La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Partagez cette publication

LesdonnéesdespetcorémrteiedamssréePra-temittsenrpteeimerpsrèlbotatimessuesIstiqneecfnrésiittstaequoctobre2009LaboratoireJeanKuntzmann,GrenobleA.Antoniadis,J.Bigot,S.Lambert-Lacroix,F.LetuéAnalysededonnéesdespectrométriedemasse
nndoesLedeissamérPeart-sdéepeesrocttrmésrrpboèlemssatititementsetpremieitsitatseuqsIueiqstceenérnfAnalysedelavariancefonctionnelleModèlesàeffetsaléatoiresExtractiondesbiomarqueursApprentissageettechniquesdeclassification.InférencestatistiqueDébruitageSuppressiondubruitdefondNormalisation,alignementetquantificationdesspectresPré-traitementsetpremiersproblèmesstatistiquesAcquisitiondedonnéesSELDI-TOF(ouMALDI-TOF)Plandel’exposé
témodeirpsedrtcetré-teaiasemPrsesdonnéesLeqieuittsInféquesestarencsemèlboritsitatstpsentmespermireDesprotéinespurifiéesoupartiellementpurifiéesextraitesd’unéchantillonbiologique(sérumparexemple)sontmélangéesàunacidequipermetaumélangedesecristalliserlorsqu’ilsèche.Lemélangeestalorsappliquésurunelamed’acierinoxydablepré-traitéequiretientàsasurfacedemanièrepréférentielledesclassesparticulièresdeprotéinesselonleurspropriétésphysio-chimiques.L’échantillonestplacédansuntubeàvideetlecristalestsoumisàunrayonnementlaser,entraînantuneionisationdesprotéinesetundétachement(enphasegazeuse).Lesmoléculesdeprotéinesioniséesenphasegazeusesontalorssoumisesàunbrefchampélectriquequiproduituneaccélérationdesionsdansletubeetundétecteurauboutdutubeenregistreletempsdevol.Acquisitiondesdonnées
sttiueiqmelètasstsecsitafnIsneréraitemenssePré-teisrrpbostterpmeessdéenndoesLamedeirtémortcep:euqieituqSpetypectrdearriventsurundétecteuraveclesvaleurscorrespondentauxdiversesprotéines.enregistrementséquentieldunombred’ionsquicspiesLleursm/z.Exempledespectres
Avantageslaproductiondesionsrévèledesmoléculesdeprotéinesavectrèspeudefragmentation;lapréparationdeséchantillonsbiologiquesestrapide;Malgrécesavantages,ilpersistenéanmoinsplusieursproblèmesdanslaquantificationdesprotéinesdansleséchantillonsbiologiques,inhérentsauprocessusd’ionisationmêmeavecpourconséquenceunegrandevariabilitédanslesintensitésenregistrées,mêmepourdesdonnéesrépétées.lechampdedétectiondesmassessurcharges’étendsurdesintervallespouvantallerde2000à100000daltons,avecuneprécisionde1/10000.pterimreetemtnesPré-traiedemassemortirtéedsecepssdLenéontsqiatiteuInesqutiesncrefémèlborpssitatsse
Fléaudeladimension:unspectretypiquecontientplusde10000mesuresd’intensitéetonnedisposerelativementquedepeudespectres(individus);Détectiondepics:Identifierlespicsimportantspourdesétudesdedifférentiation.LespremiersproblèmesstatistiquesHétéroscedastisticité:lesmesuresd’unspectreprésententunedispersion(ouéchelle)variableenfonctiondel’intensitéenregistrée,rendantdescomparaisonsdifficiles;Alignement:lorsquel’expérienceestrépétéeouportesurdeséchantillonsbiologiquesdemêmenature,ilarrivequelespicsenregistrésnesoientpasalignés.Toutprocessusdemoyennisationestalorsrenduimpossiblesansalignementpréalable.éenndoesLrteiorémeptcdsseraitré-tssePdemauqitsitaenfsIueiqstceenérèlemrpboittsssattsetemeniersprem
despnéesométectrdsnoeLntmeteaimiretpsesamedeirrt-érPesesèmatstsperblroéfnIcneritsiseuqiqueestatistN|{z}facteurdenormalisationsignaldespics|{z}S(m/z)+(m/z),}z{|tiurbModélisationstatistiqued’unspectreL’idéeestdeconsidérerquechaquespectreestconstituédelasuperpositiondetroiscomposantes:lesignaldespics,unbruitdefondlisseetunbruitaléatoireadditifdemesure.But:Isolerlesignald’intérêtSi(m/z)N(02(m/z))zb}d|f{Y(m/z)=B(m/z)+
Oncommencepardébruiter(supprimerlebruit)pardesméthodesnonparamétriques.Pourcelaonutiliseundébruitageparondelettespuisquelesondelettessontdesfonctionsdebasepermettantdereprésenterdefaçonparcimonieusedesfonctionscomposéesdepics.Onutiliselatransforméeenondelettesinvariantepartranslation(TIWT)desortequelerésultatnedépendepasdel’endroitoùoncommenceàtraiterlesignal.Pourquoicelamarche-il?Lesignalestcaractériséparunpetitnombredecoefficientsalorsquelebruitestrépartisurtouslescoefficients.Leseuillageenlèvelebruitsanstropaffecterlesignal.Lesondelettesmarchentbeaucoupmieuxquelesméthodesànoyauoulessplines,quionttendanceàatténuerlesintensitésdespicslorsdudébruitage.DébruitageasemPrsetré-teaipsedrtcetémodeirLesdonnéesestarencInféquesqieuittsspermiretpsentmeitsitatssemèlbor
Bruitdefond:signallisse,attribuableàlasurchargedudétecteur.Ilestestimédemanièreplusstableaprèsdébruitage.PlusieursprocéduresexistentdanslalittératureCorrectiondubruitdefondDécompositionenondelettes.Lespectreestdécomposédansunebased’ondelettesorthogonalesetlebruitdefondestestiméparlaprojectionsurl’espaced’approximationderésolutionlaplusgrossière.Rejetautomatiquedespics.Cesalgorithmesajustentcertainesfonctions(polynômes,splines)surdesrégionsduspectrenecontenantquedubruitdefondetpasdepics.Ilssontmédiocrespourdesspectresdontlebruitdefondvariefortement.Filtragedigital.Habituellementellesproduisentdesartefactsetdesdistorsionsdessignauxsous-jacents.LeséesddonnortcepseedeirtémréePssmaemitra-tnestterpmeeisrrpoblèmesstatistiqIseuréfnecnetatstiisequ
spromiertprentseetemrtiarP-ésaesemedriétomtrecspedseénnodseLnofedtiu:dstreouepbrleerimIédstiquenIseeréfsecnitatèmblstesisatqutiLebruitdefondestconcentrésurlespointsbasduspectre.Onl’estimedoncensurdesnoeudséquidistants.Afindereprésenterlebruitdefaçon(supposélisse)estdécomposédansunebasedefonctionsB-splinesasymétriquedelavaleurabsoluedesrésidus).Lebruitdefondutilisantunerégressionquantilepénalisée(versionpondéréeEstimationdubruitdefondparcimonieusenouspréféronsutiliseruneversionpénaliséedetypeLasso.
LesdonnéesdespectrométriedemassePré-traitementsetpremiersproblèmesstatistiquesInférencestatistiqueEstimationdubruitdefondUnexempled’estimationdubruitdefond.Endébruité;enbaselspectrecorrigédubrtuidehautleonfd.spectre