Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Définition et synonyme de : HINDOUISME

De
10 pages
Article publié par Encyclopaedia Universalis HINDOUISME L'hindouisme est la religion dominante de l'Inde, où elle est le fait de plus de 80 p. 100 de la population. Par opposition au jinisme et au bouddhisme, les deux grandes religions non orthodoxes constituées en marge du milieu brahmanique dominant, l'hindouisme est le prolongement de ces deux phases de la religion indienne que sont le védisme et le brahmanisme. Le védisme correspond à la phase la plus ancienne : composition des hymnes védiques à partir de 1200 avant J.-C., puis fixation du corpus de ces mêmes hymnes vers 1000 avant J.-C., enfin mise en place de rites de sacrifice entre 800 et 600. Le brahmanisme, entendu au sens strict, se constitue entre 600 et 300 ou 200 avant J.-C. environ. Il est centré sur le sacrifice, acte essentiel du culte, destiné à fournir au monde sa prospérité, son bon ordre, et aux morts un au- delà bienheureux. Ce culte est assuré par les brahmanes, qui forment la caste sacerdotale de la société traditionnelle. L'hindouisme émerge entre 300-200 avant J.-C. et les premiers siècles de notre ère. Il tend à se substituer au brahmanisme, bien que ce dernier, entendu au sens large, perdure parallèlement. CCoonnssttiittuuttiioonn eett éévvoolluuttiioonn ddee ll''hhiinnddoouuiissmmee Par rapport au brahmanisme, l'hindouisme est porteur de traits nouveaux. Le panthéon hindou diffère du panthéon védique, dominé par Indra, Varuna, Soma...
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

HINDOUISME

L'hindouisme est la religion dominante de l'Inde, où elle est le fait de plus de 80 p. 100 de la population. Par opposition au jinisme et au bouddhisme, les deux grandes religions non orthodoxes constituées en marge du milieu brahmanique dominant, l'hindouisme est le prolongement de ces deux phases de la religion indienne que sont le védisme et le brahmanisme.

Le védisme correspond à la phase la plus ancienne : composition des hymnes védiques à partir de 1200 avant J.-C., puis fixation du corpus de ces mêmes hymnes vers 1000 avant J.-C., enfin mise en place de rites de sacrifice entre 800 et 600.

Le brahmanisme, entendu au sens strict, se constitue entre 600 et 300 ou 200 avant J.-C. environ. Il est centré sur le sacrifice, acte essentiel du culte, destiné à fournir au monde sa prospérité, son bon ordre, et aux morts un au-delà bienheureux. Ce culte est assuré par les brahmanes, qui forment la caste sacerdotale de la société traditionnelle.

L'hindouisme émerge entre 300-200 avant J.-C. et les premiers siècles de notre ère. Il tend à se substituer au brahmanisme, bien que ce dernier, entendu au sens large, perdure parallèlement.

Constitution et évolution de l'hindouisme

Par rapport au brahmanisme, l'hindouisme est porteur de traits nouveaux.

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin