Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Le site paléolithique moyen récent du Fond des Blanchards à Gron (Yonne). État des premières recherches et implications - article ; n°3 ; vol.104, pg 421-459

De
39 pages
Bulletin de la Société préhistorique française - Année 2007 - Volume 104 - Numéro 3 - Pages 421-459
Le site paléolithique moyen du Fond des Blanchards a été découvert en 1996 dans une gravière de la basse vallée de l’Yonne. Il est inclus dans une nappe alluviale, la formation de Gron, qui constitue la nappe des 3 m de la vallée de l’Yonne. Fouillé dans un cadre programmé depuis 2003, le gisement a livré plusieurs niveaux d’occupation paléolithiques attribués au Pléniglaciaire inférieur ou au début du Pléniglaciaire moyen weichsélien. Les niveaux les plus anciens (DG, DB, D5, D4, D3 et D2) sont interstratifiés dans les dépôts d’un banc sablo-graveleux inclus dans un système à chenaux tressés. Les niveaux supérieurs (Da, D1) sont inclus dans des limons sableux de plaine d’inondation. Les niveaux D résultent d’une répétition d’occupations dans le même contexte naturel, le long d’une berge d’un bras de rivière. La faune mise au jour (Renne et Cheval) témoigne de conditions climatiques fraîches et d’un paysage plutôt ouvert. La configuration des vestiges lithiques montre que tous les stades de la production d’éclats sont représentés sur le site, de l’acquisition des blocs à la transformation des supports en outils. Les méthodes de débitage mises en oeuvre sont simples et permettent la production d’éclats de morphologies variées, les outils avérés (racloirs) sont rares. Dans le niveau C, le débitage est organisé afin de produire des grands éclats destinés à être transformés en racloirs. L’étude technofonctionnelle de ces racloirs, qui sont particulièrement nombreux, montre la production de différents types de supports sur lesquels la confection s’inscrit de manière spécifique. Les ensembles lithiques du Fond des Blanchards ont été rapprochés, sur les critères technotypologiques, du Moustérien du type Quina tel qu’il est décrit dans le Sud-Ouest de la France. Cependant, les analyses technologiques et technofonctionnelles permettent de réexaminer cette attribution. Les objectifs de production semblent être plus variés et la confection d’outils fait apparaître des morphotypes fonctionnels de racloirs précis. Où se situe donc cette industrie par rapport au Moustérien de type Quina?
The Middle Palaeolithic settlement of «Le Fond des Blanchards» was discovered in 1996 in a gravel quarry of the Yonne valley (Paris Basin, France). It is contained in an alluvial sequence, the Gron formation, which overlies the 3 ± m incision floor. The settlement has yielded several prehistoric levels attributed to the Lower or Middle Pleniglacial Weichselian substages. The lower levels (DG, DB, D5, D4, D3 and D2) are interstratified in a sandy bank deposit belonging to a braided channel. A loamy sand representing floodplain deposits contains the upper levels (Da, D1). The D levels result from different occupations in the same natural context, along the river bank. Faunal remains found on the settlement (Reindeer and Horse) attest to cool climatic conditions and an open landscape. The lithic artefacts configuration shows that all stages of flake production in the
chaîne opératoire are represented on the site, from the acquisition of raw material to the transformation of blanks into tools. The knapping methods are simple and allow the production of a large diversity in flake morphology; «type-tools» are rare. In the C level knapping results in the production of large flakes to be transformed into scrapers. Found in large numbers, they are structured along the same manufacturing concept: it involves intensive reworking. The techno-functional analysis allowed the transformation modalities to be recreated, and showed the production of various types of blanks where reworking took place in ways specific to the different techno-types. The lithic assemblages of Le Fond des Blanchards have been qualified, on techno-typological criteria, as «Moustérien de type Quina», as described in south-western France. However the last technological and techno-functional analyses allow us to reconsider this attribution. The lithic production systems of Le Fond des Blanchards are both classical Quina-like and as original as Levallois. The production objectives seem to be more varied and the manufacturing of tools leads to the realisation of different morpho-types of quite functionally precise scrapers. The lithic production systems of Le Fond des Blanchards, beyond the typological and technological differences, lead to the revising of our definitions, and to looking anew at the variability of the Neanderthalian lithic industries during the last part of the Middle Palaeolithic.
39 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Voir plus Voir moins
VincentLHOMME, CélineBEMILLI, ChristineCHAUSSÉ, AudeCOUDENNEAU, ÉlisaNICOUD, MarinaPAGLI etRoxaneROCCA

BulletindelaSociétépréhistoriquefrançaise
Lesitepaléolithiquemoyen récentduFonddesBlanchards  Yonne).  àÉtGartodne(spremièresrecherches etimplications

-----
Résumé LesitepaléolithiquemoyenduFonddesBlanchardsaétédécouverten 1996dansunegravièredelabassevalléedelYonne.Ilestinclusdansune nappealluviale,laformationdeGron,quiconstituelanappedes3mde la vallée de l’Yonne. Fouillé dans un cadre programmé depuis 2003, le gisement a livré plusieurs niveaux d’occupation paléolithiques attribués auPléniglaciaireinférieurouaudébutduPléniglaciairemoyenweichsé lien.Lesniveauxlesplusanciens(DG,DB,D5,D4,D3etD2)sontinter-stratiésdanslesdépôtsdunbancsablo-graveleuxinclusdansunsystème àchenauxtressés.Lesniveauxsupérieurs(Da,D1)sontinclusdansdes limonssableuxdeplained’inondation.LesniveauxDrésultentd’uneré pétitiondoccupationsdanslemêmecontextenaturel,lelongduneberge dunbrasderivière.Lafaunemiseaujour(RenneetCheval)témoignede conditionsclimatiquesfraîchesetdunpaysageplutôtouvert.Lacongu ration des vestiges lithiques montre que tous les stades de la production déclatssontreprésentéssurlesite,delacquisitiondesblocsàlatrans formationdessupportsenoutils.Lesméthodesdedébitagemisesenœuvre sontsimplesetpermettentlaproductiondéclatsdemorphologiesvariées, les outils avérés (racloirs) sont rares. Dans le niveau C, le débitage est organiséandeproduiredesgrandséclatsdestinésàêtretransformésen racloirs.L’étudetechnofonctionnelledecesracloirs,quisontparticulière mentnombreux,montrelaproductiondedifférentstypesdesupportssur lesquels la confection s’inscrit de manière spécifique. Les ensembles li-thiquesduFonddesBlanchardsontétérapprochés,surlescritèrestechno-typologiques, du Moustérien du type Quina tel qu’il est décrit dans le Sud-OuestdelaFrance.Cependant,lesanalysestechnologiquesettechno-fonctionnellespermettentderéexaminercetteattribution.Lesobjectifsde productionsemblentêtreplusvariésetlaconfectiondoutilsfaitapparaître des morphotypes fonctionnels de racloirs précis. Où se situe donc cette industrieparrapportauMoustériendetypeQuina? Abstract The Middle Palaeolithic settlement of «Le Fond des Blanchards» was discoveredin1996inagravelquarryoftheYonnevalley(ParisBasin, France).Itiscontainedinanalluvialsequence,theGronformation,which overliesthe3±mincisionfloor.Thesettlementhasyieldedseveralprehis -toric levels attributed to the Lower or Middle Pleniglacial Weichselian substages.Thelowerlevels(DG,DB,D5,D4,D3andD2)areinterstrati -fiedinasandybankdepositbelongingtoabraidedchannel.Aloamysand representingfloodplaindepositscontainstheupperlevels(Da,D1).TheD 2007,tome104,no3,p. 421-459
422

V.LHOMME,C.BEMILLI,C.CHAUSSÉ,A.COUDENNEAU,É.NICOUD,M.PAGLIetR.ROCCA
levelsresultfromdifferentoccupationsinthesamenaturalcontext,along the river bank. Faunal remains found on the settlement (Reindeer and Horse)attesttocoolclimaticconditionsandanopenlandscape.Thelithic artefacts configuration shows that all stages of flake production in the chaîneopératoirearenotetdseneerrprofthmshee,itoitifoncaesiuqraw materialtothetransformationofblanksintotools.Theknappingmethods aresimpleandallowtheproductionofalargediversityinflakemorpho -logy;«type-tools»arerare. IntheClevelknappingresultsintheproduction of large flakes to be transformed into scrapers. Found in large numbers, theyarestructuredalongthesamemanufacturingconcept:itinvolvesin -tensivereworking.Thetechno-functionalanalysisallowedthetransforma -tionmodalitiestoberecreated,andshowedtheproductionofvarioustypes of blanks where reworking took place in ways specific to the different techno-types. ThelithicassemblagesofLeFonddesBlanchardshavebeen qualified,ontechno-typologicalcriteria,as«MoustériendetypeQuina», asdescribedinsouth-westernFrance.Howeverthelasttechnologicaland techno-functionalanalysesallowustoreconsiderthisattribution.Thelithic productionsystemsofLeFonddesBlanchardsarebothclassicalQuina-like andasoriginalasLevallois.Theproductionobjectivesseemtobemore variedandthemanufacturingoftoolsleadstotherealisationofdifferent morpho-typesofquitefunctionallyprecisescrapers.Thelithicproduction systems of Le Fond des Blanchards, beyond the typological and techno-logicaldifferences,leadtotherevisingofourdenitions,andtolooking anewatthevariabilityoftheNeanderthalianlithicindustriesduringthe lastpartoftheMiddlePalaeolithic.
PRÉSENTATIONDUSITE ETHISTORIQUEDESTRAVAUX(V.L.) LegisementpaléolithiqueduFonddesBlanchards à Gron dans l’Yonne est localisé dans la boucle de méandre formée par l’Yonne à la hauteur de Gron-Étigny-Rosoy,àquelqueskilomètresausuddelagglo-mérationdeSens(fig.1). Legisement,quiestinscritdanslesformationsnes d’uneanciennenappealluvialedel’Yonnesituéeàplus dunkilomètreducoursactueldelarivière,occupait àsadécouvertelafrangeoccidentaled’unecarrièrede matériauxalluvionnairesquiexploitaitlesalluvionsde la boucle de méandre. La surveillance archéologique de cette carrière depuis une dizaine d’années a livré plusieursautressitespaléolithiquÉetsi(g.1):ungise-ment du Paléolithique moyen à gny «l e Brassot PLM»,ungiselmÉentadnugPialéolitqhiuqeulqesuuespécreinetuariannecsiedne, le Chemin de v le 3, à mètresaunord,desgisementsduMagdaléniensupé -rieurleChemindelÉvangile1et2audroitdu derniersiteetunsitedelanduMagdalénienàÉtigny leBrassot»(Lhommeetal.,2004). « Le site du Fond des Blanchards a été identifié en juin 1996 à l’occasion de l’ouverture d’un nouveau secteurd’exploitationdelacarrière,lorsd’undiagnos -ticréalisédanslecadreduprogrammed’interventions archéologiques dans les carrières du département de l’Yonne (Colletet al., 1997). Les premiers indices apparuslorsdessondagesainsiquel’extensionprésu -méedugisementsurlaparcelleengagèrenttrèsrapi -dementl’exploitantàabandonnerleprojetd’extraction. Le rapport résultant de cette intervention, bien BulletindelaSociétépréhistoriquefrançaise
quessentiellementconsacréauxrésultatsdelafouille del’occupationgauloisedelaparcelle,futcependant l’occasiondelivrerunepremièreprésentationdusite etdesonindustrielithiqueparY.Pautrat(Colletetal., 1997). Malgré la mise en réserve effective de la parcelle dès1996,létatdedégradationaudroitdessondages restés ouverts devint tel que le service régional de lArchéologiedeBourgognedûtengageruneopération d’évaluation spécialisée en début d’année 1999, afin depréciserréellementlaconservationetlextensiondu niveauarchéologique.Cetteintervention,réaliséepar L. Bourguignon, A. Delagnes, C. Chaussé et nous-même,bienquemodesteentermesdemoyens,permit d’identifier au moins trois nouveaux niveaux archéo -logiques(D1,D2etD3)stratiésdansuneséquence fluviatile fine située au nord du gisement connu (Lhommeetal.,1999).Cetterapideinterventionetses résultatsmirentenévidencelecaractèreexceptionnel delaportiondegisementstratifiéeencontextefluvia -tileetlegrandintérêtqu’enprésenteraituneétudeau moinspartielle(Jaubert,2003). La découverte, à la fin de l’année 2001, des gise -dmueCnthsemmagdaléÉnvienetpaléolithiquesupérieurancien indel’ angile1à3surlagravièredeGron (Lhommeetal.,2004)remitàl’ordredujourlespro -blèmes de conservation du gisement du Fond des Blanchards.Aprèsplusieursvisitessurleterraindans lecourantdel’année2002etleconstatd’unedégra -dationdeplusenplusimportantedusite,nousavons décidé d’engager une première campagne de fouille programmée en 2003, afin d’établir le bilan sanitaire global du gisement, mais également de préciser la natureetlapositiondesniveauxDetdentreprendre 2007,tome104,no3,p. 421-459
LesitepaléolithiquemoyenrécentduFonddesBlanchardsàGron(Yonne).Étatdespremièresrecherchesetimplications
Fig.1FudtnemessesesittisadonoLilacetdugideGronhtqieusplaoéil
lestravauxnécessairesàlamiseenœuvrededatations radiométriques variées (Lhommeet al., 2003). Cette premièrecampagneaétésuivied’unprogrammetrien -naldefouillesquis’achevaen2006. Lacontributionproposéeicineprétendpasàl’ex -haustivité. Elle a pour but de faire état des premiers résultatsdesrecherchesengagéessurlesitedepuislété 2003.S’ilestdifficileenl’étatdedonneruneprésen -tationéquilibréedanslamesureoùlesdifférentstra -vauxencourssontàdesétatsd’avancementvariés,un certain nombre d’études, notamment celles réalisées BulletindelaSociétépréhistoriquefrançaise
onddesBlanchards(V.Lhomme).
423
dansuncadreuniversitairesurdessériesàmi-fouilles etquidoiventêtrepoursuiviesdanslesannéesàvenir (Coudenneau,2004;Nicoud,2005;Pagli,2005),per-met d’inscrire le site dans les principaux axes de re -cherches du Paléolithique moyen récent.Aussi, bien qu’inévitablement partiel, ce premier bilan permet égalementdemettreenperspectivelesdonnéesdispo -nibles et d’entamer une réflexion sur la place des systèmes de production lithiques du Fond des Blan -chardsdanslepaysageduPaléolithiquemoyenrécent del’Europedel’Ouest. 2007,tome104,no3,p. 421-459
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin