La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

Apprendre à gérer la forêt

1 page
Z.I. DUPPIGHEIM
LE CHOIX
2
Expo sur 2500 m
Store•P ergola
Mobilier de jardin
03 88 49 7745
En page Molsheim 9, les permanences et les sorties du jour
Urmatt / Congrès de la FNCOFOR
Apprendre à gérer la forêt
Pendant trois jours la Haute Bruche accueillait le congrès national de la fédération nationale des communes forestières (FNCOFOR*), avec en ou-
verture, mercredi àP laine, l’assemblée générale de l’institut de formation forestière communale de France (IFFC). Ou comment les élus appren-
nent à gérer leur forêt.
L’IFFC est l’outil juridique constructeur en bois lamel-
et technique de la FNCOFOR
lé-collé, Mathis àM utter-
qui ap our vocation d’appor-
sholz, et un négoce de bois à
ter une aide àlaf ormation en
Ste-Croix-aux-Mines, chaque
gestion durable des forêts
participant se déterminant
aux élus et personnels com-
selon son centre d’intérêt. La
munaux. Son financement
visite de Siat, parfaitement
est assuré essentiellement
rodée, attire toujours beau-
par la quote-part des cotisa-
coup de monde. Quelques
tions que lui reverse la FNCO-
chiffres rappelés d’entrée par
FOR ainsi qu’une part signifi-
Philippe Siat, son PDG:
3
cative des fonds APCA
400000m de bois sont sciés
(Chambres d’Agriculture).
chaque année, ce qui se tra-
duit par une rotation quoti-
dienne de 50 poids lourds.
Créer 1000
Côté investissements, ce sont
chaufferies au bois
42 millions d’euros qui ont
été engagés, sans oublier
L’une des actions fortes en-
l’unité de Niederhaslach, ra-
gagées depuis 2007 ...
Voir plus Voir moins
0En page Molsheim 9, les permanences et les sorties du jour
Z.I. DUPPIGHEIM LE CHOIX 2 Expo sur 2500 m Store • Pergola Mobilier de jardin03 88 49 7745
Urmatt/ Congrès de la FNCOFOR Apprendre à gérer la forêt Pendant trois jours la Haute Bruche accueillait le congrès national de la fédération nationale des communes forestières (FNCOFOR*), avec en ou-verture, mercredi à Plaine, l’assemblée générale de l’institut de formation forestière communale de France (IFFC). Ou comment les élus appren-nent à gérer leur forêt. L’IFFC est l’outil juridiqueconstructeur en bois lamel-et technique de la FNCOFORlé-collé, Mathis à Mutter-qui a pour vocation d’appor-sholz, et un négoce de bois à ter une aide à la formation enSte-Croix-aux-Mines, chaque gestion durable des forêtsparticipant se déterminant aux élus et personnels com-selon son centre d’intérêt. La munaux. Son financement visite de Siat, parfaitement est assuré essentiellement rodée, attire toujours beau-par la quote-part des cotisa-coup de monde. Quelques tions que lui reverse la FNCO-chiffres rappelés d’entrée par FOR ainsi qu’une part signifi-Philippe Siat, son PDG: cative des fonds APCA 3 400 000 mde bois sont sciés (Chambres d’Agriculture). chaque année, ce qui se tra-duit par une rotation quoti-dienne de 50 poids lourds. Créer 1000 Côté investissements, ce sont chaufferies au bois 42 millions d’euros qui ont été engagés, sans oublier L’une des actions fortes en-l’unité de Niederhaslach, ra-gagées depuis 2007 porte sur boterie qui transforme 20% le développement de la filière du volume traité en bois de bois-énergie dans un pro-qualité. gramme baptisé «1000 chaufferies bois». Un réseau de dix permanents aide les Un séjour riche en visites communes à monter leurs projets de chaufferie bois, en Un séjour alsacien que les Les participants, ici au Schliffstein, ont notamment planché sur la filière bois-énergie.(Photo DNA) étudiant un plan d’approvi-congressistes venus de toutes sionnement, la qualité des les régions françaises ont combustibles et la qualité gions, un programme «100 sembledes congressistes seavec des pentes fréquentesEn conclusion Jean-Louis Batt semblé apprécier, l’accueil technique des opérations. Les constructions »est lancé. retrouveau refuge du Clubde 30 à 40%, elle est compo-soulignera la volonté de la étant dans la nature de la thèmes abordés concernent C’est ainsi que 130 journéesvosgien du Schliffstein, poursée à 85% de résineux.commune de faire de la forêt Haute Bruche. Un séjour ri-également le bois de3 de formation ont été organi-un barbecue qui finalement17 000 mde bois furent dé-un lieu de loisirs, au-delà de che en visites, qui sera construction, autre axe de sées pour 3300 participants,sera bien arrosé de pluie. Letruits par la tempête de 1999,son enjeu économique. conclu par l’assemblée géné-développement, mais aussi 3 dont 2700 élus. La fédérationrefuge est situé en forêt depuis 12000 mpar le bostry-L’après-midi sera consacré rale de la FNCOFOR à la salle les démarches territoriales et coordonne ces formationsLutzelhouse, forêt qui serache attaquant les arbres fragi-à des visites d’entreprises de polyvalente de La Broque. la biodiversité. Dans le cadre qui sont évaluées en qualitéprésentée par Jean-Louis Batt,lisés. Actuellement le prélè-transformation du bois, la A.Gr. de l’extension à l’utilisation et en pertinence.adjoint au maire. D’une sur-vement annuel est de scieriede résineux Siat-Braun du «bois d’œuvre» avec expé-(*) Lire à ce sujets les DNA 3 Jeudi matin, après les visi-face de 583 ha, et d’une alti-2 000 m ,d’un tiers plus fai-à Urmatt, une scierie de feuil-rimentation dans deux ré-d’hier tes de chantiers en forêt, l’en-tude allant jusqu’à 1010 mble que dans les années 90.lus à Steinbourg, un
ROSHEIM/ POLICE MUNICIPALE Roland Hecker s’en va Après quatorze années au ser-vice de la ville de Rosheim, le brigadier-chef principal de la police municipale, Roland Hecker, prend sa retraite. Au total, il a travaillé 43 ans. Apprenti serrurier, il commen-ce sa carrière chez Lohr à Duppigheim, de 1970 à 1980. Entre-temps, il accomplit son service militaire au dépôt de munitions de Romanswiller. Puis se dirige vers la fonction publique territoriale. Il com-mence comme policier muni-cipal à Mutzig et gravit les échelons pendant seize ans. S’exprimant aussi en alsacien, Après avoir travaillé à Duttlenheim il entretient de bonnes rela-et à Mutzig, le policier a fini sa tions de cordialité avec la po-carrière à Rosheim.(Photo DNA pulation locale comme avec Andlauer) les commerçants du marché. En déménageant à Bischoffs-Mardi, il quittera son unifor-heim avec sa femme, il cher-me, à regrets certes, mais che un travail plus proche de aussi avec la joie de pouvoir son domicile. Il est engagé à consacrer ses activités à sa Rosheim en 1996, où il tra-famille et à ses nombreuses vaille avec son collègue Joël Klein puis avec Éric Froment.connaissances.
Innenheim/ Vue sur paysage Le jeu des courbes
Chaque semaine, cette rubrique propose un autre regard, celui du photographe, sur notre paysage. Aujourd’hui, ce cliché un peu mystérieux, qui joue sur les courbes des serres agricoles du côté d’Innenheim, en toute fin de journée.(Photo DNA J.-P. Kaiser)
o N 127- Dimanche 30 mai 2010
ARF MO12
Molsheim 12
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin