//img.uscri.be/pth/517be10b0a2a6a01f725a5f5c96a590b0bc364d4
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Le transfert de connaissance intra-organisationnel : une approche par les mouvements de mobilité interne, Intra-organizational knowledge tranfer : an investigation through internal mobility

De
494 pages
Sous la direction de Véronique Perret
Thèse soutenue le 23 octobre 2009: Tours
La gestion de la connaissance est devenue un enjeu central pour la compétitivité des entreprises. Elle conduit les chercheurs et les praticiens à s’interroger de plus en plus sur les démarches envisageables pour valoriser, pérenniser, transférer et créer la connaissance organisationnelle. Cette recherche propose d’étudier un évènement de la vie professionnelle du salarié, la mobilité interne, souvent désigné comme un moyen de transférer la connaissance dans l’organisation. La mobilité entraînerait en effet dans son sillage, le déplacement des connaissances du salarié. Complexe, la mobilité interne révèle cependant des réalités diverses induites par sa polymorphie (changement de métier, de service, déplacement géographique, …). En étudiant dans le temps les événements auxquels sont confrontés les salariés mobiles, cette recherche tente d’améliorer la compréhension du processus de transfert de connaissance intra-organisationnel en mettant en exergue le rôle double joué par l’acteur mobile: créateur mais également acquéreur de connaissances. La méthodologie qualitative longitudinale choisie s’appuie sur les récits d’expériences de vingt-cinq acteurs d’une même société recueillis durant soixante-quinze entretiens semi-directifs. Le suivi des acteurs à partir des premiers mois sur leur nouveau poste jusqu’à leur première année d’exercice fournit une approche subjective de ce moment particulier de la carrière professionnelle tout en éclairant les logiques du transfert de connaissance intra-organisationnel.
-Transfert de connaissance intra-organisationnel
-Identification
-Mobilité interne
-Socialisation organisationnelle
-Transition de rôles
Organizational knowledge has become a central issue for competitiveness of enterprises. Therefore, researchers and practitioners wonder more and more about the activities, which could develop, maintain, transfer and create organizational knowledge. This research proposes to study a particuliar event of the career, internal mobility, often referred to as a means to transfer knowledge in the organization. The mobility could therefore lead to the displacement of employee’s knowledge. Internal mobility is however complex, it reveals different realities induced by its various content (job change, service change, geographical shift, ...). By a longitudinal analysis of the events faced by mobile workers, this research seeks to better understand the processus of intraorganizational knowledge transfert and underlies the both role played by the actor : source but also recipient of knowledge. A longitudinal qualitative methodology is chosen. The data collected are based on the life stories of twenty-five employees from the same company questioned during seventy-five semi-structured interviews. These actors have been accompanied from their first month on the new affectation until their first year. This monitoring provides a subjective approach of this specific moment of an individual’s career and contributes to highlight the logic of intraorganizational knowledge transfer.
Source: http://www.theses.fr/2009TOUR1003/document
Voir plus Voir moins



UNIVERSITÉ FRANÇOIS - RABELAIS
DE TOURS


ÉCOLE DOCTORALE SCIENCES DE L’HOMME ET DE LA SOCIETE
CENTRE D’ETUDES ET DE RECHERCHE EN MANAGEMENT DE TOURAINE
E.A. 2109


THÈSE
présentée par

Amélie NOTAIS

soutenue le 23 Octobre 2009
pour obtenir le grade de Docteur de l’université François - Rabelais de Tours
en Sciences de Gestion

Le transfert de connaissance intra-organisationnel
Une approche par les mouvements de mobilité interne




THÈSE dirigée par :
Mme PERRET Véronique Professeur à l’Université Paris - Dauphine

RAPPORTEURS :
Mme CHARREIRE - PETIT Sandra Professeur à l’Université Paris - Sud 11
Mme SCHMIDT Géraldine Professeur à l’IAE de Paris, Université Paris 1


JURY :
Mme BESSIRE Dominique Professeur à l’IAE d’Orléans, Université d’Orléans
Mr BRILLET Franck MCF HDR à l’IAE de Tours, Université de Tours
Mme CHARREIRE - PETIT Sandra Professeur à l’Université Paris - Sud 11
Mme PERRET Véronique Professeur à l’Université Paris - Dauphine
Mme SCHMIDT Géraldine Professeur à l’IAE de Paris, Université Paris 1










