//img.uscri.be/pth/49c9994357d22a878d7c01feef7162ef8758cfce
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Autour de l'idéologie nationaliste : perspectives de recherches - article ; n°3 ; vol.15, pg 423-445

De
24 pages
Revue française de science politique - Année 1965 - Volume 15 - Numéro 3 - Pages 423-445
23 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Voir plus Voir moins

Monsieur Raoul Girardet
Autour de l'idéologie nationaliste : perspectives de recherches
In: Revue française de science politique, 15e année, n°3, 1965. pp. 423-445.
Citer ce document / Cite this document :
Girardet Raoul. Autour de l'idéologie nationaliste : perspectives de recherches. In: Revue française de science politique, 15e
année, n°3, 1965. pp. 423-445.
doi : 10.3406/rfsp.1965.392858
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/rfsp_0035-2950_1965_num_15_3_392858Autour de Idéologie Nationaliste
PERSPECTIVES DE RECHERCHE
RAOUL GIRARDET
IL
tifier Reconnu péenne le lyse omniprésent exalté révèle ordre Myth rical York New nalism DELOS on facteur nationality Nationalism wick Hallet) du York New KEDOURIE 1953 Staatstradition nationalisme HN droit consultera raine historique evolution N.J.) York est historique ou York x-292 Hans) Macmillan Parmi and J.-T.) ou plus Its Nationalism décisif moral du Montréal de Elie) par Van que Columbia déploré guère reality New Rutgers p. meaning and Macmillan and xixe les condamner La équivoques The of surtout tous mais celui Nostrand SNYDER ouvrages Nationalism und de les politique nation modern continue social internationalism comme 1926 York et de idea Editions New University évolution que comme and préoccupations Nationalismus de and insaisissable mot de of HAYES 279 communication Louis 1946 nationalism la after York nationalisme défini ensemble Sociologie semblent nationalism history une 1955 plus et cependant de Willy p. première un London et xin-735 journalistique Arbre L.) Carlton press HERTZ réalité Harcourt fréquemment générale phénomène 191 plus cerné Essays Princeton and The Zurich de et New consacrés obstiner 1954 1950 p. Hutchinson de p. 1944 la moitié ambiguïté Friedrich) multiforme J.H.) Sons meaning An singulièrement Macmillan study Il décrit apparaître nation York la SHAFER HAYES inscribed Brace xvi-208 des Europa en inquiry 200 polémique N.J.) ééé-510 au immédiatement London majeur Essays du in utilisé Macmillan sociétés II of inventorié phénomène est and Carlton its 1960 en Nationalgeist p. Boyd xxe et and Verlag Le to nationalism Toronto into origins il 221 au guère Les altérer Co nationalisme on de dans Carlton Chapman siècle DEUTSCH Co 151 est regard the de HN fuyante le C.) J.H.) nationalism histoire 1948 1955 considérations 1937 and du souci 1945 non plus la notre Hans) foundations CARR London utilisation Nationalism J.H comme New nationalisme contempo und background littérature viil-327 Karl The xv-479 de x-319 and plus vi-74 souvent et de Edward Pr temps Hayes Politik ana ordre euro Natio Bruns- histo W.) Hall New jus New qui tee un of Oirardet Raoul
Au-delà de la déconcertante multiplicité de ses manifestations
le phénomène ne peut-il cependant être appréhendé dans son ensem
ble Le mot lui-même quel sens convient-il de lui donner dans
le monde de la seconde moitié du xxe siècle quels fondements
doctrinaux quelles motivations idéologiques quels comporte
ments affectifs ou passionnels semble-t-il correspondre Les types
de nationalismes contemporains présentent-ils les éléments une
possible comparaison ont-ils de commun et ont-ils de dis
semblable dans leurs motivations dans leurs modes expression et
dans les conditions de leur développement Est-il possible de les
classer de les cataloguer de les enfermer dans une typologie
de caractère général Vers quelles directions de recherche vers
quels facteurs explication ou de théorisation établissement une
telle typologie est-il susceptible de conduire Interrogations trop
ambitieuses sans doute et qui risquent peut-être de ne faire ap
paraître impossibilité répondre Du moins le seul fait de les
poser peut-il contribuer introduire un peu ordre et de clarté
autour une notion une persistante et irritante confusion
ITINERAIRES TERMINO LOGIQUES
ET DIFFICULTES APPROCHE
En fait la notion peut sembler autant plus difficile cerner
aux équivoques et aux ambiguïtés qui attachent au mot même
correspond une histoire terminologique récente sans doute mais
singulièrement complexe Il apparaît en effet que mis en usage
en Grande-Bretagne et en France dans le courant du xix6 siècle
le terme de nationalisme cessé de enrichir de significations
successives dérivées les unes des autres mais non réductibles
une autre Il apparaît autre part que les plus usuelles de
ces significations demeurent époque contemporaine assez sen
siblement différentes en langue anglaise fran aise allemande et
italienne
Le terme est très vraisemblablement origine britannique et
son apparition semble remonter au début du xvine siècle adjectif
nationalist est mentionné dès 1715 précédant ailleurs très
largement apparition du substantif nationalism Pendant long-
Pour une histoire plus détaillée de la terminologie voir GIRARDET
Raoul) SEMIDEI Manuela) Etude comparative des nationalismes contempo
rains Itinéraires et définitions termin logiques Association fran aise de science
politique 1962 mult graphié Idéologie Nationaliste
temps cependant son usage semble être resté très restreint ad
jectif comme le substantif sont absents de la quatrième édition du
Dictionnaire de Samuel Johnson de 1773 où figurent les mots
nation nationalness national et nationally En fait
le terme ne semble être répandu que vers le milieu du siècle
dernier et ce est la nn de ce siècle il prend définiti
vement place dans les dictionnaires il demeure encore ignoré des
éditions de 1902 et de 1910 de Encyclopedia Britannica Ses
emplois restent ailleurs multiples et divers Essentiellement le
mot nationalisme sert désigner les manifestations de la con
science et du caractère nationaux Il peut aussi avoir une signi
fication politique appliquant aux revendications et aux aspira
tions des nationalités assujetties une domination étrangère)
économique son sens se confondant alors avec celui de nationa
lisation ou religieuse doctrine selon laquelle certaines nations
sont objet de la préférence divine Oxford English dictionnary
Il est remarquer que ce est que depuis peu que le terme est
utilisé par certains auteurs pour désigner une forme outrancière
et exclusive exaltation patriotique
est au contraire dans ce sens que le mot nationalisme est pour
la première fois signalé dans la langue fran aise la fin du xvine
siècle Il agit un texte de abbé Barruel3 daté de 1798 et où
le terme est employé pour stigmatiser immoralité du patriotisme
jacobin Le nationalisme écrit abbé Barruel prit la place de
amour général Alors il fut permis de mépriser les étrangers
de les tromper et de les offenser Cette vertu fut appelée patrio
tisme Le terme se retrouve en 1836 dans un article de Mazzini
publié dans la Jeune Suisse et rédigé en fran ais4 où il prend
une signification toujours péjorative mais dans une orientation
totalement opposée il désigne des manifestations de impé
rialisme monarchique contraires aux aspirations des nationalités
opprimées Le mot cependant ne figure ni dans le Liftré ni dans
la Grande encyclopédie de Marcelim Berthelot ni dans édition
de 1878 du Dictionnaire de Académie fran aise Il est pas
sans intérêt de noter que est dans la sixième édition de ce dic
tionnaire datée de 1835 apparaît pour la première fois le terme
de nationalité
Le terme se retrouve en revanche dans le Grand dictionnaire
universel de Pierre Larousse de 1874 qui lui donne deux sens
BARRUEL Mémoires pour servir histoire du jacobinisme 1798 III
La Jeune Suisse 79 mars 1836
25 RCLOU Girardet
un premier sens synonyme de chauvinisme et un second sens qui
le ratrache étroitement aux mouvements nat onalitaires du xixe
siècle européen Dans le premier sens il est défini comme une
préférence aveugle et exclusive pour tout ce qui est propre la
nation laquelle on appartient dans le second sens il est défini
comme existence propre des peuples état de nations indé
pendantes Mais ces deux significations autour desquelles le
terme semble être un moment attaché et stabilisé une troisième
va venir bientôt ajouter celle que vont lui donner la fin du
xixe siècle et au début du XXe siècle un certain nombre de doctri-
-naires politiques Avec Barrés puis avec Maurras le nationa
lisme désignera un système de pensée essentiellement fondé sur
affirmation de la primauté dans ordre politique de la défense
des valeurs nationales et des intérêts nationaux est
ce titre que étiquette nationaliste ne cessera dès lors être
revendiquée par certaines écoles et par certains groupements Le
mot en conservera pas moins dans usage courant de la langue
fran aise une triple signification et une triple possibilité de défi
nition soit il applique pour stigmatiser certaines formes
outrancières du patriotisme soit il soit utilisé pour désigner
les revendications un peuple assujetti aspirant indépendance
soit enfin il serve étiquette et de profession de foi certains
mouvements ou certains groupements ordinairement situés
droite ou extrême-droite de horizon politique
En langue allemande en revanche le terme semble avoir long
temps conservé une signification singulièrement flottante impor
tation très visiblement étrangère il apparaît guère avant les pre
mières années du xxe siècle Au début du siècle le Grosse Brock
haus et le Meyers Grosses Konversations Lexikon ne le signalent
pas encore Omission autant plus caractéristique que lorsque le
mot nationaliste apparaîtra dans ces dictionnaires ce sera avec
une référence précise au mouvement nationaliste fran ais né
quelques années auparavant Le terme nationalisme sera donc
tout naturellement appliqué abord aux doctrines et aux organi
sations nationalistes du xxe siècle européen inspiration auto
ritaire ou antidémocratique et est ce titre que les dictionnaires
de époque hitlérienne auront tendance le confondre avec celui
de fascisme Mais il servira aussi désigner toutes les manifesta-
La nouvelle signification du terme semble apparaître pour la première
fois dans un article de Maurice BARR La querelle des nationalistes et
des cosmopolites publié dans Le Figaro juillet 1892 Idéologie Nationaliste
tions exaltées et intolérantes de la conscience nationale tel
est du moins le sens résonance péjorative qui lui est encore le
plus fréquemment attribué par les dictionnaires immédiatement
contemporains
Evolution terminologique assez sensiblement différente de celle
que on peut suivre travers le vocabulaire italien où le mot
nationalisme semble pourtant avoir été introduit peu près
la même époque est-à-dire au début du xxe siècle La signifi
cation dominante reste en effet celle ont donnée aux termes les
doctrinaires de école nationaliste fran aise de la fin du siècle
dernier est-à-dire celle un certain système de pensée et action
politique ce titre la distinction est fréquemment faite entre
nationalisme et nationalitarisme ce dernier terme étant
réservé pour désigner les revendications fondées sur le principe
de la souveraineté nationale des peuples assujettis aspirant
constituer de nouveaux Etats-nations..
Complexité donc du vocabulaire fluidité de la terminologie
travers le temps et travers espace qui ne sont pas sans poser
des problèmes autant plus redoutables elles ne font illus
trer et éclairer des difficultés approche plus graves peut-être
encore et plus profondes ambiguïté terminologique ne corres
pond-elle pas en effet aux contours singulièrement incertains du
phénomène appréhender histoire du mot indique il existe
dans certains pays et certaines époques un nationalisme organisé
structuré qui se réclame de doctrines nettement définies et dont
certains partis clairement différenciés se font interprète est
1e nationalisme des nationalistes Mais il existe aussi et très
souvent dans les mêmes pays et aux mêmes époques un nationa
lisme diffus inorganisé dont on retrouve expression bien au-delà
des partis ou des groupements qui se réclament de étiquette
nationaliste Il agit ici un nationalisme de sentiment géné
ral Le premier type de nationalisme est évident facile appréhen
der le second tend le plus souvent se confondre avec ce on
appelle communément le patriotisme Mais historien des idées et
des faits politiques peut-il légitimement les séparer privilégier un
plutôt que autre Une étude du nationalisme fran ais dans les
premières années du xxe siècle par exemple doit-elle seulement
arrêter au nationalisme hautement revendiqué un Déroulède
un Barrés ou un Maurras sans tenir compte du nationalisme
Par exemple dans la seizième édition datée de 1955 du Grosse Brock
haus Forme exaltée et intolérante de la conscience nationale Raoul Girardet
non revendiqué mais non discutable un Poincaré un Delcassé
un Péguy du nationalisme des manuels scolaires ou de celui
du roman et de la chanson populaire Il semble que on en ait
autant moins le droit que le nationalisme des nationalistes
serait la plupart du temps incompréhensible en dehors de exis
tence un nationalisme diffus opinion générale que est partir
de celui-ci il se développe il se greffe sur lui et il ne
cesse de en nourrir Inversement le nationalisme de sentiment
général paraît fréquemment susceptible être entraîné stimulé par
le nationalisme des nationalistes de recevoir de lui ses thèmes
ses mots ordre et ses cadres expression
En fait et est là une difficulté supplémentaire ce est que
très exceptionnellement que idéologie nationaliste offre état
pur au regard et observation de historien Il faut entendre
par là que est très étroitement imbriquée dans un système plus
général de valeurs politiques et sociales elle tend presque tou
jours apparaître Elle se trouve intégrée autres idéologies
elle se réclame de motivations doctrinales extrêmement diverses et
le plus souvent contradictoires Ainsi dans leur première vague
les nationalismes européens du xixe siècle sont-ils historiquement
inséparables des aspirations libérales de héritage doctrinal et
affectif légué par la Révolution fran aise est tout le vieil ordre
traditionnel féodal ou monarchique il agissait de remettre en
cause Dans leur deuxième vague par contre la fin du xixe siècle
et dans la première période du xxe siècle ils apparaissent le plus
souvent liés aux idéologies conservatrices autoritaires ou anti
démocratiques On connaît autre part tout le contenu de reven
dication révolutionnaire dans ordre économique et dans ordre
social qui est hui véhiculé par de très nombreux natio
nalismes africains asiatiques ou sud-américains Comment dans
ces conditions au milieu des éléments idéologiques les plus divers
avec lesquels il ne cesse de se trouver mêlé facilement isoler
le fait nationaliste comme le ferait un chimiste pour un corps dont
il voudrait observer les particularités Comment par exemple défi
nir le nationalisme de la Chine contemporaine en le retranchant de
toute une mystique de toute une doctrine et de toute une stratégie
une action révolutionnaire prétention universelle7
Comment enfin dernière difficulté et non la moindre tenter
aborder sur le plan général étude du phénomène nationaliste
Voir sur ce point particulier les remarques de SCHRAM Stuart in
àî foiing Colin 1963 416 Uldéo ogie Nationaliste
sans tenir compte des différences souvent très considérables liées
au contexte historique dans lequel celui-ci est né ou continue se
développer Ce sont des facteurs en grande partie déterminants
mais eux aussi une extrême diversité il convient cet égard
de prendre en considération situation de domination étrangère
ou de position hégémonique statut colonial menace extérieure
amputation territoriale guerre froide tension diplomatique expan
sion démographique ou industrielle sous-développement économi
que etc On sait importance décisive dans histoire du nationa
lisme fran ais de la défaite de 1871 et de la perte de Alsace-
Lorraine On sait aussi tout ce que les expressions particulières du
nationalisme allemand entre les deux guerres doivent aux vicissi
tudes de la conjoncture économique On sait encore comment cer
taines formes de la domination coloniale et de la lutte contre cette
domination ont marqué une empreinte très fortement originale
beaucoup des nationalismes extra-européens aujourdhui En fait
il apparaît sans équivoque aucune étude du nationalisme in
térieur un territoire ou une collectivité déterminée ne peut être
conduite sans que soit abord considérée la situation politique
ou économique dans laquelle se trouvent placés ce territoire ou
cette collectivité Constatation évidence sans doute mais qui
introduit dans toute tentative de synthèse comparative un facteur
de contingence historique qui ne peut manquer en compliquer
singulièrement la démarche
LA THEMATIQUE NATIONALISTE
Devant tant et de si graves difficultés approche tout essai
tout effort de généralisation doivent-ils donc être abandonnés
Les équivoques de la terminologie incertitude des contours idéo
logiques la multiplicité des formulations doctrinales la diversité des
situations historiques ne rendent-elles pas vanee dérisoire toute
tentative de comparaison ne condamnent-elles pas dès le départ
toute espérance de synthèse Arrêtés au préalable par le souci de
ne pas transgresser les règles les plus élémentaires de leurs disci
plines historien le spécialiste des sciences sociales doivent-ils en
occurrence se limiter analyse de cas particuliers strictement
circonscrits et du point de vue de la chronologie et de celui de la
géographie Ces cas particuliers leur est-il jamais interdit de
les rapprocher de les confronter de les replacer dans un cadre
plus large de réflexion et interprétation
29 Raoul rardet
En fait la prise de conscience des très redoutables problèmes
que pose toute tentative pour saisir dans leur généralité les expres
sions contemporaines du phénomène nationaliste ne constitue sans
doute une indispensable invitation la prudence énoncer ces
problèmes est simplement mesurer non seulement le danger mais
aussi la très probable vanité une quelconque prétention éta
blissement une théorisation systématique et globale Cette pré
tention écartée il apparaît pas moins que si irritantes elles
soient si gênantes elles demeurent les difficultés les plus immé
diates qui sont les difficultés terminologiques ne constituent nulle
ment un obstacle infranchissable au développement de étude com
parative Au-delà de la multiplicité des définitions il semble en
effet une formulation plus générale puisse être présentée suscep
tible de recouvrir les réalités les plus aisément reconnaissables et
plus communément reconnues du phénomène nationaliste Dans la
situation antérieure existence un Etat-nation juridiquement
autonome le nationalisme semble ainsi pouvoir être défini comme
la volonté une collectivité ayant par suite de circonstances
diverses pris conscience de son individualité historique de créer et
de développer son propre Etat souverain Dans le cadre un Etat-
nation déjà constitué il peut apparaître sur le plan politique
comme le souci prioritaire de défendre indépendance et affirmer
la grandeur de Etat-nation sur le plan moral et idéologique il
semble se résumer dans exaltation du sentiment national for
mule qui est autre ailleurs que celle de la dernière édition du
Dictionnaire de Académie fran aise. Définitions imparfaites sans
doute aisément discutables mais qui semblent toutefois permettre
écarter les équivoques les plus encombrantes de dépasser les
ambiguïtés les plus redoutables Tout au moins leur juxtaposition
et leur recoupement offrent-ils la possibilité appréhender dans
une même approche et le nationalisme des nationalistes et le
nationalisme de sentiment général
Le cadre de ces définitions étant admis et en se limitant au
niveau des expressions idéologiques des nationalismes contempo
rains il apparaît ailleurs très vite un certain nombre de thèmes
communs peuvent être assez facilement dégagés De ensemble
de la littérature doctrinale politique ou journalistique travers
laquelle affirment les nationalismes de notre temps est en effet
au-delà de leur déconcertante multiplicité et de leur non moins
déconcertante diversité une fidèle commune et persistante un cer
tain nombre de valeurs considérées comme essentielles qui ne Idéologie Nationaliste
peut manquer de imposer au regard de historien En fait ce
fonds commun du nationalisme idéologique semble pouvoir être
résumé autour de quatre thèmes principaux le thème de la sou
veraineté celui de unité celui de historicisme et celui de la
prétention universalité
Le thème de la souveraineté ne peut évidemment manquer
être fondamental dans idéologie des nationalismes des peuples
assujettis luttant pour leur indépendance puisque acquisition de
cette souveraineté consacrant leur droit la libre disposition
eux-mêmes constitue précisément objectif suprême de leur com
bat le nationalisme est autre alors que la volonté de faire
coïncider cette réalité juridique est Etat avec cette réalité
sociologique est le groupe national ayant pris conscience de
son individualité8 Mais Etat-nation étant constitué le thème
de la souveraineté en reste pas moins décisif souveraineté
affirmer défendre voire étendre De là importance primor
diale accordée tous les attributs de cette souveraineté dans le
domaine du droit international notamment la reconnaissance et
la représentation diplomatique De là la place occupent ses
symboles dans toutes les manifestations sentimentales du nationa
lisme le drapeau hymne national De là encore le rôle privi
légié qui se trouve réservé armée garantie de indépendance
incarnation même de cette indépendance la limite il semble
permis affirmer que adhésion une collectivité la foi natio
naliste est susceptible de se mesurer attachement de cette col
lectivité la notion Etat souverain le nationalisme naît avec
la volonté de conquête de la souveraineté il amenuise en même
temps que fléchit dans les esprits et dans les coeurs la volonté
de ne pas en conserver la plénitude
Organisé autour de la notion de souveraineté tout nationalisme
sera autre part et non moins nécessairement unitaire Il est
aucun des nationalismes européens ou extra-européens du xixe et
du XXe siècle où ne se trouve exprimée la volonté essentielle de
défendre et de renforcer la cohésion du groupe national Partout
et toujours se manifeste la même tendance que ce soit sur les
plans ethnique social politique administratif linguistique ou par
fois religieux lutter contre les particularismes réduire les
dissidences supprimer les germes antagonisme interne Para
doxalement ailleurs cette volonté unitaire est pas bien souvent
Voir notamment le récent et suggestif ouvrage de AKZIN Benjamin)
State and nation Londres 1964 214
431