Cette publication est accessible gratuitement
Lire

ALBERT DE SAXE (1316 env.-1390)

De
2 pages

Universalis_Article publié par Encyclopaedia Universalis AALLBBEERRTT DDEE SSAAXXEE ((11331166 eennvv..

Publié par :
Ajouté le : 27 mars 2014
Lecture(s) : 5
Signaler un abus

Vous aimerez aussi

RÉFLEXIVE analyse

de Encyclopaedia-Universalis

SCHLICK moritz (1882-1936)

de Encyclopaedia-Universalis

ALBERT DE SAXE (1316 env.-1390)

Philosophe scolastique allemand né vers 1316, à Helmstedt en Saxe, mort le 8 juillet 1390 à Halberstadt en Allemagne.

Albert de Saxe, aussi connu sous le nom d’Albert de Helmstedt, étudie à Prague, puis à l’université de Paris où il enseigne les arts de 1351 à 1362. Il est nommé recteur en 1353. Il s’agit vraisemblablement d’Albert de Ricmestorp ou de Rückmersdorf, recteur de l’université de Vienne en 1365 et évêque d’Halberstadt de 1366 jusqu’à son décès, en 1390.

Albert de Saxe se réfère à Guillaume d’Ockham pour la logique, à Jean Buridan pour la physique, à Thomas Bradwardine pour les mathématiques et à Walter Burleigh pour l’éthique (rejetant le déterminisme psychologique de Buridan). Il est d’abord respecté pour la clarté et l’exactitude de son discours, plutôt que pour ses idées originales. Les logiciens scolastiques qui lui succèdent adoptent les nombreuses distinctions terminologiques issues de ses premiers travaux. Albert de Saxe étudie en effet 254 sophismes, dont il établit une classification. Il est surtout célèbre pour ses recherches dans le domaine de la physique. Ses écrits en la matière concernent le lieu, l’espace et le temps, ainsi que l’impossibilité de la pluralité des mondes. Il décrit minutieusement le mouvement des corps (ce dont Léonard de Vinci semble lui être redevable). Albert de Saxe s’intéresse particulièrement à la gravité. Il est le premier philosophe qui fasse une distinction nette entre centre de gravité et centre géométrique. Il s’intéresse à la chute des corps et à la vitesse de celle-ci, cherchant à déterminer si elle est liée au temps ou à l’espace. Albert de Saxe est aussi l’un des premiers à s’intéresser à l’aérostatique. Dès son époque, il soutient en effet la théorie selon laquelle un ballon léger s’élève et reste en suspension dans l’air si l’on y introduit une particule incandescente. Enfin, ses recherches en mathématiques se révèlent être le fondement de la physique moderne.

Auteur: E.U.
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin