Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

La Condition des théologiens depuis Vatican II vue par l'un d'entre eux / The Situation of Theologians since Vatican II as described by one of them. - article ; n°1 ; vol.62, pg 119-134

De
17 pages
Archives des sciences sociales des religions - Année 1986 - Volume 62 - Numéro 1 - Pages 119-134
16 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Voir plus Voir moins

Jean-Pierre Jossua
La Condition des théologiens depuis Vatican II vue par l'un
d'entre eux / The Situation of Theologians since Vatican II as
described by one of them.
In: Archives des sciences sociales des religions. N. 62/1, 1986. pp. 119-134.
Citer ce document / Cite this document :
Jossua Jean-Pierre. La Condition des théologiens depuis Vatican II vue par l'un d'entre eux / The Situation of Theologians since
Vatican II as described by one of them. In: Archives des sciences sociales des religions. N. 62/1, 1986. pp. 119-134.
doi : 10.3406/assr.1986.2406
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/assr_0335-5985_1986_num_62_1_2406Arch Sc soc des Rei 1986 62/1 juillet-septembre) 119-134
Jean-Pierre JOSSUA
LA CONDITION DES TH OLOGIENS
DEPUIS VATICAN II
VUE PAR UN ENTRE EUX
The author theologian describes the evolution and analyzes the
situation of his colleagues since Vatican II He briefly reviews the
characteristics of the pre-Council and Council periods and explains
how the power of theologians increased to considerable extent
responsible for the policy shifts in two major areas theo
retical because religious sciences were passing through critical
stage of development and social sciences were entering this field and
socio-cultural containing wide range of variations according to
region For example in France where the situation was less academic
with theologians more closely integrated into the Church different
professional occupations made their appearance In the Third
World new and complex currents of thought appeared which already
have their own history The suspicions that liberation theology has
come up against are interpreted within their own context but also
by relating them to accusations made against other theologians
from neo-conservative positions commonly held today which are
also analyzed by the author
est impossible qui est ni sociologue ni histonen aborder une
telle question de fa on répondre attente des lecteurs des Archives Pour ma
part je ne puis que rapporter ce que ai observé et qui paru significatif dans ce
milieu depuis une vingtaine années quant la situation intellectuelle eccle
siale et sociale des théologiens surtout en France en ajoutant les éléments de
compréhension que ai tenté chemin faisant ou après coup de me donner moi-
même Je me limiterai au monde des théologiens catholiques sauf là où la
frontière estompe de fa on intéressante car est de loin celui qui le plus
évolué durant cette période sans doute en proportion de la trop longue fixité
antérieure de ses rôles et de ses positions En tout cas est de fa on délibérée que ai
refusé de présenter et analyser les quelques cas de répression qui ont frappé les
esprits au cours de ces dix dernières années une partje ne crois pas un tel
phénomène représente une caractéristique dominante de cette période loin de là
119 DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS ARCHIVES
bien il ait son importance et doive être situé dans ensemble comme je
tenterai de le faire autre part de telles études centrent attention sur quelques
théologiens vedettes chefs de file ou maillons faibles de la chaîne alors que
les éléments socialement les plus représentatifs et efficients sont les nombreux
praticiens de moyen ou de petit rayon action ne publiant guère et dont les noms
sont peine connus est des problèmes ensemble de ce milieu queje voudrais
donner une idée dans cette contribution
Quelques éléments histoire récente
On ne saurait rendre compte de ce qui est passé depuis Vatican II sans
rappeler succinctement ce que furent la condition ecclesiale des théologiens et le
climat de leur travail intellectuel la veille du Concile puis pendant celui-ci La
fonction dans glise les rôles sociaux et le pouvoir des théologiens est-
à-dire des clercs religieux ou séculiers reconnus pour tels ont varié consi
dérablement au cours des temps Ce soit dit en passant il toujours existé et il
existe plus que jamais de nombreux théologiens laïcs non professionnels
exer ant une grande influence philosophes historiens écrivains journalistes
etc de ceux-ci je renonce parler ici Les laïcs sont
encore rares et ils peuvent en gros entrer dans la catégorie précédente Depuis la
Contre-Réforme les théologiens sont presque exclusivement des formateurs de
clercs garants de la future orthodoxie de ceux-ci face hérésie et bientôt face
au monde auxquels est reconnu un rôle plus large que dans la mesure où
se situant ce que on peut appeler un pôle de répétition et de légitimation 2) ils
acceptent être les vulgarisateurs et les justificateurs des doctrines officielles
Certes les disputes école les théories mystiques les extrapolations doctrinales
de la piété parfois dogmatisées donnent lieu des productions nouvelles et
quelquefois vigoureuses mais dans un champ clos égard duquel toute dé
viance est dénoncée par des adversaires et sanctionnée par les autorités En
schématisant beaucoup on peut dire partir du XIXe dans les universités
allemandes puis du début du XXe ailleurs grâce au développement des
Instituts catholiques et la naissance de quelques écoles théologiques notables
chez les religieux un climat de recherche universitaire va naître Il tend faire
surgir un nouveau type de théologiens moins dépendants du monde clérical et
certains entre eux vont commencer de constituer un pôle innovation mais
la répression anti-moderniste réduira peu de choses cette timide émergence
ou plutôt elle la plongera dans ombre
En effet sans la poursuite un travail souterrain ce qui est passé des
années trente aux années cinquante serait incompréhensible Peu peu la
maîtrise absolue du terrain va échapper àia théologie dominante toujours
centrée sur la formation orthodoxe des clercs scolastique systéma
tique usant une philosophie origine grecque ancienne ou hellénistique
adaptée ses fins pratiquant dans les sciences religieuses un protectionnisme
sourcilleux développant une apologétique rationnelle et combattante se référant
un droit et une morale naturels dont glise est paradoxalement le seul
interprête autorisé elle vient opposer ou plutôt se mêler une théologie des
renouveaux biblique liturgique patristique missiologique oecuméni
que opérant non tant par une modification du bloc systématique que par
adjonction de disciplines annexes Quant aux références philosophiques on
peut noter une conscience croissante des dimensions historique et collective de
120 LES TH OLOGIENS DEPUIS VATICAN II
humanité chez les uns de approche moderne de existence singulière chez les
autres Du même coup émergent un certain nombre de théologiens de physio
nomie intellectuelle assez différente de leurs devanciers modernistes ou de
leurs collègues romains Ils sont très intégrés au tissu ecclésial et en même
temps de pensée relativement indépendante plus en dialogue avec les laïcs des
jeunes mouvements chrétiens et parfois avec des protestants ou des non-croyants
assez prudents ou assez bridés dans leurs avancées mais misant beaucoup sur le
retour aux spurces dont ils se font les promoteurs pour de profonds renouvel
lements de glise En fait la fin du pontificat de Pie XII 1958) et malgré
quelques encouragements non négligeables dans les domaines biblique et litur
gique ils demeurent des marginaux des suspects voire les victimes de sanctions
très brutales la limite en 1953-1956 est une véritable terreur blanche qui
semble ramener aux pires années du début du siècle La méfiance la censure sont
partout pour peu de chose on est chassé ou acculé exclure soi-même quand
introjection du système absolu pas déjà incité pour la moindre déviance
doctrinale que on avoue se sentir moralement obligé de se retirer..
Avec le deuxième concile du Vatican tout va changer Admis parcimonieu
sement dans les commissions préparatoires encore dominées par le personnel
romain et peuplées de figures incolores certains des meilleurs demeurant
même tout fait exclus et ne devant leur présence Rome lors du concile
appui personnel de Jean XXIII ou aux évêques qui les prirent comme conseil
lers les théologiens des renouveaux vont jouer un rôle considérable dans le
déroulement conciliaire Ils le joueront par influence de leurs idées sur un
certain nombre de participants qui se sentent désormais la liberté de les profes
ser par leur travail dans les commissions et les couloirs et surtout par le prestige
intellectuel qui un seul coup leur donne un pouvoir et une franchise que leurs
semblables avaient plus connus depuis la fin du conciliarisme XVe s. On ne
peut expliquer une telle mutation me semble-t-il en saisissant que la
majorité des pères conciliaires sentant des changements radicaux indispensa
bles ont pu les légitimer leurs propres yeux et surtout socialement avec
appui technique des experts avant-garde Ceux-ci les ayant pressentis
comme exigés par les temps nouveaux et comme attendus par un nombre
croissant de catholiques étaient préparés les justifier grâce une procédure
bien connue le recours des modèles historiques différents que on jugera
plus traditionnels ou qui en tout cas font éclater exclusivité prétendue des
modèles plus récents Avec leur appui technique disais-je mais celui-ci est
indissociable un crédit moral il fallait urgence leur conférer aux yeux de
ceux qui non encore initiés auraient plutôt cru que. accomplir une telle
entreprise de remodèlement intra-ecclésial on peut dire que ces experts étaient
prêts en effet et ils ont bien travaillé Ce est pas de leur fait mais cause un
rapport de forces qui demeura toujours très serré que les textes conciliaires ont
pris ce caractère composite ou ambigu qui facilité depuis la pluralité des
interprétations divergentes En revanche si on pense aux textes sur la société et
sur la culture très peu parmi eux étaient capables une vision réellement
renouvelée pour abolir les débris incohérents de références de chrétienté
qui agitaient dans les esprits des Pères et ceux-là étaient pas sans partager
de fa on non critique des perspectives optimistes et humanistes liées
expansion économique et idéologique occidentale qui arrivait précisément en
ce temps-là son acmé et son point de rupture où le caractère assez vite
caduc des déclarations en ces matières même si les intentions fondamentales
étaient claires et sont demeurées décisives en tant elles marquaient une césure
avec le passé du catholicisme intégral
121 DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS ARCHIVES
Le Concile achève en 1965 et le tableau est encore ce moment tout fait
lisible même là où les tendances dominantes et les rôles ecclésiaux des théolo
giens du moins les plus notables mais les autres en bénéficieront rapide
ment se sont le plus nettement inversés Le brouillage ne va pourtant pas tarder
se produire
Quelques facteurs théoriques de déplacement
Comment rendre compte de immense bouillonnement et déjà plusieurs
vagues se sont recouvertes ou si on préfère des profonds glissements de
terrain survenus pendant les vingt dernières années Il pas de doute
issue du Concile les principaux acteurs théologiens avaient la conviction une
théologie était victorieuse et il avait lieu de la diffuser et de la développer
Seule une étude historique sérieuse pourra faire la part des succès des résistances
des radicalisations des tendances nouvelles et différentes de la réaction conser
vatrice de plus en plus affirmée accueil remarquable réservé dans tous les pays
et tous les milieux des théologiens tels que Karl Rahner Yves Congar Edward
Schillebeeckx Hans Kung et la revue internationale Concilium ils ont créée
au lendemain du concile avec un sommet en 1969 lors du congrès de Bruxelles
dont il aurait une analyse passionnante faire montre que cette théo
logie une existé du moins au départ Il atteste aussi que le leadership assumé
lors de Vatican II duré constituer une sorte de magisterium autonome tel
que avaient connu les maîtres du XIIIe s.. Mais en ne considérant que les
uvres publiées les divers courants les vagues intérêt soulevées par les thèmes
successivement demandés ou proposés et en leur prêtant une cohérence trom
peuse on passe côté de changements rapides affectant la fois mais de fa on
très inégale selon les aires culturelles la mentalité le type de travail théorique et le
statut social des théologiens De ces évolutions je ne puis rapporter ici que celles
qui se sont trouvées dans mon champ observation On me pardonnera insister
sur les enjeux intellectuels qui sont ceux que je connais le mieux et que je ne
parviens pas séparer des modifications survenues dans le statut social ou le type
de pouvoir des théologiens avais avancé Bruxelles que on la théologie de
son genre de vie mais ai remarqué aussi inverse les déplacements
théoriques pour employer une image spatiale souvent employée cette fin 4)
ont maintes fois eu pour effet des changements de pratique sociale comme il en
été en bien autres domaines chez les chrétiens au XXe s. en particulier sur le
terrain politique La réflexion en tout cas ici pas toujours été Chouette de
Minerve ou simple superstructure
Un premier déplacement très important du point de vue ecclésiologique
mais limité quant au statut des affirmations est produit dans le champ même
des disciplines religieuses Il entraîné une remise en cause de contenus de
croyances et donc en plusieurs cas une relativisation du système catholique
prétendument invariant ou plus récemment doué un développement homo
gène faisant du même coup basculer avec bien des certitudes simples una
nimité les fondements de autorité et les frontières du groupe confessionnel Le
théologien peut alors apparaître comme subversif aux yeux de milieux demeurés
au fond dans la perspective du catholicisme pré-conciliaire ou même songeant
de plus en plus activement revenir sous le couvert une fidélité littérale
Vatican II Du point de vue de affirmation religieuse elle-même en revanche ce
122 LES TH OLOGIENS DEPUIS VATICAN II
qui est en cause est seulement la criteriologie de ses appuis textuels la
découverte de la différence historique entraîne égard des documents de la
tradition ou même des textes fondateurs un passage du caractère de norme celui
de référence Ce changement tout en renfor ant les ébranlements susdits en est
pas moins intellectuellement integrable et il ne produit pas de bouleversement
décisif En effet est bien dans le prolongement des renouveaux que ce dépla
cement lieu mais avec une logique imprévue de positif et instaurateur le
travail infléchit en devenant critique En fait on se retrouvait sur le seuil franchi
dans la deuxième moitié du siècle dernier par exégèse et histoire protestantes et
brusquement interdit aux universitaires catholiques qui commen aient de
risquer issue de la crise moderniste Je vais essayer brièvement en faire
percevoir les enjeux
Le seuil critique est franchi par exemple on passe de la joyeuse
redécouverte de la Bible et des synthèses rassurantes de la théologie biblique
exégèse historique pratiquée sans garde-fou donc éclatement des traditions
vétérotestamentaires et des théologies du nouveau Testament ainsi au pro
blème herméneutique avec toutes les conséquences on peut imaginer quant
aux représentations classiques des origines et quant aux bases scripturaires des
fonctions ecclésiales mais aussi quant au divorce entre exégèse savante et la
pastorale naïve souvent chez les mêmes intervenants Il est quand enchan
tement des restaurations liturgiques succède par nécessité devant la désaffec
tion inattendue qui fait suite un mouvement liturgique trop audacieux pour les
uns et trop timide pour les autres une réflexion fondamentale sur le culte et le
sacré sur les conditions une création ou une improvisation dans une conti
nuité que on affirme essentielle 11 est aussi la connaissance toute
positive et bienfaisante des richesses enfouies une tradition fait suite la percep
tion aiguë de sa diversité extrême de ses variations et de ses oublis de son
anachronisme au regard du présent de la frontière indécise et des désignations
surdéterminées caractérisant orthodoxie et hérésie Il est encore pour
qui dépassé le temps de la rencontre surprenante et de la connaissance des
autres chrétiens naguère anathèmes comme des courtoises discussions officielles
entre personnalités mandatées et en arrive au constat qui est celui de beaucoup
de théologiens comme de nombreux groupes de base un essentiel
partagé est déjà suffisant pour unir et poursuivre ensemble une recherche
éventuellement en gardant dans les diverses confessions des points de conviction
particuliers que on estime importants mais qui ne sont plus jugés critères
unité ou de division avec tous les problèmes une telle attitude peut poser
non seulement au regard des autorités des glises mais aussi quant aux majorités
ecclésiales peu disposées accepter de semblables relativisations Il est enfin
élan missionnaire de après-guerre intérieur même de Occident
né la fois de importance croissante de incroyance du respect de la bonne-
foi des autres et de la conscience une responsabilité égard du message
chrétien succède chez beaucoup la perception vive de échec quasi-total de cette
entreprise et analyse de ses causes opacité de glise anachronisme des
représentations et des pratiques situation post-chrétienne de notre culture
indifférence de la part des interlocuteurs Dans le même temps les missions
classiques même renouvelées dans leur style et leurs objectifs étaient remises en
cause par la découverte de leur lien ambigu la colonisation et par importance
décisive prise par les problèmes de développement peine née la nouvelle
missiologie se voyait radicalement contestée
123 DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS ARCHIVES
Un deuxième déplacement tout fait neuf et qui ne peut en aucun cas lui
faire figure une mutation de plus surle terrain de la recherche religieuse est issu
de entrée de la modernité dans le champ clos de la théologie ou plutôt
puisque la philosophie et histoire appartenaient déjà la modernité de ces
disciplines plus récentes que sont les sciences humaines appellation aussi
fallacieuse on le voudra mais qui souligne au moins leur commune et totale
extériorité par rapport ce champ Leurs caractéristiques sont bien connues leur
pratique instauratrice et critique est nullement digérable par la pensée reli
gieuse comme telle elles touchent le théologien en tant homme par delà sa
découverte du monde ou son action sur celui-ci aucune connaissance purement
livresque en est possible mais seule une praxis donne accès qui déplace déjà
en elle-même le sujet entier la diversité de compétences et de points de vue est
si grande que tel théologien ne pourra réellement en assimiler une seule par
delà la vulgate générale qui contribue donner sa physionomie notre culture
En outre les deux formes de résistance on tenté de leur opposer le déisme
leur abandonner la religion et revendiquer pour la foi une spécificité qui leur
échappe et la critique du réductionnisme comme si le fait envisager la totalité
des représentations et des conduites du point de vue de chacune de ces disciplines
était nécessairement totalitaire ont guère empêché leur pénétration pour la
résistance plus subtile qui consiste ne les assimiler en surface voire les
déclarer dépassées on ne voit guère de milieux qui soient indemnes
Si on admet avec les théologiens que la prise en compte de ces approches
ôte pas ipso facto toute consistance leur recherche on va découvrir elles
posent outre quelques questions sérieuses des contenus religieux traditionnels
des problèmes plus radicaux abord celui du rapport existant entre affirma
tion ou la représentation une part et de autre des facteurs qui sont un ordre
tout différent pratiques sociales structures de la langue inconscient Ensuite
celui du statut inévitablement la fois provisoire et rationnellement incertain
des formulations conceptuelles quoi la différence historique reconnue ache
minait déjà Ces interrogations il est possible admettre elles ne subver-
tissent pas nécessairement ordre entier des convictions religieuses dont le
caractère la fois symbolique apophatique et lié une affirmation volontaire est
bien connu) ne peuvent inquiéter profondément les autorités religieuses non
seulement au regard de leur pouvoir énoncer les normes mais encore quant
leur fa on de gérer une demande de repères stables et de sécurité ou pour le dire
autrement de négocier sur ce point une correspondance entre leurs propositions
générales et les motivations individuelles de nombreux croyants 5))
Les étapes de ce déplacement ont été souvent décrites Du dialogue courtois
entre spécialistes des sciences humaines et théologiens pourvus une anthro
pologie chrétienne constituée la confrontation textuelle compétente entre des
corpus considérés comme partiellement accordables Freud ou Marx. et Tho
mas Puis de ces positions en extériorité au dialogue intérieur au théologien lui-
même entre une adhésion la tradition chrétienne et appartenance un de ces
courants de la modernité Enfin de ce dualisme intime une assimilation
complète de opérateur nouveau le théologien devenant par exemple homo
psychanalyticus sans même une référence explicite la psychanalyse appa
raisse dans ses travaux est ainsi que font leur entrée outre la psychologie
la sociologie la linguistique ethnologie le droit la pédagogie Mais aussi une
pratique politique une création artistique menées de front avec le labeur propre
au théologien Et ce ne sont là que des exemples Quel bouleversement des
124 LES TH OLOGIENS DEPUIS VATICAN II
références personnelles Quelle modification des conduites sociales Sur ces
dernières je reviendrai
Il me semble que ce volet théorique se compléterait si pour terminer
abordais la situation des théologiens sous angle des tâches enseignement qui
demeurent pour la plupart entre eux leur occupation principale On peut dire
que dogmaticiens ou moralistes ils ont fait expérience dans ces vingt dernières
années une sérieuse crise intellectuelle La présentation systématique des
confessions de foi ou de la morale chrétienne que on attendait eux avait pu
se réaliser dans le passé que grâce un instrument intellectuel élaboré ad hoc je
ai dit les philosophies scolastiques issues de la pensée grecque permet
tant la fois une élaboration cohérente et une articulation avec la culture
profane Même dans ses formes les plus probes et les plus ressourcées
historiquement la néo-scolastique qui fut pourtant une renaissance elle
aussi avait pas modifié cet état de choses Or la compréhension très rapi
dement complète du caractère obsolète de ce système de références jointe
impossibilité user de la même fa on des philosophies modernes quelles
elles soient entraîne une paralysie du travail élaboration synthétique sauf
bricoler avec des catégories diverses arrachées la cohérence de leurs sources
Ajoutons-y chez les dogmaticiens le fait il est plus possible de tabler sur des
bases exégétiques et historiques certaines et stables chez les moralistes impact
des sciences humaines sur un discours censément normatif malaise qui est que
la traduction théorique du décalage redoutable existant entre les discours officiels
et la pratique des chrétiens même de tendance traditionnelle décalage dont les
autorités rendent naïvement responsables les théologiens chez les uns et les
autres une insatisfaction croissante égard des distances classiques entre
dogme et expérience construit et vécu idéologie et réalité chez plusieurs la
recherche un autre statut de la raison que celui de élaboration systématique
statut par exemple critique représentant un combat au sein de la foi pour et
contre elle plutôt une construction ou une justification chez un petit nombre
le souci de renouveler le langage et la réflexion grâce un recours aux apports de
la littérature du symbole de image du récit
Dans ces conditions et pour ne considérer encore que les facteurs internes au
travail théologique lui-même il est pas étonnant que de nombreux théologiens
aient renoncé enseignement systématique et au bricolage conceptuel
auquel le professeur est astreint pour déployer la réflexion sur un certain espace
de discours organisé Certains ont opté pour la théologie fondamentale qui
permet de choisir les questions traiter et échapper la nécessité une
présentation ensemble ou encore pour la production essais dont la forme
ouverte favorise une pensée non-systématique et permet de garder présente dans
exposé la trace des cheminements qui ont mené autres plus jeunes ont
cherché une certaine sécurité du côté des sciences religieuses et en particulier de
exégèse Celle-ci rend possible comme il est de tradition dans la théologie
protestante qui tantôt construit des synthèses et tantôt inscrit la réflexion dans
les marges du labeur exégétique un discours théologique court-circuitant les
médiations rationnelles classiques et les lourdes strates historiques de relecture
autres enfin des groupes entiers parfois avec armes et bagages sont sortis
du champ ecclésiastique et ont basculé du côté des sciences humaines des
religions tout en gardant la conscience une responsabilité théologique On le
voit évolution elle-même entraîné importants changements de situation
professionnelle et virtuellement de position dans des rapports entretiennent
entre elles les diverses composantes sociales de glise autres facteurs sont de
125 ARCHIVES DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS
nature abord sociale Sans prétendre être capable de les articuler entre eux je
vais en énumérer présent quelques-uns
Quelques processus sociaux et culturels
Au sein même de Occident développé il sans nul doute deux situations
socio-professionnelles fort différentes dans le monde des théologiens qui entraî
nent des mentalités et des positions sociales et ecclésiales distinctes Elles ont en
commun avoir fait échapper assez nettement les théologiens au milieu elencai
hiérarchique mais pour en arriver des résultats dissemblables En Allemagne
en Hollande en Belgique aux Etats-Unis au Canada la structure universitaire
de la théologie est renforcée grâce aux nombreux étudiants qui sans être clercs
inscrivent dans les facultés ou instituts théologiques soit pour devenir profes
seurs de religion dans le secondaire soit pour prendre par intérêt personnel
quelques crédits dans cette discipline ces unités de valeur sont reconnues dans le
cursus global Les théologiens qui enseignent dans ces institutions sont donc bien
payés jouissent une sécurité emploi possèdent une relative autonomie
égard des autorités ecclésiastiques affaire Kung montré les limites de cette
autonomie puisque Hans Kung dû quitter la Faculté de théologie mais aussi la
sécurité universitaire on créé un institut pour lui permettre de pour
suivre son enseignement Ces professeurs ont autre insertion pastorale que
celle ils souhaitent et elle est souvent paroissiale rares sont ceux qui comme
Jean-Baptiste Metz ou Norbert Greinacher vivent en contact constant avec des
groupes de base Le nombre croissant de laïcs qui deviennent leurs collègues
contribue décléricaliser le milieu mais aussi augmenter son caractère aca
démique autant plus académique et passionnément attaché défendre la
nature scientifique de la théologie que le maintien dans université et égalité
de standing intellectuel avec les collègues autres disciplines en dépendent Bien
entendu il aussi dans certains de ces pays en particulier la Hollande une
théologie non universitaire il aurait lieu de rapprocher du second cas de
figure auquel en viens présent 7)
En France en Italie en Espagne pour ne pas évoquer encore Amérique du
Sud la conjoncture est très différente Pour ne parler que de notre pays afin de
avoir pas introduire chaque instant des nuances qui ne seraient pas
négligeables la disparition de la plupart des séminaires la réduction des
instituts catholiques non en nombre mais en fonctionnement effectif) la ferme
ture de presque toutes les facultés ou tous les centres de formation des religieux
modifié le genre de vie de la plupart des théologiens encore nombreux la fin
des années soixante temps partiel ou complet bon nombre se sont reconvertis
comme pédagogues au service de la formation théologique des laïcs Ils ont fait
dans les centres créés cet effet dans les circuits de formation des mouvements
ceux Action catholique surtout mais non exclusivement dans des grou
pes divers très florissants alors et dont un petit nombre seulement survécu
Nouvelle forme de service nouvelle stratégie de pouvoir sans doute aussi faisant
face une demande de promotion en matière de savoir et de rôles dans Eglise de
la part de laïcs des classes moyennes en développement culturel rapide Cette
évolution entraîne une désinstallation des théologiens et dans des dialogues
exigeants avec des laïcs cultivés et en tout cas jaloux de leur autonomie un
changement de rôle de enseignant animateur Elle conduit également peu
peu un autre type de position dans glise on vire insensiblement vers une
126 LES TH OLOGIENS DEPUIS VATICAN II
problématique insertion ecclesiale plutôt que appartenance institutionnelle
Le sujet de activité théologique le fait été souvent théorisé devient
alors moins le théologien individuel que la communauté qui élabore sa
propre réflexion aide de la maïeutique de la compétence ou des dons de celui-
là Thématiquement la polarisation de la recherche sur existence et expérience
du sujet croyant son insertion communautaire le mode de la communication
religieuse impact politique individuel et collectif accentuent Le rapport de la
production théologique aux autorités de Eglise varie en proportion
Les aléas économiques de ce type de fonction tes qualifications universi
taires les intérêts personnels ont conduit certains des mêmes théologiens dans
une étape ultérieure ou autres dès le début prendre temps partiel ou
temps complet mais pour une durée limitée avec idée de mener de front les deux
activités ou de reprendre ensuite un travail théologique plein temps une et
autre hypothèse étant assez rarement vérifiée la différence des combinaisons
permises par le temps partiel un travail professionnel de type profane en
général dans la recherche ou la formation permanente parfois dans de tout autres
catégories professionnelles Inutile insister sur les rapports les deux sens
entre cette évolution et les glissements théoriques signalés plus haut Dans le
même temps je le note en passant les théologiens suivaient évolution des
chrétiens en France puis en Espagne vers la liberté de choix politique avec leur
dispersion dans tout le champ des positions possibles liquidation des restes de
chrétienté que ont pas connu leurs collègues allemands par exemple en
grande majorité chez ceux-ci le plus grand non-conformisme théologique peut
allier au plus net conservatisme politique
Pour en revenir au troisième type de situation professionnelle des théolo
giens en France le premier étant le statut universitaire et le second le métier
pastoral) il entraîne une incontestable dérive il aussi le mérite de disposer ces
théologiens dans la mesure où leurs fortes motivations personnelles ou les
demandes qui leur sont adressées les incitent user en ce sens de leur temps
partiel libre un discours et une production assez renouvelés Seraient-ils
susceptibles de redonner les cartes de la pénétration culturelle de la théologie en
divers milieux Car la diffusion théologique issue du second type quelque ait été
son succès connaît présent une indéniable retombée par la saturation du
public potentiel par la lassitude institutionnelle par son vieillissement aussi si
on songe la prise de distance nette et rapide des nouvelles générations sauf
quelques cercles restreints origine sociale assez précise qui procurent aussi la
remontée des vocations de prêtres et de religieux Plus profondément une
fois satisfaite la demande de certaines catégories de chrétiens la communication
de la réflexion religieuse bute sur une frontière propre aux pays latins et qui est
celle de la laïcité de la culture Je veux dire que la production religieuse non
pas la production sur la religion est cléricale et ne touche que des clercs ou des
laïcs qui pour accéder un savoir acceptent un certain degré de dépaysement
dans la sous-culture cléricale tandis que la culture est profane même chez la
plupart des laïcs pratiquants peu intéressés par un développement intellectuel
spécifiquement religieux 10 Seul un bouleversement de ces restes une histoire
conflictuelle bien connue pourrait donner une pertinence culturelle plus large
une production proprement théologique condition elle diffère sensible
ment des modèles existants Un tel fossé on le sait ne se retrouve pas partout ne
serait-ce en raison de la culture biblique qui est générale dans les mondes
germanique et anglo-saxon
127

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin