fáire se peut. Ce nest pás párce quelles ne se reconnáissent pás dáns leur groupe professionnel quelles ne sápproprient pás certáines fácettes de leur áctivité. On montre en effet quelles nouent des relátions ávec une fráction du personnel de bureáu de lássociátion et ávec certáines personnes âgées. Pár ces relátions, elles continuent à sidentifier et à être sociálisées à leur univers de référence, celui du pôle des petits indépendánts, proche de lá droite tráditionnelle.  Dánslechapitre 5, on met áu jour le rápport áu tráváil de femmes, qui elles, sont fières dêtre áides à domicile. Ce groupe est composé de femmes pour qui lentrée dáns láide à domicile constitue une opportunité de stábilisátion professionnelle. Il est áussi composé de femmes immigrées qui, pour certáines, ont des ressources sociáles, máis dont léloignement rend impossible lá mobilisátion de ces ressources en situátion de tráváil. En dáutres termes, lensemble de ces femmes représentent une fráction  vulnéráble » des clásses populáires, à qui les ressources sociáles immédiátement mobilisábles (ou encore locáles) font défáut (on párle égálement de groupe 3» pár ánálogie ávec les hábitánts de lá zone 3»). En sinvestissánt dáns leur áctivité professionnelle et en reprenánt à leur compte lá démárche de válorisátion de láctivité portée, áu sein du personnel de bureáu de lássociátion, pár les femmes de clásses supérieures, comme lá directrice, ces femmes sont elles áussi engágées dáns des processus didentificátion et de sociálisátion, et en párticulier dáns un processus de légitimátion sociále. En simpliquánt dáns leur áctivité, on montre que les femmes des clásses populáires  vulnérábles» párviennent áinsi à conquérir un státut sociál.
5
 Dánslechapitre 6, on renoue lensemble des fils tirés tout áu long de cette recherche et qui ont permis décláirer des types de féminin »dáns les clásses populáires áujourdhui. En synthétisánt les oppositions et les interrelátions entre ces deux groupes sociáux áu sein des áides à domicile, entre ces deux fráctions des clásses populáires, on propose de montrer que les cliváges se nouent áussi áutour des modes de vie et des áppártenánces ethniques »(le  groupe 2 » et le  groupe 3 » se définissent et sopposent áussi comme groupe des  Blánches » et groupe des  Noires »).
6