La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

La vie du R.P. Pierre Joseph Marie Chaumonot, de la Compagnie de Jesus, missionnaire dans la Nouvelle France

De
118 pages
ÏÏItbrarg Mémorial LibraryDarlington XA£Lj±LfiL*Zêfaw ^...O_0 .„.Éoak Y\O.Co Itttm Darlh QHaaa 1 ÎSook.. , L A V I E D U R. P. Pierre MarieJoseph CHAUMONOT, CompagnieDe la de Jésus , dans la NouvelleMiffionnaire France , Ecrite par lui-même par ordre de fon Supérieur l'an 1688. Nouvelle York Isle de Manate, , A la Prejfe Cramoijy de Jean-marie Shea. DÇCC. LVIII,M. . Q/n^s^sJ^ri/ AVANT-PROPOS. Relation que le R. P.LA Chaumonot a écrite de viefa ejl imprimée d'après un manufcrit confervé précieufement à l'Hôtel Dieu de Québec. Le vœu des Huro?ts de Lorette à N, D. de Chartres écrit en lan-, Huronnegue confe?~vé auxeft archives d'Eure-et-Loir et M. Doublet de Boisthibault qui , a déjà publié le texte français "dans beau livre Les vœuxfon " Huronsdes et des Abnaquis A if [4] " ",à Notre Dame de Chartres ^obligeance extrême de mea eu copier exa&ement que pojfîbleaujffi trouve àle texte Huron quon , FApendice. LA VIE DU REV. PÈRE Pierre Marie Chaumonot,Joseph de la Compagnie de Jéfus. ON Rev. Père. Puifque votre Révérence m'a ordonné à la plus grande gloire de Dieu de vous écrire au moins en abrégé toute ma vie je, commence déclarer la barTerTe et lespar mifères dont le Seigneur a eu la bonté de me tirer pour me mettre dans la Sainte Compagnie de Jéfus. Moins je meritois cette grâce plus il en mérite de louanges et de reconnoiffance. [6] eu pour père un pauvre vigneronJ'ai et pour mère une pauvre fille d'un maitre de ans ils me mirentd'école.
Voir plus Voir moins

ÏÏItbrarg
Mémorial LibraryDarlington
XA£Lj±LfiL*Zêfaw
^...O_0 .„.Éoak
Y\O.CoItttm
Darlh
QHaaa
1
ÎSook..,
L A V I E
D U
R. P. Pierre MarieJoseph
CHAUMONOT,
CompagnieDe la de Jésus ,
dans la NouvelleMiffionnaire France ,
Ecrite par lui-même par ordre de fon Supérieur
l'an 1688.
Nouvelle York Isle de Manate, ,
A la Prejfe Cramoijy de Jean-marie Shea.
DÇCC. LVIII,M..
Q/n^s^sJ^ri/AVANT-PROPOS.
Relation que le R. P.LA
Chaumonot a écrite de viefa
ejl imprimée d'après un manufcrit
confervé précieufement à l'Hôtel
Dieu de Québec.
Le vœu des Huro?ts de Lorette à
N, D. de Chartres écrit en lan-,
Huronnegue confe?~vé auxeft
archives d'Eure-et-Loir et M.
Doublet de Boisthibault qui
,
a déjà publié le texte français
"dans beau livre Les vœuxfon
" Huronsdes et des Abnaquis
A if[4]
" ",à Notre Dame de Chartres
^obligeance extrême de mea eu
copier exa&ement que pojfîbleaujffi
trouve àle texte Huron quon
,
FApendice.LA VIE
DU REV. PÈRE
Pierre Marie Chaumonot,Joseph
de la Compagnie de Jéfus.
ON Rev. Père.
Puifque votre Révérence
m'a ordonné à la plus grande
gloire de Dieu de vous écrire
au moins en abrégé toute ma vie je,
commence déclarer la barTerTe et lespar
mifères dont le Seigneur a eu la bonté de
me tirer pour me mettre dans la Sainte
Compagnie de Jéfus. Moins je meritois
cette grâce plus il en mérite de louanges
et de reconnoiffance.[6]
eu pour père un pauvre vigneronJ'ai
et pour mère une pauvre fille d'un maitre
de ans ils me mirentd'école. A l'âge fix
chez mon grandpère à cinq ou fix lieues
de notre village afin que j'apprhTe à lire,
et à écrire. Ils me reprirent enfuite avec
pour peu de temps un de meseux , mais ,
oncles qui étoit prêtre et qui demeuroit à
Chatillon fur Seine ayant eu la bonté de,
me prendre chez lui pour me faire étu-,
dier au collège de cette ville-là.
Après avoir déjà fait quelques progrès
dans le latin mon oncle fouhaita que j'ap-
prhTe le plain chant , fous un muficien qui
étoit de ma claffe. Celui-ci me perfuada
de quitter Chatillon pour le fuivre à
,
Beaune où nous étudierions fous les,
Pères de l'Oratoire. Comme je ne voulus
pas entreprendre ce voyage fans argent je
dérobai environ cent fols à mon oncle
,
pendant qu'il étoit à l'Eglife : avec cela
nous primes la fuite.
Nous marchâmes par des chemins écar-
tés jufqu'à Dijon d'où nous nous ren-,
dimes a Beaune. Nous nous mimesy
en peniion chezunbourgeois : maiscomme
ma finance efloit courte j'écrivis à ma,

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin