Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Choix des appartenances et mobilité territoriale en Italie / Choice of Belonging and Territorial Mobility in Italy - article ; n°1 ; vol.107, pg 41-53

De
15 pages
Archives des sciences sociales des religions - Année 1999 - Volume 107 - Numéro 1 - Pages 41-53
La mobilité territoriale des croyants est en augmentation constante. Cette mobilité tient pour une part à la diversification des lieux de la vie quotidienne, et pour une autre au fait que les alternatives qui s'offrent ne concernent plus seulement la croyance elle-même mais les lieux de son expression. Ainsi, la paroisse d'appartenance se voit-elle concurrencée par d'autres types de lieux religieux, proches ou lointains, et par d'autres paroisses. Ce phénomène touche certaines populations plus que d'autres. En Italie, les fidèles exigeants (les militants) sont les plus concernés par la recherche de lieux religieux d'élection, à la différence des pratiquants réguliers ou des pratiquants occasionnels, essentiellement demandeurs de rites de passage, qui se satisfont de leur paroisse locale. Cela dans un contexte où chacun est conscient de la quantité et de la diversité de l'offre religieuse.
In contemporary society, territorial mobility of religious believers is increasing, because on the one hand people live today in more than one place, and on the other hand they choose not only whether to believe or not, but also where and how to express their own faith. Therefore, the local parish comes into competition with other religious milieux, near or far, as well as with other parishes. This phenomenon, however, involves certain groups of the population more than others. In Italy, the search for religious options regards primarily the devoutly faithful, whereas regular churchgoers and those who attend church only for certain services tend to frequent their local parish. This, despite their growing awareness of the increased number of religious options.
13 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Voir plus Voir moins

M. Franco Garelli
Choix des appartenances et mobilité territoriale en Italie / Choice
of Belonging and Territorial Mobility in Italy
In: Archives des sciences sociales des religions. N. 107, 1999. pp. 41-53.
Citer ce document / Cite this document :
Garelli Franco. Choix des appartenances et mobilité territoriale en Italie / Choice of Belonging and Territorial Mobility in Italy. In:
Archives des sciences sociales des religions. N. 107, 1999. pp. 41-53.
doi : 10.3406/assr.1999.1162
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/assr_0335-5985_1999_num_107_1_1162Resumen
La movilidad territorial de los fieles aumenta, sea porque en la sociedad contemporánea se vive la
existencia en varias « lugares », sea porque se elige no solo de creer sino también en cuales grupos y
ambientes exprimir la propia fé. En éste sentido la propia parroquia entra en competencia con otros religiosos cercanos o lejanos o también con otras parroquias.
Este fenómeno se manifiesta sobretodo en ciertos grupos de la población. En Italia la búsqueda de
lugares religiosos « elegidos » concierne mas que nada los fieles mas exigentes (los militantes)
mientras que los practicantes regulares y los que frecuentan la Iglesia para los grandes sacramentos,
siguen dirigiéndose a la parroquia de la propia ciudad o del vecindario. Esto se manifiesta aunque si en
la gente aumenta el conocimiento de la gran variedad de la oferta religiosa.
Résumé
La mobilité territoriale des croyants est en augmentation constante. Cette mobilité tient pour une part à
la diversification des lieux de la vie quotidienne, et pour une autre au fait que les alternatives qui
s'offrent ne concernent plus seulement la croyance elle-même mais les lieux de son expression. Ainsi,
la paroisse d'appartenance se voit-elle concurrencée par d'autres types de lieux religieux, proches ou
lointains, et par d'autres paroisses.
Ce phénomène touche certaines populations plus que d'autres. En Italie, les fidèles exigeants (les
militants) sont les plus concernés par la recherche de lieux religieux d'élection, à la différence des
pratiquants réguliers ou des pratiquants occasionnels, essentiellement demandeurs de rites de
passage, qui se satisfont de leur paroisse locale. Cela dans un contexte où chacun est conscient de la
quantité et de la diversité de l'offre religieuse.
Abstract
In contemporary society, territorial mobility of religious believers is increasing, because on the one hand
people live today in more than one place, and on the other hand they choose not only whether to
believe or not, but also where and how to express their own faith.
Therefore, the local parish comes into competition with other religious milieux, near or far, as well as
with other parishes. This phenomenon, however, involves certain groups of the population more than
others. In Italy, the search for religious options regards primarily the devoutly faithful, whereas regular
churchgoers and those who attend church only for certain services tend to frequent their local parish.
This, despite their growing awareness of the increased number of religious options.Arch de Sc soc des Rel. 1999 07 juillet-septembre 41-53
Franco GARELLI
CHOIX DES APPARTENANCES ET MOBILITE
TERRITORIALE DES CROYANTS EN ITALIE
une des hypothèses les plus intéressantes sur le devenir de la religion dans le
contexte de modernité avancée propre aux sociétés occidentales contemporaines
appuie sur idée selon laquelle les formes du croire religieux sont de moins en moins
soumises aux contrôles des institutions religieuses et constituent désormais un do
maine privilégié du choix individuel Sous le règne du sujet moderne appartenance
religieuse elle-même fait désormais objet un choix bien plus elle ne correspond
la réception traditionnelle un héritage La capacité caractéristique des nouveaux
croyants de sélectionner leurs croyances se traduit en même temps par la mobilité
mais une mobilité territoriale et symbolique des appartenances On choisit ce
quoi on croit et la fa on dont on entend traduire ces croyances en pratiques cultuelles
on choisit également les lieux et les groupes au sein desquels on fait expérience
individuelle ou collective du croire La mobilité religieuse constitue ainsi un trait
typique des formes religieuses produites par la modernité Elle se rapproche autres
traits déjà relevés par les sociologues la croyance sans appartenance instaura
tion une religiosité de type émotionnel le bricolage des croyances la pratique
religieuse facultative le syncrétisme etc La sélection des appartenances religieu
ses et la mobilité territoriale des croyants inscrivent ainsi dans le processus plus
général de privatisation de la foi et de relativisation de la religion traditionnelle qui
caractérise de longue date nos sociétés
Ces phénomènes de mobilité religieuse entretiennent un lien évident avec les
conditions sociales et culturelles qui amènent un nombre croissant individus mener
leur vie sociale en différents endroits sans rattachement un lieu particulier et en
Un grand nombre de ces productions religieuses de la modernité pour utiliser une expression
heureuse de Daniele Hervieu-Léger ont été mises en évidence par de nombreuses études et recherches Cf
parmi celles-ci Daniele HERVIEU-L GER Tendenze contraddizioni della modernità europea Jim
BECKFORD Tendenze prospettive in AA.VV religione degli europei vol Turin Edizioni della
Fondazione Agnelli 1992 pp 1-10 et 485-502 Bryan WILSON Società politica Stato religione
sfera pubblica in Europa in AA.VV La religione degli europei vol.11 Turin Edizioni della Fondazione
Agnelli 1993 pp 93-108
41 DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS ARCHIVES
prenant en même temps leur distance avec toute forme appartenance sociale exclu
sive et totalisante Cette poussée générale de la mobilité territoriale de la population
affecte les moyens et dispositifs institutionnnels mis en place pour répondre la
demande religieuse Il est par contre plus difficile expliquer en quoi ce processus
social global modifie les liens subjectifs que les individus entretiennent avec leur
paroisse origine On assiste en effet un effritement des identités paroissiales et on
peut même observer une tendance croissante esquiver toute forme de médiation
institutionnelle qui met en question le modèle paroissial lui-même Sur ce dernier point
cependant les indicateurs font apparaître des évolutions divergentes Certes la situa
tion actuelle diffère considérablement du temps où la civilisation paroissiale assurait
dans les pays catholiques la stabilité des appartenances et la régularité de la transmis
sion de la tradition religieuse aux générations successives Dans cette Europe catho
lique le clocher de église signalait la coïncidence entre collectivité civile et
communauté croyante et définissait de ce fait un tissu appartenances obligatoires
Par ailleurs la faiblesse des moyens de transport et de communication limitait
considérablement la circulation une paroisse autre ou de la paroisse au monastère
hui ces difficultés ayant largement disparu individu choisit les lieux qui
correspondent le mieux ses attentes et sa sensibilité religieuses La recherche de
repères territoriaux stables et attaches locales spécifiques revêt un caractère de plus
en plus minoritaire
Cette évolution est cependant pas dépourvue ambiguïtés et de contradictions
exposition un contexte social très différencié et varié dense en sollicitations mais
aussi en tensions où prédominent des rapports impersonnels peut amener les individus
revaloriser les appartenances traditionnelles au premier rang desquelles la famille
et redécouvrir de nouvelles raisons enracinement sur le terrain de leur vie
quotidienne De fa on très générale heure de la globalisation et de la circulation
généralisée des biens et des personnes on observe dans de nombreux pays un double
mouvement affaissement de identification nationale et de renforcement du senti
ment appartenance locale et municipale Ces dynamiques font passer au premier
plan le rôle des villes et des régions dans la construction de identité publique elles
peuvent aussi contribuer revaloriser la présence locale des églises et des groupes
religieux Cette réactivation des structures religieuses de base peut également procéder
un changement de stratégie de la part des institutions religieuses poussées par
incertitude des temps celles-ci sont portées régulariser la nouvelle demande
religieuse en acceptant opérer dans un milieu caractérisé par la pluralité des propo
sitions religieuses
Cette étude qui porte sur les phénomènes de sélection des appartenances et de
mobilité territoriale des croyants dans le contexte italien pour objectif explorer ces
différents scénarios La situation religieuse en Italie caractérisée par une forte
prédominance du catholicisme et par une présence mineure des autres confessions
religieuses empêche pas le foisonnement une offre plurielle qui favorise le
franchissement des limites paroissiales La recherche de nouveaux lieux de culte
émergence de paroisses électives apparition de nouvelles formes investissement
religieux du territoire etc sont des tendances qui se manifestent parmi les croyants
situés dans le même espace ecclésial interroger sur le cas italien est donc prendre
en considération les différents types de religiosité qui sont présentes ensemble dans
une population massivement catholique Le rapport des croyants au territoire diffère
en effet sensiblement selon le type de relation que les individus entretiennent avec
42 CHOIX DES APPARTENANCES ET MOBILITE TERRITORIALE DES CROYANTS EN ITALIE
institution Militants engagés dans les groupes et les associations religieuses sym
pathisants une religion re ue en héritage mais irrégulièrement pratiquée fidèles
observants catholiques ethnico-culturels entretenant des rapports très irréguliers avec
les milieux religieux tous ces modèles de religiosité correspondent des modalités
variées de identification religieuse locale Le pluralisme caractéristique du panorama
religieux italien concerne abord les manières être et de se penser comme catholi
que est là un trait il faut garder en mémoire pour saisir comment fonctionne
dans ce cadre particulier la dynamique sélective des appartenances et la mobilité
territoriale des croyants
La demande religieuse et le rôle de la paroisse
Des enquêtes récentes menées en Italie sur des échantillons représentatifs de la
population adulte entre 18 et 74 ans apportent des données sur le rôle social et
religieux exercé hui par la paroisse sur le territoire national On peut en
résumer les principaux acquis
30 environ de la population italienne adulte se rend la messe chaque dimanche
et entre dans un lieu de culte au moins une fois par semaine Ce taux de participation
religieuse apparaît élevé par rapport aux autres pays européens assiduité aux
rites religieux est nettement plus importante dans les campagnes et dans les petites
villes plus de 40 que dans les villes moyennes ou dans les métropoles 20
environ côté de cette importante minorité de pratiquants réguliers une majorité
Italiens optent pour une pratique religieuse plus épisodique et assistent aux rites de
fa on discontinue environ une fois par mois ou quelquefois durant année Mais
dans tous les cas et quel en soit le niveau la pratique religieuse accomplit selon
les intéressés dans la paroisse du domicile même si beaucoup la désertent pour des
raisons de déplacements géographiques plusieurs moments de année
Entre 25 et 30 des individus interrogés participent quelquefois au cours de
année aux rencontres conférences ou initiatives diverses animées par les groupes de
militants ou le clergé Dans les deux tiers des cas ces initiatives sont organisées par la
paroisse même le reste étant assuré par les différents mouvements ou associations qui
peuplent le panorama religieux de base
En dehors de offrande donnée lors des rites religieux environ la moitié des
Italiens affirment verser de argent durant année leur paroisse ou une commu
nauté religieuse Dans ce cas est la paroisse appartenance que revient la somme
la plus importante par rapport aux autres lieux de culte Ce fait montre chez la plupart
Parmi les diverses enquêtes celle réalisée par Université Catholique de Milan porte sur un vaste
échantillon national 4500 cas représentant la population italienne entre 18 et 74 ans enquête été réalisée
en 1995 et ses résultats principaux figurent dans le volume de Vincenzo CESAREO Roberto CIPRIANI Franco
GARELLI Clemente LANZETTI Giancarlo ROVATI La religiosità in Italia Milan Mondadori 1996
Cf concernant les résultats de la vaste enquête effectuée par International Social Survey Program
ISSP dans 13 nations des différentes parties du monde avec une référence particulière dans notre cas
aux pays européens Franco GARELLI Marcello OFFI Fedi di fine secolo Paesi occidentali orientali
confronto Milan Angeli 1996
43 DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS ARCHIVES
des fidèles une propension participer plus généreusement aux dépenses dont une
part ils peuvent constater directement la nécessité et dont autre part le contrôle au
niveau local est aisé Par ailleurs 40 de la population déclare contribuer économi
quement au cours de année aux besoins associations catholiques caritatives
Avec ses 12 adhérents associationnisme religieux constitue encore une
force de rassemblement importante en Italie millions adultes sont des militants
religieux engagés soit dans les activités communautaires traditionnelles soit dans le
bénévolat au sein uvres sociales et de solidarité Les structures paroissiales jouent
un rôle vital dans ces formes de mobilisation associative Dans le cadre local la
vie associative propose des formes investissement plus libres et plus flexibles que
celles offertes par les mouvements et associations religieuses nationales Elles répon
dent de fa on plus adéquate un souci associatif qui ne se veut pas exagérément
engageant et qui veut pouvoir se concilier avec autres appartenances
Une grande partie de la population plus des trois quarts considère que la
suppression éventuelle de la paroisse de leur quartier ou de leur village donnerait lieu
un appauvrissement des relations sociales et aurait des conséquences néfastes sur le
milieu de vie local Cette conviction est exprimée non seulement par la quasi totalité
des pratiquants réguliers mais également par la grande majorité de ceux qui fréquen
tent occasionnellement les milieux religieux ou qui se distinguent même par leur
position critique vis-à-vis du modèle officiel de la vie religieuse Cette opinion très
générale parmi les habitants des petites villes où elle est partagée par plus de 80
des individus reste très présente dans les grands villes où elle est attestée chez les
deux tiers des personnes interrogées un chiffre qui déborde largement celui des
pratiquants
On constate donc que la paroisse demeure hui un des vecteurs au
demeurant peu nombreux de intégration locale territorialisée dans une société où
les rapports anonymes semblent prévaloir dans toutes les sphères activité et où le
tissu social se distend Plus les conditions de vie dans les villes et dans les quartiers
se révèlent difficiles plus le rôle de la paroisse est valorisé en tant espace de
relations et écoute capable de répondre aux besoins des groupes sociaux les plus
défavorisés
Maintien de la paroisse et pluralisme de offre religieuse
catholique
après ces données il semble que image un déclin paroissial ne corresponde
pas au cas italien Il en va de même si on prend en compte le dispositif organisationnel
ecclésial qui maintient une présence générale et on pourrait dire capillaire sur
ensemble du territoire Les observations concernant la pratique religieuse et les rites
aussi bien que la mesure de attachement des individus aux fonctions assurées par la
Franco GARELLI Fona della religione debolezza della fede Bologne II Mulino 1996 87
44 CHOIX DES APPARTENANCES ET MOBILITE TERRITORIALE DES CROYANTS EN ITALIE
paroisse suggèrent que institution demeure relativement imperméable aux change
ments radicaux qui affectent son environnement
Ce constat ne signifie pas que les analyses de la crise de la civilisation parois
siale et le déclin de cette histoire sociale entremêlée histoire une religion
aient aucune pertinence dans le cas italien En Italie aussi on peut constater une
diminution de la pratique religieuse dans les campagnes Comme ailleurs cette dimi
nution résulte la fois de amenuisement de la population agricole et du pouvoir
attraction exercé par la ville sur le monde rural Elle procède plus généralement
des vastes transformations économiques sociales et culturelles qui ont fait des ancien
nes zones agricoles des aires économie mixte caractérisées par des niveaux de vie
analogues sinon supérieurs ceux des grandes agglomérations urbaines Cependant
bien que la paroisse ne joue plus le même rôle que dans le passé elle ne se situe pas
pour autant aux marges de la vie sociale Sa présence semble garder son importance
aussi bien dans les quartiers les plus structurés des grandes villes que dans les banlieues
les plus fragmentées Bien que la ville ne soit pas un milieu favorable pour la vie
religieuse on pu noter dans les métropoles divers signes de revalorisation de cette
structure religieuse de base
Au cours des dix dernières années et par-delà le maintien général du système
paroissial on peut repérer quatre grandes lignes évolution du milieu social et
religieux
affaiblissement du rôle de la paroisse sur le territoire
On observe en premier lieu un affaiblissement de emprise de la paroisse sur le
territoire qui correspond au processus général de différenciation des institutions en
contexte de modernité Le temps est plus où la paroisse lieu expression de la foi
mais aussi espace privilégié de relations sociales était axe de la vie locale Au
hui la plus grande partie de la vie civile et sociale ne croise plus univers de la
religion Elle est organisée de fa on autonome selon des modèles de fonctionnement
donnant lieu des formes variées association Le nombre de ceux qui fréquentent
les milieux religieux diminue et ceux qui adressent ont des exigences spécifiques
auxquelles ne répondent pas les autres institutions ou dispositifs associatifs On vient
chercher dans le cadre religieux les moyens de faire face aux problèmes posés par le
sens de existence sachant que le système religieux offre toujours un cadre symbo
lique permettant encadrer les grandes étapes de existence Maison vient chercher
également les ressources humaines et sociales traditionnellement liées la sphère
religieuse pour satisfaire des besoins identification appartenance sociale de
solidarité de formation de moins en moins assurés dans la société environnante
Ainsi même dans la société contemporaine la paroisse cristallise des exigences
sociales qui débordent la sphère religieuse stricto sensu Elle continue de remplir
Voir ce sujet le débat repris dans ouvrage de Daniele HERVIEU-L GER Vers un nouveau
christianisme Introduction la sociologie du christianisme occidental Paris Cerf 1986 en particulier le
chap La fin des pratiquants notamment la conclusion ce sujet voir également Paul MERCATOR La
Fin des paroisses Recompositions des communautés aménagement des espaces Paris Desclée de
Brouwer 1997
45 ARCHIVES DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS
diverses fonctions de suppléance dans un contexte marqué par le changement et
émergence continue de nouveaux problèmes insertion sociale Cette situation
favorise une certaine revalorisation publique de la paroisse de la part un système
social qui semble incapable de célébrer et de solenni ser en termes laïques les
moments les plus importants de la vie civile et politique
Dans diverses circonstances tant publiques que privées on redécouvre le rôle de
la paroisse dans un milieu appartenance où la culture commune confère encore la
sphère religieuse dont la paroisse demeure expression la plus représentative au
niveau social la capacité exprimer et interpréter les valeurs de la vie individuelle
et collective
La différenciation de offre religieuse dans le domaine catholique
Mais seconde tendance la paroisse remplit ce rôle intérieur une sphère
catholique qui met la disposition des individus une offre symbolique diversifiée En
Italie comme dans ensemble des pays européens la tendance est affirmation et
la pluralisation des croyances et des courants religieux en dehors de la sphère
catholique Mais ce pluralisme religieux demeure plus limité ailleurs la grande
majorité de la population continuant identifier au catholicisme est intérieur
de ce moule opère la dynamique de la différenciation est probablement là un
trait typique du cas italien Italie se caractérise par une pluralisation interne des
expressions et des sensibilités religieuses dans le cadre une religion dominante dont
la situation de quasi-monopole demeure pratiquement inentamée
Sur le plan organisationnel cette pluralisation inscrit dans un paysage ecclésial
très articulé et différencié caractérisé par la multiplicité des offres religieuses et par
la très grande variété de groupes et associations religieux disséminés sur ensemble
du territoire Cette distribution spatiale de offre est pas une donnée récente dans
histoire du christianisme celui-ci toujours mis en uvre des formes organisa
tions et expression de la foi diverses dans les différents milieux où il était implanté
En témoigne par exemple essor des ordres religieux ou les nombreux sanctuaires qui
mobilisaient la piété populaire Toutefois cette dissémination semble hui
accroître du fait notamment de la participation du champ religieux au processus de
différenciation sociale qui caractérise la modernité
Dans ce contexte la paroisse en Italie conserve une centralité évidente mais elle
entre en concurrence avec autres réalités religieuses présentes sur le territoire
Celles-ci manifestent la vitalité du monde catholique national et soulignent la variété
des charismes et des modèles religieux intérieur de ce monde catholique Au
hui espace catholique abrite un grand nombre de centres-lieux religieux qui
se côtoient et se substituent la paroisse dans sa fonction religieuse de base au moins
un certain point Il faut souligner par exemple le rôle joué par les écoles
catholiques les centres de spiritualité les monastères les mouvements et les associa
tions ecclésiales qui sont organisés de fa on autonome au niveau national Jouent
également leur rôle dans cette pluralisation les groupes plus ou moins informels et
poursuivant des fins spécifiques qui agissent sur le territoire et ne sont nullement liés
aux structures religieuses de base Ceux qui appartiennent ces organisations et
groupes les considèrent pour eux-mêmes comme un lieu de référence est
souvent là ils ont été religieusement socialisés et ils tiennent préserver un rapport
46 CHOIX DES APPARTENANCES ET MOBILITE TERRITORIALE DES CROYANTS EN ITALIE
privilégié avec cette réalité intensité de ce rapport affaiblit leur attachement la
vie de la paroisse locale appartenance Si celle-ci garde un primat juridique pour des
raisons administratives elle peut être remplacée dans la vie religieuse quotidienne
par autres réalités et groupes auxquels les fidèles adhèrent volontairement
Dans ce climat pluraliste la paroisse appartenance entre en concurrence non
seulement avec les autres organisations religieuses présentes sur le territoire environ
nant distance plus ou moins lointaine mais également avec autres paroisses En
effet la pluralisation des modèles religieux concerne également les structures religieu
ses de base les paroisses sont susceptibles de refléter les diverses spiritualités et
orientations religieuses présentes au sein du monde catholique échelle un
territoire donné les fidèles ont la possibilité de choisir entre des offres différenciées
et de orienter de fa on définitive ou dans une période particulière de leur vie vers
tel ou tel des courants représentés Ce jeu de la différenciation interne ne remet
cependant pas en cause le lien privilégié que les Italiens entretiennent en règle
générale avec la paroisse de leur domicile qui demeure le cadre structurant de la
pratique cultuelle Mais même les pratiquants les plus assidus sont conscients en
général de la pluralité concurrentielle un certain point des propositions
religieuses qui leur sont offertes dans le cadre de église locale Plus la participation
religieuse est per ue comme un choix volontaire plus cette conscience augmente
La paroisse et la crise du sens appartenance au territoire
La mutation du rôle de la paroisse est liée la crise du sens de appartenance au
territoire qui touche une partie croissante de la population suite leur attention aux
conditions de vie de la modernité organisation sociale était fondée sur interaction
directe des individus et des groupes sociaux en situation de coprésence dans espace
et dans le temps Elle était caractérisée par la communication immédiate et le partage
des émotions suscitées par des événements dont tous avaient connaissance et par
existence de structures territorialisées de contrôle de ces relations Dans les sociétés
modernes une série de processus sociaux urbanisation mobilité géographique
séparation du lieu de résidence et du lieu de travail développement du tourisme
concentration des centres de formation et de services spécialisés dans les villes
création de grandes infrastructures de vente construction de centres de loisirs dont
offre étend sur une grande partie du territoire... affaibli le sentiment ancrage
dans le milieu constitué partir du domicile Des flux croissants de personnes se
déplacent sans cesse pour répondre des exigences diverses travail étude tourisme
assistance un spectacle achats intérêts et relations cultiver sur de courts ou de
longs trajets Cette mobilité expose les individus transiter continuellement entre
des lieux de toutes sortes La diminution du sentiment de appartenance un milieu
local est le répondant subjectif de cette mutation sociale et culturelle accélérée par la
facilité des déplacements et des communications Le rapport au lieu de la résidence
se transforme en particulier dans les grandes villes Chacun peut choisir ses repères
ailleurs et devenir en ce sens citoyen un milieu de plus en plus ouvert La
présence au domicile ne constitue que une des nombreuses modalités appartenance
Au sujet de organisation sociale et de la mobilité dans espace cf entre autres ArnaldoBAGNASCO
Marzio BARBAGLI Alessandro CAVALLI Corso dl Sociologia Bologne II Mulino 1997 pp 671-699
47 DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS ARCHIVES
vécues par le sujet elle est que une des nombreuses formes de habiter dans
une société ouverte La crise structurelle de enracinement territorial est redoublée
par des phénomènes plus ou moins localisés de dégénérescence des espaces habités
Cette crise atteint son sommet dans les quartiers les plus défavorisés et dépersonnalisés
de certaines banlieues qui ne répondent pas aux exigences minimales interaction et
de communication des résidents
Cette situation de déracinement particulièrement aiguë dans les villes des
conséquences directes sur les formes de la socialite religieuse Il est en effet bien
difficile de construire un sentiment appartenance là où le sentiment
appartenance sociale est déficitaire où les dimensions communautaires de la vie
quotidienne sont défaillantes et où dominent la grisaille des cités dortoirs ou agitation
superficielle des grands centres commerciaux
La mobilité territoriale des croyants
Un élément nouveau se fait jour travers le changement des conditions mêmes
de la pratique religieuse Même si la plupart des pratiquants compris ceux dont la
pratique est intermittente ou irrégulière fréquentent les rites religieux dans la paroisse
de leur domicile accentuation de la mobilité géographique de la population pousse
une partie de celle-ci absenter de la paroisse certains moments de année
week-end vacances scolaires été etc... où des phénomènes de déplacements
saisonniers vers autres paroisses auxquels correspond absence des fidèles de leur
paroisse origine certains moments de année On observe même chez ces prati
quants saisonniers un genre nouveau des phénomènes de double appartenance
lorsque certains entre eux fréquentent assez régulièrement durant année un milieu
religieux différent de celui de leur résidence habituelle Un certain nombre de facteurs
sociaux favorisent amplification de ce phénomène Une fraction élevée de la popu
lation bénéficie hui de conditions économiques favorables et consacre une
partie croissante de ses ressources amélioration de la qualité des moments de repos
et de fête Parallèlement une industrie touristique en forte expansion contribue
alimenter dans opinion le désir de délaisser les rapports de la vie quotidienne pour
découvrir autres lieux et autres contextes socioculturels De fa on plus générale
le fait de répartir sa propre vie entre plusieurs lieux en fonction investissements
spatiaux différenciés attachés tel ou tel type activité sociale fait partie en tant que
tel du style de vie de la modernité
La mobilité territoriale religieuse des différents types de croyants
La distribution territoriale des fidèles et des croyants exprimant des demandes
religieuses variées est donc marquée par des changements profonds qui tiennent la
fois aux données nouvelles de la vie économique sociale et culturelle et aux conditions
de offre religieuse dans un univers catholique animé et pluraliste Ces phénomènes
ont un certain nombre de répercussions sur les différents types de religiosité qui
caractérisent la population nationale La sélection des appartenances religieuses et la
48

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin