Cet ouvrage et des milliers d'autres font partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour les lire en ligne
En savoir plus

Partagez cette publication

Université Paris-Créteil
Institut d’Urbanisme de Paris XII

Thèse en Urbanisme

Présentée et soutenue le 17 septembre 2008





Le stationnement résidentiel sur l’espace public
État des lieux, problèmes et perspectives.

Une application à l’agglomération lilloise.

Sylvie MATHON



Directeur de Thèse : Jean-Pierre ORFEUIL, Professeur à l’Institut d’Urbanisme de Paris XII.

JURY
Gabriel DUPUY, Professeur à l'Université de Paris 1 Panthéon Sorbonne.

Marie-Hélène MASSOT, Directrice de recherche à l’INRETS, LVMT - Université Paris EST

Philippe MENERAULT, Professeur à l'UFR de Géographie-Aménagement de l'Université de
Lille 1, Directeur de l'Institut d'Aménagement et d'Urbanisme de Lille

Hubert PEIGNE, Ingénieur Général des Ponts et Chaussées

Jean - Louis SEHIER, Directeur du Service Cadre de Vie, Lille Métropole Communauté
Urbaine

Remerciements

Cette recherche a été menée dans le cadre d’une formation qualifiante prise en charge par le
ministère de l’Écologie, de l’Énergie et du Développement Durable et de l’Aménagement du
Territoire. Mon positionnement au sein de l’équipe d’études du CETE Nord Picardie a
grandement facilité l’accès aux bases de données utilisées dans le cadre de la Thèse.
L’opportunité et la richesse des relations de travail avec les services de Lille Métropole
Communauté Urbaine m’ont permis de défricher la problématique avec un fort ancrage
territorial.

Je tiens à remercier Jacques SOUBEIRAN et Jean-Daniel VAZELLE qui en leur qualité de
Directeur du CETE Nord Picardie, m’ont permis de réaliser ce travail de recherche dans le
cadre professionnel.

Je remercie sincèrement Jean-Pierre ORFEUIL pour m’avoir accordée immédiatement sa
confiance et accompagnée tout au long de ces années de ses conseils et de ses
encouragements.

J’exprime toute ma gratitude aux membres du Jury pour m’avoir fait l’honneur de porter
intérêt à mes travaux.

J’ai une reconnaissance particulière pour Catherine GANTER, pour la qualité de notre
collaboration. De nombreuses idées de la Thèse ont pris forme à la suite de nos discussions.
Pour Christine GIRAUDON qui m’a toujours soutenue dans cette démarche personnelle.

Mon amitié au cercle de mes relecteurs : Bernard QUETELARD pour son avis pertinent et
professionnel. Patrick, Claire, Pauline, Dominique et Didier pour leur lecture avisée.

Un grand merci à mes collègues, Géraldine, Marc, Christophe et tous les autres pour leur aide
et leurs contributions.

A mes filles, Johanne et Anaëlle.







SOMMAIRE

Introduction ......................................................................................................... 11
ère1 Partie - Pourquoi stationner dans la rue pose problème ? L’évolution des
politiques publiques face à la pression automobile. ............................................ 21
1 L’évolution des politiques publiques face à la pression automobile ............. 23
1.1 Le stationnement, un terme simple pour un sujet complexe ................................................................. 23
1.1.1 Un sujet sensible intimement lié à la liberté automobile : histoire d’un consensus collectif qui a
conduit à la bienveillance du stationnement résidentiel dans la rue .............................................................. 30
1.1.2 La mise en évidence d’un fonctionnement en réseau .................................................................... 41
1.1.3 L’espace de stationnement en interface entre transport et habitat : une extension de l’espace privé
sur l’espace public ......................................................................................................................................... 47
1.2 Le stationnement résidentiel sur voirie, une bienveillance devenue progressivement un droit acquis .. 57
1.2.1 L’auto-génération d’espace de stationnement : un processus sans fin .......................................... 63
1.2.2 Les atouts de la réponse voirie face aux besoins croissants de stationnement résidentiel ............. 65
1.2.3 L’évolution de la prise en compte du stationnement résidentiel par l’urbanisme : réalités et limites
d’action 68
1.3 Et si les besoins de stationner disparaissaient avec la voiture ? ............................................................ 73
1.3.1 La baisse des besoins de stationnement résidentiel n’est pas d’actualité dans les quartiers
d’habitat, hors de centres-villes ..................................................................................................................... 74
1.3.2 Une stabilisation des besoins de stationnement : l’atteinte d’un seuil de maturité du parc
automobile ..................................................................................................................................................... 76
1.3.3 Une voiture autrement : l’évolution technologique et l’optimisation de son usage…mais pas de
son stationnement à domicile ........................................................................................................................ 80
1.4 L’absence de visibilité d’ensemble de l’offre conduit à une gestion dispendieuse d’espace urbain :
logiques d’acteurs et modes de gestion différenciés ......................................................................................... 87
1.4.1 Le stationnement résidentiel revêt des réalités financières différentes : gratuit ou payant,
investissement/loyer ou abonnement ? .......................................................................................................... 89
1.4.2 Un jeu d’acteurs compliqué : des gagnants et des perdants ........................................................... 96
1.5 Le stationnement dans la rue, un inhibiteur de projets urbains ............................................................. 99
1.5.1 Les coûts de gestion publique du stationnement dans la rue ....................................................... 101
1.5.2 La place nécessaire à la voiture se fait au détriment d’espaces de vie, de la rue ou du logement :
un choix à faire. ........................................................................................................................................... 102
1.5.3 L’effet de coupure du stationnement : obstacle et masque de visibilité en milieu urbain ........... 105
1.5.4 La perte de valeur d’usage de l’espace public : un impact difficile à appréhender ..................... 109
Le stationnement résidentiel sur l’espace public.
Etat des lieux, problèmes et perspectives. Sommaire : p.5 / 464 1.5.5 La dégradation de l’accessibilité globale : la mise en oeuvre entravée des politiques publiques de
déplacements ............................................................................................................................................... 113
1.6 Réduire la place de stationnement résidentiel dans la rue : les vraies et fausses questions ................. 119
1.6.1 Passer d’une priorité automobile à un espace public pour tous : une phase de transition et des
aspirations contradictoires ........................................................................................................................... 121
1.6.2 L’impact sur l’attractivité d’un quartier ...................................................................................... 124
1.6.3 Favoriser le stationnement résidentiel permettrait de réduire l’usage automobile ...................... 126
1.6.4 Supprimer des places dans une rue : effets de bord sur les rues voisines ou de report autour
d’arrêts de transports ................................................................................................................................... 130
1.6.5 Réduire la possibilité d’une offre gratuite : le risque de pénalisation des petits ménages et des
ménages à faibles ressources ....................................................................................................................... 132
1.7 Mauvaise allocation d’espace, l’illustration des quartiers de « grands ensembles » ........................... 134
1.7.1 Une forme urbaine spécifique, contemporaine de l’automobile .................................................. 135
1.7.2 La voiture dans les grands ensembles. ........................................................................................ 138
1.7.3 La perte de valeur du patrimoine ou les dessous d’un mauvais calcul ........................................ 141
ème2 Partie - Un besoin de méthode pour comprendre. Un exercice appliqué sur
l’agglomération lilloise...................................................................................... 151
2 Un besoin de méthode pour comprendre : un exercice appliqué sur
l’agglomération lilloise...................................................................................... 153
2.1 Un terrain d’application, l’agglomération lilloise ............................................................................... 155
2.2 L’état de l’offre privée de stationnement : la revue des sources statistiques disponibles .................... 159
2.3 Estimer les réserves de capacités de stationnement : une approche en terme d’agencement urbain ... 163
2.3.1 Une approche fine et localisée ..................................................................................................... 163
2.3.2 Une étude par typologie de quartiers ........................................................................................... 165
2.4 Qualifier les quartiers en fonction de leur sensibilité au stationnement .............................................. 167
2.4.1 Indicateurs de besoin d’aires privées de stationnement à l’échelle communale .......................... 168
2.4.2 Indicateur de sensibilité au stationnement à l’échelle d’un quartier ............................................ 169
2.5 Connaître les usages des ménages pour comprendre les choix de stationnement ............................... 170
2.5.1 les enquêtes d’occupation du stationnement sur voirie ............................................................... 171
2.5.2 les enquêtes qualitatives .............................................................................................................. 174
ème3 Partie - Des outils pour établir l’état de l’existant ..................................... 183
3 Des outils pour établir l’état de l’existant.................................................... 185
3.1 L’impact du déficit de l’offre privée sur la contribution croissante de la rue pour le stationnement
résidentiel : réalité et mesure. .......................................................................................................................... 187
3.1.1 Des communes plus confrontées au déficit de l’offre que d’autres ............................................. 191
3.1.2 Le patrimoine de stationnement résidentiel est plus récent que le patrimoine des logements. .... 194
3.1.3 La densité urbaine, facteur d’acuité du déficit d’équipement des logements en stationnement .. 195
3.2 L’exploration des réserves de disponibilité d’un quartier : une approche urbanistique ...................... 203
Le stationnement résidentiel sur l’espace public.
Etat des lieux, problèmes et perspectives. Sommaire : p.6 / 464 3.2.1 Le déficit de l’offre publique de rue : le cas des quartiers anciens .............................................. 204
3.2.2 La révélation du potentiel privé : une approche par la densité des espaces bâtis et non bâtis. .... 208
3.2.3 Hiérarchiser les quartiers en fonction d’un indicateur de sensibilité au stationnement ............... 215
3.2.4 Des fiches techniques par quartier ............................................................................................... 229
ème4 Partie - La rue, Un espace stratégique à haute valeur d’usage .................. 245
4 La rue : un espace stratégique à haute valeur d’usage ................................ 247
4.1 Le choix, un jeu d’ajustement entre plusieurs critères ........................................................................ 248
4.1.1 La préférence pour la proximité : en distance, en temps, en sécurité .......................................... 249
4.1.1.1 La proximité en distance ......................................................................................................... 249
4.1.1.2 La proximité en temps d’accès ................................................................................................ 253
4.1.1.3 La proximité en sécurité .......................................................................................................... 260
4.1.2 Stratégies individuelles et organisation informelle du quartier ................................................... 268
4.2 Liberté de stationner ou liberté de circuler : un arbitrage difficile ...................................................... 277
4.2.1 Un espace stratégique du quartier qui bénéficie d’une priorité pour le stationnement résidentiel
279
4.2.2 L’espace de stationnement entame les conditions de déplacements ............................................ 283
4.2.3 Mais qu’on ne souhaite pas réellement remettre en cause : la rue comme une aubaine .............. 289
4.2.4 Jusqu’à la crise : Les facteurs accélérateurs de tendance ............................................................ 290
4.2.4.1 La division de grands logements en plusieurs appartements ................................................... 292
4.2.4.2 L’effet de report de la politique de stationnement lilloise sur les quartiers de banlieue proches
295
4.2.4.3 Le renouvellement des ménages .............................................................................................. 300
4.2.4.4 Le détournement d’usage des garages ..................................................................................... 303
4.3 Payer l’espace de stationnement résidentiel ne vas pas de soi ............................................................ 309
4.3.1 Le profil des ménages équipés en aires privées de stationnement ............................................... 316
4.3.2 Niveau de service et acceptation à payer ..................................................................................... 324
4.3.3 La capacité à payer : une problématique sociale du stationnement ............................................. 338
ème5 Partie - La légitimité d’une intervention publique dans les quartiers
résidentiels ......................................................................................................... 355
5 La légitimité d’une intervention publique dans les quartiers résidentiels ... 357
5.1 Les priorités du stationnement de courte durée sur le stationnement résidentiel sur voirie ................ 361
5.2 Une culture locale du stationnement résidentiel .................................................................................. 365
5.2.1 Un pré-requis nécessaire pour aborder le sujet avec les riverains ............................................... 366
5.2.2 Anticiper les situations de saturation de l’espace public ............................................................. 368
5.3 La valeur d’usage de l’espace public : entre fonctionnalités collectives et appropriations privatives. 371
5.3.1 Les plans de mise en accessibilité de la voirie : une opportunité pour réfléchir au stationnement
résidentiel dans la rue .................................................................................................................................. 373
Le stationnement résidentiel sur l’espace public.
Etat des lieux, problèmes et perspectives. Sommaire : p.7 / 464 5.3.2 L’incitation publique auprès des milieux professionnels : faire émerger des nouveaux modes de
conception des aires de stationnement résidentiel dans une logique de développement durable ................ 375
5.3.3 La conception d’aires de stationnement résidentiel en lien avec les besoins de gestion des eaux
pluviales et/ou des déchets ménagers : la création d’aires logistiques urbaines .......................................... 378
5.3.4 La valeur d’usage des espaces publics : une estimation à partir de la valeur foncière d’un quartier
386
5.4 Optimiser le recours à l’urbanisme réglementaire : l’équipement des logements neufs et la création
d’un réseau de parkings de voisinage .............................................................................................................. 388
5.4.1 La prise en compte du stationnement résidentiel dans le Projet d’Aménagement et de
Développement Durable .............................................................................................................................. 389
5.4.2 L’exercice normatif du PLU pour assurer l’équipement des nouveaux logements ..................... 390
5.4.3 L’utilisation de la procédure des emplacements réservés pour la création du réseau de parkings de
voisinage 394
5.4.4 La participation en cas de non-réalisation de stationnement : une source de financement du réseau
de « parkings de voisinage » ....................................................................................................................... 397
5.5 Faire émerger les partenariats et les projets innovants : une gestion économe du stationnement ....... 399
5.5.1 Le statut et les modes de gestion des « parkings de voisinage » ................................................. 399
5.5.2 La mise en commun de l’offre de stationnement : service de stationnement en ligne ou gestion
mutualisée ................................................................................................................................................... 401
5.6 Veiller à l’équité d’accès à la voiture : une politique sociale du stationnement .................................. 404
5.6.1 Compenser l’impact budgétaire d’un loyer/achat d’un emplacement privé de stationnement : une
APL stationnement ...................................................................................................................................... 406
5.6.2 Les bailleurs sociaux, des partenaires locaux à mobiliser ........................................................... 409
5.7 Maîtriser les interactions entre les actions menées dans les périmètres denses et bien desservis par les
transports en commun et les autres quartiers : les enjeux de cohérence à l’échelle d’une agglomération ...... 416
5.7.1 Un périmètre d’analyse à l’échelle de l’agglomération: un observatoire du stationnement
résidentiel .................................................................................................................................................... 417
5.7.2 Des perspectives pour une offre de stationnement « éloignée » du logement ............................. 420
5.7.3 Le contrôle du stationnement résidentiel : les atouts d’une police communautaire du
stationnement. ............................................................................................................................................. 421
Conclusion générale de la thèse ........................................................................ 427
6 Conclusion générale de la thèse : le stationnement résidentiel, la pertinence
d’une approche à grande échelle ....................................................................... 429
Table illustrations .............................................................................................. 437
Bibliographie ..................................................................................................... 445
Le stationnement résidentiel sur l’espace public.
Etat des lieux, problèmes et perspectives. Sommaire : p.8 / 464
Le stationnement résidentiel sur l’espace public.
Etat des lieux, problèmes et perspectives. Introduction – p.9 / 464 Le stationnement résidentiel sur l’espace public.
Etat des lieux, problèmes et perspectives. Introduction : p.10 / 464