L’université n’entend donner ni approbation ni improbation
aux opinions émises dans les thèses. Ces opinions doivent être
considérées comme propres à leurs auteurs.

i






Pour tous ceux qui m’ont accompagnée dans cette aventure,
A ma famille.
ii
Remerciements


Si la thèse est souvent décrite et vécue comme un travail solitaire, elle s’accompagne pourtant
de multiples rencontres au sein du laboratoire, durant les enseignements, colloques et
démarches empiriques. Au travers ces quelques lignes, je souhaite remercier toutes les
personnes qui ont contribué, chacune à leur manière, à l’aboutissement de ce travail.

Mes premières pensées se dirigent tout naturellement vers ma directrice de recherche qui, tout
au long de ce parcours a su me conseiller, m’encourager et me soutenir. Je la remercie pour sa
présence et sa disponibilité depuis les premiers jours. Elle n’a pas seulement encadré cette
recherche mais a su, au cours de nos entrevues, par ses conseils et remarques, aiguiser ma
curiosité et mon désir d’entreprendre une carrière de chercheur.

Je souhaite manifester toute ma gratitude aux professeurs Sandra Charreire et Géraldine
Schmidt qui me font l’honneur de rapporter ce travail doctoral après avoir nourri mes
réflexions par la richesse de leurs écrits. Je tiens également à remercier le Professeur
Dominique Bessire et Franck Brillet d’avoir accepté de participer à ce jury et pour leur
accompagnement depuis le début de cette recherche, que ce soit au cours de ma formation
doctorale ou durant ces quelques années à l’IAE de Tours.

Je désire également exprimer ma reconnaissance à tous les membres, actuels et passés, du
Cermat et de la fédération Gaston Berger, tant pour leurs conseils que pour leurs
encouragements. Je pense plus particulièrement à Franck Brillet et Jocelyne Abraham pour
leur aide au cours de mes démarches exploratoires, à Jérôme Méric pour ses nombreuses
remarques et ses réflexions au cours de l’avancement de mon travail, à Jean Desmazes et
Karima Bouaiss pour leurs encouragements, à Julie Tixier pour ses recommandations
décisives durant les derniers mois de rédaction et enfin, à Monique Zollinger pour ses
précieux conseils tout au long de cette recherche.


iii
Je témoigne aussi toute ma gratitude aux personnes qui fondent le cœur de cette recherche.
Aux acteurs mobiles d’abord, qui, par leur franchise et leur gentillesse, ont participé
activement à la construction de cette recherche. Leur soutien et leur rencontre furent pour moi
de véritables moteurs à l’aboutissement de ce travail. A mon référent terrain ensuite, et à tous
les acteurs de la société étudiée qui ont contribué, de près ou de loin, à favoriser mes
investigations empiriques. Aux responsables ressources humaines enfin qui, au cours de la
démarche exploratoire, ont accepté de m’offrir une partie de leur temps si précieux.

Le travail doctoral offre également l’opportunité de partager avec d’autres doctorants, les
doutes, inquiétudes, souvent mécompris par ceux qui ne se sont pas engagés sur cette voie. Au
fil de ce travail, je pense avoir, avec certains d’entre eux, construit de vrais liens d’amitié. Je
tiens, à ce titre, à remercier Aurore Ingarao, Denis Chabault, Jeanne Lallement et Sylvie
Ducroux pour les moments de bonheur partagés.

Enfin, mes dernières lignes sont réservées à mes proches. Je suis heureuse que Cécile,
Antoine, Marie, Candice et Aurélie aient su accepter et pardonner mes nombreuses absences.
Leur présence fut décisice. Je souhaite également prouver ma gratitude à ma famille. Je
remercie mes parents, pour leur confiance depuis toujours. Papa, merci pour ton écoute et ton
soutien moral, Maman, merci pour tes relectures attentives et ton aide indéfectible. Je ne
saurais suffisamment remercier mon frère, Sylvain, pour les nombreuses joies que lui et sa
belle famille ont pu me procurer et son précieux soutien logistique lors de mes déboires
informatiques. Ma grand-mère a également joué un rôle crucial, par sa patience, sa
détermination et son comportement de tous les jours, elle est, pour moi, une source
inépuisable d’inspiration. Mes derniers remerciements s’adressent enfin à François, qui a vécu
cette thèse au plus près, partageant à mes côtés, les moments d’exaltations mais aussi, les
moments plus délicats de doutes, son soutien fut primordial.
iv
Résumé

La gestion de la connaissance est devenue un enjeu central pour la compétitivité des
entreprises. Elle conduit les chercheurs et les praticiens à s’interroger de plus en plus sur les
démarches envisageables pour valoriser, pérenniser, transférer et créer la connaissance
organisationnelle. Cette recherche propose d’étudier un évènement de la vie professionnelle
du salarié, la mobilité interne, souvent désigné comme un moyen de transférer la
connaissance dans l’organisation. La mobilité entraînerait en effet dans son sillage, le
déplacement des connaissances du salarié.

Complexe, la mobilité interne révèle cependant des réalités diverses induites par sa
polymorphie (changement de métier, de service, déplacement géographique, …). En étudiant
dans le temps les événements auxquels sont confrontés les salariés mobiles, cette recherche
tente d’améliorer la compréhension du processus de transfert de connaissance intra-
organisationnel en mettant en évidence le rôle double joué par l’acteur mobile : créateur mais
également acquéreur de connaissance.

La méthodologie qualitative longitudinale choisie s’appuie sur les récits d’expériences de
vingt-cinq acteurs d’une même société recueillis au cours de soixante-quinze entretiens semi-
directifs. Le suivi des acteurs à partir des premiers mois de leur prise de poste jusqu’à leur
première année d’exercice fournit une approche subjective de ce moment particulier de la
carrière professionnelle tout en éclairant les logiques du transfert de connaissance intra-
organisationnel.



Mots clés :
Transfert de connaissance intra-organisationnel, mobilité interne, socialisation
organisationnelle, transition de rôles, identification.
v
Abstract

Organizational knowledge has become a central issue for competitiveness of enterprises.
Therefore, researchers and practitioners wonder more and more about the activities, which
could develop, maintain, transfer and create organizational knowledge. This research
proposes to study a particuliar event of the career, internal mobility, often referred to as a
means to transfer knowledge in the organization. The mobility could therefore lead to the
displacement of employee’s knowledge.

Internal mobility is however complex, it reveals different realities induced by its various
content (job change, service change, geographical shift, ...). By a longitudinal analysis of the
events faced by mobile workers, this research seeks to better understand the processus of
intraorganizational knowledge transfert and underlies the both role played by the actor :
source but also recipient of knowledge.

A longitudinal qualitative methodology is chosen. The data collected are based on the life
stories of twenty-five employees from the same company questioned during seventy-five
semi-structured interviews. These actors have been accompanied from their first month on the
new affectation until their first year. This monitoring provides a subjective approach of this
specific moment of an individual’s career and contributes to highlight the logic of
intraorganizational knowledge transfer.



Key words :
Intra-organizational knowledge transfer, internal mobility, organizational socialization,
organisational socialization, roles transition, identity transition.



vi

Table des matières
Introduction générale ............................................................................................1

Partie 1 – Transferts de connaissance et mobilité interne Les enjeux de
l'alliance : de la littérature au design méthodologique..................................13!
Chapitre 1 La mobilité interne : Logiques organisationnelles et individuelles d’un
changement de rôle................................................................................. 15!
"#! $%!&'()%**%+!*',-.(%+!'/,0&-+01-'&&%**%+!2'(/!3%!&'()%**%+!/40*-14+!%52-/-.(%+#"6!
"#"#!$%!&'()*%!(%!+,--.)-%!/-,(./.'00%**%!%/!1'0!&,-+23!.0/%-0%!(4!/-,5,.* ################################"6!
"#"#"#! $%!&,-+23!.0/%-0%!(4!/-,5,.*!%/!*,!+,--.)-%!/-,(./.'00%**%################################78!
"#"#7#! $%1!%09%4:!(%1!-%*,/.'01!(;%&<*'.!=!*'0>!/%-&%####################################################7"!
"#7#!$%1!0'45%**%1!*'>.?4%1!(%!+,--.)-%#########################################################################7@!
"#@#!A.1%!%0!B45-%!(%!*,!&'C.*./3!.0/%-0%###################################@8!
"#@#"#! $'>.?4%!(;,-C./-,>%!%0/-%!&'C.*./3!.0/%-0%!%/!-%+-4/%&%0/!%:/%-0%###########################################@8!
"#@#7#! D0%!*'>.?4%!(;,+/.'0!1%>&%0/3%##################################################@E!
7#! 8'9-0*-+01-'&!'/,0&-+01-'&&%**%!9'&1%:1(0*-+4%!3%!*;-&3-)-3(#########################################<7!
7#"#!F'0/%:/%!.0(.5.(4%*!(%!*,!&'C.*./3!.0/%-0%!G!&'/.5,/.'01!%/!-31.1/,0+%1 ###############################H@!
7#"#"#! A'/.5,/.'01###########################################################################################################################H@!
7#"#7#! I0+,1/-%&%0/!%/!-31.1/,0+%1!=!*,!&'C.*./3################################HJ!
7#7#!K'+.,*.1,/.'0!'->,0.1,/.'00%**%###############L@!
7#7#"#! $%!(35%*'<<%&%0/!(;40!0'45%,4!-M*%#######################################################################################################L@!
7#7#7#! D0%!/-,01./.'0!.(%0/./,.-%###############################################################LJ!
7#7#@#! D0%!,+?4.1./.'0!(%!+'00,.11,0+%1!%/!40!(35%*'<<%&%0/!(%!+'&<3/%0+%1N7!
Chapitre 2. La connaissance et son transfert dans l’organisation..................................... 72!
"#! =0!9'&&0-++0&9%!%&!5-*-%(!'/,0&-+01-'&&%*!>!$(!9'&+1/(-1!-&3-)-3(%*!?!*0!/%++'(/9%!
+1/01%,-.(%################################################################################################################################################@<!
"#"#!$%1!(.OO3-%0/%1!,<<-'+2%1!/23'-.?4%1!(%!*,!+'00,.11,0+%##########################JH!
"#"#"#! $,!+'00,.11,0+%!G!*%!+B4-!1/-,/3>.?4%!(%!*;,5,0/,>%!+'0+4--%0/.%*#############################################JL!
"#"#7#! $,!+'00,.11,0+%!%/!*%1!-'4/.0%1!G!*%!+B4-!1/-,/3>.?4%!(%!*,!14-5.%!'->,0.1,/.'00%**%##########JE!
"#"#@#! P4!Q0'R*%(>%!,4!Q0'R.0>!G!5%-1!40%!+'0+%</.'0!1'+.,*%S!(T0,&.?4%!%/!+'0/%:/4,*.13%!(%!
*,!+'00,.11,0+%#####################################################################################################################################################################E8!
"#7#!$%1!(.OO3-%0/1!0.5%,4:!(;,0,*T1%!(%!*,!+'00,.11,0+%#####EH!
7#! A/0&+B%/1!3%!9'&&0-++0&9%!30&+!*;'/,0&-+01-'& ###################################################################67!
7#"#!P%1+-.</.'0!>303-,*%!(4!<-'+%1141 ########################################6@!
7#"#"#! $%1!+'0/'4-1!(4!/-,01O%-/!(%!+'00,.11,0+%#############################################################################################6@!
7#"#7#! $%1!3/,<%1!(4!/-,01O%-/!(%!+'00,.11,0+%##################################6J!
7#7#!$%1!&'(,*./31!(4!/-,01O%-/!(%!+'00,.11,0+%###################"87!
7#7#"#! $,!0,/4-%!(%!*,!+'00,.11,0+%!/-,01O3-3%###############################################################################################"87!
7#7#7#! $%!+2'.:!(4!&3(.,############################################################################"8J!
vii Table des matières

7#@#!D0!<-'+%1141!1'+.,*!+'0/%:/4,*.13 #######################################################################################################""8!
7#@#"#! F,-,+/3-.1/.?4%1!(%!*;40./3!1'4-+%!%/!(%!*;40./3!-3+%</-.+%############################################################"""!
7#@#7#! U%*,/.'01!%0/-%/%04%1!%0/-%!*%1!<,-/.%1!<-%0,0/%1!,4!/-,01O%-/!(%!+'00,.11,0+%##############""H!
7#@#@#! $%!+'0/%:/%!(4!/-,01O%-/!(%!+'00,.11,0+%################################""N!
C#! D&E%(:!%1!2/'F*4501-+01-'&!3%!*0!/%9G%/9G%######################################"77!
@#"#!I*,C'-,/.'0!(%!*,!<-'C*3&,/.?4% #########################################################################"77!
@#7#!V4%1/.'00%&%0/1!(%!-%+2%-+2%############"7H!
Chapitre 3. Choix méthodologiques et présentation du terrain de recherche................ 129!
"#! H'& +1/(91-'&!3(!3%+-,& ##############################################################################################################"C"!
"#"#!W'1./.'00%&%0/!3<.1/3&'*'>.?4%########################################"@"!
"#7#!D0!(%1.>0!?4,*./,/.O!=!+'01/-4.-%#########################################################################"@L!
"#7#"#! D0%!<%-1<%+/.5%!?4,*./,/.5%########################################################"@L!
"#7#7#! $,!&3/2'(%!C.'>-,<2.?4%!###########################################################"@N!
"#7#@#! $;,0,*T1%!*'0>./4(.0,*%#################################################################"@E!
"#@#!D0%!3/4(%!(%!+,1!,4!1%.0!(;40!1./%!40.?4%#######################################################"H8!
7#! $%!*;099I+!?!*0!3%+9/-21-'&!3(!1%//0-&!3;41(3%####################################"<C!
7#"#!X++)1!,4!/%--,.0###########################################################################################################"H@!
7#"#"#! F'0+%</.'0!(%1!+2'.:!&3/2'('*'>.?4%1!G!P%4:!<'.0/1!(;%0/-3%!14-!*%!/%--,.0!
!%05.1,>%,C*%1####################################################################################################################################################################"H@!
7#"#7#! $;,++)1!,4!/%--,.0!=!/-,5%-1!*;3/4(%!%:<*'-,/'.-%###############"HL!
7#7#!W-31%0/,/.'0!(4!1./%!3/4(.3####################################################################################"LH!
7#7#"#! F'0/%:/%!>303-,*##############################################################################################################"LH!
7#7#7#! W'*./.?4%!UY!*'+,*%!%/!1%1!14<<'-/1#########################################"LN!
7#7#@#! $%1!-)>*%1S!0'-&%1!%/!<-,/.?4%1!(%!*,!<'*./.?4%!(%!&'C.*./3!.0/%-0%!,4!-%>,-(!(%!
*;.0/%-<-3/,/.'0!(%1!,+/%4-1##########################################################################################################"L6!
C#! $(!/%9(%-*!3%+!3'&&4%+!?!*0!)0*-3-14!B-&0*%!3(!9'&+1/(-1 ################################################"J@!
@#"#!U%+4%.*!(%1!('003%1##################################################################################################"NJ!
@#"#"#! U3,*.1,/.'0!(%1!%0/-%/.%01###########################################################"NE!
@#"#7#! $%!14.5.!(%1!<,-+'4-1!.0(.5.(4%*1#############"J"!
@#"#@#! W-31%0/,/.'0!(%!*,!<'<4*,/.'0!3/4(.3%!%/!+'**%+/%!(%!('003%1!+'&<*3&%0/,.-%1###############"JH!
@#7#!A3/2'(%1!(;,0,*T1%!(%1!('003%1########################################################################################################"JL!
@#7#"#! U%/-,01+-.</.'0!%/!<-3Z,0,*T1%!(4-,0/!*%1!%0/-%/.%01!(%!14.5.####################"JN!
@#7#7#! P3+'4 5%-/%!(%!<-%&.%-1!3*3&%0/1!(%!+'(,>%!(%!*,!&'C.*./3!.0/%-0%########"JJ!
@#7#@#! X0,*T1%!/23&,/.?4%!13?4%0+3%!40%!O'.1!*,!&,9'-./3!(%1!%0/-%/.%01!%OO%+/431######################"EE!
@#@#![,*.(./3!%/!O.,C.*./3!(%!*,!-%+2%-+2%#####################################################################################################"6@!
@#@#"#! [,*.(./3!%:/%-0%################################################"6@!
@#@#7#! [,*.(./3!.0/%-0%#################"6H!
viii Table des matières

Partie 2 – Transferts de connaissance et mobilité interne Confrontation
empirique et résultats de l’analyse longitudinale des transitions
individuelles .....................................................................................................199
Chapitre 4. Les enjeux de la période prétransitionnelle : Transférer pour mieux
quitter ? ................................................................................................................................. 201!
"#! =%+!%&E%(:!011%&3(+!3%!*0!2G0+%!2/41/0&+-1-'&&%* *%########################################################7KC!
"#"#!$%1!%09%4:!(%!*,!/-,01&.11.'0!,5,0/!*%!(3<,-/ ###############################################################################78H!
"#"#"#! P.&%01.'01!1'+.'Z+'>0./.5%1######################################################78L!
"#"#7#! P.&%01.'01!,OO%+/.5%1!%/!.(%0/./,.-%1######################################################################################################78L!
"#"#@#! P.&%01.'01!<'*./.+'Z<1T+2'*'>.?4%1######78N!
"#"#H#! W-31%0/,/.'0!(%1!+,1!3/4(.31######################################################################################################################78J!
"#7#!$%1!%09%4:!(%1!3+2,0>%1!,5%+!*%!<-3(3+%11%4-#############7"8!
7#! =%+!%&E%(:!/%*01-'&&%*+!%1!-&3-)-3(%*+ #################################################################################7"C!
7#"#!$4//%!+'0/-%!*,!(3<-3+.,/.'0!(%!*,!+'00,.11,0+%!+'**%+/.5%!%/!.&<'-/,0+%!(%1!-%*,/.'01!
,0/3-.%4-%1#############################################################################################7"@!
7#"#"#! $,!<,11,/.'0!,4!14++%11%4-G!40%!+'0/-,.0/%!(.+/3%!<,-!*;,C1%0+%!(%!<,-/,>%!,0/3-.%4-!(%1!
<-,/.?4%1##############################################################################################################7"H!
7#"#7#! $,!<,11,/.'0!,4:!2'&'*'>4%1!G!40%!/-,01&.11.'0!,.13%#7"N!
7#7#!$,!&'/.5,/.'0!,4!/-,01O%-/!(%1!<,-/.%1!<-%0,0/%1########7"6!
7#7#"#! $,!&'/.5,/.'0!=!/-,01&%//-%!(%!*,!1'4-+%#############################################################################################7"6!
7#7#7#! $,!&'/.5,/.'0!=!-%+%5'.-!(4!-3+%</%4-###################################77L!
7#@#!$,!<-':.&./3!(%1!<,-/.%1!<-%0,0/%1!,4!/-,01O%-/ ##########################################7@8!
7#@#"#! $,!<-':.&./3!-%*,/.'00%**%###########################################################################################7@8!
7#@#7#! $%1!<-':.&./31!>3'>-,<2.?4%!%/!+'>0./.5%############################7@@!
C#! =%+!%&E%(:!1%52'/%*+#################################################################################################################7C<!
@#"#!$%1!C.,.1!-3(4+/%4-1!(%1!3+2,0>%1######################################7@L!
@#"#"#! W-':.&./3!%/!/%&<1!(%1!3+2,0>%1#############################################################################7@L!
@#"#7#! \'-&,*.1,/.'0!(4!C.1%,4!%/!+'0/-M*%!(%1!3+2,0>%1###########7@N!
@#"#@#! ].5%,4!(%!O'-&,*.1,/.'0!(%1!+'00,.11,0+%1########################################################7@J!
@#7#!$%1!3*3&%0/1!(;.0O*4%0+%!(%1!(.OO3-%0/%1!<2,1%1!(4!<-'+%1141#############7H"!
@#7#"#! W2,1%!(;.0./.,/.5%#############################################################################################################################################7H"!
@#7#7#! W2,1%!(;3+2,0>%###############7H@!
@#7#@#! W2,1%!(;.0/3>-,/.'0!(%!*,!+'00,.11,0+%#################################################################################################7HL!
@#7#H#! W-3+'0.1,/.'01!&,0,>3-.,*%1#####################################################7HN!

ix