La lecture en ligne est gratuite
Lire Télécharger
Claude Viel
L'ajout de sucre au moût de raisin : chaptalisation ou
macquérisation ?
In: Revue d'histoire de la pharmacie, 89e année, N. 330, 2001. pp. 169-174.
Résumé
L'ajout de sucre au moût de raisin : chaptalisation ou macquérisation ?.
Le sucrage des moûts de raisins trop acides avant fermentation est connu sous le nom de chaptalisation. Ce terme tire son nom
de Jean-Antoine Chaptal, qui fut l'un de ceux qui codifia les méthodes de vinification au début du XIXe siècle, et qui vulgarisa le
sucrage des vins. Comme nous le montrons dans cette étude, cette découverte ne lui appartient pas en propre, mais fut l'oeuvre
de Pierre-Joseph Macquer qui l'exposa très précisément en 1778 dans la seconde édition de son Dictionnaire de Chymie. Tout
en conservant le terme de chaptalisation, largement consacré, il nous apparaît légitime de proposer comme synonyme celui de
macquérisation, d'où le verbe macquériser, équivalent de chaptaliser, afin de rendre hommage et justice à celui qui, le premier,
préconisa et montra toute l'importance du sucrage des moûts de raisins et les avantages que pouvaient en retirer les viticulteurs.
Abstract
The sugaring of grapes : chaptalisation or macquérisation ?.
The sugaring of too much acid grapes musts before fermentation is known as chaptalization. This name is owing to Jean-Antoine
Chaptal, who has codified the wine-making methods at the beginning of XIXth century and who has popularized the sugaring of
wines. As we show in this study, this discovery has been the work of Pierre-Joseph Macquer who has exposed this in 1778 in the
second edition of his Dictionnaire de Chymie.
Beside the term chaptalisation we propose as synonym macquérisation, and the verb macquériser equivalent to chaptaliser, in
order to pay homage to Macquer, the first who has recommended the grapes musts sugaring and who has shown the benefits for
wine growers.
Citer ce document / Cite this document :
Viel Claude. L'ajout de sucre au moût de raisin : chaptalisation ou macquérisation ?. In: Revue d'histoire de la pharmacie, 89e
année, N. 330, 2001. pp. 169-174.
doi : 10.3406/pharm.2001.5213
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/pharm_0035-2349_2001_num_89_330_5213