Cette publication est accessible gratuitement
Lire

PHILOPON jean (entre 475 et 480-apr. 565)

De
2 pages

Universalis_Article publié par Encyclopaedia Universalis PPHHIILLOOPPOONN jjeeaann ((eennttrree 447755 eett 448800--aapprr..

Publié par :
Ajouté le : 27 mars 2014
Lecture(s) : 58
Signaler un abus

Vous aimerez aussi

PHILOPON jean (entre 475 et 480-apr. 565)

Grammairien et philosophe chrétien monophysite, né à Alexandrie (Égypte). Jean Philopon fut le disciple et l'assistant du philosophe Ammonios. C'est en utilisant des notes prises pendant les cours de son maître qu'il publia à partir de 517 plusieurs Commentaires sur les œuvres d'Aristote. Il publia également de nombreux ouvrages consacrés à la théologie, à l'exégèse biblique, à la philosophie, à la grammaire, aux mathématiques et à la science.

Philopon entendait réinterpréter la tradition philosophique grecque en un sens qui fût acceptable par les chrétiens, principalement en rejetant les conceptions fortement inspirées par le paganisme du philosophe Proclus. Il concevait l'activité du Démiurge dans le Timée de Platon dans le sens chrétien d'une création temporelle du monde (De aeternitate mundi contra Proclum). Il s'en prenait également aux conceptions aristotéliciennes de l'éternité du mouvement du ciel et de l'existence d'un cinquième élément de nature divine. En exégèse biblique, il professait des conceptions concordistes, affirmant que la science ne contredit pas l'enseignement des textes sacrés à condition que ceux-ci soient correctement interprétés (De opificio mundi).

Cette christianisation de la tradition philosophique grecque allait assurer à l'École d'Alexandrie une immunité et lui permettre de se perpétuer sans rupture, alors que l'école d'Athènes, marquée par l'enseignement de Proclus, avait été fermée par Justinien en 529.

Auteur: RICHARD GOULET
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin