Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

1 Agnès Desmazières Preliminary version of an article published in ...

De
10 pages

1 Agnès Desmazières Preliminary version of an article published in ...

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 143
Signaler un abus
1
Agnès Desmazières
Preliminary version of an article published in:
Cahiers Henri Ey
, n° 20-21, 2008, 149-164
Henri Ey, « compagnon de route » des congrès catholiques internationaux de psychothérapie
et de psychologie clinique (1955-1960)
Les convictions catholiques d'Henri Ey ont largement été méconnues de ses
contemporains. Ce constat ne laisse pas d'étonner au regard de ses participations répétées à diverses
manifestations religieuses et invite l'historien à s'interroger sur la nature de l'engagement
d'intellectuel et de scientifique catholique que le psychiatre a pris en ces occasions. A ce titre, une
étude de son implication dans les congrès catholiques internationaux de psychothérapie et de
psychologie clinique
permet de le situer à l'intérieur d'un réseau catholique international au sein
duquel il a noué diverses amitiés. Elle révèle également l'apport scientifique et philosophique du
psychiatre à une réflexion catholique sur la psychanalyse. Elle offre, enfin, un éclairage significatif
sur la manière dont il envisage sa responsabilité de savant catholique.
L'organisation des congrès catholiques internationaux de psychothérapie et de
psychologie clinique a été créée en 1949, sous la houlette de Maryse Choisy
1
, dans le but d'établir
un dialogue, à un niveau international, entre psychothérapeutes et théologiens, sur le thème de la
réception de la psychanalyse. Les congrès connaissent un développement croissant, passant d'une
quarantaine de participants en 1949 à plus de 250 en 1957. Ils se tiennent annuellement jusqu'en
1953, moment où ils traversent une crise qui se cristallise autour de la personnalité controversée de
Maryse Choisy.
A partir de 1953, émerge un mouvement de re-fondation, mobilisé par deux
objectifs : obtenir du Vatican un appui à ses travaux et exclure Maryse Choisy de la direction.
C'est
à ce stade qu'Henri Ey rejoint l'organisation des congrès.
La première partie de cette étude est consacrée à une analyse chronologique des
différentes phases de la participation d'Henri Ey à cette organisation, afin de dégager les modalités
1 Maryse Choisy (1903-1979)
entama dans l'entre-deux-guerres une carrière de journaliste sulfureuse. A la fin des
années Trente, elle se convertit au catholicisme sous l'impulsion du jésuite Pierre Teilhard de Chardin. Pendant la
guerre, elle s'oriente vers la psychanalyse et débute une analyse avec René Laforgue. A la Libération, elle lance
l'idée d'une revue de sciences humaines,
Psyché
, qui voit le jour fin 1946. En dépit de participations prestigieuses,
Psyché
est incapable de tenir une ligne scientifique solide et est progressivement mise au ban par la communauté
scientifique française.
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin