Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Santé publique : la prévention des maladies cardiovasculaires, une ...

De
4 pages

Santé publique : la prévention des maladies cardiovasculaires, une ...

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 144
Signaler un abus
Paris, le8 avril 2010
COMMUNIQUE DE PRESSE
Santé publique : prévention des maladies cardiovasculaires, modes de vie, jeunes
Mode de vie des 15  20 ans: bourreau ou allié du cœur?
Enquête"Les jeunes et leur cœur": des comportements qui engagent pour la vie
Le mode de vie des jeunes préoccupe les cardiologues, particulièrement quand les comportements à risques s'accumulent. Pratiquer une activité physique régulière réduit de moitié les risques de maladies cardiovasculaires. Pour le rappeler, la Fédération Française de Cardiologie organise chaque annéeles Parcours du Cœurdans toute la France. Courir, marcher, rouler... peu importe sespréférences, l'essentiel est de bouger régulièrement pour protéger son cœur.èmes A l’occasion des 35Parcours du Cœur dont le mot d’ordrecette année est "0 + 5 + 30, le tiercé gagnant pour lecœur", la Fédération Française de Cardiologie a commandé une enquête «Les jeunes et leur cœur» auprès des 1520 ans. Ils sont environ 4 millions et demi en France. Réalisée par Kantar Health en mars 2010, auprès de 371 répondants, l’enquête sous forme de questions ciblées mesure la conscience qu'ont les 1520 ans de leur cœur etdresse un état des lieux de leur quotidien autour de trois déterminants : tabac, fruits et légumes, activité physique. Le mode de vie a un impact direct sur la santé du cœur.Favorable, il permet son bon fonctionnement ; défavorable, il multiplie les risques de développer des maladies cardiovasculaires.
Premiers enseignements
Un quart des jeunes se préoccupe de soncœur(notamment en région parisienne, 31 %). Pour 73 %, lecœur reste une préoccupation "parmi d’autres" (44 %) ou "pas vraiment une de leurs préoccupations" (29 %). Les jeunes sont alertés: 69% de l’échantillon déclare être misen garde par la famille sur les comportements à risque pourla santé du cœur (tabac, manque d’exercice physique, alimentation…).Mais il existe un paradoxe entre la conscience de la santé du cœur et certainement la conscience de la santé en général et les modes de vie quotidiens de cette tranche d’âge.
A la question, "Qu’estcequi est néfaste pour le cœur?"
Les messages sur larelation tabac et santé du cœur sont connus. 57% qualifient spontanément le tabac de néfaste. C’est encore plus tranché pour les 20 ans, avec un taux de 78 %.
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin