Cette publication est accessible gratuitement
Lire

ARISTOXÈNE DE TARENTE (~ ive s.)

De
2 pages

Universalis_Article publié par Encyclopaedia Universalis AARRIISSTTOOXXÈÈNNEE DDEE TTAARREENNTTEE ((~~ iivvee ss..

Publié par :
Ajouté le : 27 mars 2014
Lecture(s) : 11
Signaler un abus

Vous aimerez aussi

ARISTOXÈNE DE TARENTE (~ ive s.)

Aristoxène le Musicien, né à Tarente entre ~ 356 et ~ 352, élève d'Aristote et ami de Dicéarque, a participé aux grands travaux historiques et scientifiques du Lycée sous le scolarquat de Théophraste, en écrivant — sur la musique, son histoire, son enseignement, ses instruments, ses principes — des ouvrages qui eurent une influence considérable. Parmi les quatre cent cinquante-trois livres que Suidas lui attribue, un assez long fragment des Éléments de rythmique a été conservé, ainsi que, sous une forme peut-être altérée, ses Éléments d'harmonique, où il recommande de ne pas « tourner le dos à la sensation » et de se fier à l'oreille plutôt qu'à la raison mathématique. Sa théorie de l'âme est, elle aussi, musicale : unité du corps et rapport naturel de ses fonctions, l'âme est au corps ce que l'harmonie est à l'instrument de musique. À travers le Phédon de Platon (86 c et d), c'est aux doctrines pythagoriciennes qu'il faut faire référence. De fait, Aristoxène a connu les pythagoriciens de l'école de Phlionte et a laissé une Vie pythagorique et un livre de Propositions pythagoriques, qui nous ont été transmis principalement par Jamblique : ces ouvrages constituent l'une des sources de la légende pythagoricienne. Enfin, s'il ne reste rien de son œuvre éthique et politique, quelques autres biographies d'Aristoxène nous sont parvenues : sur Platon, Archytas et Socrate, dont le fils de Spinthare (une comparaison entre Diogène Laërce, ii, 20 et Sextus, Math., vi, 1, permet sans doute de l'identifier à Aristoxène) fait un malfrat inculte et bigame.

Auteur: BARBARA CASSIN
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin