Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

L'Ordre religieux comme projet rêvé/ Utopie et/ou secte ? Etude comparative d'un cas / The Religious Order as a Dreamed Project: Utopia and/or Sect? A Comparative Study of one Case. - article ; n°1 ; vol.41, pg 77-108

De
33 pages
Archives des sciences sociales des religions - Année 1976 - Volume 41 - Numéro 1 - Pages 77-108
Confining our research to the written scheme, does the religions order correspond to the Utopian and Sectarian model? This paper attempts to answer this question through a comparative study of one case, that of the Clerics of Saint Viator, founded at Vourles (near Lyon) around 1812. The analysis of those documents dealing explicitly with this congregation found them to oe of little signifiance. Attention was therefore turned to the dream of Louis Querbes as researched through his sermons and through the biography (written some time before the drafting of the just rules of the Clerics of Saint Viator) of Augustin de Lestrange, a Trappist reformer.
32 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Voir plus Voir moins

Benoît Levesque
L'Ordre religieux comme projet rêvé/ Utopie et/ou secte ? Etude
comparative d'un cas / The Religious Order as a Dreamed
Project: Utopia and/or Sect? A Comparative Study of one Case.
In: Archives des sciences sociales des religions. N. 41, 1976. pp. 77-108.
Abstract
Confining our research to the written scheme, does the religions order correspond to the Utopian and Sectarian model? This
paper attempts to answer this question through a comparative study of one case, that of the Clerics of Saint Viator, founded at
Vourles (near Lyon) around 1812.
The analysis of those documents dealing explicitly with this congregation found them to oe of little signifiance. Attention was
therefore turned to the dream of Louis Querbes as researched through his sermons and through the biography (written some time
before the drafting of the just rules of the Clerics of Saint Viator) of Augustin de Lestrange, a Trappist reformer.
Citer ce document / Cite this document :
Levesque Benoît. L'Ordre religieux comme projet rêvé/ Utopie et/ou secte ? Etude comparative d'un cas / The Religious Order
as a Dreamed Project: Utopia and/or Sect? A Comparative Study of one Case. In: Archives des sciences sociales des religions.
N. 41, 1976. pp. 77-108.
doi : 10.3406/assr.1976.2088
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/assr_0335-5985_1976_num_41_1_2088Sc soc des Rel. 41 1976 77-108
Benoît LEVESQUE
LORDRE RELIGIEUX COMME PROJET
UTOPIE ET/OU SECTE
Etude comparative un cas
Confining our research to the written scheme does the
religious order correspond to the Utopian and Sectarian model
This paper attempts to answer this question through compa
rative study of one case that of the Clerics of Saint Viator
founded at ourles near Lyon around 1812
The analysis of those documents dealing explicitly with this
congregation found them to be of little signifiance Attention
was therefore turned to the dream of Louis Querbes as resear
ched through his sermons and through the biography written
some time before the drafting of the just rules of the Clerics
of Saint Viator of Augustin de Lestrange Trappist reformer
La Vie de dom de considered valid as
the Trappist pattern realized the counter-society utopia and
counter-church sect more fully than did the religious congre
gation This is why the ventures of Félicité Lamennais Guér an
ger and Lacordâire founders of religious orders of the era
were so influenced by the Trappist model As is also evident in
the case of the Clerics of Saint Viator these projets are not too
different from that of the sixteenth century Anabaptists for
exemple
Les utopies pratiquées ont habituellement été précédées accompagnées
ou même suivies utopies écrites il est probable que ordre religieux
comme projet réalisé réponde au signalement utopique et sectaire 1) en
serait-il pas ainsi du projet écrit Autrement dit les premières esquisses
un ordre religieux ne présentent-elles pas des traits utopiques et sec
taires
agit des Clercs de Saint-Vlateur fondés officiellement en 1831 par Louis
Querbes curé de Vourles petite commune située quelques kilomètres de Lyon)
étude de la genèse de cette congrégation projet écrit et projet réalisé fait
objet une thèse de 3e cycle en sociologie un primitivement utopique une
congrégation religieuse Sociologie génétique des Clercs de Saint-Viateur 1793-1859
Université de Paris 1975 tomes 833 texte dactylographié)
Les coordonnées du signalement utopique et sectaire nous sont fournies par
Jean Séguy Voir entre autres Jean GUY Les sociétés imaginées monachisme et
utopie Annales Economies Sociétés Civilisations mars-avril 1971 pp 328-354
Notons au passage que Michael Hill déjà proposé un type Idéal de ordre religieux
prenant en charge les traits sectaires Voir Michael HILL Typologie sociologique de ordre
religieux Social Compass XVIII/1 1971 pp 45-64
77 ARCHIVES DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS
Les ordres religieux ont implicitement répondu négativement cette
question en établissant une continuité entre leur origine et leur dévelop
pement comme ordre religieux dans Eglise De plus chaque fois un chan
gement majeur impose ils se tournent vers leur fondateur pour scruter
soit ses premières intuitions soit ses premières réalisations Mais parce que
les questions présidant leurs recherches proviennent un besoin de légiti
mation des innovations les plus diverses les ordres religieux ont rarement
réussi faire toute la lumière sur leur origine Un ordre religieux aussi
studieux que les Jésuites pas encore réussi rendre compte une
manière convaincante du projet primitif un Ignace de Loyola par
exemple Il donc pas lieu être surpris une congrégation reli
gieuse comme les Clercs de Saint-Viateur ait également échoué dans une
telle entreprise
Pourtant le problème des sources ne pose apparamment aucune diffi
culté les fondateurs ont laissé plusieurs esquisses de leur projet sous
forme de statuts de règlements accompagne généralement le dossier
de la correspondance avec les pouvoirs religieux et politiques De plus
dans bien de cas les ordres religieux ont réalisé des études de ces sources
qui imposent au moins au niveau de la critique textuelle Outre les
difficultés provenant une conceptualisation inadéquate la signification
de certains écrits au regard du projet pratiqué explique échec de certaines
de ces entreprises Cela est particulièrement évident dans le cas des Clercs
de Saint-Viateur
étude attentive des documents concernant explicitement la fondation
de cette congrégation religieuse nous révéla effectivement un projet uto-
pique celui une contre-société dont association instituteurs laïques
ordre religieux serait la fois instrument et la première réalisation
Cependant ce projet ne dépassait pas le niveau de implicite et demeurait
fort imprécis
Composés instituteurs formés dans de petits séminaires en vue
assister les curés comme vicaires laïques il agit des termes employés
par les statuts) association projetée visait en dernière analyse imposer
la culture ecclésiastique au détriment de la culture universitaire Dans un
contexte où Eglise catholique avait perdu la régulation de la culture
humble entreprise du curé de Vourles pouvait constituer un instrument
important dans une stratégie visant imposer la culture ecclésiastique
comme culture dominante De la même fa on la définition du maître école
en termes de vicaire laïque plutôt en termes instituteur ou de
fonctionnaire manifestait une volonté non équivoque de renforcer dans là
commune la position de pouvoir du curé au détriment de celle du maire
Ainsi une certaine contre-culture et un contre-pouvoir plus ou moins
étendu définissent cette contre-société
Toutefois il apparut également que les documents concernant expli
citement la fondation des Clercs de Saint-Viateur étaient pas forcément
Cest ce que montre bien Marcel BATAILLON Erasme la Compagnie de
Jésus Protestation et intégration dans la Réforme catholique au xvr siècle Arch. 24
juillet-décembre 1967 pp 57-81
excellent ouvrage de Pierre Zind le montre bien pour la période qui nous
concerne Pierre ZIND Les nouvelles congrégations de Frères enseignants de 1800 1830
Le Montet Chez Auteur 1969 vol. 664
Jacques GADILLE Bulletin historique Histoire du catholicisme moderne et
contemporain Revue Historique CCXLIV 1970 pp 390-440
78 ORDRE RELIGIEUX
les plus significatifs du projet primitif En premier lieu la rédaction des
statuts et des règles se révéla postérieure une première expérimentation
qui avait laissé autant moins indices que le projet avait abord été
vécu dans la clandestinité En second lieu analyse des conditions de
production de cette littérature montra que les statuts et autres règlements
répondaient moins un besoin interne institutionalisation la néces
sité de fournir Eglise et Etat la caution que ces derniers exigeaient
pour donner une existence légale cette association Ce statut constituait
par ailleurs une condition indispensable pour être eligible des subventions
et autres avantages matériels Dès lors on comprend pourquoi les écrits
portant explicitement sur la fondation ont tendance camoufler les traits
protestataires et utopiques pour se réfugier dans ambiguïté et impré
cision
De plus même si les Clercs de Saint-Viateur ne constituent pas un cas
exception comparativement aux congrégations religieuses fondées dans
la première moitié du xixe siècle ils représentent cependant un des cas
les plus difficiles eu égard hypothèse centrale de notre recherche la
différence de la plupart des fondateurs qui ont laissé transparaître assez
clairement leur vision messianique et millénariste Louis Querbes est un
personnage qui ne livre que rarement ses impulsions premières Son écriture
appartient plus un néo-classicisme au romantisme Fallait-il conclure
que le fondateur des Clercs de Saint-Viateur avait vécu dans un univers
situé aux antipodes de ce monde de visions et de prophéties affection
naient particulièrement Jean-Marie Vianney Marcellin Champagnat Jean-
Claude Colin ou encore Guillaume-Joseph Chaminade
La seule chance de découvrir avec plus de précision intention utopique
et sectaire du proj et écrit de Louis Querbes ne pouvait venir que de examen
des documents ne portant pas explicitement sur les Clercs de Saint-Viateur
La lecture des manuels scolaires composés par Louis Querbes ne nous apprit
rien de nouveau Il en fut pas ainsi une Vie de Dom Augustin de
Lestrange que le curé de Vourles avait remis éditeur au moment où
il commen ait rédiger ses premiers brouillons de statuts Cette concor
dance nous livrait au moins une des occupations du fondateur un
moment stratégique pour avenir de sa fondation
Lue en relation avec les sermons prononcés antérieurement cette
biographie du réformateur trappiste constitue la véritable utopie écrite
de Louis Querbes En effet cette Vie décrit le projet de fondation des Clercs
de Saint-Viateur avec autant plus de précision elle ne fait explicite
ment aucune allusion ce projet et elle fut écrite sous le couvert de
anonymat ici les historiens des Clercs de Saint-Viateur ont accordé
aucune attention particulière cette production si ce est pour la déplorer
Leur regret explique assez bien puisque cet ouvrage devait contribuer
refroidir les relations du fondateur avec son évêque Mgr de Pins
Dans une première partie nous chercherons découvrir première
ment comment le dossier de dom Augustin de Lestrange fut confié au curé
de Vourles En second lieu partir de la lecture de la Vie de Dom Augustin
de Lestrange et des sermons de Louis Querbes nous nous demanderons
comment le projet écrit du fondateur peut être situé par rapport Eglise
et troisièmement la société Ces diverses mises en perspectives devraient
montrer que le projet de clercs laïques offre la fois des traits sectaires
Vie de Dom Augustin de Lestrange abbé de la Trappe par un religieux de son
ordre Paris et Lyon Rusand 1928 155
79 DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS ARCHIVES
contre-Eglise et des traits utopiques contre-société Evidemment notre
analyse présuppose une double identification celle de Louis Querbes
Augustin de Lestrange et celle de Association de Saint-Viateur la
communauté trappiste La plausibilité de cette hypothèse se manifestera
progressivement au cours de notre analyse
DU DOSSIER DITION
Dom Augustin de Lestrange meurt Lyon en juin 1827 Au cours de
année 1828 le père Augustin aumônier des trappistines de Vaise transmet
au curé de Vourles un dossier sur le réformateur trappiste Ce dossier avait
été remis Louis Querbes afin il en tire une biographie car la fin de
1828 le père Augustin informe des progrès de la rédaction de cette
biographie Dès lors se pose la question de savoir comment ce bon trappiste
fut conduit remettre ce dossier au curé de Vourles
On peut supposer que le père Augustin connaissait Louis Querbes ou
bien que les deux hommes se sont connus par un intermédiaire première
vue le curé de Vaise aurait pu servir intermédiaire dans cette affaire
abbé Vincent Pater était un ami de longue date il est peu probable
il ait participé la petite société du séminaire de Saint-Irénée il
est certain par ailleurs il fut assidu aux petites réunions ecclé
siastiques que le gouvernement déclara suspectes En 1832-1833 le curé
de Vaise sera un des membres fondateurs de uvre dite de Saint-Viateur
destinée fournir les fonds nécessaires Association de
Tout cela montre bien que abbé Pater était non seulement un ami mais
aussi une personne bien informée des intentions du curé de Vourles Sans
exclure toute participation du curé de Vaise on peut se demander si
aumônier des trappistines de Vaise avait réellement besoin un Inter
médiaire pour connaître le fondateur des Clercs de Saint-Viateur
On sait entre 1816 et 1822 Louis Querbes imposa Saint-Nizier
comme directeur de conscience de jeunes filles Plusieurs entre elles
furent dirigées vers les urs de la Retraite de Marseille puis partir de
1822 vers les urs de Saint-Charles Quelques-unes choisirent occasion
autres congrégations religieuses Ainsi une entre elles décida vers
1819 entrer chez les urs de la Trappe de la Croix-Rousse Lyon Après
Père AUGUSTIN Lettre Louis Querbes Vaise près de Lyon) 10 novembre 1828
Archives des Clercs de Saint-Viateur Rome désormais ACSV) P-290 Dossier Querbes
Correspondance re ue par le père Louis Querbes désormais DSQ) 2:111
Il ne faut pas confondre le père Augustin aumônier des trappistines de Vaise avec
dom Augustin de Lestrange réformateur et sujet de la biographie composée par Louis
Querbes
Ces reproches furent formulés en 1827 par le Ministère des affaires ecclésiastiques
lors de la nomination de Louis Querbes Bourg-Argental est ce qui ressort une lettre
de Mgr de Pins au ministre des Cultes Mgr de Pins Lettre Ex le Comte de Montalivet
Lyon septembre 1831 Copie de lettres 15 novembre 1827 au 31 juillet 1832 Archives
de Archevêché de Lyon)
Voir également GASPARIN préfet du département du Rhône Lettre au recteur
25 septembre 1832 Préfecture du Rhône no 2389 Archives départementales du Rhône)
est ce qui apparaît clairement dans le dossier de la Correspondance passive
de Louis Querbes pour cette époque Ajoutons Saint-Nizier le célèbre abbé Wendel-
Wurtz aumônier de Pauline Jaricot jouait aussi ce rôle Voir Copie des lettres de
Wurtz Archives des pères dominicains Fonds Pauline Jaricot dossier XIV
80 ORDRE RELIGIEUX
avoir posé de nombreuses difficultés cette jeune fille enfuit de la trappe
pour cohabiter avec un prêtre Ces circonstances fournirent occasion un
échange de lettres entre aumônier et le jeune vicaire de Saint-Nizier
Or aumônier des trappistines cette époque était le père Augustin
Si le curé de Vaise joué le rôle intermédiaire dans la rédaction de la
Vie de Dom Augustin de Lestrange ce fut pour mettre en relation deux
personnes qui se connaissaient déjà On comprend ainsi pourquoi le curé
de Vourles et aumônier expriment sans détour Louis Querbes révèle
aumônier son projet de fondation car ce dernier lui écrit en 1829
est devenu votre pieux projet pour lequel je intéresse sincère
ment 10 Par ailleurs la rédaction de la vie de dom Augustin était aussi
une affaire délicate qui ne pouvait être confiée un homme de confiance
Dès que Louis Querbes eût accepté de rédiger cette biographie le père
Augustin lui écrivit Ne craignez donc pas en trop dire persuadé
avance que vous aurez en cela autant approbateurs il de religieux
et de religieuses dans la réforme 11 Toutefois tous savaient que le
célèbre réformateur était pas sans critique aumônier des trappistines
avouait Augustin de Lestrange avait beaucoup été blâmé et était
encore avoir acheté les Forges terres appartenant des émigrés avec
qui on prétend et publie il ne est point accommodé De plus dom
Antoine le supérieur actuel calomnié sans en rendre compte le digne
réformateur auprès des diverses maisons de Lyon et de Archevêché La
Vie de Dom Augustin de Lestrange doit laver le saint abbé une calomnie
si odieuse
En raison de ce contexte le père Augustin conseillait au curé de
Vourles la prudence afin éviter que le manuscrit ne passât sous les yeux
du supérieur actuel ou de archevêque de Lyon II faut tout prévoir et tout
craindre en cela de Mgr qui est aussi dévoué dom Antoine il était opposé
dom Augustin 12 Louis Querbes était donc bien informé des difficultés
que pouvait susciter édition une telle biographie
la demande du père Augustin Louis Querbes se chargea de impres
sion Dès lors aumônier des trappistines pourrait répondre son supé
rieur sans risque de mensonge il était pour rien dans la rédaction et
édition de cette biographie Le trappiste proposa Louis Querbes le titre
suivant Précis de la vie de. écrit par un Ecclésiastique du diocèse de
Lyon après les notes un des religieux qui vécu avec lui plus de 30 ans
et voyagé souvent avec lui etc sa parution opuscule portera le titre
suivant Vie de Dom Augustin de Lestrange par un religieux de son
Ordre Toutefois aussi bien dans le clergé archevêché cette Vie
sera attribuée au curé de Vourles 13)
Louis Querbes et le père Augustin décidèrent de demander impri
matur administration diocésaine de Lyon Si cette dernière refusait
Père AUGUSTIN Lettre Louis Querbes Croix-Rousse et 24 mai et 20 septem
bre 1819 ACS Rome) P-62 P-72 DSQ 1:79-83 99
10 Père Lettre Louis Guerbes Vaise octobre 1829 AC SV Rome)
P-306 DSQ 2:158
11 Père AUGUSTIN Lettre Louis Querbes Valse juin 1829 ACSV Rome) P-305
DSQ 2:127
12 Père Lettre Louis Valse juin 1829 ACSV P-306
DSQ 2:129
13 Ainsi abbé Vieillard curé de Brignais écrira Louis Querbes pour lui demander
un exemplaire de cette Vie Abbé VIEILLARD Lettre Louis 18 mars 1830 ACSV
Rome) P-349 DSQ 2:179
81 ARCHIVES DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS
le père Augustin suggérait de adresser éveque de Valence cousin du
défunt Simon Cattet vicaire général du diocèse de Lyon fit examiner le
manuscrit par abbé Baudry professeur écriture sainte au grand sémi
naire de Lyon examen terminé le censeur écrivit au vicaire général
ai Iule manuscrit que vous avez transmis il est édifiant et intéressant
et me paraît mériter votre approbation 14 Par la suite il formulait trois
remarques En associant dom Augustin de Lestrange aux Chrysostôme aux
Pothin aux Irénée etc. les deux premières pages exaltent trop le célèbre
réformateur En second lieu le parallèle entre ceux qui quittent ordre
et ceux qui rejettent Evangile est exagéré J.-C autorisé ce
il me paraît que les Prédicateurs secouer la poussière de leurs
pieds quand on rejette Enfin ajoutait le censeur il faudrait
dire plus explicitement que dom Augustin est séparé par sa réforme de
celle de de Raneé Cette omission rend incompréhensible le comporte
ment des trappistes qui abandonnèrent par la suite la réforme de dom
Augustin pour revenir celle de de Raneé
II PROJET SECTAIRE
On peut se demander si la réforme de dom Augustin telle que décrite
par Louis Querbes ne ressemble pas plus au type secte au type Eglise
La Vie de Dom Augustin de Lestrange ne révèle-t-elle pas les sympathies
du curé de Vourles pour une pratique religieuse de type sectaire Nous
tenterons de répondre ces questions partir une lecture de la
biographie de dom Augustin que nous compléterons par les Sermons 15
écrits par le fondateur entre 1816 et 1822
Auparavant il importe sans doute de préciser les définitions Eglise
et de secte Rappelons abord que ces concepts sont des types idéaux on
ne retrouve jamais état pur dans la réalité les dominantes un type
peuvent cohabiter avec les traits secondaires un autre type partir de
Troeltsch et particulièrement des conclusions des Soziallehren 16) on peut
tirer au moins cinq traits distinctifs
un point de vue structurel Eglise est une institution de salut
qui regroupe une masse de fidèles qui croient des degrés variables en
elle comme force de salut La secte est plutôt un groupement volontaire
qui des convertis La est donc sélective et de petite taille
Eglise accepte habituellement la culture globale et participe une
fa on ou une autre action politique de Etat La secte conteste cette
culture et refuse de pactiser avec Etat
Eglise considère elle réalise dès maintenant le royaume de
Dieu elle prétend ainsi continuer le Christ-Sauveur dans action salvatrice
des sacrements et de la prédication Pour la secte le royaume de Dieu est
venir et seule la conversion peut donner accès
14 Abbé BAUDRY Lettre Cattet Lyon 12 juin 1829 ACSV Rome) P-310
DSQ 2:134
15 Ce dossier contient trois cent neuf sermons ACSV Rome) S-l S-309
Documents Le Père Louis Querbes fondateur 1793-1859 Correspondance écrits divers
témoignages désormais DCQ) 10 14
16 Ernest TROELTSCH Conclusion The Social Teaching of the Christian
Churches New York and Evanston Harper Row 1960 vol pp 991-1013 Traduction
fran aise dans Archives de sociologie des religions 11 janvier-juin 1961 pp 15-34
82 ORDRE RELIGIEUX
Le culte dans Eglise est caractérisé par des rites fixes et la diffé
renciation des rôles cf le sacerdoce La secte est constituée de laïques
qui expriment dans le culte avec spontanéité et intensité
Si éthique de Eglise est habituellement caractérisée par le
compromis celle de la secte se distingue par son radicalisme et la rigueur
de son ascèse
partir de analyse un dossier qui ne traite pas explicitement de
Association de Saint-Viateur nous verrons comment un ou autre de
ces deux types se retrouve dans une conception de histoire et dans une
vision du renouvellement de Eglise
Une vision ae histoire
introduction de la Vie de Dom Augustin de Lestrange avait surpris
le censeur ecclésiastique Il semble bien aucune modification suivi
les réserves exprimées puisque le réformateur est encore identifié aux
Chrysostôme aux Irénée etc
Chaque siècle eu ses apôtres qui ont subjugué les esprits et les urs
par une éloquence surnaturelle ses martyrs qui ont résisté au sang et
montré la force de Dieu dans ce il de plus faible ses héros de la solitude
et de la pénitence qui ont fui un monde qui était pas digne eux Notre âge
lui-même qui semble hérité des crimes et des erreurs de tous ceux qui ont
précédé pu donner aussi des Chrysostôme pronon ant avec autorité du haut
de leur chaire évangélique de foudroyants anathèmes contre impiété des
Irénée et des Pothin qui nous ont légué les actes de leur glorieux martyr des
Ambroise et Grégoire défendant avec honneur les droits de épouse de J.-C.
enfin des Antoine et des Pacôme faisant revivre les beaux jours de la Thébaïde
et de la Syrie au milieu des peuples dégénérés et des empires en décadence 17)
Les Irénée les Pothin etc. voilà les véritables ancêtres de dom Augustin
de Lestrange
Cette introduction est certainement de Louis Querbes car dans les
sermons écrits entre 1816 et 1822 nous retrouvons une vision de histoire du
salut comparable celle qui se dégage de ce court passage Cette vision
de histoire permet de saisir importance de uvre réalisée par le réfor
mateur En simplifiant nous pouvons la résumer en quatre points
époque des apôtres et les premiers siècles de Eglise ont été les
plus beaux temps 18 de histoire du christianisme âge or Alors
être Chrétien et parfait était pour eux un seul et même titre et le baptême
fut longtemps un engagement au dépouillement absolu et religieux Ou
encore Les premiers Chrétiens poussaient ardeur se faire une
loi indispensable des conseils évangéliques et se prescrire comme
une règle inviolable les largesses abondantes que notre divin Sauveur avait
seulement indiquées comme une voie plus sûre pour arriver la perfection
Ils étaient tous un ur et une âme 19 Eglise était alors
17 Vie de Dom Augustin de Lestrange op cit. pp et VI
18 Louis QUERBES C.S.V. Indifférence et intolérance sans date) ACSV Rome)
S-225 DCC 13:74 Aussi Une profession de moniale vraisemblablement 1819 ACSV
Rome) S-84 DCQ 11:146
19 Louis QUERBES Nécessité et avantage de aumône 27 juillet 1817 ACSV Rome)
S-32 DCQ 10:145
83 ARCHIVES DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS
une communauté de saints Cette sainteté de vie explique la force
attraction exer le christianisme sur tous les hommes Ainsi le
inonde se trouvait déjà chrétien au temps des apôtres 20 Douze pauvres
pêcheurs avaient suffi pour cette tâche
Douze pauvres pêcheurs portant le flambeau une foi franche et une
morale austère Ils déclarent la guerre tous les vices ils combattent la débauche
et infamie par le jeûne la mortification et la pénitence ... Ils crient Séparez-
vous fuyez du milieu du monde ... leur voix il sort du monde une nouvelle
société dans tous les pays et tous les états humilité en est la base la charité
le lien et la perfection et le monde reste jamais convaincu et condamné de
perversité dans ses forfaits de peccatis 21)
quelques nuances près on retrouve cette idée chez abbé Wendel-
Wurtz 22 et chez Félicité Lamennais Ce dernier écrira dans Avenir
intention des prêtres Sans aucun appui que cette divine parole
descendez comme les douze pêcheurs au milieu des peuples et recommen
cez la conquête du monde Une nouvelle ère de triomphe se prépare pour le
christianisme 23)
Trois siècles de persécution affermirent cette Eglise primitive Mais
la faveur de la paix le monde pénètre peu peu dans Eglise de sorte
qu au sein même de Eglise éleva une nuée de nouveaux 24 fléaux
Le monde fut longtemps atterré des redoutables coups qui lui avaient été
portés et il demeura abattu tant que durèrent parmi les premiers chrétiens
les effets merveilleux de la venue du Esprit mais quand les César et les
nations revenant Eglise introduisirent un nouveau monde dans le sein
du christianisme alors la faveur de cette monstruosité le monde sembla
vouloir se relever de sa chute 25 Depuis les dix-huit sièces de gloire
du ne sont autant de degrés par lesquels nous dégénérons
tous les jours 26)
Notre siècle atteint les limites de la décadence
perversité des temps opprobre de notre siècle Est-ce nous il était
réservé de voir impie produire au grand jour ce il avait eu auparavant
tant de soin cacher dans les ténèbres viendra un temps disait apôtre que
les hommes ne pourront plus supporter le joug de la sainte doctrine prêteront
20 Louis QUERBES Effets du Saint-Esprit sur les apôtres et sur nous 1er juin 1817
ACSV Rome) S-23 -DCC 10:116
21 Louis Crimes fausses vertus et manières du monde vraisemblablement
de 1818 ACSV Rome) S-69 >CQ.11:105
22 Jean WENDEL-W RTZ Monsieur de La Mennais Lyon Imprimerie J.-M Boursy
1825 12
23 Félicité LAMENNAIS Avenir cité dans Louis LE GUILLOU évolution de la
pensée religieuse de Félicité Lamennais Paris Colin 1966 117 Cette citation de
Lamennais est plus tardive que celle de Louis Querbes mais on retrouve le même type
argumentation Félicité de LA MENNAIS Essai sur indifférence en matière de religion
Livre chap II et et pp 127-130 dans uvres complètes de de la Mennais revues
et mises en ordre par auteur Bruxelles Hauman 1839
24 Louis QUERBES Fausseté des joies mondaines et tristesse chrétienne source de
joie mai 1817 ACSV Rome) S-19 DCQ 10:94
25 Louis Crimes fausses vertus et manières du monde vraisemblablement
de 1818 ACSV Rome) S-69 DCQ 11:105
26 Louis QUERBES Conditions de la prière Carême 1819 ACSV Rome) S-72
DCQ 11:117
84 RELIGIEUX ORDRE
oreille imposture et se laisseront entraîner par les vents de erreur Il est
venu ce temps mes frères 27)
Comme époque de la naissance du Christ notre siècle est la fin un
cycle Les temps malheureux que nous vivons sont marqués par des
tremblements de terre des dérangements de saisons des maladies
épidémiques des suicides affreux des animaux enragés des in
quiétudes mornes et sombres la stagnation des affaires 28 Les
femmes apparaissent avec la fierté du regard viril et les hommes avec
air efféminé des femmes 29)
iniquité accroît de jour en jour 30 Ah Corozaïn
France 31. Sauvez-vous de cette Babylone de cette Sodome
impure 32 Comme il parle souvent de ces temps de malheur le prédi
cateur avertira son auditoire Je crains que vous accusiez de revenir
trop souvent sur ces mêmes désordres du temps 33 Les forces mau
vaises qui crucifièrent le Christ sont oeuvre encore hui le
nom seul est changé 34)
La révolution est la conclusion logique de cette décadence uvre du
démon et des passions elle est aussi un châtiment 35 pour nous ramener
dans le droit chemin
Si le bras vengeur du Tout-puissant pèse encore sur notre patrie infortunée
si après les fléaux désastreux des guerres et des combats vous vous plaignez
encore des impôts exorbitants et de la cessation du travail en doutez pas mes
27 Louis QUERBES Sermon prononcé comme étudiant au grand Séminaire
1814-1815) ACSV Rome) S-l DCQ 10:2 Ce premier sermon de Louis Querbes sera repris
plusieurs fois Bien antérieur Essai sur indifférence en matière de religion 1817)
nous retrouvons une même vision quant la philosophie et aux maux de la société et
de la religion Cette idée que le temps présent avait atteint un seuil comparable époque
qui vit naître le Christ nous la retrouvons aussi chez Jean-Marie de LA MENNAIS
Mandement de MM les Vicaires Généraux Capitulaires du Diocèse de Saint-Brieuc...
17 juillet 1815 dans Fr SYMPHORIEN-AUGUSTE travers la correspondance de abbé
J.-M de la Mennais Vannes Lafolye Frères et de Lamarzelle 1937 première série)
pp 321-327 En 1856 Ch LENORMANT pourra écrire propos de la moitié du
xix siècle De la situation actuelle de Eglise analogies avec les premiers siècles du
christianisme Des associations religieuses dans le catholicisme Encyclopédie théologique
Paris Mignê 1856 XVI col 1106 sv
Et encore chez Lacordaire Nous revenons au temps des apôtres et du chaos de
empire romain LACORDAIRE Lettre Mme de Prailly La Quercia 13 mars 1840 citée
par CHOCARNE O.P. Le R.P H.-D Lacordaire de ordre des Frères Prêcheurs Sa vie
intime et religieuse Paris Poussielgue 1879 258)
28 Louis QUERBES Les Rogations et de la manière de les sanctifier vraisemblable
ment de 1818 ACSV Rome) S-58 DCQ 11:79
29 Louis Crimes et fausses vertus et manières du monde ACSV Rome)
S-69 DCC 11:79
30 Louis QUERBES Instruction sur la prière Carême 1819 ACSV Rome) S-70
DCQ 11:111
31 Louis Parole de Dieu 1822 ACSV Rome) S-234 DCQ 13:90
32 QUERBES 2l* dimanche après la Pentecôte ACSV Rome) S-181 DCQ
12:134
33 Louis Corruption du siècle et comment en préserver ACSV Rome)
S-81 CG.11:139
34 Louis QUERBES instruction sur la passion ACSV Rome) S-12 DCQ 10:62
35 Les idées de Louis Querbes sur la révolution venaient un Joseph de Maistre
et même un abbé Barruel Voir Robert TRIOMPHE Joseph de Maistre Genève Droz
1968 162 sv providentialisme des émigrés Aussi Alice RARD La révolution fran aise
mythes et interprétation 1789-1970) Paris Flammarion 1970 20
85

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin